Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18 avril 2018

Cont’olives, la manifestation autour de l'olivier se prépare

Lundi 16 avril, la municipalité a réuni les associations intéressées par la prochaine manifestation de "cont’olives"prévue du 21 au 23 septembre.

Les organisateurs, en partenariat avec la municipalité, étaient venus présenter le projet et cibler l’ensemble des besoins.

Lila Bouguinvilliers (ADRT/Pays Garrigue Costières de Nîmes), a ouvert la séance en présentant le cadre de cette manifestation, première édition de cette fête autour de l’olivier, entourée d’Alain Giacalone, nouveau président de l’association "les olivettes du pays de Nîmes", et Bruno Fadat (Olivettes pays de Nîmes).

Après présentation des participants, l’ensemble des questions autour de cette action ont été abordées, lieux choisis autour de la mairie (parc, salle du conseil, foyer, bibliothèque) et du moulin.

Dès vendredi après-midi, l’association "lire et faire lire" invitera les enfants de l’école à découvrir le secret de Maître Cornille autour du moulin, à 18 h, visite du chantier du moulin à vent avec expo dans le foyer et spectacle musical en soirée au foyer avec "les tontons".

Les jours suivant s’articuleront autour d’un marché (plus de 60 exposants) avec de nombreux conteurs (apéro-contes, contes pour enfants samedi après-midi, un conteur renommé Daniel L'Homond samedi soir), des conférences (samedi 14h avec Monique Carlier: l'olivier aux fils des siècles et dimanche 10h avec J.Marc Ourcival sur le changement climatique et ses conséquences et à 14h avec J.Claude Woillet, la projection du film «chroniques végétales» série primée aux trophées de l’Unesco en 2016, dédicaces d’auteurs en bibliothèque, bal pour les enfants, visite contée du village, exposition de photos et d'oeuvres peintes, dictée surprise, balade animée sur le thème de l'olivier depuis le moulin pour découvrir les garrigues de La Calmette et les liens unissant l'homme et la nature (prévoir chaussures adaptée, jumelles et appareil photo) et beaucoup d’autres activités.

La buvette sera tenue par des associations et un apéritif devrait être offert samedi midi si le temps le permet tandis qu’un traiteur proposera des repas sous chapiteau.

D’autre part, l’association "les Olivettes du pays de Nîmes" lance un concours de contes (pour adultes ou pour enfants) traitant de l’olivier et/ou de son patrimoine, ouvert à tous dès 14 ans. La date limite d’envoi (dix pages maxi) est le 01/09/2018. Un prix sera remis lors de cette fête. Bulletin de participation et règlement complet sur http://www.olivettes-nimes.org/ ou en demandant par e-mail à agiacalone.olivettes@gmail.com.

 

Pour plus d'infos, consulter les sites www.olivettes-nimes.org; www.tourismegard.com; www. maisondelagarrigue.fr ou www.aoc-olive-nimes.fr

 

cont'olives, l'olivier, la calmette

cont'olives, l'olivier, la calmette

cont'olives, l'olivier, la calmette

 

10 avril 2018

Lucie ouvre un magasin « husse » pour le Gard

Lucie Larios a ouvert depuis février un magasin pour les produits « Husse » dans la ZAC Les Carbonnières avec une franchise pour le Gard où ces produits n’étaient pas encore distribués.

Elle s’est entourée de cinq vendeurs indépendants qui, comme elle, sont passionnés par le bien-être animal. Née à Antibes, Lucie a suivi 4 ans d’études d’ostéopathie animale à l’IFOA (Institut français d’ostéopathie animale) de Tarascon après son bac marketing et son bts communication.

Depuis 20 ans dans la région, elle habite aujourd’hui Sainte-Anastasie et exerce depuis 2015 comme ostéopathe animale équin et petits animaux (chiens et chats). Elle enseigne également en remplacement à l’IFOA.

C’est à l’occasion des soins particuliers pour les problèmes liés aux articulations qu’elle a connu ces produits husse,

« naturels et avec une gamme hypoallergique sans céréales, plus riches en protéines animales, dit-elle, ils permettent de cibler en fonctions des besoins de l’animal les aliments les plus adaptés et pour un prix sensiblement le même qu’en grande surface. Surtout, on livre à domicile et je propose toujours un repas gratuit pour nos nouveaux clients ».

Cavalière, elle possède des chevaux et deux chiens et après avoir participé à des concours où son optique était plus dans les progrès de l’animal que dans les coupes à remporter, elle participe à des « équitations camargue » notamment avec la manade de la Clastre de Sanilhac-Sagriès, ainsi qu’à des « équitations western » à l’élevage du moulin de Saint-Dézery avec Guylaine Pradeilles (rodéo, travail du bétail, etc.).

Elle s’est également spécialisée en shiatsu équin, sorte d’acupuncture sans aiguilles, qui l’aide au besoin dans ses pratiques d’oetéopathie.

« Tout ce qui contribue au bien-être de l’animal m’intéresse, ajoute-t-elle, et une nourriture équilibrée ou des produits «artro», enrichis à base de plante d’harpagophytum pour aider les articulations va tout à fait dans ce sens, je travaille d’ailleurs en collaboration avec plusieurs vétérinaires».

Contacts et renseignements 06 42 40 32 32, www.husse.fr ou hussegard@gmail.com.

IMG_9841.JPG

IMG_9843.JPG

lucie larios.jpg

poney-francais-7-ans-653x450.jpg

04 avril 2018

Dolce cané, un salon de beauté pour chiens et chats

Tiphaine Lubrano vient d’ouvrir depuis le 7 mars un salon de toilettage canin « Dolce cané » dans la ZAC La Carbonnière.

Née à Nîmes voilà 18 ans, Tiphaine y a fait ses études au lycée, mais ne rêvait que de s’occuper d’animaux. A 17 ans, elle quitte ses études pour suivre une formation au centre de formation du salon « oh my dog » et passe son diplôme de toiletteuse canin. Après une semaine de formation à la gestion à la chambre des métiers, elle s’installe en micro entreprise et ouvre son salon calmettois.

