Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 septembre 2017

Inauguration du restaurant La Brasserie, Romain a fait fort

Jeudi 28 septembre, Romain Fergani et Caroline Rey ont inauguré avec leurs voisins immédiats, la boulangerie Villaret, le restaurant « la brasserie » qu’ils ont ouvert fin mai dernier dans la ZAC du petit verger.

Beaucoup de monde pour ce rendez-vous sympathique et savoureux, aussi bien par la gentillesse de l’accueil que par les amuse-gueules et boissons proposées.

« Le puntch est un vrai bonheur » laisse entendre un convive qui visiblement l’avait beaucoup aimé. Romain n’a pas hésité à aller vers tous les invités, servant parfois lui-même et pouvait à juste titre être fier de tous les mets qu’il offrait à ses invités.

Car mettre en place ce restaurant dont il rêvait depuis longtemps n’a pas été petite chose et les travaux ont été importants, pour que ce lieu soit vraiment accueillant et agréable, puis pour que les prestations proposées soient réussies.

Aujourd’hui Romain a le sourire, même si rien n’est jamais acquis, et son restaurant mérite le détour, les « avis » d’ailleurs le prouvent s’il en était encore besoin.

Contact : La Brasserie, 1B rue Marie Durand ZAC Petit Verger,   La Calmette ; 06 18 53 30 95 ou labrasserie30190@outlook.fr

la brasserie, la calmette

Romain n'hésitais pas à prêter main forte pour aider ses serveurs

la brasserie, la calmette

la brasserie, la calmette

la brasserie, la calmette

la brasserie, la calmette

la brasserie, la calmette

06 août 2017

Delphine, Lucie et Julie ont lancé leur Food truck « Vas’y »

Trois sœurs, passionnées de cuisine et avec l’envie de se lancer dans une aventure passionnante ont ouvert leur « food truck » depuis quelques jours sur La Calmette et villages environnants.

Delphine Sanchez vit à Moussac depuis deux ans et a travaillé dans la restauration, notamment à Londres. Elle a un petit garçon de 15 mois.

Lucie vit depuis deux ans à La Calmette et a toujours été une cuisinière dans l’âme même si elle a passé un BEP de secrétariat qu’elle a exercé 3 ans avant de partir en Aveyron après son divorce où la cuisine l’a rattrapée, elle a un garçon et une fille scolarisés à La Calmette.

Julie, la troisième sœur, les a rejoint pour s’occuper des livraisons après avoir essentiellement travaillé dans l’hôtellerie.

« On a mis bien un an à se préparer, effectuer toutes les démarches, obtenir les autorisations, acheter le camion et le transformer avec l’aide de parents et surtout de tonton Glenn. Pour le remercier, on a d’ailleurs donné son nom à l’un de nos burgers. Sans oignons, car il ne les aime pas », ajoute Lucie en riant.

Leur ambition est d’être certains jours par semaine dans trois villages différents en livrant autour :

Samedi et dimanche soir (parking Espinasse) La Calmette, livraison St-Chaptes et Dions ;

jeudi soir à La Rouvière, livraison St-Geniès et

vendredi soir à Moussac, livraison Brignon.

En même temps elles se proposent pour des soirées privées en assurant la restauration de l’apéro au dessert.

« Nous proposons des burgers entièrement fait maison avec des produits frais, assure Delphine, et on utilise un pain créé spécialement pour nous par Greg le boulanger calmettois, qui est un délice. »

On peut suivre leur déplacement sur facebook (https://www.facebook.com/foodtruck.vas.y/?pnref=story)https://www.facebook.com/foodtruck.vas.y/?pnref=story

ou commander par téléphone au 06 84 94 97 36.

soeurs sanchez, lucie, food truck, la calmette

Les trois soeurs assurent et proposent des produits frais avec le sourire

20 avril 2016

Sandrine et Philippe ouvre « L’Orchidée » au cœur du village

 

Sandrine et Philippe Gonzalez ont ouvert mardi 14 avril un nouveau restaurant sur la place de l’ancienne mairie, au cœur du village.

