Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 juin 2011

Bertrand Tavernier pour le festival "Un réalisateur dans la ville 2011"

festival "un réalisateur dans la ville",nîmes,bertrant tavernier,la calmette,cinemaComme chaque année maintenant je vais vous parler de ce magnifique festival de cinéma en plein air dans le cadre des jardins de la fontaine de Nîmes.

Vous savez maintenant comme ce festival est extraordinaire! Organisation sans faute, gratuit, aucun problème pour se garer ou avoir de la place (enfin... jusqu'à aujourd'hui, mais attention, il attire de plus en plus de monde). Je ne vais pas me fatiguer, je cite texto la note de "objectifgard.com", tout y est dit :

Le Festival de Nîmes, "Un réalisateur dans la ville" qui se déroulera du 26 au 30 juillet prochain, va rendre hommage à Bertrand Tavernier pour son édition 2011.

 

Après Jean Becker, Claude Chabrol, Hugh Hudson, Claude Miller et Jean-Paul Rappeneau, c'est le réalisateur de L'Appât et de La Princesse de Montpensier qui viendra présenter ses cinq oeuvres les plus emblématiques.

 

Notez déjà que Carole Bouquet accompagnera le réalisateur à Nîmes.

 

Elle en profitera pour donner une lecture publique d'Une Saison en Enfer, oeuvre capitale du poète magistral qu'était Arthur Rimbaud.

Alors si vous n'y allez pas, tant pis pour vous...

festival "un réalisateur dans la ville",nîmes,bertrant tavernier,la calmette,cinema

Quels films va-t-il nous sélectionner ? Dès que c'est officiel, je vous le précise, promis ! Déjà un aperçu des récompenses qu'il a obtenues :

Il a réalisé tellement de films que je ne peux tous les marquer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la carricature en médaillon est d'Alain Roche (alias Nalair)

 


31 juillet 2010

"Un réalisateur dans la ville" est terminé

Comme chaque année depuis six ans maintenant, le festival de cinema de Nîmes "un réalisateur dans la ville" a tenu toutes ses promesses. Jean Becker était à l'honneur et nous a régalé de 6 de ses beaux films dans le cadre enchanteur des jardins de la Fontaine de Nîmes.

Gratuit, bien organisé (3000 chaises bien rangées), offert au public nimois et aux touristes ! Une véritable aubaine. Merci encore une fois aux organisateurs.

Le public arrive tranquillement et s'installe
DSCF3016.JPG
tandis que la nuit tombe doucement sur les beaux jardins de la Fontaine
DSCF3018.JPG
DSCF3027.JPG
DSCF3037.JPG
DSCF3038.JPG
DSCF3039.JPG
DSCF3019.JPG
DSCF3022.JPG
DSCF3015.JPG

20 juillet 2010

Le cinema à La Calmette

cine.jpgCette note part sans filet... juste histoire de récupérer auprès de lecteurs du village quelques informations qui me manquent et que le soleil trop chaud m'empêche de sortir glâner.

Il n'empêche. Avant d'être une salle des fêtes municipales, et bien après avoir été les écuries de Moussieu lou Marquis, notre foyer était le siège du cinéma de La Calmette. Là où trone aujourd'hui le grand tableau peint par le peintre Dionsois JP Brethon, il y avait un écran blanc. Le samedi soir on venait voir les films, assis sur des sièges pas très confortables, mais qu'importe ! Je peux vous assurer (et ce n'est pas si vieux) qu'il y avait bien au fond sur la gauche, tout un tas de jeunots qui auraient été bien incapables de vous raconter le film en sortant, tant ils étaient occupés à autre chose... "des noms ! des noms" me direz-vous ? Vous n'y pensez pas ! Ces choses-là ne se racontent que dans les films...

Avant d'être au foyer, dans les années 55/60, le cinéma ambulant avait lieu dans la cour de mon grand-père (celui là même qui fut bourrelier et acheta plus tard le café du progrès, devenu ensuite le "café Gustave", puis" le bar des sports" et aujourd'hui "l'afficion"). Un grand drap blanc était tendu en travers de la cour et le public, qui amenait ses chaises s'installait de l'autre côté. Nous étions privilégiés car habitant sur place on pouvait voir le "cinema" gratuitement, sauf qu'on voyait les images à l'envers ! Le mot FIN qui achevait alors tous les films reste pour moi un mot magique écrit à l'envers comme dans une glace.

 

Dès que j'aurais plus d'infos notamment sur les noms des opérateurs, les dates, quelques titres de films, etc. je reprendrai cette note un peu nostalgique.

FIN.jpg
cine ancienne bis.jpg

15 juin 2010

Alan SMITHEE, le réalisateur inconnu

cinema-13C.jpg"C'est l'inconnu du cinema : il a réalisé des dizaines de films, mais n'a jamais signé un contrat. On rencontre son nom à la fin de génériques parfois prestigieux, mais il n'a jamais acordé une interview. Et pour cause, Alan Smithee n'existe pas." (cf. dossier du N. Obs, Fr. Forestier)

Les Anglo-Saxons ont une méthode efficace. En cas de dilemme au générique, ils ont recours à ce pseudo. C'est le nom caché de tous les "nègres" du cinema qui tournent pour d'autres réalisateurs célèbres, "à la manière de..."

Il en existe beaucoup, un peu comme en littérature, et ils sont souvent réalisateurs de films extra, et parmis les plus "typiques" des grands réalisateurs connus.

cinema-8.jpg

04 août 2007

le festival "un réalisateur dans la ville" est terminé

Voilà, c'est fini!

Quelle merveilleuse idée que ce festival qui nous offre depuis trois ans des réalisateurs de choix et leurs films dans le cadre grandiose du jardin de la Fontaine à Nîmes.

Ceux qui l'ont raté n'ont qu'à s'en prendre qu'à eux-même. C'était entièrement gratuit, pas de problèmes de parking, pas de problème de place malgré une trés grande affluence.

Cette année c'était HUGH HUDSON qui nous a montré GRYSTOKE, MY LIFE SO FAR, I DREAMED OF AFRIQUA, REVOLUTION et hier soir pour le final, le formidable CHARIOTS OF FIRE (chariots de feu) au 4 oscars.

Quel bonheur de voir de si beaux films en plein air sur un magnifique écran géant.

MERCI aux organisateurs de ce superbe festival, à qui j'espère longue vie... c'est si rare des réalisations aussi parfaites et GRATUITES!!!

24 juillet 2007

Cinema

Vu hier "Délice Paloma", film algérien superbe .

Allez vite le voir, ça passera pas longtemps!

A Nîmes, c'est au Semaphore.

23:44 Publié dans Loisirs/Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinema |  Facebook |