Pas évident de se lancer dans une telle aventure à 18 ans « mes parents sont là pour m’aider, dit-elle, c’est clair que toute seule j’aurais du mal, mais j’ai confiance et c’est ce qui me passionne. Chiens et chats ont maintenant leur salon de beauté à La Calmette, juste entre le vétérinaire (bien utile quand il fait calmer nos amis les chats) et Lucie Larios, ostéopathe animale et nutritionniste pour chiens et chats de la boutique voisine « Husse».

Son meilleur manager reste sa chienne « Choupa », sa première cliente. « Je ne suis pas très grande, alors je me suis équipée en conséquence, dit-elle en souriant, et ça convient très bien aux animaux dont je m’occupe ».

Le salon est ouvert sans rendez-vous du lundi au vendredi de 9 à 18 heures, et le samedi uniquement sur rendez-vous. Contact : 04 66 75 40 31 ou 06 82 49 92 90 ; dolcecane@gmail.com.

dolce cané,salon toilettage,la calmette

dolce cané,salon toilettage,la calmette

13 mars 2018

Olivier et Valérie redonnent vie au bar des sports

Dimanche 4 mars, Olivier Abbal et Valérie Laurier ont ouvert le bar des sports au centre du village après les travaux nécessaires à sa remise en beauté. Ainsi le raseteur bien connu des afficionados et du monde de la bouvine redonne vie au seul café rescapé au cœur de notre commune et lui redonne le nom qu’il portait avant de devenir bar de l’afficion.

Olivier était raseteur de 89 à 2003, date où il doit arrêter suite à un accident mais sans cesser de fréquenter le centre des arènes puisqu’il est depuis tourneur pour différents raseteurs. C’est d’ailleurs sur les conseils de Charrade qu’il a accompagné 2 ans dans les arènes qu’il s’est lancé dans l’aventure avec Valérie. Pour eux deux qui n’avait jamais été «patron», c’est une grande première, ils ont plein d’espoir dans cette nouvelle vie et fourmillent de projets.

Les taureaux sont leur grande passion, qu’ils ont transmise à leurs enfants, puisqu’un des deux enfants d’Olivier, Matthieu, est raseteur en ligue, et que le deuxième fils de Valérie (sur trois enfants) est aussi raseteur. Olivier s’est occupé d’écoles taurines comme éducateur sportif à Baillargues (5 ans) et aux Saintes. Il se passionne également pour la chasse (sangliers) et pour la pétanque.

Il avait passé un diplôme de boulanger-pâtissier et a un temps travaillé dans ce domaine puis il a fait différents métiers tout en rasetant, notamment, ces dernières années, couvreur de chaume (maisons gardianes et paillottes). Valérie de son côté était fonctionnaire en maison de retraite depuis 27 ans. A côté des taureaux, Olivier a longtemps joué au football aux Saintes-Maries-de-la-mer, à Gallician et à Saint-Laurent-d’Aigouze. Valérie aussi d’ailleurs « j’ai joué au foot dans l’équipe féminine de Castries pendant six ans, dit-elle en riant, après quelques années comme majorette ».

Ce couple sympathique a l’intention de redonner vie à ce commerce, certainement aujourd’hui le plus ancien du village, il a renoué le dialogue avec la jeunesse festive, les chasseurs, les joueurs du Football club calmettois, propose des cafés à 1€ le matin de 6h 30 à 9 heures, aimerait proposer des lotos, des concours de belotte, des retransmissions de match, des soirées à thèmes, etc.

Contact : 04 66 37 24 02 ; bardessports sur facebook avec une page dédiée au bar des sports.

https://www.facebook.com/bardessports.lacalmette

IMG_9529.JPG

logo bar des sports.jpg

Olivier et Valérie ont créé ce sympathique logo pour le bar

Ils tiennent à remercier la famille Del Grosso qui les ont bien accueillis et Patrick Charrade qui les a aidés pour ce nouveau challenge

 

 

14 janvier 2018

« Juste chic » un défi pour Julien Névot

Né à Nîmes en 88, Julien est un pur Calmettois qui a suivi toute sa scolarité dans le village puis au lycée St-Vincent-de-Paul à Nîmes où il passe avec succès son bac techno « marketing » avant de préparer un BTS comptabilité gestion en alternance à l’ISF de Nîmes.

 Il travaille 4 ans pour le Crédit Agricole où il se passionne pour l’informatique et suit une formation au centre « Image » pour être web designer, et se perfectionne dans les outils (type photoshop ou prestashop) qui lui donnent les moyens de son projet : ouvrir une boutique en ligne.

Ami de longue date avec Julien Gelly, qui travaille pour la mairie de Lunel après des études au lycée de Rodilhan, il partage le même désir de bâtir ensemble quelque chose. Julien G a depuis tout petit l’envie de « créer » une marque de vêtement et l’idée de Julien N d’ouvrir une boutique en ligne le séduit.

Leur deux savoir-faire vont les mener à concrétiser ce rêve et ils travaillent tous les deux à faire aboutir leur entreprise. Julien G se met complètement à son compte tandis que notre calmettois reste salarié tout en se donnant à fond au projet. Ils vont travailler sur la conception des produits de A à Z, (prototype, patron, design, composition, etc) avec une idée précise, surfer sur la qualité et le « made in France », allant jusqu’à être reçus par A Montebourg, et s’orienter vers des produits écologiques, sans produit chimique, notamment pour les teintures.

Ils négocient avec cinq usines, de Saint-Etienne à Marseille et obtiennent le label Oeko-tex. « travailler dans un circuit court, avec des personnes que l’on connaît bien dans chaque lieu de fabrication, est pour nous une volonté délibérée et primordiale, nous dit Julien, pas question de faire produire dans des pays où les enfants sont exploités et où sont utilisés des produits chimiques ».

L'aventure commence

En novembre 2016, la marque « Juste chic » est déposée et en novembre 2017, la boutique en ligne commence. L’aventure est lancée pour les deux Julien.

