Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 août 2017

La fête votive bat son plein

La fête a commencé jeudi soir avec 150 convives venus partager le repas de village proposé par la JFC après la première abrivado.

L’esplanade Roger Martin transformée en une grande fête villageoise autour du bar tenu par des bénévoles a ensuite résonné des rocks endiablés du groupe Replay, tellement dynamique que le concert dût s’interrompre au bout d’un peu plus d’une heure suite à une défaillance du matériel.

Vendredi 18, déjeuner à la boulangerie de Greg, apéros, abrivados avec le premier concours d’attrapaïres qui a vu triompher les Nessi, puis le défilé des paillotes venues s’affronter pour le championnat du monde de paillotes, concours de boules avec 56 équipes inscrites, et bal le soir jusqu’à plus d’heures ont consacré cette première journée de la fête avec une ambiance électrique et conviviale.

Le groupe d’anciens jeunes s’est comme chaque année installé dans un coin de la place avec tables et bancs, force apéritifs et bonne chère pour illustrer encore s’il le fallait que les fêtes votives du village réunissent tout le monde.

Et du monde, il y en avait beaucoup sur la place pour ce vendredi soir réussi avec une Jfc (jeunesse festive calmettoise), fédérée autour de Romain et Charlène, partout présente et active.

IMG_7788.JPG

IMG_7790.JPG

IMG_7792.JPG

IMG_7794.JPG

Pas toujours sans risques, les attrapaïres, mais heureusement Toto s'en tire sans trop de bobos

et les "Nessi" gagnent le 1er concours d'attrapaïres de La Calmette

IMG_7856.JPG

Suivent les paillotes de toutes les couleurs

IMG_7822.JPG

IMG_7813.JPG

IMG_7828.JPG

IMG_7832.JPG

IMG_7838.JPG

IMG_7840.JPG

IMG_7847.JPG

Les jeunes d'avant en place !

IMG_7851.JPG

et pour finir, un peu d'acrobatie pour un cavalier émérite...

IMG_7801.JPG

13 août 2017

Le feu a détruit entièrement l’imposante minoterie à l’entrée du village

Le feu s’est déclaré dimanche 13 août vers 15h 40. Un important incendie qui a détruit entièrement l’immeuble de quatre étages, ancienne menuiserie Vincent. Le feu a dû partir de l’intérieur, ce que confirme le capitaine Dussere venu diriger les opérations des pompiers

« L’immeuble est parti en torche, d’autant qu’il y avait de la paille au rez de chaussée, qu’il y avait des meubles à l’intérieur et des machines, dont il ne reste rien. Tous les planchers étaient en bois, ce qui a aggravé le sinistre, le toit s’est littéralement effondré. Même d’importantes fissures semblent être apparues sur les murs ».

Les pompiers de Saint-Geniès sont venus avec la grande échelle et continuaient à arroser l’immeuble le soir à la lance à incendie à 21 heures. Ils ont tenté de préserver les deux maisons attenantes. Fort heureusement l’immeuble n’était pas habité depuis les dernières inondations.

pompiers 1.jpg

IMG_7765.JPG

IMG_7769.JPG

IMG_7777.JPG

Avec l'aubade, les festivités sont lancées

Comme chaque année, les jeunes qui ont réussi à se lever se sont joints ce dimanche 13 août à la JFC (Jeunesse Festive Calmettoise) pour la traditionnelle aubade à la population qui marque le début des festivités à venir.

IMG_7750.JPG

Cette fois, ils avaient préparé, quelques jours avant, les petits sachets de biscuits, offerts par Greg le boulanger, pour les remettre avec l'empègue, réalisés au pochoir autour des portes des Calmettois qui leur faisaient bon accueil.

IMG_7758.JPG

IMG_7763.JPG

Toujours aussi dynamiques, ils sont passés en musique dans toutes les rues du village, et certaines piscines s'en souviendront encore... même si l'eau n'était pas très chaude malgré le beau soleil. IMG_7737.JPGIMG_7738.JPGIMG_7739.JPGIMG_7740.JPG

Accompagnés par Charly et son tracteur, fidèle au rendez-vous, leur DJ préféré, grimpé dans la remorque faisait entendre de loin la musique pour que les habitants ne les manquent pas. Les aubades sont une tradition des fêtes votives des pays de la Petite Camargue. Au début du XXe siècle, il s’agissait de fêter le départ pour le Service National des jeunes hommes qui venaient d’avoir 18 ans, c’était les conscrits de « la classe » (la classe d’âge). Les aubades continuent toujours, bien que la conscription n’existe plus, aujourd'hui ce sont les jeunes qui organisent la fête votive qui la font pour recueillir quelques fonds supplémentaires.

aubade 2017,aubade,empègue,jfc,la calmette

aubade 2017,aubade,empègue,jfc,la calmette

IMG_7762.JPG

Le sourire du jour, avec une belle empègue sur le ventre pour encore plus de charme

11 août 2017

La vie à La Calmette au début du siècle passé... petite promenade dans notre histoire

La vie au village, il y a un siècle

La crise agricole et la création d’une cave coopérative

La crise agricole frappait de plein fouet les viticulteurs du village, comme tous ceux du midi de la France. La mévente du vin due en partie à une surproduction inquiétait les paysans et la municipalité demandait (et obtiendra) la prime pour la distillation des vins. Deux distilleries seront ouvertes.aux vendanges - porteur.JPG

L’idée de se mettre en coopérative, comme à Maraussan, où la coopérative de vente fut la première à juger nécessaire de mettre en place une vinification commune en construisant un bâtiment spécifique (1905) germait dans toutes les têtes. Cette initiative avait été saluée par Jean Jaurès avec des mots restés célèbres « Mettez ensemble vos volontés, et, dans la cuve de la République, préparez le vin de la Révolution sociale! » (« Dins la tina de la Republica, preparatz lo vin de la Revolucion sociala ! ».cave.jpg

