Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 décembre 2011

Le Noël des sans abris "petit papa Nicolas"

scellier.jpgIndignez-vous ?

"Une centaine de personnes ont organisé dimanche 25 décembre un "petit Noël des sans-abri" devant le ministère du Logement à Paris pour exhorter l'Etat à respecter la loi Dalo et à lancer un "plan d'urgence" de réquisition des immeubles vacants.

"Comment se fait-il que le gouvernement ne respecte pas la loi qui protège les plus faibles?", s'est interrogé le porte-parole du DAL (Droit au logement), Jean-Baptiste Eyrault, à l'origine de ce rassemblement qui comptait de nombreuses mères de familles.


Au milieu d'un sapin de Noël orné de clés en carton et de pancartes fustigeant un Etat "hors-la-loi", les manifestants ont revisité le célèbre air du "Petit papa Noël" en appelant "le petit papa Nicolas" à "descendre du ciel avec des logements par milliers".(sources : Nel Obs)"

DAL.jpg

 

dal,droit au logement

logement-habitat-sondage.jpg

Merci à JM, à Christian et à Grémi pour les dessins

16 décembre 2008

Que DAL !

Quelques nouveautés concernant cette triste affaire que j'ai glanées ci et là ...

Qui veut couler l’association Droit au logement (DAL ) ?  Une décision de justice unique et première, du jamais vu. On sort la mitrailleuse lourde pour un nouveau délit : « dépôt ou abandon d’objet embarrassant la voie publique sans nécessité »

Vous avez bien lu, je n'ai rien ajouté : "sans nécessité"! ! !  Ainsi donc le DAL est condamné aussi lourdement parce qu'il a abandonné des objets (en l'occurence des tentes) sur la voie publique SANS NECESSITE. Tout est dit en deux mots. Maintenant que le grand massimo Sarkozy est là, le problème des sans logis est résolu - donc plus question de faire des manifestations qui s'avèrent sans raison ! Si vous avez vu à la TV la pub infecte de l'UMP, vous comprendrez que tout cela est logique.

Une chose est sûre : le DAL est dans le collimateur frontal de la ministre du logement Christine Boutin : « elle a dit qu’il n’y aurait plus de campements, pour elle nous sommes désormais des délinquants »!  Au sein du gouvernement, Martin Hirsch, Haut commissaire aux Solidarités actives, avait pris ses distances, estimant qu’il n’était « pas normal » d’infliger une amende, et avait conseillé à l’Etat de « passer l’éponge ».

L’action du DAL s’est déroulée « sans violence ni dégradation quelconque » ; Récemment, la cour d'appel avait considéré que « le droit de revendiquer est le corollaire évident au droit d’avoir et à celui d’exercer la liberté d’expression, une des libertés publiques dont le juge judiciaire est le gardien ». Espérons qu'elle sera à nouveau aussi sage lors du prochain jugement puisque le DAL a fait appel.

Dernière info mais assez savoureuse finalement, que dénonce Philippe Bornard (Backchich.info) :

Dernier avatar - passé trop inaperçu - de cette décision de justice d’un tribunal de police : Michèle-Laure Rassat, la juge de proximité qui a frappé fort en condamnant le DAL à 12 000 euros d’amende, a un point commun de taille avec la ministre du logement Christine Boutin qu’elle connaît peut être depuis belle lurette : professeur de droit à la retraite, elle est proche des associations pro vie et pourfendeurs de l’IVG et feraille depuis 20 ans - sans succès - pour que soit reconnue l’existence juridique de l’embryon. Proche de la droite traditionnelle et sécuritaire, elle a entre 1995 et 2000 été chargée de plusieurs rapports et missions par Jacques Toubon alors garde des Sceaux puis Jean Tiberi sur le thème « Réflexions sur la création d’une police municipale à Paris ».

Promue chevalier de la légion d’honneur en 1995 puis officier en 2006, celle qui accepte qu’on la présente dans les colloques comme rien moins que (sic) « l’inventeur de l’idée d’indépendance du ministère public » en matière judiciaire s’en reconvertie en juge de proximité ; elle continue à ce titre à publier dans les revues spécialisées des analyses aussi remarquées que « Propreté canine : solutions juridiques envisageables en matière de déjections ». Encore un trouble à l’ordre public : après les sans-abris, les toutous !

....Elle pourrait pas rester cantonnée au ramassage des crottes de chiens cette juge ?

 Une pétition de soutien est en ligne :
JE SIGNE LA PETITION.
http://www.daldax.org/petitions/index.php?petition=2&...

13 décembre 2008

Dépot de pauvres interdit

logo-petition_grimonet02.jpgComme vous le savez, le DAL (Droit au logement) a été condamné a payer 12000 euros d'amende pour avoir déposer des ordures sur la voie publique: en l'espèce des tentes pour abriter 374 familles sans-logis, l'année dernière, rue de la Banque à Paris.

Une pétition de soutien est en ligne :
JE SIGNE LA PETITION.
http://www.daldax.org/petitions/index.php?petition=2&...

Ben quoi ? bien sûr que je l'ai piqué sur le blog de "vivre à Uzès", mais ça circule partout, alors un petit coup de pouce de plus, ça peut pas faire de mal.

Cette condamnation, c'est typiquement ce qu'on nomme "l'imbécilité pénale". Le tout répressif si cher à notre président. D'un côté on invente "le droit au logement opposable" pour faire bien, de l'autre on étrangle ceux qui continuent à protester pour que ça ne reste pas que des mots.