« Nous sommes associés à 50/50, précisent-ils, et l’idée est de lancer dès 2018 d’autres produits de vêtements hommes, après les boxers courts et longs, et les écharpes Zéphir, nous travaillons à des chaussettes, des slips, des espadrilles basques, tee-shirts, etc. Nous sommes également en pourparlers avec des boutiques un peu partout en France où seront vendus après les soldes nos produits, comme prochainement Marseille, Montpellier, Nîmes, Avignon et autres. Et sans doute, d'ici deux ans, ouvrir une boutique ”Juste chic” sur Paris.». Ils se préparent pour le prochain salon du « made in France » à Paris en novembre prochain où ils espèrent être présents. On sent chez eux une volonté de réussir avec passion et de rester fidèles à leurs principes de qualité, de confort, d’écologie respectueuse des hommes et de l’environnement. Leurs produits sont disponibles dans toutes les tailles sur leur boutique en ligne www.justechic.fr.

Contact : juliengelly@justechic.fr ou juliennevot@justechic.fr.

IMG_9267.JPG

Les deux Julien espèrent voir leurs efforts récompensés "car c'est un sacré boulot de lancer une entreprise comme "Juste chic"

IMG_9258.JPG

09 novembre 2017

Angélique ouvre un dépôt-vente enfants

Angélique Lee va ouvrir le 15 novembre un dépot-vente enfants dans la ZAC de la Carbonnière : « Ocryli, le monde des petits ».

Dans cette caverne d’Ali Baba, située entre le cabinet de radiologie et le pressing, on trouve tout : vêtements, puériculture et jouets.

Née à Marseille, Angélique a travaillé comme aide-soignante dans les Bouches du Rhône avant de venir s’installer à La Calmette voilà 3 ans pour suivre son conjoint, pompier professionnel à Arles (et pompier volontaire à Saint-Geniès). Après la naissance de son  troisième enfant, elle profite de son congé parental pour préparer une reconversion et a l’idée d’ouvrir ce magasin après avoir vendu beaucoup d’affaires par internet.

« De plus, ça correspond bien à ce que j’avais envie de faire, dit-elle, et je crois que ça peut répondre à une attente».

Le dépôt sera ouvert tous les matins de 9h 30 à 12h 30 (sauf lundi) et de 17 à 19 h mardi, jeudi, vendredi ; de 14 à 19 h mercredi et samedi.

Pour plus de renseignements 07 83 31 18 68 ou sur la page facebook ocrylilemondedespetits : https://www.facebook.com/search/top/?q=ocryli%20lemonde%2...

 

IMG_8587.JPGocryli,la calmette

30 septembre 2017

Inauguration du restaurant La Brasserie, Romain a fait fort

Jeudi 28 septembre, Romain Fergani et Caroline Rey ont inauguré avec leurs voisins immédiats, la boulangerie Villaret, le restaurant « la brasserie » qu’ils ont ouvert fin mai dernier dans la ZAC du petit verger.

Beaucoup de monde pour ce rendez-vous sympathique et savoureux, aussi bien par la gentillesse de l’accueil que par les amuse-gueules et boissons proposées.

« Le puntch est un vrai bonheur » laisse entendre un convive qui visiblement l’avait beaucoup aimé. Romain n’a pas hésité à aller vers tous les invités, servant parfois lui-même et pouvait à juste titre être fier de tous les mets qu’il offrait à ses invités.

Car mettre en place ce restaurant dont il rêvait depuis longtemps n’a pas été petite chose et les travaux ont été importants, pour que ce lieu soit vraiment accueillant et agréable, puis pour que les prestations proposées soient réussies.

Aujourd’hui Romain a le sourire, même si rien n’est jamais acquis, et son restaurant mérite le détour, les « avis » d’ailleurs le prouvent s’il en était encore besoin.

Contact : La Brasserie, 1B rue Marie Durand ZAC Petit Verger,   La Calmette ; 06 18 53 30 95 ou labrasserie30190@outlook.fr

la brasserie, la calmette

Romain n'hésitais pas à prêter main forte pour aider ses serveurs

la brasserie, la calmette

la brasserie, la calmette

la brasserie, la calmette

la brasserie, la calmette

la brasserie, la calmette

06 septembre 2017

Quentin Pastor crée sa société de portage à domicile

Né à Nîmes voilà 32 ans, Quentin Pastor a travaillé pendant 8 ans dans le commercial (telecom, tabac puis pour mondial relai) et souhaitait créer sa propre entreprise sur le secteur de La Calmette.

Il vient de se lancer en auto entrepreneur dans un service de portage de repas à domicile, essentiellement auprès des personnes âgées.

« Je voulais avant tout proposer une cuisine familiale, loin des repas un peu industriels des cuisines centrales, et je me suis rapproché d’un traiteur Nîmois connu pour la qualité de ses produits. A côté de ça, j’aime le relationnel, et j’ajoute à ce service le sourire et éventuellement le conseil, par exemple pour un dossier APA ».

Quentin est un sportif qui joue au tennis et fait de la natation quand son travail lui laisse un peu de temps. Sa société de portage à domicile s’appelle « les délices d’Alice » avec une formule à 9.50 € (entrée, plat, fromage et dessert) le midi avec possibilité de livrer lundi, mercredi et vendredi pour 2 ou jours 3 (week-end).

Il livre à La Calmette et villages alentours (Dions, St-Geniès, La Rouvière, St-Mamert, Fons, Parignargues, etc.). On peut le joindre au 06 59 54 92 10 ou cuisine@lesdelicesdalice.fr et commander pour un essai une formule 3 repas à 25€.

IMG_8055.JPG

01 juin 2017

L'ADMR en assemblée générale

Jeudi 1er juin, l’ADMR la Gardonnenque, association d’Aide à Domicile en Milieu Rural, a organisé son assemblée générale à l'Acsem-Michel Névot.

Odette-Sophie Bonijol, présidente, a présenté le nouveau bureau, Denis Huot, trésorier et vice-président et Josiane Voirin, secrétaire, en présence du directeur de la fédération du Gard M. Riso.