Le maire de l’époque, le comte Henry de Valfons, avocat, se déclara prêt à donner le terrain (moyennant un nombre conséquent de parts de cave) si tous se mettaient au travail. L’affaire fut entendue, et la coopérative devint réalité. Les hommes fournirent matériaux, transport et travail pour ériger ce bel immeuble, symbole de coopération des hommes quand la situation est grave. Sur le principe « un homme, une voix », quelle que soit l’importance des terres, est né le plus bel exemple de solidarité que notre pays a connu. Les maçons montaient les pierres à dos d’homme avec un ingénieux système qui leur permettait d’en porter deux par l’échelle à la fois (une devant et une dans le dos).cave coopérative.jpg

Au café, on vend le vin « à l’heure » pour écluser la surproduction. Un arrêté municipal (février 1902) impose la fermeture des débits de boisson à 11 heures et à toute personne vaquant dans les rues la nuit tombée d’être munie d’une lanterne allumée. Obligation de montrer son visage si la police interpelle et de dire son nom. (Ce n’est qu’en janvier 1923 qu’un emprunt sera lancé pour éclairer les rues à l’électricité).

Une foire à bestiaux fut créée également en juin 1904.

A cette époque, la circulation des automobilistes et cycles était limitée à 8 km/h dans la traversée de la commune. Pierre Marius Peloux, garde-champêtre, veille, de même qu’il surveille que l’interdiction de dépôt d’ordures le long des murs de la voie publique soit respectée.l'école.jpg

L’école des garçons comportait 46 élèves après la fermeture de l’école privée congréganiste, qui n’avait alors plus que 8 élèves. La municipalité demande (et obtient) alors à l’inspection d’académie et au préfet de conserver l’instituteur-adjoint.

En février 1904, Henri Martin, fabriquant de chaux (de très bonne qualité dans la commune) déclare l‘incendie de son mazet plein de bois au quartier de la Roque.

La création d’un établissement de grainage perfectionné montre que la sériculture est encore florissante.berger (pere Bechard).jpg

les foins 3.JPGcharettes 2.JPGLes paysans, outre l’indispensable cheval de trait, ont tous un cochon, des poules et des vaches et il y a plusieurs troupeaux de moutons dans le village. Pour la fête votive, tous amènent leurs charrettes pour établir une arène en rond sur la place… et les taureaux sautaient parfois, à la grande frayeur des habitants et du manadier.

La location du presbytère au curé Dussaud

Une anecdote intéressante nous est rapportée en février 1907, la commune accorde au curé Dussaud un bail annuel de 10 francs pour le presbytère. Le préfet annule cette décision, considérant que la valeur locative du presbytère est de 190 francs et que « La République ne reconnaît ni ne salarie ni ne subventionne aucun culte ».

Novembre 1907, les inondations font de gros dégâts dans certaines propriétés, et notamment chez Henri Etienne Vidal.

La poste et la minoterie

Août 1909, la minoterie emploie de nombreux salariés ; Un bureau de poste et télégraphes est implanté à La Calmette qui sera géré par un facteur-receveur considérant « qu’une grande minoterie s’est établie dans la commune, dont le fonctionnement et le trafic rangeront la localité, au point de vue commercial et industriel comme un des plus importantes du département… ». la minoterie 2.jpgL’achat de la maison Verd ayant été annulé, la commune décide la construction du bureau de poste avec emprunt (10 000 francs) dont l’adjudication est accordée à Auguste César. La commune s’engagera ensuite à fournir gratuitement le local à la poste (fonctionnement du service et logement du titulaire) pendant 18 ans (Conseil Municipal du 4.12.1912).

06 août 2017

Delphine, Lucie et Julie ont lancé leur Food truck « Vas’y »

Trois sœurs, passionnées de cuisine et avec l’envie de se lancer dans une aventure passionnante ont ouvert leur « food truck » depuis quelques jours sur La Calmette et villages environnants.

Delphine Sanchez vit à Moussac depuis deux ans et a travaillé dans la restauration, notamment à Londres. Elle a un petit garçon de 15 mois.

Lucie vit depuis deux ans à La Calmette et a toujours été une cuisinière dans l’âme même si elle a passé un BEP de secrétariat qu’elle a exercé 3 ans avant de partir en Aveyron après son divorce où la cuisine l’a rattrapée, elle a un garçon et une fille scolarisés à La Calmette.

Julie, la troisième sœur, les a rejoint pour s’occuper des livraisons après avoir essentiellement travaillé dans l’hôtellerie.

« On a mis bien un an à se préparer, effectuer toutes les démarches, obtenir les autorisations, acheter le camion et le transformer avec l’aide de parents et surtout de tonton Glenn. Pour le remercier, on a d’ailleurs donné son nom à l’un de nos burgers. Sans oignons, car il ne les aime pas », ajoute Lucie en riant.

Leur ambition est d’être certains jours par semaine dans trois villages différents en livrant autour :

Samedi et dimanche soir (parking Espinasse) La Calmette, livraison St-Chaptes et Dions ;

jeudi soir à La Rouvière, livraison St-Geniès et

vendredi soir à Moussac, livraison Brignon.

En même temps elles se proposent pour des soirées privées en assurant la restauration de l’apéro au dessert.

