Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 juin 2011

Les rues de La Calmette N°21

Rue Etienne Coste

Le 13 mai 1900, Etienne Coste est élu maire et Joseph Béchard est son adjoint.

Dès le 30 juin 1900, un arrêté de suspension sans solde est pris contre Léon Grasset qui avait été nommé garde-champêtre et cantonnier communal …un mois après à nouveau un mois de suspension avec arrêt de traitement, puis ce sera une demande de révocation « ne fait absolument pas son service, … ». On continue à régler des comptes. Ah l’ambiance ! Ce sera Joseph Viala qui sera nommé pour le remplacer.

Une plainte est déposée par le sieur Richard Auguste contre la femme Emilie Vesoul ép. Couderc pour insultes « elle lave son pot de chambre dans la fontaine où boit le cheval… »

D’autres plaintes sont mentionnées notamment d’un certain Laurent Joseph contre l’ancien maire Henri Bérard (menaces).

Un arrêté nommé « police des rues » est également pris contre les crieurs de rue non autorisés après le « scandale public qu’a causé un crieur non autorisé en sonnant intempestivement de la trompe dans les rues pour faire ensuite une annonce réprouvée par la morale et outrageant pour les pères de famille »

N’est-ce pas savoureux ?

A la demande du pasteur M. Granier, une cloche du temple sera autorisée. Un dénombrement sera effectué en 1901 et la mairie nomme les agents recenseurs. Puis éclate la terrible crise agricole. La mévente des vins de 1900 est catastrophique.

Un endiguement des berges du Gardon est réalisé.

Autre arrêté  intéressant concernant la police des rues la nuit concernant la fermeture des cafés à 11 heures le soir, et surtout : « Toute personne vaquant dans les rues après devra être muni d’une lanterne allumée (…) »

Le 4 février 1904 une déclaration d’incendie dans un mazet est notée concernant Henri Martin, fabricant de chaux.

Aux élections du 8 mai 1904, le comte Henry de Valfons (qui est par ailleurs avocat) deviendra le maire mais Etienne Coste restera son adjoint… et l’histoire se répétant, le 20 mai – 12 jours après !!! De Valfons délègue les fonctions d’officier de l’Etat civil et de maire à son adjoint Etienne Coste !!! Ce qui n’empêchera pas les Calmettois de réélire De Valfons comme maire en 1908. Comme quoi rien n’est nouveau dans notre bonne terre calmettoise.

 

plan2.jpg

 

 

17 avril 2010

Arrêté relatif à la fermeture des cafés

... et à la police des rues la nuit.

 16-novembre-beaujolais-royal.jpg

merci à Gremi, dont j'ai outragesement détourné deux dessins

"Nous, maire de la commune de La Calmette (vu..., vu..., vu...)

considérant que le premier devoir de l'autorité municipale est d'assurer par l'action d'une police vigilante le repos et la sécurité des citoyens, trop souvent troublés pendant la nuit par des maraudeurs ou voleurs,

ARRÊTONS :

Art 1er : Les cafés et débits de boissons établis dans la commune devront être fermés, au plus tard, à onze heures du soir pendant la semaine, et à minuit les dimanches et jours fériés.

Art 2. : Passé les heures ci-dessus indiquées, TOUTE PERSONNE PASSANT DANS LES RUES POUR VAQUER A SES AFFAIRES DEVRA AVOIR UNE LANTERNE ALLUMEE DE MANIERE A ETRE FACILEMENT RECONNUE PAR LES AGENTS DE L'AUTORITE.

Celle qui n'en aura pas devra s'arrêter à la première sommation qui lui sera faite par les dits agents et justifier de sa présence ou de son passage dans la rue.

Art 3. : Les contaventions au présent arrêté seront constatées par des Procès Verbaux et^poursuivies conformément aux lois.

Fait à La Calmette, Le Maire"

signé Etienne Coste (en 1902)!

hot-dog-record bis.JPG

Rigolan pas , les autorités municipales à La Calmette hein ? et la burqua, hein ? la burqua (je refuse d'écrire "burqa") comment qu'on va les reconnaître même avec une lampe allumée ?

DSCF1592.jpg