Elle a fait le point de la situation et notamment expliqué le nouveau logiciel mis en place par l’ADMR au niveau national, philia, qui permettra aux clients de signer sur téléphone et facilitera la gestion des plannings.

L’association de la Gardonnenque, à La Calmette depuis 2013 a fourni 18 000 heures en 2016 pour 19 salariés.

« Nous avons 148 clients sur la Gardonnenque, dont 56% ont plus de 80 ans et il est remarquable de noter que sur 148 clients on compte 103 femmes. Nous avons procédé à l’installation de 12 télé-assistances et depuis 1 an et demi l’ADMR gère deux crèches, à Saint-Chaptes et Domessargues.

Nous couvrons 23 communes et proposons plusieurs services : Aide à constitution des dossiers (APA, CARSAT, CAF, etc.), organisation des interventions de salariés au domicile (aide aux repas, ménage, repassage, accompagnement, etc.) et visites pour être plus proches des personnes ».

Cette année, le Conseil Général va faire une évaluation des 18 associations indépendantes dans le Gard, et nous espérons obtenir une bonne appréciation, à la fois au niveau gestion et au niveau satisfaction de nos clients (95% satisfaits au dernier sondage).

Le souci de la présidente reste le recrutement de bénévoles, notamment pour les visites à domicile.

Les personnes intéressées peuvent prendre contact auprès d’elle ou auprès de Cathy Zanelli, la secrétaire administrative installée dans le bureau calmettois au 04.66.72.31.81 ou info.gardonnenque@fede30.adm.org.

admr, la calmette

admr, la calmette

 

04 mai 2017

Martine Prude, une vraie horlogère au service de ses clients

IMG_7081.JPGEn ce début de mai, Martine Prude s’est installée dans les locaux du Petit Verger, où elle a ouvert une boutique de bijouterie traditionnelle et d’horlogerie.

Elle se forme par un apprentissage d’horlogerie en 1976 et commence à travailler en 78 comme vendeuse dans la Sarthe, puis comme directrice de magasin pour une compagnie européenne. 

« 41 ans d’horlogerie, ça ne me semble pas possible, dit-elle en riant, mais c’est pourtant vrai ». Martine est fière de se présenter comme une véritable horlogère professionnelle, capable de réparer, de nettoyer… « du changement de pile pendant qu’on fait ses courses, à une réparation très délicate ».

Arrivée en 78 dans le midi avec son fils, suite à un divorce, elle réalise son rêve d’y ouvrir une bijouterie horlogerie. Son bail de 9 ans se terminant, elle cherche à s’installer dans un lieu plus ouvert et dans un cadre plus sécurisant que dans son ancien local. La proposition de M. Mounier, le gérant de "Le Petit Verger" lui plait bien.

« C’est un gros investissement, mais j’ai l’espoir que mes clients seront fidèles et que de nouveaux clients qui aiment les produits locaux  et de qualité, comme ceux qui viennent au petit verger, découvriront le choix important des bijoux que je présente, avec des prix très bas, rapport qualité-prix, et surtout les services d’une vraie professionnelle ».

Elle insiste sur son côté professionnel au niveau horlogerie et création et fabrication au niveau des bijoux.

Martine aime la randonnée et fait de l’aquagym pour se détendre, mais sa passion reste son métier et sa boutique « Art et or » désormais implantée au 7 rue Fanfonne Guillierme dans la ZAC du petit verger.

Contact : 04 66 01 43 95.

IMG_7082.JPG

14 avril 2017

La Maison Villaret s'installe dans la ZAC du petit verger

Trois frères et soeur pour reprendre le flambeau

La maison Villaret vient d’ouvrir une boulangerie-pâtisserie dans la ZAC du petit verger le 27 mars 2017. La maison Villaret n’est plus à présenter, installée à Nîmes depuis 1775.

Quand Gabriel Recolin rachète l’enseigne et en fait une des boulangeries –pâtisseries les plus réputée du département, il n’imaginait peut-être pas que ses petits-enfants reprendraient et développeraient son commerce à la suite de leur mère.

Ils sont trois associés : Marion, l’ainée, qui s’occupe de la partie vente et produits innovants, Rémi qui gère la partie production et Benoit plutôt axé sur l’administratif et le développement de projet. C’est d’ailleurs lui qui a l’idée d’installer un troisième point de vente sur La Calmette (avec le magasin de Nîmes et le point-vente aux halles), fort du conseil de ses amis déjà sur la ZAC (pharmacien, caviste).

Tous trois n’étaient pourtant pas particulièrement destinés à cette aventure, Marion une sportive sortie de UFR STAPS de l'Université de Montpellier, Rémi  un cavalier confirmé avec à son actif de nombreux concours d’équitation de haut niveau et Benoit qui a fait des études de menuiserie et a travaillé 10 ans dans les meubles contemporains.

Tous les 3 sont présents sur le village, même s’ils ont confié les manettes de la boulangerie-pâtisserie à une équipe nîmoise déjà aguerrie :

Jean-Michel, le boulanger, compagnon du devoir du tour de France qui travaillait depuis 4 ans à la boulangerie de Nîmes. Un adepte de boxe française qu’il pratique depuis 8 ans.

Anaïs, la pâtissière, formée en apprentissage chez Villaret avec une formation complémentaire en chocolaterie.

Audrey et Angélique, les deux vendeuses à plein temps venues également de la maison nîmoise : Audrey était déjà responsable des apprentis et a pris la responsabilité du magasin calmettois, et Angélique l’amoureuse des randonnées en Cévennes, qui après un apprentissage chez Villaret est partie passer un diplôme d’éducatrice dans le social. Quand ses anciens patrons l’ont relancée pour revenir travailler avec eux, Angélique n’a pas hésité et les a rejoints après une année de travail dans le social.

Contact : www.maison-villaret.com, 04 66 72 41 36, 1B rue Marie Durand

IMG_0926.JPG

Audrey, Anaïs, Angélique et Jean-Michel, l'équipe de La Calmette

07 septembre 2016

Une nouvelle agence immobilière à La Calmette

Thierry Freland est arrivé à Nîmes voilà 4 ans, venu de la région parisienne, pour ouvrir une agence immobilière au sein du groupe MDi30.