« Nous proposons des burgers entièrement fait maison avec des produits frais, assure Delphine, et on utilise un pain créé spécialement pour nous par Greg le boulanger calmettois, qui est un délice. »

On peut suivre leur déplacement sur facebook (https://www.facebook.com/foodtruck.vas.y/?pnref=story)https://www.facebook.com/foodtruck.vas.y/?pnref=story

ou commander par téléphone au 06 84 94 97 36.

soeurs sanchez, lucie, food truck, la calmette

Les trois soeurs assurent et proposent des produits frais avec le sourire

05 août 2017

Marc Rode signe son premier roman

Quand un ancien dirigeant de SOC (Sport Olympique Calmettois) écrit un premier roman policier, il ne peut pas ne pas venir le dédicacer dans notre commune. Marc Rode sera donc présent le vendredi 1er septembre à 18 h 30 à la médiathèque, où il convie tous ses amis à partager un apéritif convivial après la dédicace de son ouvrage «Meurtre à Saint Cros».

A travers ce roman écrit dans un style bien à lui, Marc nous entraine dans une histoire située entre nos garrigues et les secrets du Vatican, après qu’ait été découvert le corps d’un homme assassiné dans l’église désaffectée de Saint Cros (village imaginaire de l’Hérault) qui se révèle être un prêtre responsable Interpol du Vatican.

Marc est né à Alès, puis a vécu son enfance à Montpellier. A 16 ans il entre en entreprise pour passer ses diplômes de chauffagiste en apprentissage et se retrouve conducteur de travaux à 25 ans.

Il s’installe comme chauffagiste à Saint-Anastasie après son mariage en 73 pendant 6 ans environ, période où il s’occupe (avec Raymond Montbrun) des minimes, cadets puis juniors du SOC, sous la présidence de M. Welland, avec André salles et André Barral pour les séniors. A cette époque en effet, l’ACSEM, (association culturelle et sportive pour enfants mixte), un peu l’ancêtre de nos associations, a décidé de passer le relai du foot au SOC.

Très actif socialement, c’est aussi le temps où Marc est secrétaire général des DDEN du Gard (Délégué départemental de l’Education Nationale).

Sollicité par la société qui fournissait le matériel, il accepte de changer d’orientation et d’en devenir le commercial, crée un département chauffage à Montpellier, puis les usines faisant appel à lui, il devient le fournisseur officiel exclusif pour toute la France et crée un service après-vente. Il sera ainsi le fournisseur d’importantes centrales d’achat pendant près de 20 ans.

Marc aime écrire, mais c’est avant tout un passionné de musique et il a souvent organisé des soirées pour des amis, fort d’un matériel performant, dans lesquelles il n’hésitait pas à chanter et assurer l’animation.

La Fnac vient de référencer son livre, qu’il dédicacera également à St Roman de Cadières mercredi 9 août.

Rendez-vous donc pour les Calmettois à la médiathèque mardi 1er septembre.

Son ouvrage est vendu à la fnac ou directement auprès de l’auteur 06 31 82 72 89.

IMG_7720.JPG

IMG_7723.JPG

28 juillet 2017

Y A Qu'k chose qui cloche avec nos cloches

Comme vous l'aurez probablement constaté, nos cloches ne sonnent plus les heures normalement depuis plusieurs jours... pourtant la foudre n'a pas pu leur tomber encore dessus comme en 2014, puisqu'il n'y a pas eu d'orages !

Alors où est le mystère ?

Est-ce le nouveau système installé en 2014 qui s'est détraqué ?

cloche 2014.JPG

A moins que ce ne soit le sonneur de cloche qui s'est endormi ? Et dire que dans le temps, avoir le droit de sonner les cloches étaient un honneur important :

le droit de sonner seul les cloches

C'est  drôle comme honneur aujourd'hui... mais écoutez plutôt:

"Le 14 mai 1489, le prieur Teissier reconnaît, par acte passé chez le notaire Sauven André, les droits de suzeraineté des évèques d'Uzès sur La Calmette. En juin 1509, il obtient du Sénéchal de Beaucaire contre les Consuls (de Nîmes), le droit de sonner seul les cloches" *

Les temps évoluent, aujourd'hui qui voudrait de ce droit ? A moins que la signification réelle en terme de pouvoir (prieuré contre évéché...) et en terme de revenus... explique cela. Mais qu'importe donc, l'expression demeure savoureuse.

*extrait de la monographie de l'abbé Lamoureux (joli nom pour un abbé) : un coin de la Gardonnenque : LA CALMETTE. Ed. 1908.

petite explication tout de même : cette charge anoblissait en fait, car les assemblées municipales étaient convoquées au son de la cloche.

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Aujourd'hui, les assemblées municipales (dites conseil municipal, ne sont plus convoquées par "cloche" !

 

En attendant, à La Calmette en ce beau mois de juillet, si on sait encore où on habite, on a perdu l'heure...

27 juillet 2017

La fête votive se prépare

Comme chaque mois d'août, le village entre "en fête votive". Les jeunes de la JFC se sont démenés pour que la fête soit belle, malgré les difficultés rencontrées. Quelques nouveautés que vous découvrirez dans le programme de la "fiesta calmettoise":

fiesta.jpg

La JFC organise vendredi 18 août un concours d'attrapaïres de 6 équipes (4 personnes dans chaque équipe) en 2 manches. Les 6 équipes retenues pour ce concours sont : Reynaud, Li rencoûnaire, Tarascon, les nessi, Canaules et Tête môle

Le concours le se déroulera en 2 manches une à 11h30 et 18h30 (1 passage par manche) et le vainqueur aura un très beau trophée.

D'autre part, pour la 2ème année, la JFC offrira une "brasoucade le samedi midi pour l'apéritif.

19554258_1528922853842924_4654254082162392401_n.jpg

 

Cet été encore, la fête se déroulera sur l’esplanade Roger Martin, comme l’explique les jeunes de la JFC : « Après échanges avec le gérant du bar de La Calmette qui a refusé de participer au financement des abrivado et bandido, nous vous informons une fois de plus de sa non-participation aux festivités du mois d'août 2017.  Nous déplorons ce refus car cela rompt avec nos traditions mais nous continuerons à en créer de nouvelles. C'est donc avec un certains regret mêlé d'excitation que nous vous informons que les apéritifs se dérouleront place Roger Martin et que les animations taurines seront exclusivement financées par la JFC, avec l'aide de la municipalité, d’artisans et commerçants du village ».

fête 2016 1.jpg

Bientôt plus d'informations dans Midi Libre

 

A ne pas oublier non plus de s'inscrire au "repas du village" qu'organise la JFC chaque fête/ Dernier délai pour s'inscrire : le 14 août, à la boulangerie de Greg Girard dans la ZAC du petit verger

19601149_1534062579995618_8833969615539099277_n.jpg

09 juillet 2017

Ecole : trois institutrices pour une retraite bien méritée

Trois institutrices qui s’en vont à la retraite après de nombreuses années dans l’école du village, c’est un peu comme une histoire d’amour qui s’achève. Combien d’enfants, garçons et filles, ont-elles aidés à grandir et à s’épanouir. Catherine, Brigitte et Ghislaine ont donc fêté ensemble ce lundi 5 juillet dans la cour de l’école primaire, ce moment plein d’émotion à l’instant de tourner une page, la dernière d’un chapitre important même si ce n’est pas la fin du livre.

Catherine Gleyze, directrice de l’école maternelle depuis septembre 2001, est arrivée à La Calmette en septembre 1993 (en CP). « 24 ans, ce n’est pas rien, dit-elle, et je viens d’être invitée pour les 40 ans d’une de mes premières élèves de CP ». Catherine a commencé sa vie d’enseignante à la sortie de l’Ecole Normale en 1980 à Issirac, une classe unique, où la cour de récréation était la place du village. « Cette année-là, ils devaient fermer l’école, mais l’arrivée de trois enfants immigrés a changé la donne, ajoute-t-elle en riant. Il faut dire que de nombreux couples « babacools » qui étaient venus vivre là préféraient faire l’école à leurs enfants à domicile. Depuis c’est devenu un RPI (regroupement pédagogique). J’étais alors logée par la mairie, avec un poêle à charbon pour me chauffer ». Catherine envisage de prendre des cours de peinture pour sa nouvelle vie, tout en continuant randonnées, concerts, cinéma et voyages.

Après des années de remplacement à sa sortie de l’IUFM, Ghislaine Richard-Dubois a obtenu son premier poste fixe à La Calmette en 1986, village où elle venait d’acheter une maison. 31 ans à l’école primaire d’un même village, c’est connaître tous les enfants sur plusieurs générations « et, dit-elle, j’ai pu en apprécier à la fois les avantages, comme de mieux comprendre certaines situations et être plus tolérantes, mais aussi les risques comme certains a priori… Au final, moi qui étais une citadine, je me suis bien intégrée à la vie d’un village. Elle aimerait bien suivre des cours d’histoire de l’Art pour sa retraite.

Brigitte Montbrun, comme ses collègues, a commencé par des remplacements (Le Vigan, Sauzet, Saint-Mamert…) suite à la réussite d’un concours interne et après un an en IUFM, de 1982 à septembre 1990, date où elle obtient son premier et dernier poste fixe à La Calmette. Depuis 27 ans, elle a vu passer « toute une génération de Calmettois et maintenant leurs enfants, dit-elle, et je vais profiter de ma retraite pour me reposer et continuer la gymnastique, et pourquoi pas l’aquagym ».

 

Plus de 120 personnes sont venues pour fêter le départ de leurs professeurs des écoles et toutes trois étaient ravies « on a été vraiment gâtées, disent-elles, et couvertes de fleurs. C’était une fête superbe ». Quand on vous dit que c’était comme une histoire d’amour.

Nous leurs souhaitons à toutes les trois une formidable retraite.

école, départ à la retraite, institutrices, la calmette

Catherine, Ghislaine et Brigitte ont fêté leur départ à la retraite entourée de nombreux amis, parents d'élèves et anciens élèves...

08 juillet 2017

Les « anciens de Nîmes Olympique » se sont réunis à La Calmette

Les « anciens de Nîmes Olympique » se sont réunis le 25 juin à La Calmette, à l’occasion d’une ferrade festive pour fêter les 35 ans de l’association. Ils ont permis aux anciennes gloires du grand club de première division Nîmes Olympique, tels que Cherrer, Kabyle, Canetti, Moriceau, Debaty, Jeunechamp, Noel, Mosca et beaucoup d'autres de se retrouver pour évoquer leurs souvenirs.

Le président-créateur Benelly, en présence de Vaillant, a fait un discours relatant les belles années de NO. Une journée très ensoleillée de retrouvailles agréablement organisée par l’actuel président de l’AANO (association des anciens de Nîmes Olympique), Patrick Champ.

ferrade anciens nimes olympique.jpg

01 juillet 2017

Repas républicain et feu d'artifice

Repas Républicain du 13 juillet

organisé par l'Amicale des Employés Municipaux,

suivi d'un bal avec le DJ Victor Tym (apéritif dansant et soirée jusqu'à 1h 30 du matin)

FEU D'ARTIFICE à la tombée de la nuit

Inscription pour le repas en mairie avant le 8 juillet

AEM 13 juillet 001.jpg

L'espace Ligue remet un chèque de 5484 euros au Comité du Gard

Mardi 26 Juin, l’équipe de bénévoles de l’Espace Ligue contre le cancer de La Calmette, entourée de celle de Nîmes, a remis au Président Jean-Paul Bureau en présence du Maire et d’une partie de l'équipe municipale, un chèque d’un montant de 5484,28 € récoltés lors de la  manifestation du 21 mai 2017.

espace ligue de la calmette, la calmette

Ces manifestations, en plus des soins supports offerts aux malades et aux accompagnants, permettent d’améliorer l’aide aux malades, objectif N°1 du Comité Départemental du Gard (aide financière ou aide ménagère). Le Programme original de cette journée était offert par des bénévoles d’associations, commerçants et artisans : Baptême de trikeurs, balade en voitures de collection, l’orchestre NYAMA avec mise à disposition de leur sono toute la journée, Régine Pascal, ambassadrice de la Camargue, les Sévillanes de Montmirat, des démos de danses par les accrocs du rock… tout ceci autour d’une paella géante.

Josette Barreto, la coordinatrice de l’espace Ligue et le Professeur Jean-Paul Bureau, le Président du Comité Départemental, ont chaleureusement remerciés l’investissement de toute cette équipe qui a permis un tel résultat.

Cette remise de chèque a été suivie du verre de l’amitié offert par la municipalité, durant lequel Josette a précisé que les permanences et les ateliers de soins support reprendront début Septembre et elle a ajouté « Une pensée pour une bénévole dévouée, Marie Borrego,  que l’on a accompagnée pour son dernier voyage le 10 juin dernier ».

espace ligue de la calmette, la calmette

Assemblée Générale de la Saint-Hubert

saint-hubert, chasse, la calmetteLe président de la société de chasse « la Saint-Hubert », Denis Végleur, informe ses adhérents que leur assemblée générale se tiendra mercredi 5 juillet à 19 heures à l'ACSEM (salle Michel Névot)

Une fête de la musique au goût un peu amer

Dimanche 25 juin, une assemblée nombreuse d’élèves, anciens élèves et leurs amis ont fait partager leur musique au public présent.

Les professeurs, Bernard Mourier, Marc Simon, Laurent Hernandez et Michel Eliard avaient à cœur la réussite de cette dernière soirée de la « clé de sol » et se sont dépensés sans compter, accompagnant les élèves avec bienveillance.

Les parents et amis ont tenu à exprimer leur sympathie et leur attachement à cette école de musique et ont remercié Francine Gérard, la présidente, en entonnant avec entrain une chanson au titre évocateur « Tchou, tchou » composée pour l’occasion par Bernard. Ils lui ont ensuite offert ainsi qu’à son conjoint Emile un séjour de détente pour qu’ils puissent enfin souffler après tant d’années d’implications, administratives, logistiques, musicales et humanistes.

Le Maire a remis la « médaille de La Calmette » à Francine, la présidente et aux deux plus anciens professeurs, Bernard et Marc, pour les remercier d’avoir permis pendant 24 ans, avec la « La Clé de Sol », la découverte et la pratique de la musique à de nombreux élèves.

Cette belle soirée musicale pleine de joies et d’émotion s’est terminée par le tirage d’une tombola et les remerciements chaleureux de Francine aux professeurs pour leur dévouement et leur enthousiasme pendant toutes ces années,avec le souhait qu’au-delà de toute nostalgie, la musique ne s’arrête jamais et elle termine sur cette jolie image : « La Clé de Sol a fermé ses volets, mais par-delà les persiennes closes, chants et mélodies irriguent le village de pensées attendries ». Ainsi cette belle histoire musicale s’est achevée en musique.

IMG_0715.JPG

Elèves et professeurs ont chanté "tchou tchou" à Francine pour la remercier

17 juin 2017

Les aînés de l’Amicale Calmettoise de retour des lacs italiens

Vendredi 16 juin, les aînés de l’Amicale Calmettoise des aînés sont revenus d’une semaine autour des lacs, fatigués mais ravis de leur séjour en terre italienne.

Ils étaient 48 dans le bus affrété par Charly voyages, dont 21 Calmettois qui ont partagé avec bonheur cette escapade avec leurs amis du Tavillan (Saint-Geniès) et du Biscampa (Saint-Chaptes).

Après l’Irlande, ces séjours co-organisés semblent bien être la solution pour garantir les départs en étant suffisamment nombreux, comme l’ont constaté les trois présidents présents lors de ce voyage, bien décidés à renouveler ces expériences dans les mois à venir et qui souhaitent se rencontrer à nouveau pour cela.

Partis lundi matin très tôt, les aînés ont roulé en direction du lac de Garde sous la conduite experte de Bruno, leur chauffeur tout au long du séjour.

Vérone, la presqu’île de Sermione, puis le lac de Come et le lac Majeur, tous ont apprécié les merveilleux paysages et les quelques traversées en bateau dont certaines ont laissé des traces, de rires et de frayeurs parfois.

Le point fort reste pour la majorité les visites des îles Borromées avec ses palais et jardins superbes.

Si la chaleur a quelquefois rendu les balades plus difficiles, les souvenirs restent ceux d’un séjour bien sympathique.

amicale calmettoise des ainés, voyages en Italie, le tavillan, le biscampa, la calmette

Dernière photo avant le retour

amicale calmettoise des ainés, voyages en Italie, le tavillan, le biscampa, la calmette

Presqu'ile de Sirmione, en bateau, tranquille ... enfin presque !

