Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 août 2017

Avec l'aubade, les festivités sont lancées

Comme chaque année, les jeunes qui ont réussi à se lever se sont joints ce dimanche 13 août à la JFC (Jeunesse Festive Calmettoise) pour la traditionnelle aubade à la population qui marque le début des festivités à venir.

IMG_7750.JPG

Cette fois, ils avaient préparé, quelques jours avant, les petits sachets de biscuits, offerts par Greg le boulanger, pour les remettre avec l'empègue, réalisés au pochoir autour des portes des Calmettois qui leur faisaient bon accueil.

IMG_7758.JPG

IMG_7763.JPG

Toujours aussi dynamiques, ils sont passés en musique dans toutes les rues du village, et certaines piscines s'en souviendront encore... même si l'eau n'était pas très chaude malgré le beau soleil. IMG_7737.JPGIMG_7738.JPGIMG_7739.JPGIMG_7740.JPG

Accompagnés par Charly et son tracteur, fidèle au rendez-vous, leur DJ préféré, grimpé dans la remorque faisait entendre de loin la musique pour que les habitants ne les manquent pas. Les aubades sont une tradition des fêtes votives des pays de la Petite Camargue. Au début du XXe siècle, il s’agissait de fêter le départ pour le Service National des jeunes hommes qui venaient d’avoir 18 ans, c’était les conscrits de « la classe » (la classe d’âge). Les aubades continuent toujours, bien que la conscription n’existe plus, aujourd'hui ce sont les jeunes qui organisent la fête votive qui la font pour recueillir quelques fonds supplémentaires.

aubade 2017,aubade,empègue,jfc,la calmette

aubade 2017,aubade,empègue,jfc,la calmette

IMG_7762.JPG

Le sourire du jour, avec une belle empègue sur le ventre pour encore plus de charme

02 août 2010

Fête votive de La Calmette : l'empègue

On a coutume de dire que pendant la fête, les jeunes (et moins jeunes) ont souvent comme plaisir de "s'empèguer" ! Ils rentrent ensuite en "trantaillant" chez eux quand il ne faut pas les y aider s'ils sont trop "enbugués"...

Il ne s'agit pas bien sûr de cette empègue là!

En occitan, Pegar c'est « coller », du latin picare "enduire de poix, coller, goudronner ». Le sens « marquer sur la toison des brebis le chiffre du propriétaire » (Alès)  est déjà attesté dans les Basses Alpes en 1535. empegar « poisser »

s’empega" : "se sont empegas toutes dous" en parlant par exemple d’un mauvais mariage de part et d’autre . 

Et l'empègue que les jeunes apposent sur les portes lors de l'aubade à la population ? 

Ca vient aussi du mot  occitan « empegar », qui signifie « coller », la racine du mot est pègue qui désigne la résine ou la poix utilisée comme colle.

Il s'agit de petits dessins réalisés au pochoir autour des portes des villages. Ces dessins sont réalisés par les jeunes du village (les Abats), ces pochoirs sont fait dans le cadre des aubades qui sont une tradition des fêtes votives des pays de la Petite Camargue. Au début du XXe siècle, il s’agissait de fêter le départ pour le Service National des jeunes hommes qui venaient d’avoir 18 ans, c’était les conscrits de « la classe » (la classe d’age). Les aubades continuent toujours, bien que la conscription n’existe plus, aujourd'hui ce sont les jeunes qui organisent la fête votive qui la font pour recueillir quelques fonds supplémentaires.

Cette tradition semble propre au sud du Gard , dans les villages avec des traditions taurines "Bouvine" très marquées.

Le dessin est souvent accompagné des lettres ""V L J "" et de l'année de "la classe" d'age. "V L J" signifiant Vive La Jeunesse. A La Calmette, les jeunes les ont remplacées par les lettres "JFC" (jeunesse festive calmettoise).

Les motifs reprennent les armes des manades locales (croix du gardian, tête avec trident, crochet de raseteur, …), ou des animaux emblématiques de la Camargue (cheval de Camargue, taureau, flamant rose, cigale) ou toute autre representation de la bouvine; ou bien encore la representation d'un evenement marquant de l'année en cours, pour le fixer dans le temps.

Quelques empègues récentes de La Calmette :

empègue La Calmette 2007.jpg
2007
empègue la calmette 2008.jpg2008
empègue La Calmette 2009.jpg
2009
empègue La Calmette 2010 b.JPG
et cette année : 2010

01 août 2010

Fête votive de La Calmette : l'aubade

Dimanche précédent la fête : l'aubade.

Les jeunes de la JFC (Jeunesse Festive Calmettoise) qui a pris en charge l'organisation de la fête, passent dans toutes les maisons pour récolter quelques "pesetas", et proposer les délicieuses pognes (fougasse d'Aigues-Morte aujourd'hui) à la population.

DSCF3056.JPG
DSCF3059.JPG
Quelques piscines ont fait les frais (ou le frais) du passage de la troupe, mais toujours dans la bonne humeur !
DSCF3060.JPG
Et tous ceux qui ont participé se voit apposer l'empègue 2010 sur leur porte. (empègue : détail dans une prochaine note)
C'est un peu le lancement officiel de la fête, cette aubade.
DSCF3050.JPG
l'empègue 2010

05 août 2009

Toujours à propos des fêtes votives

L'empègue

Victor me dit  dans un commentaire de faire attention "dé pas m'empega"! et non Victor, s'empéga c'est pas s'empéguer au sens de se saoûler... du moins c'est ce que je crois.