Corinne Roussel, assistante commerciale, l’y rejoint alors et travaille depuis avec lui. Sylvana Ladovicht, négociatrice avec plus de 10 ans d’expérience dans l’immobilier, s’occupe du secteur nord de Nîmes pour l’agence.

C‘est donc tout naturellement avec elles deux que Thierry ouvre une nouvelle agence sur La Calmette depuis le 1er septembre. Corinne, originaire de Grenoble et maman d’une jeune Lola de 13 ans assurera l’accueil du public et les premiers contacts, tandis que Sylvana, mère de deux jeunes fils de 14 et 17 ans poursuivra les négociations sur le secteur nord de Nîmes.

« J’ai surtout voulu une équipe de professionnels, dit Thierry, avec un agence présente physiquement. Il y a tellement de mandataires dans l’immobilier que ça me semblait essentiel de proposer une vraie implantation, où peuvent se signer des compromis en agence, garant de sérieux et de professionnalisme. Le groupe MDi30 assure un réseau dans le Gard de 9 agences, avec 40 personnes ».

Corinne accueille tous les jours de 9 à 12 heures 30, et de 14 à 19 heures, au local situé chemin du verger, derrière le bureau de tabac. Contact : 04 66 37 61 14 ou www.mdi30.com.

agence immobilière, la calmette

L'équipe MDI30 de La Calmette : Corinne, Sylvana et Thierry

01 août 2016

Julien Michel s’installe comme couvreur-zingueur dans le village

Julien Michel est venu de Dijon voilà 6 ans, et s’est bien intégré dans la Région avec sa compagne, avec qui il attend un enfant pour le mois d’octobre.

Il a travaillé deux ans comme serveur, mais ce milieu ne lui plaisait pas. Passionné de moto, il rencontre un ami motard qui était couvreur et l’incite à changer de métier en lui proposant de travailler avec lui pour apprendre. Julien se confrontera à cette profession avec lui pendant une année, mais c’est surtout ensuite avec Ludovic Duffau, à Atoutbat, qu’il va découvrir toutes les finesses de cette profession pendant deux années.

C’est d’ailleurs ce même Ludovic qui l’incitera à se mettre à son compte. Julien va se lancer dans l’aventure comme auto entrepreneur où il se perfectionne notamment grâce à de la sous-traitance.

Récemment installé dans le village, il aspire maintenant à accéder à l’artisanat et se lance dans des chantiers dont il aura la totale maîtrise « J’aime ce métier, malgré les guêpes l’été, dit-il en riant, et je veux pouvoir mener à bien les chantiers que je commence sans en mener plusieurs à la fois. La satisfaction de mes clients sera ma meilleure publicité et j’aime le travail bien fait.»

Recherche de fuite; création et rénovation de toiture; solin, tour de cheminée,gouttière zinc et plomb; produit anti mousse; création et rénovation Velux; zinguerie. 

Contact : 06.72.91.08.25 mjcouverture30@gmail.com

la calmette, julien michel,

 

29 juillet 2016

Mario ouvre son auto-école dans la ZAC du petit verger

Venus du Nord il y a 10 ans lorsque l’entreprise où ils travaillaient tous les deux a décidé de supprimer plusieurs sites, Mario, responsable de plateforme (mobilier de bureau) et Marie son épouse, seule reclassée, se retrouvent à Nîmes.

Tous deux vont devoir s’adapter à une nouvelle vie avec leurs deux enfants.

Mario suit une reconversion comme technico-commercial et travaille quelques années dans cette branche. A la même époque, il s’occupait de la conduite accompagnée de sa fille, et (outre le fait qu’il n’aimait pas trop la façon de travailler de l’auto-école) il se découvre un vrai plaisir à enseigner, se surprend même de sa patience et de son sens de l'écoute.

Le déclic, il décide de se lancer dans l’aventure, passe son diplôme, et après avoir travaillé 3 ans comme moniteur, ouvre enfin sa propre entreprise en accord avec son épouse.

Elle-même sans travail après que le site de Nîmes ait été délocalisé au Maroc, se lance dans une formation de secrétariat – comptabilité qu’elle suit actuellement.

L’"auto-école Mario" a ouvert début juillet, avec l’inauguration le 23 « avec beaucoup de monde », qui lui laisse espérer des suites positives.

« Je me base beaucoup sur l’empathie, l’écoute et j’organise par exemple l’apprentissage autour d’échanges, de discussion autour d’un thème, pour que mes élèves comprennent le pourquoi des choses et retiennent mieux. J’invite aussi les candidats qui réussissent à un pot « piqûre de rappel 3 mois après l’obtention du permis. Au niveau du code, je leur propose de travailler à partir d’un site hébergé, mis à jour régulièrement, et sur lequel ils peuvent s’entraîner à domicile. J’analyse ainsi leurs résultats et peux corriger si besoin » dit Mario.

Il a mis au point un système de planning où les élèves peuvent s’inscrire automatiquement, « par exemple si un  jour ils ont un professeur absent au lycée, ajoute-t-il, ils voient tout de suite s’il y a des créneaux possibles et s’inscrivent sans avoir à appeler au bureau ».

Mario souhaite aussi proposer des cours de rattrapage à des personnes ayant déjà le permis. Beaucoup de projets et une écoute attentive pour ce nouveau chef d’entreprise.

auto-école,autoécole mario,la calmetteSituée dans la ZAC, derrière le bureau de tabac, l’auto-école est ouverte tous les jours de la semaine (sauf dimanche) de 9 à 12 h et de 14 à 19 h. Contact : 06 25 27 69 19 ou autoecolemario@outlook.fr

auto-école,autoécole mario,la calmette

Mario à son bureau

auto-école,autoécole mario,la calmetteauto-école,autoécole mario,la calmette

auto-école,autoécole mario,la calmette

12 décembre 2015

Une nouvelle auto-école à La Calmette

Karine et Michel ouvrent une auto-école dans le village au 6 rue de la République. Née à Saint-Mamert, Karine a toujours travaillé comme monitrice auto-école après avoir passé son BEPECASER (Brevet pour l’Exercice de la Profession d’Enseignant de la Conduite et de la Sécurité Routière).