amicale calmettoise des ainés, voyages en Italie, le tavillan, le biscampa, la calmette

amicale calmettoise des ainés, voyages en Italie, le tavillan, le biscampa, la calmette

amicale calmettoise des ainés, voyages en Italie, le tavillan, le biscampa, la calmetteamicale calmettoise des ainés, voyages en Italie, le tavillan, le biscampa, la calmetteamicale calmettoise des ainés, voyages en Italie, le tavillan, le biscampa, la calmetteamicale calmettoise des ainés, voyages en Italie, le tavillan, le biscampa, la calmetteamicale calmettoise des ainés, voyages en Italie, le tavillan, le biscampa, la calmetteamicale calmettoise des ainés, voyages en Italie, le tavillan, le biscampa, la calmette

amicale calmettoise des ainés, voyages en Italie, le tavillan, le biscampa, la calmette

amicale calmettoise des ainés, voyages en Italie, le tavillan, le biscampa, la calmette

amicale calmettoise des ainés, voyages en Italie, le tavillan, le biscampa, la calmette

amicale calmettoise des ainés, voyages en Italie, le tavillan, le biscampa, la calmette

11 juin 2017

Résultats des élections législatives 1er tour à La Calmette

éléctions législatives 2017,la calmette

10 juin 2017

Troisième édition du tournoi de tennis de La Calmette

Du 7 juin au 25 juin

L’association Calmettoise de tennis (ACT) organise la troisième édition de son tournoi officiel du 7 au 25 juin. Ce tournoi homologué FFT est ouvert à tous les joueurs féminins et masculins classés respectivement 15/3 et 15. Une catégorie supplémentaire, limitée à 15/3 est proposée pour les hommes de plus de 40 ans.

Ces deux semaines de tournois permettent aux adhérents du club et autres personnes du village intéressés, de se retrouver près des courts pour voir de belles rencontres de tennis et partager des bons moments conviviaux. Les finales sont prévues le dimanche 25 juin

Une buvette tenue par le bureau et bénévoles du club vous propose boisons et sandwiches pour agrémenter ces belles journées et soirées estivales.

Deux soirées spéciales sont organisées les samedis 10 et 17 juin pour fêter la fin de la saison tennistique qui a été très bonne encore cette année au niveau du nombre d’adhérents et des résultats des différents championnats par équipes adultes et enfants.

La soirée du 10 juin permettra de venir déguster des hamburgers faits maison. La soirée du 17 juin, plus officielle, qui permettra de remercier l’ensemble des sponsors qui nous soutiennent depuis la première édition, sera organisée autour d’une paella faite par notre chef cuistot du club. Attention : Les réservations au 06 11 74 61 42 pour la soirée du 17 juin sont clôturées le mercredi 14 juin.

tennis,association calmettoise de tennis,la calmette

Hum ! les bons hamburgers "maison" entre deux matches...

tennis, association calmettoise de tennis, la calmette

tennis, association calmettoise de tennis, la calmette

09 juin 2017

La municipalité réunit les présidents des associations

Jeudi 8 juin, la commission municipale des associations a réuni 18 présidents sur les 23 associations présentes sur la commune.

Christophe Ventura et Sébastien Guironnet, conseillers municipaux, ont présenté le projet de rénovation du moulin à vent et des alentours en invitant les participants à donner toutes informations connues sur son histoire.

Les membres de la commission ont ensuite souhaité faire un recadrage du fonctionnement municipalité-associations afin d’améliorer les procédures, notamment de constitution des dossiers. Ils souhaitent que soit signée une sorte de charte en insistant sur l’importance du savoir vivre ensemble et l’utilisation correcte des salles mises à disposition.

La date et le lieu du forum des associations a été communiquée : dimanche 3 septembre, de 9 à 12 h (dès 8 h pour les associations) dans les jardins de la mairie ou au foyer si le temps est incertain.

Les élus ont ensuite informé d’une nouvelle attribution des subventions, indiquant qu’elles seraient cette année la même pour toutes les associations quels que soient leur nombre d’adhérents et leur objet.

Le président de l’Amicale calmettoise des aînés, qui voit ainsi pour la deuxième année consécutive, sa subvention réduite, a tenu à exprimer son sentiment, estimant qu’il lui semblait profondément injuste qu’une association avec 140 adhérents, tous calmettois et payant leurs impôts sur la commune, reçoivent la même somme qu’une association avec peu d’inscrits, venant souvent très majoritairement de communes voisines et ajoute « Imaginez ce que coûte une manifestation organisée avec les ainés où se présentent 100 personnes, si on veut réduire la participation de 10€ sur le prix coûtant, sachant que tous nos anciens ne sont pas fortunés ».

La réunion s’est terminée autour d’un verre de l’amitié.

associations, forum des associations, la calmette

08 juin 2017

La mort dans l’âme, Francine ferme l’école de musique

Arrivés de Belgique en France en août 2000, Francine Gérard et son mari Emile s’installent à La Calmette pour leur retraite. Ils avaient déjà un pied-à-terre à Méjannes le clap et connaissaient bien la région.

Enseignante comme professeur de maths et sciences éco en Belgique, Francine a toujours été une femme active et bénévole. Elle s’est notamment occupée de recevoir des étudiants étrangers en leur cherchant des familles d’accueil, a passé des diplômes tout en élevant ses deux enfants, dont un d’œnologie-sommellerie et un de traiteur-organisateur de banquet qui lui feront passer 600h de stage dans un restaurant étoilé. "J'ai animé pendant 3 ans une radio libre «agora» et j’ai même gagné une coupe en tennis de table » dit-elle en riant.

Ce besoin d’être utile la fait participer ici à l’école des devoirs depuis sa création, à une chorale (la gajanaise) et surtout à la musique.

Ayant fait du piano à son adolescence, elle s’y remet en s’inscrivant comme élève à la clé de sol. A cette même période, l’école de musique connaît des difficultés après le départ de la présidente Eliane Lapierre en 99.

La municipalité accepte alors de reprendre l’école en régie municipale de 2000 à 2002, laissant l’association la clé de sol en sommeil, le temps de retrouver un bureau capable de prendre le relais.

Cette école de musique, créée en 93 par Cathy Lazzarelli et Bernadette Desposito, comptait (en 2002) 30 élèves, avec piano, batterie et guitare.

