Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 novembre 2017

Cérémonie de commémoration de l’armistice

Calmettoises et Calmettois sont venus ce samedi 11 novembre, un peu moins nombreux que d’habitude, commémorer l'armistice du 11 novembre 1918 qui a mis fin à la "grande guerre" et rendre hommage aux soldats, enfants du village, tombés pour la défense de la patrie.

Lors de cette cérémonie, le maire a remis à Edmond Dorocq la médaille commémorative d'Algérie. "23 mois en Algérie, ça compte, dira l'heureux récipiendaire sous l'oeil admiratif de Sarah sa petite fille.

Les discours officiels dits par le maire et le président de la Fnaca, en présence de la Conseillère départementale Bérengère Noguier,  ont été suivis par le dépôt d'une gerbe au monument aux morts. Après la minute de silence et les drapeaux en berne, la marseillaise a été chantée par l'assistance, qui s'est ensuite dirigé vers la mairie pour partager le verre de l'amitié.

IMG_8595.JPG

Edmond Dorocq reçoit la médaille commémorative d'Algérie

IMG_8599.JPGIMG_8600.JPGIMG_8602.JPG

IMG_8607.JPG

11 novembre 2016

Cérémonie du 11 novembre

Une centaine de Calmettois est venue ce vendredi 11 novembre commémorer l'armistice du 11 novembre 1918 qui a mis fin à la "grande guerre" et rendre hommage aux soldats, enfants du village, tombés pour la défense de la patrie.

Après les discours officiels dits par le maire et le président de la Fnaca, la Conseillère départementale Bérengère Noguier a rappelé dans un vibrant hommage les dangers qui guettent toujours nos démocraties quand le "populisme" arrive au pouvoir et attise la haine et le repli sur soi des nations. Le dépôt d'une gerbes au monument aux morts a été suivi de la sonnerie aux morts et de la marseillaise chantée par l'assistance, qui s'est ensuite dirigé vers la mairie pour partager le verre de l'amitié.

IMG_5765.JPG

IMG_5770.JPG

IMG_5760.JPG

IMG_5767.JPGIMG_5758.JPGIMG_5761.JPG

 

02 novembre 2016

Commémoration de l'Armistice

La commémoration du 11 novembre 1918 aura lieu vendredi 11 novembre à 11 h 45 devant le monument aux morts érigé à la mémoire des soldats calmettois morts pendant la guerre. La municipalité conviera ensuite les participants à un apéritif à l'hôtel de ville.

monument aux morts 1 001.jpg

IMG_3097.JPG

18:56 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 11 novembre |  Facebook |

30 octobre 2015

Commémoration de l'armistice du 11 novembre 1918

 

armistice,11 novembre,la calmette

La commémoration de l'armistice du 11 novembre 1918 avec un dépôt de gerbes devant le monument aux morts aura lieu

mercredi 11 novembre à 11h 45 sur la place de l'église.

 

Le maire et son conseil municipal invitent la population à se joindre à eux à cette occasion.

12 novembre 2009

A l'occasion du 11 novembre (réédition)

Tous ces souvenirs de la "der des der" à la TV... les gerbes aux monuments aux morts ce matin...me donnent envie de remettre cette note que j'avais écrite le 16 janvier 2007

Il s'appelait ...

On était au plein cœur de cette sale guerre
Dans le village, comme dans tous les villages de France, chacun guettait fébrilement l'arrivée du gendarme qui annoncerait à la malheureuse famille, à la femme, à la mère que son fils était mort "en héros", dans cet immonde bourbier!
Il était jeune.
Il s'appelait Marius, il avait 30ans
Il aimait sa femme, elle s'appelait Céline et avait 29 ans
,
elle venait d'avoir deux splendides jumeaux.
Quand les gendarmes sont arrivés, elle a compris ! Ainsi le premier « mort pour la France » du village, c'était son homme !
Trop
trop pour elle et ses deux petits
Les vieilles ont dit que "son lait avait tourné", les deux petits sont morts empoisonnés par le lait maternel les jours suivants
elle est morte quelques jours après de désespoir, oui, on meurt de désespoir comme au théâtre dans notre petit village épuisé par cette sale guerre qui fera tant d'autres victimes.
Il s'appelait Marius...
il était caporal
vous verrez son nom sur la plaque dans l'église ou sur le monument aux morts.

