Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 janvier 2008

Les "communes"

A l’occasion des futures municipales, un petit rappel historique :

Les communes… apparues au XIe siècle, s’instituèrent en se dotant de règles autonomes visant à servir de contrepoids à l’autorité seigneuriale.

Elles furent en mesure d’élire leurs magistrats, de définir des règlements propres à la cité et de déterminer le niveau de charge fiscale. 2ab6c6f0f8a0139efc51b43cd190c746.jpg

Des prérogatives jamais remises en cause depuis et que la décentralisation a contribué à renforcer.

En se dégageant des contraintes féodales, pour le bonheur du roi de France, Louis VI a à cœur de ménager ces précieux auxiliaires pour diminuer les marges de manœuvre de ses vassaux…

Dès lors qu’elle est reconnue juridiquement et politiquement, la commune peut se doter d’un représentant. C’est chose faite au XIIe siècle, avec l’apparition du « maire »(le mot maior faisant référence au représentant du domaine : celui qui administre le village pour le compte du seigneur).

Louis XIV procède à la création d’offices dans les villes avec des « maires perpétuels » destinés à remplacer les représentants élus…et à renflouer les caisses de l’Etat, car ce sont des charges payantes. Souvenez-vous des mots célèbres du comte de Pontchartrain en 1700 : « Chaque que fois que votre Majesté crée un office, Dieu crée un sot pour l’acheter ».

Les 14 décembre 1789, les communes se substituent officiellement aux paroisses, par souci d’uniformiser le territoire. En même temps apparaissent les « départements » et les « cantons ».
32feedde384ac79d039f6ef2a4564b28.jpg

Le décret du 10 brumaire an II unifie le statut des communes, leur délimitation s’inspire très largement de celle des 44 000 paroisses constituées au Moyen-âge.

(à suivre)