Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 novembre 2008

La crise au risque de l'histoire (suite)

L'histoire... comparer Barack et Roosevelt est bien tentant, tellement il y a des ressemblances dans cette élection._OBAMA-INDIEN-WEB_m.jpg

Juste un petit peu d'histoire encore pour conjurer le sort :

Le 15 février 1933, Roosevelt vient d'être élu depuis peu et n'a pas commencé encore à mettre en place ses réformes...(il ne prêtera serment que le 4 mars 33) :   

Miami, un chômeur désespéré tire sur le Président Roosevelt. Par miracle, il s'en sortira indemne mais l'attentat coûtera la vie au maire de Chicago, Anton Sermak et 4 personnes seront blessés.

Espérons que ça n'arrivera pas à B.O. (billo pour les intimes ?). On l'a tellement dit et soufflé pendant cette campagne.

10 novembre 2008

La crise au risque de l’histoire (suite) : Le « New Deal »

Barack Obama se réfère explicitement à Roosevelt, son charismatique ainé qui fut élu avec 57 % des suffrages en 1932, suite à la crise financière issue du krach de 1929 et à la récession qui suivit.

Roosevelt c’est l’homme qui mis en place aux Etats-Unis le « NEW DEAL », en 2 parties, pour lutter contre les effets de cette récession terrible (des banques ferment, les faillites d’entreprise se multiplient, le chômage atteint 25 % des actifs, etc.).

Déjà, élu en 1928 gouverneur de l’Etat de New-York, il avait mis en place un office de secours d’urgence pour les chômeurs,  un plan de développement des hôpitaux et la réduction de la durée du travail pour les femmes et les enfants.

roosevelt.JPGLe 2 juillet 1932, à l’occasion de la convention démocrate, il propose aux Américains un « New Deal ». Pendant les 100 premiers jours, il multiplie les réformes : il stabilise le système bancaire (il fermera même les banques 4 jours…), abandonne l’étalon or, réglemente la concurrence, accorde aux ouvriers le droit de se syndiquer… et parallèlement lance un programme de grands travaux qui offre du travail à 2 millions de jeunes.

L’été 1933, il met en œuvre le 2e new deal avec une politique sociale inédite posant les fondements de l’Etat Providence : programmes de lutte contre le chômage, création de bureaux du travail pour défendre consommateurs et salariés.

En août 35, les démocrates créent un système de protection sociale comportant une assurance chômage et la retraite par répartition, fixant la date de départ à la retraite à 65 ans et prévoyant des aides pour les handicapés.

Si les résultats économiques restent limités, les mesures interventionnistes de Roosevelt ont créé plusieurs millions d’emplois, financé des grands travaux d’intérêt national (aéroports, Tennessee Valley Authority), assaini le système bancaire…

Ces mesures d’innovations majeures dans le domaine social feront que certains Républicains traiteront Roosevelt de « socialiste », l’insulte suprême !

Alors Barack, tu vois ! te reste du boulot après 8 ans de Bush!