 

A la rentrée 2002, Francine accepte de reprendre les rênes, poussée par son professeur Bernard Mourrier, mais la mairie conserve la gestion jusqu’au 5 septembre 2003, date où est votée par délibération la reprise de la gestion financière de l’école par l’association la clé de sol.

L’école n’aura alors de cesse de grandir, jusqu’à atteindre 115 élèves. En 2012, Francine embauche les 4 professeurs en CDI et s’occupe elle-même de la gestion des salaires après plusieurs mois de formation personnelle. Chant accompagné de la guitare, piano, guitare, batterie et (pendant quelques années) violons, saxo et musique assistée par ordinateur (MAO), feront le succès de l’école.

La baisse des subventions ces dernières années oblige l’association à couvrir les coûts par la seule ressource des inscriptions, ce qui fait augmenter les prix, puis les problèmes de santé de deux professeurs vont entraîner une baisse du nombre d’élèves, rendant la gestion de l’ensemble de plus en plus difficile.

 

A l’aube de ses 74 ans et après 15 ans d'investissement, Francine décide de passer le relais à l’Assemblée Générale de septembre 2016. Personne n’étant candidat, elle fait appel sans succès à la municipalité pour une gestion en régie au moins provisoire, puis se tourne vers une association d’un village voisin qui après s’être déclarée intéressée ne donnera pas suite.

« C’est triste de licencier des salariés, dit-elle la mort dans l’âme. C’est la dernière solution que j’envisageais. Une pétition des professeurs avait pourtant recueillie près de 300 signatures. Je poursuivrai mes activités de bénévole, mais je ne veux plus de poste à responsabilité aussi lourd. »

Malgré cette triste fin, professeurs et élèves ont souhaité assurer en hommage à leur présidente la fête de la musique le dimanche 25 juin à 17 heures dans les jardins et au foyer.

Ils font appel à tous les anciens pour se joindre à eux à cette occasion et les invitent à contacter Marc Simon au 06 13 74 01 78 ou marcsimon11@gmail.com

 

Espérons qu'ils seront nombreux à répondre à cet appel, pour que la musique ne s'arrête jamais, même si La Calmette n'aura plus d'école.

école de musique,la clé de sol,la calmette

Francine, une femme d'engagement et d'ouverture aux autres

05 juin 2017

Ferrade du Rocher, c'est pour bientôt

Attention : Réservation pour le repas obligatoire avant le 7 juin...le rocher.JPG

Capture2.JPG

01 juin 2017

L'ADMR en assemblée générale

Jeudi 1er juin, l’ADMR la Gardonnenque, association d’Aide à Domicile en Milieu Rural, a organisé son assemblée générale à l'Acsem-Michel Névot.

Odette-Sophie Bonijol, présidente, a présenté le nouveau bureau, Denis Huot, trésorier et vice-président et Josiane Voirin, secrétaire, en présence du directeur de la fédération du Gard M. Riso.

Elle a fait le point de la situation et notamment expliqué le nouveau logiciel mis en place par l’ADMR au niveau national, philia, qui permettra aux clients de signer sur téléphone et facilitera la gestion des plannings.

L’association de la Gardonnenque, à La Calmette depuis 2013 a fourni 18 000 heures en 2016 pour 19 salariés.

« Nous avons 148 clients sur la Gardonnenque, dont 56% ont plus de 80 ans et il est remarquable de noter que sur 148 clients on compte 103 femmes. Nous avons procédé à l’installation de 12 télé-assistances et depuis 1 an et demi l’ADMR gère deux crèches, à Saint-Chaptes et Domessargues.

Nous couvrons 23 communes et proposons plusieurs services : Aide à constitution des dossiers (APA, CARSAT, CAF, etc.), organisation des interventions de salariés au domicile (aide aux repas, ménage, repassage, accompagnement, etc.) et visites pour être plus proches des personnes ».

Cette année, le Conseil Général va faire une évaluation des 18 associations indépendantes dans le Gard, et nous espérons obtenir une bonne appréciation, à la fois au niveau gestion et au niveau satisfaction de nos clients (95% satisfaits au dernier sondage).

Le souci de la présidente reste le recrutement de bénévoles, notamment pour les visites à domicile.

Les personnes intéressées peuvent prendre contact auprès d’elle ou auprès de Cathy Zanelli, la secrétaire administrative installée dans le bureau calmettois au 04.66.72.31.81 ou info.gardonnenque@fede30.adm.org.

admr, la calmette

admr, la calmette

 

28 mai 2017

Petits chaperons dans le rouge, un spectacle savoureux donné au temple

Samedi 27 mai, trente personnes se sont retrouvées au temple pour assister à un spectacle très plaisant donné par la comédienne Pascale Barandon en complicité avec le musicien Marc Simon.

Ces deux artistes forment un duo qui fonctionne parfaitement, drôle et parfaitement coordonné. Marc s’avère être aussi talentueux comme acteur que comme musicien et toutes les petites scénettes autour de l’histoire du petit chaperon rouge, déclinées sous différentes formes, ont bien fait rire l’assistance.

En première partie, Bernard Mourier, accompagné de Marc et Pascale, avait proposé « kitch net noise », projet vintage qu’il a écrit ainsi qu’une petite chanson amusante qu’il a proposée à ses élèves de l’école de musique.

Bernard aura un mot plein d’émotion pour Francine, la présidente de cette école, la clé de sol, qui va fermer à la rentrée prochaine faute de repreneur.

Très applaudis, les trois artistes ont offert avec talent aux spectateurs, dans le cadre exceptionnel du temple, un moment rare, un moment de plaisir partagé à travers la musique et les textes, que les trop nombreux absents ne pourront que regretter.