P1288135ab.jpg



Cette sale guerre venait d'éliminer une famille entière en quelques jours
C'était en 1915
Je n’étais pas né mais c'était ma famille...des petits cousins que je ne connaîtrai jamais. De grands-pères en petits-fils l'histoire continue à se raconter. On peut voir leur tombe dans l’angle Sud-Est du vieux cimetière, parfois un bouquet de fleurs s'y perd encore.

Quatre d'un coup aurait dit le conteur!
Il s'appelait Marius...mais son nom a-t-il encore un sens dans cette triste histoire. Il se serait sûrement bien passé alors d'être le premier!
Le premier mort pour la France de La Calmette!

P1288135.JPG

10 novembre 2007

le premier "mort pour la France"de La Calmette

"Il s'appelait ...

A l'occasion du 11 novembre, je refais paraître une de mes première note sur l'histoire(s) de notre village :

"Il s'appelait...

On était au plein coeur de cette sale guerre
Dans le village, chacun guéttait l'arrivée du gendarme qui annoncerait à la malheureuse famille, à la femme, à la mère que son fils était mort "en héros", dans cet immonde bourbier!
Il était jeune, il aimait sa femme
elle venait d'avoir deux splendides jumeaux.
Quand les gendarmes sont arrivés, elle a compris ! ainsi le premier mort pour la France du village c'était son homme.
Trop
trop pour elle et ses deux petits
les vieilles ont dit que "son lait avait tourné":  les deux petits sont morts empoisonnés par le lait maternel les jours suivants
elle est morte quelques jours aprés de désespoir, oui, on meurt de désespoir comme au théâtre dans notre petit village épuisé par cette sale guerre qui fera tant d'autres morts
Il s'appelait ...
il était caporal
vous verrai son nom sur la plaque dans l'église ou sur le monument aux morts

Cette sale guerre venait d'éliminer une famille entière en quelques jours
C'était en 1915
J'étais pas né mais c'était ma famille...des petits cousins que je ne connaîtrai jamais.
Vous verrez leur tombe dans le coin sud-est du vieux cimetière, parfois un bouquet de fleurs s'y perd encore

Quatre d'un coup aurait dit le conteur!
Il s'appelait...mais son nom a-t-il encore un sens dans cette triste histoire vraie.
Il se serait sûrement bien passé alors d'être le premier!
le premier mort pour la France de La Calmette!"

J'avais alors reçu un commentaire qui précisait leur nom : Il s'appelait Marius, il avait 30ans
elle s'appelait Céline et avait 29 ans.

Une histoire vraie, hélas !

Un peu d'histoire ?

Qu'estce que le 11 novembre ? une fête religieuse ?

qu'est-ce qu'une armistice ?

 L'armistice du 11 Novembre 1918 correspond à la date de la fin de la première guerre mondiale (1914-1918) entre les alliés et l'Allemagne. C'est un civil du nom de Erzberger, à Compiègne qui a signé au nom de l'Allemagne le document de l'armistice qui lui a été imposé par le Maréchal Foch à 5h10.
A noter que le 11 Novembre est aussi la fête de Saint Martin, saint Patron de la France.

 

La signification de l'armistice (1914-1918)

 

L'armistice, c'est un arrêt des combats dans l'attente d'un traité de paix en bonne et due forme. Le traité de paix entre la France et les alliés a été conclu le 28 Juin 1919.
Cette guerre qui aura duré quatre ans a fait 8 millions de morts et 6 millions de mutilés

c2e103e815a46ba67fbb13f7ea36403d.jpg

Le jour « J » de l'armistice (1914-1918)

En France, l'anniversaire de l'armistice  est une commémoration essentielle de la vie nationale, avec dépôt de gerbes devant les monuments aux morts de chaque village. Le Président de la République lui-même participe à cette commémoration en déposant une gerbe sur la tombe du "Soldat Inconnu", sous l'Arc de Triomphe de la place de l'Étoile, à Paris.
Le 11 Novembre est devenu un jour de recueillement pour tous les soldats morts à la guerre, quelle qu'elle soit.