En occitan, Pegar c'est « coller », du latin picare "enduire de poix, coller, goudronner ». Le sens « marquer sur la toison des brebis le chiffre du propriétaire » (Alès)  est déjà attesté dans les Basses Alpes en 1535. empegar « poisser »

s’empega" : "se sont empegas toutes dous" en parlant par exemple d’un mauvais mariage de part et d’autre . 

Et l'empègue que les jeunes apposent sur les portes lors de l'aubade à la population ? 

Ca vient aussi du mot  occitan « empegar », qui signifie « coller », la racine du mot est pègue qui désigne la résine ou la poix utilisée comme colle.

Il s'agit de petits dessins réalisés au pochoir autour des portes des villages. Ces dessins sont réalisés par les jeunes du village (les Abats), ces pochoirs sont fait dans le cadre des aubades qui sont une tradition des fêtes votives des pays de la Petite Camargue. Au début du XXe siècle, il s’agissait de fêter le départ pour le Service National des jeunes hommes qui venaient d’avoir 18 ans, c’était les conscrits de « la classe » (la classe d’age). Les aubades continuent toujours, bien que la conscription n’existe plus, aujourd'hui ce sont les jeunes qui organisent la fête votive qui la font pour recueillir quelques fonds supplémentaires.

Cette tradition semble propre au sud du Gard , dans les villages avec des traditions taurines "Bouvine" très marquées.

Le dessin est souvent accompagné des lettres ""V L J "" et de l'année de "la classe" d'age. "V L J" signifiant Vive La Jeunesse. A La Calmette, les jeunes les ont remplacées par les lettres "JFC" (jeunesse festive calmettoise).

Les motifs reprennent les armes des manades locales (croix du gardian, tête avec trident, crochet de raseteur, …), ou des animaux emblématiques de la Camargue (cheval de Camargue, taureau, flamant rose, cigale) ou toute autre representation de la bouvine; ou bien encore la representation d'un evenement marquant de l'année en cours, pour le fixer dans le temps.

13 août 2008

l'empègue

Victor me dit  dans un commentaire de faire attention "dé pas m'empega"! et non Victor, s'empéga c'est pas s'empéguer au sens de se saoûler... du moins c'est ce que je crois.

En occitan, Pegar c'est « coller », du latin picare "enduire de poix, coller, goudronner ». Le sens « marquer sur la toison des brebis le chiffre du propriétaire » (Alès)  est déjà attesté dans les Basses Alpes en 1535. empegar « poisser »

s’empega" : "se sont empegas toutes dous" en parlant par exemple d’un mauvais mariage de part et d’autre . 

Et l'empègue que les jeunes apposent sur les portes lors de l'aubade à la population ? 

Ca vient aussi du mot  occitan « empegar », qui signifie « coller », la racine du mot est pègue qui désigne la résine ou la poix utilisée comme colle.

Il s'agit de petits dessins réalisés au pochoir autour des portes des villages. Ces dessins sont réalisés par les jeunes du village (les Abats), ces pochoirs sont fait dans le cadre des aubades qui sont une tradition des fêtes votives des pays de la Petite Camargue. Au début du XXe siècle, il s’agissait de fêter le départ pour le Service National des jeunes hommes qui venaient d’avoir 18 ans, c’était les conscrits de « la classe » (la classe d’age). Les aubades continuent toujours, bien que la conscription n’existe plus, aujourd'hui ce sont les jeunes qui organisent la fête votive qui la font pour recueillir quelques fonds supplémentaires.

Cette tradition semble propre au sud du Gard , dans les villages avec des traditions taurines "Bouvine" très marquées.

Le dessin est souvent accompagné des lettres ""V L J "" et de l'année de "la classe" d'age. "V L J" signifiant Vive La Jeunesse. A La Calmette, les jeunes les ont remplacées par les lettres "JFC" (jeunesse festive calmettoise).

Les motifs reprennent les armes des manades locales (croix du gardian, tête avec trident, crochet de raseteur, …), ou des animaux emblématiques de la Camargue (cheval de Camargue, taureau, flamant rose, cigale) ou toute autre representation de la bouvine; ou bien encore la representation d'un evenement marquant de l'année en cours, pour le fixer dans le temps.

07 juillet 2008

La fête du mois d'août se prépare déjà

 

ET OUI ! la fête se prépare, ce sera les 7, 8, 9 et 10 août, et je vous donnerai le programme, mais vous pouvez déjà le retrouver sur le sympathique site qu'a créé la Jeunesse Festive Calmettoise : www.calmetta-unita.com/
Je vous repropose ces vieilles photos...
medium_charette_fete.JPG
"la course de toros de la fête du mois d'août 1964"
du temps où les arènes étaient construites avec les charrettes des paysans du village!
Quel souvenir!
medium_charettes_2.JPG
malheureusement, les photos sont bien vieilles et bien abimées, mais on reconnait encore la famille qui avait pris place sur "sa charrette" et invitait ses amis et parents !
medium_charette3.JPG
Ici, c'est un "razet" de Garonne... vous vous le rappelez ? comme on dit chez nous ? on distingue un peu les charrettes au fond, attachées bout à bout pour fermer le rond...sûr que parfois le biou arrivait à sauter outre... et alors, que d'émotion ! c'était pas des vachettes !
Connaissez-vous la tradition de l'empègue ?
Les jeunes du village qui ont préparé la fête passent faire l'aubade à la population au début, histoire d'arrondir les finances, et mettent (si les gens veulent bien) l'empèus de l'année sur la porte à ceux qui donnent quelque chose.
8b215438204aae8428082158c68472a4.jpg
medium_empègue_2007.JPG
A tous bonne fête 2008 à LA CALMETTE

Fiesta Calmettoise 7,8,9 et 10 Août 2008: