Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16 mai 2014

On se les gèle ! vivement que soient passés les derniers saints de glace et les cavaliers

Ré édition 2012, en attendant la Saint-Glin glin ....


Connaissez-vous les Saints de glace ? On les confond souvent dans notre région avec les « cavaliers » qui arrivent entre le 23 avril et le 3 mai : Saint Georges(23 avril), saint Marc(25 avril), Saint Eutrope(30 avril) et Sainte Croix(3 mai) et Saint Jean-Porte-Latine(6 mai), appelés familièrement en langue d’Oc : Jorgét, Marquét, Tropét, Crozét et Janét.

 
L Chaleil (dans « La mémoire du village ») nous dit « on disait d’eux : « Aqui li quatre cavaliers e la vielha per li battre » (voici les 4 cavaliers et la vieille pour les battre)-parce qu’ils amenaient souvent les gelées tardives. »
Ceci expliquant cela, on confond souvent dans le Gard les 4 « cavaliers » avec les saints de glace, traditionnellement fêtés les 11, 12 et 13 mai de chaque année, qui sont : saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais. Ils sont implorés par les agriculteurs pour éviter le gel. Une fois cette période passée, le gel ne serait plus à craindre.
« Saint Servais, Saint Pancrace et saint Mamert font à trois un petit hiver »
Saint Mamert, fêté le 11 mai
Archevêque de Vienne en Gaule, décédé en 474, a institué les Rogations, qui signifient prières de demande liturgique. Il ordonna 3 jours, précédant l’Ascension, de prières contre les calamités.
Saint Pancrace, fêté le 12 mai
Neveu de Saint-Denis martyr, décédé en 304 à l'âge de 14 ans. C'est le patron des enfants.
Saint Servais, fêté le 13 mai
Servais, évêque de Tongres en Belgique (décédé en 384), aurait subi le martyre à Milan avec son frère Portaux. Il fut le premier à disparaître du calendrier, remplacé en 1811 par saint Onésime et aujourd'hui par sainte Rolande. (Saint Gervais est souvent cité en lieu et place de Saint Servais).
(source Wikipedia)

 
Notez bien que le calendrier ne les fête plus. Encore un coup des calotins qui ne voulaient plus de ces saints soi-disant païens et qu’on a remplacé par Estelle, Achille et Rolande !

Quoi qu’il en soit, tous les jardiniers savent qu'il est prudent d'attendre que les saints de glace soient passés avant de mettre les plantations en terre. Ces 3 saints sont traditionnellement les derniers jours où des gelées nocturnes peuvent se produire dans nos régions.

Quelques dictons (merci à "Rustica")

Grands chevaliers ou Cavaliers du froid

Nombre de dictons populaires font référence aux "Grands chevaliers" ou "Cavaliers du froid" en les citant parfois par trois, le plus souvent par quatre et plus rarement par cinq.

"Gelées de Saint-Georges, Saint-Marc, Saint-Robert,
Récoltes à l'envers."

"Entre Saint-Georges et Saint-Marc,
Est un jour d'hiver en retard."

Les Cavaliers du froid sont les Saints Georges, Marc, Robert, Philippe (ou Colinet) dont les fêtes sont toujours dans le calendrier actuel, les 23, 25, 29 avril et 1er mai respectivement, mais aussi Vital, Eutrope et Jean-Porte-Latine, autrefois fêtés les 28, 30 avril et 6 mai.

"Marquet, Georget, Philippet, Croiset,
Tous Saints dont il faut se méfier."

Les Saints de glace

Faisant suite aux Cavaliers du froid ou Grands Chevaliers, les Saints de glace les plus connus et cités sont Saint-Mamert, Saint-Pancrace et Saint-Servais, aujourd’hui disparus de nos calendriers mais autrefois fêtés les 11, 12 et 13 mai. Saint-Boniface (14 mai) et Saint-Urbain (25 mai) étaient les derniers parfois nommés. C'est à cause d'eux tout ça...

"Les Saints-Servais, Pancrace, Mamert,
Font à eux trois un petit hiver."

"Au printemps ramène l'hiver,
Pancrace, Servais et Mamert."

"Les trois Saints au sang de navet,
Pancrace, Mamert et Servais,
Sont bien nommés les Saints de glace,
Mamert, Servais et Pancrace."

"Mamert, Pancrace, Boniface,
Sont les trois Saints de glace,
Mais Saint-Urbain,
Tient tout dans sa main."

"Le bon Saint-Boniface,
Entre en brisant la glace."

26 avril 2011

Connaissez-vous les Saints de glace ?

On les confond souvent dans notre région avec les « cavaliers » qui arrivent entre le 23 avril et le 3 mai : Saint Georges (23 avril), saint Marc (25 avril), Saint Eutrope (30 avril) et Sainte Croix (3 mai) et Saint Jean-Porte-Latine (6 mai), appelés familièrement en langue d’Oc : Jorgét, Marquét, Tropét, Crozét et Janét.


L Chaleil (dans « La mémoire du village ») écrit : « on disait d’eux : « Aqui li quatre cavaliers e la vielha per li battre » (
voici les 4 cavaliers et la vieille pour les battre)-parce qu’ils amenaient souvent les gelées tardives. »
Ceci expliquant cela, on confond souvent dans le Gard les 4 « cavaliers » avec
les saints de glace, traditionnellement fêtés les 11, 12 et 13 mai de chaque année, qui sont : saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais. Ils sont implorés par les agriculteurs pour éviter le gel. Une fois cette période passée, le gel ne serait plus à craindre.
« Saint Servais, Saint Pancrace et saint Mamert font à trois un petit hiver »
Saint Mamert, fêté le 11 mai
Archevêque de Vienne en Gaule, décédé en 474, a institué les Rogations, qui signifient prières de demande liturgique. Il ordonna 3 jours, précédant l’Ascension, de prières contre les calamités.
Saint Pancrace, fêté le 12 mai
Neveu de Saint-Denis martyr, décédé en 304 à l'âge de 14 ans. C'est le patron des enfants.
Saint Servais, fêté le 13 mai
Servais, évêque de Tongres en Belgique (décédé en 384), aurait subi le martyre à Milan avec son frère Portaux. Il fut le premier à disparaître du calendrier, remplacé en 1811 par saint Onésime et aujourd'hui par sainte Rolande. (Saint Gervais est souvent cité en lieu et place de Saint Servais).
(source Wikipedia)
Notez bien que le calendrier ne les fête plus. Encore un coup des calotins qui ne voulaient plus de ces saints soi-disant païens et qu’on a remplacé par Estelle, Achille et Rolande !
Quoi qu’il en soit, tous les jardiniers savent qu'il est prudent d'attendre que les saints de glace soient passés avant de mettre les plantations en terre. Ces 3 saints sont traditionnellement les derniers jours où des gelées nocturnes peuvent se produire dans nos régions.