Elle rencontre Michel, un parisien, également moniteur auto-école qui vit dans le midi depuis plus de 30 ans, et l’idée germe de se mettre à leur compte.

Alors qu’ils souhaitaient ouvrir une auto-école associative, les réductions de subventions les poussent à ouvrir une SARL à St-Mamert voilà 5 ans, puis à St-Geniès de Malgoirès 2 ans après, et aujourd’hui à La Calmette.

De leur envie initiale, ils ont gardé le côté social. C’est ainsi qu’ils adhèrent au programme « bourse au permis »de la CCLeins-Gardonnenque proposant une aide aux jeunes de 15 à 25 ans qui en contrepartie s’engagent dans un projet de 35 heures bénévoles au service d’associations. Un projet « gagnant-gagnant » qui fonctionne très bien.

Karine a bien à faire avec leurs 6 enfants. Elle est fan de scrabble et a même été sélectionnée aux championnats de France à Vichy en 2013

« mais j’ai du mal continuer faute de temps, dit-elle en souriant, et l’entreprise est très prenante. Nous avons été agréés pour le formule 1€ par jour (convention Etat/banques qui permet d’obtenir un prêt à taux 0 pour passer le permis en remboursant ensuite à raison de 30 € par mois), agréés pour la bourse au permis, nous avons signé une charte de qualité et offrons à nos clients une garantie financière » et elle ajoute « nous lançons une promotion jusqu’à fin janvier à La Calmette, avec réduction de 100 € sur les forfaits » avec une permanence mardi et vendredi 10/12 et 16/20h, mercredi 14/20h, jeudi 16/20 h, samedi 9/12h.

Contacts et horaires sur www.autoecole-du-griffe.fr, 04 66 03 81 19, 06 34 61 47 33

auto-école, la calmette

auto-école, la calmette

auto-école,la calmette

04 décembre 2015

Nouveaux compteurs électriques, quand à La Calmette?

erdf 3.JPG

erdf 2.JPG

Plus d'infos : www.erdf.fr/linky-bientot-chez-vous

01 décembre 2015

Le Pays Garrigues et Costières de Nîmes lauréat LEADER

pays,pays garrigues et costières de nîmes,la calmetteJeudi 26 novembre, les membres du Comité de Programmation du «Pays Garrigues et Costières de Nîmes», composé d’acteurs publics et privés du territoire, se sont réunis pour la première fois à la mairie de La Calmette, sous la Présidence de M. Jacques Bollègue, Président du Pays.

Le Comité est l’instance décisionnelle qui sélectionne les opérations éligibles et attribue les subventions LEADER. Depuis le 23 octobre, le Pays bénéficie d’une enveloppe de financements européens dédiés au développement rural (programme LEADER) et dispose de 2 420 000 € du FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural) pour soutenir des projets innovants, issus d’un partenariat public-privé.

Fruit d’un large travail d’animation territoriale de la part de l’équipe du Pays, plus de 160 personnes se sont mobilisées depuis l’automne 2014, (réunions publiques, groupes de travail, rencontres) et ont permis de faire apparaitre 3 axes : Asseoir une gouvernance alimentaire qui s’appuie sur les complémentarités du territoire ; s’approprier et transmettre les richesses patrimoniales, environnementales et culturelles du territoire; soutenir des usages et des pratiques de proximité.

Le «Pays» s’est doté d’un nouvel outil, le GAL (Groupe d’Action Locale), réseau d’acteurs privés et publics, pour mettre en œuvre jusqu’en 2020 la stratégie de développement LEADER. Au cours de cette réunion, les membres du Comité ont pu s’imprégner d’avantage de la démarche, prendre connaissance des types d’opérations éligibles et des modalités d’accompagnement dont pourront bénéficier les porteurs de projets. Ils peuvent s’adresser à l’équipe technique en charge de LEADER au sein du Pays, qui sera là pour les accompagner tout au long de leur démarche de demande de subvention communautaire mais aussi les orienter vers d’autres partenaires au besoin.

« LEADER, c’est aussi l’opportunité de poursuivre et développer les échanges avec d’autres territoires français et européens en construisant des projets de coopération. J’ajoute que le Conseil Départemental du Gard qui a accompagné notre candidature poursuivra son soutien technique et financier dans la mise en œuvre du programme » précise le Président.

Contact et information : 04 66 02 54 12, pays.garrigues.costieres.nimes@gmail.com,

www.pays-garriguescostieres.org

pays, Pays Garrigues et Costières de Nîmes, la calmette

pays, Pays Garrigues et Costières de Nîmes, la calmette

Le comité de programmation réuni autour de Jacques Bollègue

Rencontre entre artisans avec "artisan de notre avenir Gard"

Une rencontre entre artisans bien utile

artisan.jpgA l’initiative de Sébastien  Guironnet, élu municipal mais aussi élu à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat du Gard, une réunion publique a eu lieu mercredi 25 novembre à l’ACSEM, salle Michel Névot, entre les artisans de La Calmette et des environs. Sébastien avait invité ses collègues élus d’"Artisans de Notre Avenir" pour discuter et échanger sur les sujets qui touchent l’artisanat. Statut de l’artisan, RSI, qualification et déréglementation des métiers annoncés par Emmanuel Macron ont nourri les débats. Philippe Canoby représentant élu pour l’artisanat au RSI a expliqué les raisons des difficultés rencontrées par les artisans vis à vis de l’organisme. Il s’est félicité du travail mené par Fabrice Verdier, Député de la circonscription, pour améliorer la situation, liée en partie à la gestion de l’UPA (Union Professionnelle Artisanale). Deux vice-présidents de la Chambre des Métiers,  Henry Brin  et Jacques Bourgade, ont mis en lumière les projets qu’ils mènent auprès des artisans pour avoir plus de proximité et pour favoriser la transmission des savoir-faire des artisans à travers la formation professionnelle. Cette rencontre s’est faite en présence du maire Jacques Bollègue. « Elle s’inscrit dans la volonté du groupe « Artisans de Notre Avenir » d’être concrètement auprès des artisans pour que la Chambre des Métiers soit plus proche d’eux et puisse les aider dans l’exercice de leur métier » déclare Sébastien. La rencontre s’est terminée autour du verre de l’amitié offert par la municipalité.

