Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09 juillet 2017

Ecole : trois institutrices pour une retraite bien méritée

Trois institutrices qui s’en vont à la retraite après de nombreuses années dans l’école du village, c’est un peu comme une histoire d’amour qui s’achève. Combien d’enfants, garçons et filles, ont-elles aidés à grandir et à s’épanouir. Catherine, Brigitte et Ghislaine ont donc fêté ensemble ce lundi 5 juillet dans la cour de l’école primaire, ce moment plein d’émotion à l’instant de tourner une page, la dernière d’un chapitre important même si ce n’est pas la fin du livre.

Catherine Gleyze, directrice de l’école maternelle depuis septembre 2001, est arrivée à La Calmette en septembre 1993 (en CP). « 24 ans, ce n’est pas rien, dit-elle, et je viens d’être invitée pour les 40 ans d’une de mes premières élèves de CP ». Catherine a commencé sa vie d’enseignante à la sortie de l’Ecole Normale en 1980 à Issirac, une classe unique, où la cour de récréation était la place du village. « Cette année-là, ils devaient fermer l’école, mais l’arrivée de trois enfants immigrés a changé la donne, ajoute-t-elle en riant. Il faut dire que de nombreux couples « babacools » qui étaient venus vivre là préféraient faire l’école à leurs enfants à domicile. Depuis c’est devenu un RPI (regroupement pédagogique). J’étais alors logée par la mairie, avec un poêle à charbon pour me chauffer ». Catherine envisage de prendre des cours de peinture pour sa nouvelle vie, tout en continuant randonnées, concerts, cinéma et voyages.

Après des années de remplacement à sa sortie de l’IUFM, Ghislaine Richard-Dubois a obtenu son premier poste fixe à La Calmette en 1986, village où elle venait d’acheter une maison. 31 ans à l’école primaire d’un même village, c’est connaître tous les enfants sur plusieurs générations « et, dit-elle, j’ai pu en apprécier à la fois les avantages, comme de mieux comprendre certaines situations et être plus tolérantes, mais aussi les risques comme certains a priori… Au final, moi qui étais une citadine, je me suis bien intégrée à la vie d’un village. Elle aimerait bien suivre des cours d’histoire de l’Art pour sa retraite.

Brigitte Montbrun, comme ses collègues, a commencé par des remplacements (Le Vigan, Sauzet, Saint-Mamert…) suite à la réussite d’un concours interne et après un an en IUFM, de 1982 à septembre 1990, date où elle obtient son premier et dernier poste fixe à La Calmette. Depuis 27 ans, elle a vu passer « toute une génération de Calmettois et maintenant leurs enfants, dit-elle, et je vais profiter de ma retraite pour me reposer et continuer la gymnastique, et pourquoi pas l’aquagym ».

 

Plus de 120 personnes sont venues pour fêter le départ de leurs professeurs des écoles et toutes trois étaient ravies « on a été vraiment gâtées, disent-elles, et couvertes de fleurs. C’était une fête superbe ». Quand on vous dit que c’était comme une histoire d’amour.

Nous leurs souhaitons à toutes les trois une formidable retraite.

école, départ à la retraite, institutrices, la calmette

Catherine, Ghislaine et Brigitte ont fêté leur départ à la retraite entourée de nombreux amis, parents d'élèves et anciens élèves...

25 mars 2016

Les enfants de CP ont planté un arbre dans le parc de la mairie

Les enfants de la classe de CP avec leur institutrice madame Geoffroy sont venus le 23 mars planter un arbre dans le parc de la mairie en présence des élus et des assistantes maternelles invitées à se joindre à la manifestation.

Les élèves avaient participé à un projet pédagogique autour de l’arbre (sa fonction, son utilité, son impact sur le climat) et réalisé chacun un dessin avec pour thème : «  Imaginez à quoi ressemblera cet arbre, présenté en photo aux enfants, quand vous serez au CM2 dans 4 ans".

Les maires du Gard avaient eu la possibilité de recevoir un arbre dans le cadre de l'opération nationale« Un Arbre Pour Le Climat » sous réserve de le planter sur leur commune au cours d'une manifestation de sensibilisation à la biodiversité avec les enfants des écoles. Le maire avait donné son accord et Evelyne Viale-Losson , aidée de Colette Cazalet-Vandange, déléguée aux écoles, ont organisé cette action.

Les enfants ont donné comme nom à leur arbre « l’arbre de la vie aux fleurs d’or » puis ont déposé leurs dessins dans un coffre en bois qui a été fermé par un cadenas et qui sera conservé à la mairie jusqu’en février 2020.

« Chaque enfant a mis une pelletée de terre au pied de l’arbre, nous dit Evelyne, conseillère municipale, et pourra venir voir dans quatre ans si son dessin ressemble à l’arbre qu’il a planté aujourd’hui ».

école, arbre planté, la calmetteécole, arbre planté, la calmetteécole, arbre planté, la calmette

19 novembre 2015

L’école maternelle reçoit le prix des «Apprentis Jardiniers»

Jeudi 19 novembre, Hélène Prevel, Déléguée Départementale de l'Education Nationale en charge du Concours des Ecoles Fleuries 2015 est venue remettre le prix départemental des apprentis jardiniers aux enfants de la classe de Geneviève Tep, à l'école maternelle l’année dernière. Valérie Geoffroy, leur institutrice de CP les a accompagnés à cette occasion.

Le jury était venu en mai prendre connaissance du projet proposé par l'école.

« Si La Calmette n’a pas obtenu le prix national, elle reçoit tout de même un prix départemental reconnu » nous dit Hélène en remettant ce prix en présence d'Yvette Maurin-Montbrun, DDEN de l’école, de Catherine Gleyze, directrice et de Colette Cazalet-Vandange, première maire-adjoint, accompagnée de deux élues.

Geneviève a reçu le diplôme en associant à cette distinction son collègue Jean-Sylvain Lassalle dont certains élèves ont participé, Halima BABOIS, Atsem, ainsi que Liza Rossel (Retour aux Sources) qui a grandement collaboré à ce projet éducatif de jardinage.

Céline Ostermann de l’ADRT (Agence de Développement et de Réservation Touristiques) du Gard, en charge des villages fleuris, est venue également remettre un prix de 50 euros à l’école en remerciement de leur participation au concours.

A l’occasion de ce prix, la municipalité a offert aux enfants des bulbes pour qu’ils puissent préparer un joli jardin pour le printemps prochain.

Les élèves ont ensuite rejoint leur classe, très fiers d’avoir été récompensés pour leur travail collectif.

Le concours des écoles fleuries est organisé depuis plus de quarante ans par l’OCCE (Office Central de la Coopération à l'Ecole qui fédère la vie et l'action pédagogique de la plupart des coopératives scolaires) et les DDEN (Délégués Départementaux de l’Education Nationale, ami de l’école publique, nommé officiellement par l’Inspecteur d’Académie pour veiller aux bonnes conditions de vie des enfants à et autour de l’école) avec le soutien du Ministère de l’Education nationale et de la MAIF.

IMG_3161.JPG

IMG_3173.JPG

IMG_3138.JPGIMG_3141.JPGIMG_3149.JPGIMG_3150.JPGIMG_3151.JPG

IMG_3157.JPG

15 mars 2014

Les "huit femmes de La Calmette" et le BAFA

 Une formation au brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur réussie 

 La municipalité a organisé une formation au Brevet d'Aptitude à la Fonction d'Animateur dans le cadre de la formation professionnelle pour le personnel engagé dans les garderies "nouveau type" et la cantine, ainsi que pour les agents et ATSEM (Agent Spécialisé des écoles Maternelles) déjà impliqués dans les animations des activités "péri-scolaires". Pour les unes, trois agents municipales, il s'agissait d'une formation initiale à l'animation, pour les quatre autres, déjà titulaires d'un diplôme, d'un renforcement-bilan de leur expérience : leur formation étant alors prise en charge par le LEC (Loisirs Education Citoyenneté).

Stage organisé par l'organisme de formation CPCV

 Martine Saget, formatrice de CPCV (Coordination pour la Promotion des Compétences et du Volontariat), a animé le stage avec Gilles Vergne, directeur de l'ALAE. Elle souligne sa satisfaction quant à la qualité et la motivation de ce groupe "qui a su, dit-elle, aller très loin dans l'implication de chacune, permettant à toutes de parfaitement s'intégrer". Un groupe homogène, intéressé, qui s’est engagé dans une ambiance sympathique et positive, ce qui laisse présager des animations encore plus riches pour les enfants de l’école.

 Une volonté municipale de réussite

 Pour la municipalité, ce n’était pas évident d’organiser ces activités péri-scolaires dans l’esprit de la loi de la refondation de l’école et des modifications des rythmes scolaires des enfants, d’autant qu’ils étaient parmi les premiers à « essuyer les plâtres ». « Cette formation s’inscrit dans notre volonté de réussir et de mettre tous les atouts de notre côté pour le bénéfice des enfants » nous dit l’élue en charge des affaires scolaires.

nouveaux rythmes scolaires,alae,lec,école,la calmette

Les 8 stagiaires, à l'heure du bilan

nouveaux rythmes scolaires,alae,lec,école,la calmettenouveaux rythmes scolaires,alae,lec,école,la calmettenouveaux rythmes scolaires,alae,lec,école,la calmette

nouveaux rythmes scolaires,alae,lec,école,la calmette

 

 

 

31 octobre 2010

Déchets... des chefs-d'oeuvres ?

Dans le hall de la bibliothèque municipale, pendant les heures d’ouverture au public, une exposition est présentée “Déchets ? des Chefs-d’œuvres”.

