Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 août 2007

la Finette

Elle lavait pour le monde, la Finette.Tout le monde l'aimait bien.

Hilarion Gondret, maire du village il y a bien longtemps, avait fait batir un beau lavoir pour les lavandières du village, tout en pierres et avec un bon toît de tuiles et des portes et fenêtres pour que la froid ou le chaud n'entre pas trop. Que de rires j'ai entendus enfant dans ce lavoir où l'eau coulait en permanence, que de jérémiades ou de cancans aussi ! on bavassait entre deux frottements énergiques au savon de Marseille ou deux coups de battoirs du côté rincage.

Derrière l'église, là où maintenant on a fait un parking tout triste, il y avit un terrain communal d'herbe avec des fils pour étendre le linge. Jamais de vol bien que tout soit étendu en public... sauf parfois bien sûr quand passaient les bohémiens, mais là, le garde champêtre veillait.

Parfois les draps séchaient étendus en plein soleil sur l'herbe.Blancs immaculés. Ils sentaient si bon aprés quand on les mettaient sur le lit. Ca attirait bien parfois les chenapans qu'on était... pauvre Finette, que de fois je l'ai vue sortir en criant quand des gamins se roulaient dans les draps propres et il lui fallait les relaver ! C'était un travail dur. On la voyait passer poussant sa brouette pleine de linges... sales le matin, resplendissants le soir. Et que de fois on léa "canardée"  la pauvre quand elle passait... elle criait et nous on disparaissait en riant..

Pour mes grands-parents, ce bassin était un don de Dieu. Leur jardin était en contre bas et recevait donc une partie de ces eaux que les canalisations drainaient bien mal. Ils avaient un magnifique figuier. le papé disait toujours "doit y avoir une source pas loin... quand on voit un figuier!", hélas, quand le bassin plus tard a été fermé, le figuier est mort. Il y avait bien une source ! mais pas vraiment celle qu'il pensait!

Puis un jour, un autre maire, parce que des jeunes malotrus venaient s'enfermer dans ce beau bassin... des "drogués" qui n'obéissaient pas au garde quand il venait les déloger et devenaient même menaçants envers lui  (et oui des jeunes du village...), en désespoir de cause ou parce qu'il a utilisé cette "bonne raison"pour ses "oeuvres", a fait casser le bassin avec ses deux grands bacs, et a transformé ce beau bâtiment en un horrible garage pour des machines de la mairie. Quelle pitié !

Il y a les bâtisseurs et il y a les autres...C'est maintenant bien vieux tout ça, mais que de regret d'avoir vu détruire ce lieu si particuliers où tant d'histoires, tant de rires, tant de travail aussi, et disons le beaucoup d'histoires d'amour quand le soir le bassin était désert, non ? parfois les jeunes filles passaient à l'eau, certes, mais va ! pas toujours.