IMG_4126.JPG

Les représentants d' "Artisan de Notre Avenir" à l'écoute des professionnels de La Calmette et alentour

 

 

16 novembre 2015

Réunion avec les artisans de La Calmette et alentours

La municipalité organise, avec le concours de Jacques Bourgade, président d' "Artisans de notre avenir Gard" et Henry Brin, président national d' "Artisans de notre avenir" une réunion à l'ACSEM, salle Michel Névot, où sont invités tous les artisans de notre commune et alentours.

Mercredi 25 novembre à 19 heures

artisans1.JPG

07 novembre 2015

Charlie s’installe en micro entreprise dans le village

Charlie Ayrald est né ici il y a 25 ans et avec son frère jumeau Cyprien, il a toujours vécu à La Calmette. L’école du village, puis le collège, il finit par passer un BEP d’ EANR (entretien et aménagement des espaces naturels et ruraux) au Grand Mas à Uzès.

Tandis que son frère poursuit jusqu’au bac, il préfère travailler dès le BEP, quelques années à Saint-Rémy en «travaux paysagers», puis un an chez les jeunes pousses à Barjac où il perfectionne son savoir-faire dans la création et l’entretien des jardins.

Décidé à être son propre patron, il crée son entreprise cet été qu’il va appeler « C A Paysage » après avoir investi dans un fourgon et un camion. Charlie est un passionné de chasse et de pêche et très sportif, il joue au foot à St-Mamert et fait beaucoup de courses à pied comme récemment à Génolhac.

Contact : CA paysage 06 27 51 28 86

IMG_3037.JPG

Charlie et son frère Cyprien 

 

05 novembre 2015

Pascal Nicolas, un tatoueur sachant tatouer dans le village

Le 1er octobre, Pascal Nicolas ouvre un salon de tatouage « rocking tattoo » dans le cœur du village, en face du bar l’Afficion.

Originaire de Bourgogne, Pascal a vécu longtemps à Montpellier avant de s’installer en début d’année à La Calmette. Après d’importants travaux dans les anciens locaux d’une auto-école, il décide de réaliser un rêve qui lui tenait à cœur depuis ses 15 ans : s’installer à son compte dans un métier qui le passionne : le tatouage.

Il a commencé sa carrière professionnelle dans la menuiserie et ébénisterie, dont il a un CAP, puis il fera divers boulots comme chauffeur poids-lourds ou dans les eaux et forêts, mais il est dans le tatouage depuis toujours et travaillait dans des salons depuis près de 20 ans.

« J’ai 3 enfants et 2 petits-enfants, dit-il en souriant, même si ça ne se voit pas. Mes passions ? le rock, le tatouage, le dessin et le rock. J’ai d’ailleurs organisé un nombre important de concerts, le dernier en mai à Anduze, mais aujourd’hui, je vais me concentrer sur mon salon ».

Pascal a pris deux stagiaires en formation avec lui, Yohann et Florie, qui semblent partager sa passion du tatouage et du dessin. Il devrait prochainement inaugurer son salon en faisant venir quelques groupes de rock. « Le salon est ouvert du lundi au vendredi, 8 à 12h et 14 à 18 h et le samedi sur RV ».

Contact : 06 78 50 26 65 ou sur facebook : scalpa nicolas

IMG_3005.JPG

Yohann, Florie et Pascal devant le salon

IMG_3000.JPGIMG_3003.JPG

IMG_3003 (2).jpg

Pascal a orné un de murs du salon d'affiches de concerts qu'il a organisés

 

09 octobre 2015

Animation sur le marché dimanche matin

Dimanche 11 octobre, à 10 h 30, rue de la République, Arnaud PRINGALLE et Xavier LAHAYE, cavistes à Nîmes, rejoignent Grégory Girard, notre boulanger, pour proposer une dégustation de leurs vins en accompagnement d’une fougasse géante.

Gregory, qui a été récompensé lors du dernier concours «Militant du goût-Gard Gourmand» en obtenant la médaille d’argent pour cette délicieuse fougasse pâte à pain, permettra ainsi à tous de la déguster.

Sébastien Guironnet, conseiller municipal en charge de l’organisation et de l’animation du marché, ajoute ainsi un petit plus à ce sympathique marché du dimanche matin au cœur du village.

IMG_3911.JPG

marché 10.JPG

05 octobre 2015

Inauguration du pôle multi activités de la Mutualité Française

Vendredi 2 octobre, le président de la Mutualité Française, Bernard Creissen, est venu inaugurer le nouveau centre multi-activités ouvert dans la ZAC du Petit Verger en présence de Fabrice Verdier, député, de Jacques Bollègue, maire, et d’Hélène Cluet, Directeur Général.

Une cinquantaine de personnes présentes ont écouté le président puis le député, qui a souligné l’importance de l’action de la mutualité française dans le paysage médical et social de notre région.

Après 26 ans de présence dans notre village avec son magasin "Les Opticiens Mutualistes", MFG a souhaité créer un pôle multi-activités pour offrir un service plus large aux habitants de la Calmette et alentours.

«Ce pôle multi-activités est un site incontournable d’accès à la santé où la dispense d’avance de frais est pratiquée pour tout public. 4 salariés et 1 apprentie (opticiens, audioprothésistes) y travaillent» précise le président.

Mutualité Française Gard est un organisme à but non lucratif, reconnu d’utilité publique et membre de l’économie sociale. Elle a pour vocation de gérer et de développer 40 SSAM (Services de soins et d’accompagnement mutualistes) au service de la population, ouverts à tous dans le Gard, soit 18 magasins "Les Opticiens Mutualistes", 8 centres "Audition Mutualiste", 8 centres de santé dentaire, 140 logements pour jeunes, 4 crèches multi-accueils et 1 micro-crèche.

