Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20 juin 2008

« parpaillaous! », « papistes »,

« parpaillaous! », « papistes », « iganaud »
Des noms d'oiseaux comme ça étaient clairs comme insulte ! Protestants (parpaillot), papiste ou cureton..., huguenot!
Et à La Calmette, comme dans la plupart des villages du Gard, s'il existe un temple et une église, il existe aussi deux cimetières.

Même reconstruit, bien longtemps après les guerres de religion, notre cimetière reste "Avec un grand mur entre les deux et deux portes d’entrées distinctes".

Si un paysan de chez nous heurtait avec sa pioche sur une pierre, il disait «  Ai butat sus une tèsta d'iganaud ! »

C'est dire si les conflits entre protestants et catholiques ont laissé des traces profondes dans l'inconscient de nos « païs ». Pour se marier il y a seulement une génération avant la mienne, c'était quasiment impossible entre un(e) protestant et un(e) catholique!
Même si nos familles s'appréciaient comme voisins et amis, il fallait éviter à tout prix que les jeunes se fréquentent, au cas où ! Et aujourd'hui encore, après le concile de Vatican 3, les mariages mixtes demeurent difficiles à mettre en œuvre si les deux époux sont croyants et de religions différentes.

 

Mais je fais le rêve qu’un jour (tiens, ça a déjà été dit ça, non ?) on casse enfin symboliquement ce mur entre les deux cimetières… Ca serait bien en plus que ce soit un maire plutôt d’origine protestante comme Jacques B dans un village qui a toujours été à dominante catholique (Ca s’explique d’ailleurs très bien quand on sait que notre village a longtemps été « porté » par le monastère d’Estauzen).

 

Un beau geste symbolique

 

S’il m’entend… bélèou, …

 

24 janvier 2008

Le nouveau cimetière

Le 3 août 1883, M. le chanoine Carle bénit le nouveau cimetière, route de Sommières. Notre cimetière actuel a donc aujourd'hui 115 ans. Le petit cimetière "protestant"adjacent a été construit tout à côté, signe d'une paix (relative) retrouvée entre catholiques et protestants.

d16cf7fa61b4962a668b2db1affbf376.jpg

Ironie de nos appellations "concession à perpétuité", l'ancien cimetière disparait. Je devrais dire les anciens cimetières...Le catholique se trouvait à l'emplacement actuel du parking où a lieu la fête du village (emplacement de l'orchestre et buvette de la JFC). Le cimetière protestant était à l'emplacement de l'actuel bureau (ex chateau d'eau) de l'Office National de la Chasse et de la faune sauvage.

Ainsi va l'histoire... j'irai danser sur vos tombes aurait pu dire le troubadour calmettois...