Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23 mars 2009

vai te'n cagar per la vinha... suite 1

"Voici donc que les gens de la bonne société se mettent à chier dans la maison!" cela devient même un élément de standing comme nous l'indique René Domergue ("Des platanes, on les entendaient cascailler" éditions édisud). Et oui, les WC avec l'eau courante deviennent une véritable nécéssité dans les maisons où on invite des amis.

Le plus drôle, c'est que bientôt le WC à la turc disparait et qu'on va s'assoir carrément sur une sorte de chaise percée (comme les rois et les princes d'antan), une "cuvette" où il n'est plus nécéssaire de "s'acoucouner".  Les années 70, mes enfants, c'est à dire hier !

et à y être, pourquoi pas aussi s'installer pour lire ou faire des mots croisés ou Sudoku ? non, quand même pas !

Le plus étonnant, c'est que chiant maintenant au milieu des autres, le pêt, le rot, le bruit quoi, deviennent "inconvenants" alors qu'avant ils étaient largement tolérés.

Ah ! chier le matin dans les vignes en regardant se lever le soleil sur les collines de La Calmette!
on ne connaîtra plus ce bonheur ! Et je ne vous parle pas des journaux qui servaient à s'essuyer aprés un peu de lecture(comme nous le rapelle Ulysse), c'était pas ce ridicule papier d'aujourd'hui où le doigt traverse si on s'attarde trop ! hélas ce papier-là finissait par boucher les conduits, et nous sommes devenus si délicats.

à suivre...

Merci à Gus pour sa précision savoureuse, si, si ! : vaï t'en caguar per la vinha é pissar per lou plantou"(la jeune vigne)" je ne connaissais pas cette expression. Merci à tous vos commentaires. Norbert, qu'est-ce que la claou ? la clé ?