La soirée s’est terminée agréablement devant des petits fours servis par Karine Dubarry, directrice du magasin et son équipe.

Contact : Karine 04 66 81 09 83, et pour plus d’informations sur Mutualité Française Gard : www.mfg.fr

P1070769.jpg

Fabrice Verdier coupe le ruban en présence de la directrice générale, du président et du maire

Inauguration La Calmette (4 sur 4).jpg

Inauguration La Calmette (1 sur 4).jpg

742519608.JPG

Inauguration La Calmette (1 sur 1).jpg

 

 

28 septembre 2015

Caroline et Olivier, vendanges manuelles pour un vin des coteaux calmettois

Olivier Galant a toujours voulu être vigneron. Alors que ses parents souhaitaient le voir s’orienter vers des études et faire autre chose, Olivier achète sa première vigne après avoir entendu à la cave coopérative où il accompagne son père lors de vendanges qu’un paysan cherchait à vendre: il se sépare de sa voiture pour avoir l’argent, il a 18 ans.

Après avoir passé le bac D, il repasse le bac C l’année d’après pensant s’orienter vers une école d’ingénieur, mais son rêve reste la vigne et il abandonne ses études pour le réaliser. Une opportunité lui permet d’acheter à Cruvier-Lascours et l’aventure commence en 98.

Marié, il a trois garçons avec Caroline : Valentin, Antoine et Arthur.

En parallèle à son travail d’infirmière libérale, Caroline aide Olivier à la ferme et s’occupe des enfants. Comme beaucoup d’épouses de viticulteurs, elle assure ses « trois métiers » avec passion. On la retrouve aussi dans les foires ou sur les marchés comme celui du dimanche matin à La Calmette.

A la tête d’un vignoble d’une quarantaine d’hectares, situé sur huit communes de l’Uzège, Olivier qui fait alors parti des « jeunes agriculteurs du Gard » va sélectionner les meilleurs terroirs afin de produire des vins de qualité. « Le domaine est mené en agriculture raisonnée : travail du sol, taille courte et vendanges manuelles, nous dit-il, tout au moins pour une partie de la production comme à La Calmette. Devenir vigneron indépendant restait mon rêve et en 2013, on décide de se lancer».

Passionnés par leur terroir et leurs origines, Caroline et Olivier renouent avec la tradition familiale, en créant leur cave, le clos Galant, à Aubussargues et en vinifiant leur premier millésime 2014.

« Pour nos blancs et nos rosés, nous effectuons un pressurage direct dans un pressoir pneumatique. Ensuite, la fermentation se fait dans des cuves inox avec maîtrise des températures. Pour nos rouges, nous effectuons un égrappage (séparation de la rafle et des baies), puis fermentation dans nos cuves inox de 20 à 30 jours avant  d’être élevé en cuve pendant six mois ». Olivier cultive quatre cépages, le grenache blanc et le noir, le viognier, et le merlot, planté en 1998 à « Cantocouquiou » (champ de cailloux en provençal). C’est notamment ce merlot des coteaux calmettois qui donnera à Caroline et Olivier leur première médaille d’argent au concours des vins de Nîmes en 2015.

Vous pouvez acheter leur vin au domaine mais également dans plusieurs points de vente indiqués sur leur site www.clos-galant.com (dont la boulangerie de La Calmette).

 

Contact : 06 81 12 16 50, 04 66 72 13 72 contact@clos-galant.com

Caroline et Olivier Galant, la calmette

Caroline et Olivier, sur leur domaine du Clos-Galant

Caroline et Olivier Galant, la calmetteCaroline et Olivier Galant, la calmetteCaroline et Olivier Galant, la calmetteCaroline et Olivier Galant, la calmette

Caroline et Olivier Galant, la calmette

Caroline et les vendangeurs dans les vignes des coteaux calmettois de Cantocouquiou, vendredi 25 septembre 2015

 

07 septembre 2015

Premier marché hebdomadaire, un franc succès

De nombreux commerçants se sont installés dimanche 6 septembre matin, pour le premier marché hebdomadaire voulu par la municipalité pour redynamiser le centre du village. Le maire et deux conseillers, dont la première adjointe, ont rencontré chacun des exposants dont les beaux étalages installés dans la rue de la République donnaient vie à cette belle artère, récemment rénovée.

 

« Nous sommes très satisfaits, nous confie Jacques Bollègue, car il y a eu beaucoup de monde pour cette première opération. Ce n’est jamais gagné d’avance, car si les marchés ont la côte, encore fait-il que les clients soient au rendez-vous et reviennent pour pérenniser la manifestation » Il faut dire que Sébastien Guironnet qui a pris la responsabilité de mettre en place ce marché du dimanche matin a su convaincre toutes les parties : Marchés de France, Agriculture et territoires (chambre d’agriculture), la Chambre de métiers du Gard et la Chambre de commerce et d’industrie, partenaires de la manifestation.

Une belle initiative qui devrait répondre à un vrai besoin et permettre à tous de s’y retrouver, produits régionaux, alimentaire et textile (textiles, bijouterie, maroquinerie, poissonnerie, boucherie, rôtisserie, fromagerie, primeur, traiteur, plats à emporter, etc.). La première expérience de marché sur l’esplanade Roger Martin il y a une dizaine d’années avait été un échec malgré un début encourageant et les craintes d’un nouvel échec étaient dans toutes les têtes. Il semble que ce soit cette fois bien parti en espérant que le public ne boudera pas le plaisir de s’y retrouver chaque dimanche matin. Sébastien ajoute « le poissonnier et le fromager, absents dimanche, seront d'ici à la fin du mois. Enfin, au-delà de l'aspect mercantile de la manifestation, c'est surtout l'occasion d'un rendez-vous hebdomadaire convivial, un lieu de rencontre sous le signe de la proximité et de l'échange qu’on a voulu créer ».

 

Pour informations : Sébastien Guironnet 04 66 81 00 12 mairie de La Calmette

IMG_3909.JPG

IMG_3911.JPG

IMG_3914.JPG