Ce spectacle, qui a connu un vrai succès au dernier festival d’Avignon, sera joué samedi 17 juin, 20 h, au théâtre Piccolissimo à Montpellier.

spectacle musical au temple,marc simon,bernard mourier,la calmette

Un duo épatant et drôle

spectacle musical au temple,marc simon,bernard mourier,la calmette

spectacle musical au temple,marc simon,bernard mourier,la calmette

et en première partie, avec Bernard Mourier :

spectacle musical au temple,marc simon,bernard mourier,la calmette

 

25 mai 2017

Sortie : n'oubliez pas

Samedi 27 mai à 18 h dans le superbe temple de La Calmette, un spectacle drôle et musical

 

Ne boudez pas votre plaisir ! C'est un vrai honneur fait à notre villagecle de sol.JPG

"A La Calmette, sera bientôt donnée une pièce de théâtre musical que j'ai jouée avec la comédienne Pascale Barandon l'été dernier au Festival d'Avignon, et en tournée cet automne et ce printemps:"Petits Chaperons dans le Rouge" (un joli spectacle drôle), avec en première partie le projet "vintage" de Bernard Mourier: Kitch Net Noise. Cela sera le Samedi 27 Mai au Temple de la Calmette, à 18h (marcsimon11@gmail.com)"

Chaperons sera aussi joué le Samedi 17 Juin, 20h. au Théâtre Piccolissimo, 206 av Villeneuve d'Angoulême à Montpellier, 06 12 99 79 88 (buffagianfranco@gmail.com)

 

Au plaisir de partager ces moments, si le coeur vous en dit!

clé de sol,spectacle musical,bernard mourier la calmette

23 mai 2017

Un week-end foot bien rempli

Dimanche 21 mai, alors que les féminines du SOC (sport olympique calmettois) jouaient pour la troisième place de leur poule, l’équipe des seniors, premiers de leur poule, affrontait les seconds (Vaunage).

Les filles se sont bien comportées au cours d’un match difficile et l’emporteront 2 à 0, assurant cette 3ème place espérée.

Menés par leur capitaine Nadir Serrar, les Calmettois du FC La Calmette par contre ne parviendront pas à égaliser(2à1) contre la Vaunage qui voulaient la victoire, au cours d’une partie particulièrement «virile», comme on dit dans les commentaires sportifs, que l’arbitre, excellent, avait parfois un peu de mal à calmer.

Ils conservent malgré tout la première place du championnat et sont donc assurés de la montée l’année prochaine.

soc féminines, sport olympique calmettois, fc la calmette, la calmette

Les joueurs du Football club de La Calmette conservent la première place du championnat après le dernier match contre la Vaunage et assurent la montée.

soc féminines, sport olympique calmettois, fc la calmette, la calmette

Beaucoup d'énergie pour ce dernier match et une 3ème place méritée après cette dernière victoire chez les féminines du SOC

soc féminines, sport olympique calmettois, fc la calmette, la calmettesoc féminines, sport olympique calmettois, fc la calmette, la calmette

22 mai 2017

Journée contre le cancer, l’Espace ligue de La Calmette au top

Dimanche 21 mai, l’Espace Ligue de La Calmette, avec la Ligue contre le cancer du Gard a organisé une journée de manifestation particulièrement réussie. La matinée a été consacrée à la présentation de magnifiques trikes rutilants sur l’esplanade Roger Martin, avec quelques vieilles voitures de collection et des superbes 2CV, qui ont attiré de très nombreux curieux.

La coordinatrice, Josette Barreto, en présence du président de la Ligue, le professeur Jean-Paul Bureau, aidée de nombreux bénévoles de l’Espace, a présenté ces drôles de machines et leurs «chevaliers» tout en invitant les badauds à s’inscrire pour des baptêmes.

Le député Fabrice Verdier, venu appuyer cette action, n’a pas résisté à l’envie d’enfourcher un de ces superbes engins pour un tour dans le village.

espace ligue de la calmette, ligue contre le cancer, la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

 

Après un apéritif de circonstance, plus de 280 convives se sont installés dans la halle aux sports où les bénévoles avaient organisé une belle salle, avec podium et  musiciens. Deux cuisiniers, Noël Albert et Sylvan Ruiu ont offert et préparé deux énormes plats de paellas que les membres de la Ligue ont servis à volonté.

De nombreux gâteaux étaient vendus à l’entrée à côté de la buvette  tandis que l’orchestre Nyama, avec Bernard, Gérard et Christian, assurait l’ambiance musicale avec brio.

L’après-midi s’est poursuivie avec de nombreuses démonstrations offertes par les acros du rock, les danseuses de flamenco, de danses latines et Sévillane (différentes associations), et enfin la chanteuse Régine Pascal qui a enthousiasmé le public.

Elle a entrainé les bénévoles de la Ligue et le public conquis dans une « capelade » finale, après avoir fait chanter la coupo santo et une vibrante «salve del olé» andalouse, reprise en chœur par tous au moment du refrain Olé Olé Olé.

 

Cette merveilleuse journée a été possible grâce à l’extraordinaire mobilisation de tous, bénévoles, sponsors, intervenants, tous bénévoles, public chaleureux, élus, et surtout bien sûr à la gentillesse et la volonté sans faille de sa coordinatrice qui s’est donnée totalement malgré sa fatigue. Pour rappel, l’Espace ligue assure une permanence tous les mercredis matin en mairie et propose de nombreuses activités et aides aux malades. Contact : J. Barreto 07 81 93 25 10

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

Olé olé olé olé !

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

On danse bien sûr, et on finit avec une "capelade" sympa avec tous les bénévoles

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

Les bénévoles de l'Espace ligue ont été mis à l'honneur