Une classe de CP de l'école de La Calmette, la classe de Mme Geoffroy a réalisé un travail sur le thème “nettoyons la nature”
Vous pouvez lire le résumé de leur activité sur le site de la mairie de La Calmette.
classe%20cp.jpg
photo site de la mairie
 
Le Vendredi 1er octobre 2010, les 28 élèves du C.P. de La Calmette ont participé à l'opération "Nettoyons la nature". L'exposition aura lieu du lundi 15 novembre 2010 au lundi 3 janvier 2011.
3687-dechets.jpg

24 octobre 2009

Samedi 31, l'APE et les castagnades

hallo26.gifcitrouille1.jpgAu foyer municipal, samedi 31 octobre, l'A.P.E. invite les enfants des écoles de La Calmette à un concours de déguisement pour Halloween, dès 15 heures 30. Un goûter sera offert aux enfants.

Pour la population, l'A.P.E. propose une "castagnade" cuite au feu de bois, et une boisson, pour 1 euro.

hallo28.gif

Pour des raisons d'organisation, elle demande de s'inscrire avant le 26 octobre à la mairie.

Halloween  est une fête qui se déroule dans la nuit du 31 au 1er novembre. C'est une fête principalement anglo-saxone. La tradition veut que les enfants se déguisent avec des costumes qui font peur ou rire (fantômes, sorcières, monstres,vampires, etc.) et sonnent aux portes en demandant aux adultes des bonbons en disant : Trick or treat! (« Des bonbons ou on vous jete un mauvais sort ! »)

16:05 Publié dans Associations | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : ape, école |  Facebook |

16 août 2007

La Calmette : attention DANGER (suite)

Je ne voudrais pas qu'on me taxe de râleur qui critique... J'ajoute pour expliquer ma colère, que sur l'exemple que j'ai choisi pour ce "coup de gueule", rien n'était incontournable !

Les deux murs ont été construits récemment. Ce ne sont en aucun cas de vieux murs qu'on ne peut pas détruire!"On" a laissé faire.

Le dos d'àne existait au bon endroit : "on" l'a bâti, puis cassé (faire et défaire, c'est toujours nos sous qu'on dépense)

Les barrières existaient bien et "on" les a enlevées (il y a toujours de bonnes excuses mais qui jamais ne justifieront à mes yeux la sécurité des enfants et des piétons - le livreur des repas devait se lever pour l'ouvrir? la belle affaire !) et comme je vous disais, faire et défaire...

medium_carrefour_danger2.JPG

La Calmette : attention DANGER

On vit dans un village où medium_P7283605a.jpgle danger est permanent pour les enfants et les cyclistes.

Pour mettre des "dos d'âne" partout, on pourrait dire des dos de chameau, tellement ils sont hauts et courts parfois... "on fait des bons, on fait des bons"(air de la chanson connu), là pas de problèmes, on a les champions à la mairie. Par contre si on approche des écoles,  dans la rue principale ou la plupart de nos rues, c'est une autre paire de manche. J'ai décidé de proposer de nouveaux panneaux à notre maire :

Le premier se passe de commentaires, les calmettois apprécieront !

medium_aoto_velo.JPG
celui-ci aurait bien sa place dans la petite ruelle qui descend de l'église et où on a intelligemment remplacé les escaliers par des descentes adaptées aux velos, et surtout enlevé la barrière qui empêchait les gamins de sortir à toute vitesse de cette pente, (à pied, bicyclette ou moto).
medium_P8093658.JPG
vous voyez bien cette ruelle et l'école juste à gauche
Voilà ce que voit un automobiliste qui arrive dans la rue du moulin à vent à hauteur de ce croisement :
medium_P8093659.JPG
1. pas de trottoir à cet endroit trés dangereux
2.obligé de serrer à droite car des automobilistes peuvent arriver de la rue à gauche (qu'on ne voit pas bien ici)
3.certaines autos passent trés vite puisqu'elles vont tout droit
4. On a enlevé le seul dos d'âne intelligent qui obligeait à vraiment ralentir à cet endroit,
5. ET SURTOUT MEME SI VOUS N'ALLEZ PAS VITE,( si si ça existe encore), vous êtes obligé de raser à droite et donc le mur rose...avec en plus un lierre qui bouche le peu de vue restante :
IMPOSSIBLE d'éviter un gamin qui descend en velo !
medium_P8093661.JPG
Vous croyez que j'exagère ? ca vient encore de m'arriver pas plus tard que la semaine dernière ! à tel point que j'ai suivi le gamin jusque chez lui pour en parler à ses parents et lui expliquer qu'il s'était vraiment mis en danger de sortir de là si vite... et pourtant il était resté sur sa droite! évité par miracle bien que roulant doucement.
Ras le bol de le dire à une mairie qui s'en fout!
on attend quoi ? un mort ?
medium_P8093662.JPG
medium_P8093662aaa.JPG
NO COMMENT....
Alors j'offre aussi ce panneau à notre mairie :
medium_aoto_velo2.JPG