Sandrine est originaire d’Alès, et Philippe de la Haute-Marne, « mais, dit-il avec sourire, je suis Gardois depuis 1978 ». Issus tous les deux de l’école hôtelière, avec un diplôme de cuisinier chacun, ils ont commencé leur vie professionnelle aux Tavernes avec un restaurant « Les ombrelles » dont ils se souviennent avec nostalgie.

« On arrêtera la restauration en 2011, les horaires devenaient trop contraignants avec nos deux enfants, dit Sandrine, et on tiendra divers commerces (épicerie, boulangerie) puis comme salariés après l’épicerie d’Anduze ». Sandrine devient responsable de magasins bio à Alès et Philippe salarié pour «la vie saine».

Ils goûtent l’intérêt de la vie avec un CDI tandis que leurs enfants grandissent, mais l’envie de la restauration est toujours là, et la petite annonce de la vente d’un fond à La Calmette les fait craquer.

« Surtout qu’on aimait bien ce village où on a de la famille et qu’on connaissait les anciens propriétaires dont le fils est très ami avec le nôtre. Ça nous a décidés, et après les travaux nécessaires, on est heureux de se lancer dans une aventure qui nous passionne ».

Ils tiennent à garder un menu à la carte et « à l’ardoise », comme dit Philippe, car on ne cuisine que des produits frais.

Quand ils ont quelques loisirs, tous les deux partent dans de longues virées en moto « C’est notre deuxième passion » disent-ils en cœur. Le restaurant s’appelle « L’orchidée », probablement une autre passion de Sandrine. Fermeture le lundi.

Contact : 04.66.59.15.95 ou

https://www.facebook.com/Restaurant-lorchid%C3%A9e-469359253257216/?fref=ts

l'orchidee, la calmette

29 janvier 2016

Médailles pour Greg le boulanger, rectificatif

"Pan sur le bec!", comme dirait le canard enchaîné. J'ai mal compté, mais ce n'est pas deux, mais trois médailles que Greg a reçu au concours des militants du goût, puisqu'en plus de la médaille d'or pour sa fougasse et de bronze pour sa baguette dionçoise, il a aussi reçu la médaille de bronze pour ses muffins au choco coeur fondant.

Donc acte

Gregory est un enfant de La Calmette où il est né et a suivi toutes ses études. A 15 ans Il a commence à travailler, compagnon du devoir, apprentissage 2 ans à Milhaud et Saint-Mamert puis deux ans à Uzès, il ouvre sa première boulangerie dans le village en 2002 puis une deuxième à Dions en 2006. Aujourd'hui, il fabrique son pain ici et la viennoiserie à Dions, a pris Loïc comme apprenti boulanger de la chambre des métiers où il intervient ponctuellement pour apporter son témoignage "mais, dit-il, je ne peux guère faire autre chose car ce travail me prend tout mon temps. Finis les sports de loisirs et autres activités, tout juste si je prends quelques vacances pour le ski"

Pour sa deuxième année où il se présente au concours (médaillé d'argent pour sa fougasse l'an dernier), Greg a fait fort et mérite toutes nos félicitations.

Contact : boulangerie La Calmette 04 66 63 04 18; Dions 04 66 62 37 18

IMG_3743.JPG

Greg montre fièrement sa "dionçoise et sa fougasse à pâte de pain, "pas toujours de muffins en hiver" dit-il en souriant

20 novembre 2014

Le traiteur Martinez participe au gala des maîtres cuisiniers de la Croix-Rouge

Pour ses dix ans d’existence, Martinez s’adjoint un maître-cuisinier

martinez,traiteur martinez,thierry rousset,la calmetteLe traiteur Christophe Martinez fait fort pour ses dix ans d’existence. Il vient de recruter Thierry Rousset pour étoffer son activité « traiteur », notamment pour les réceptions. Il a rencontré Thierry en 2011, venu comme formateur au cours d’un de ces stages qui sont régulièrement organisés dans son établissement avec de grands noms de la cuisine française, et le courant est passé.

Thierry Rousset, maître-cuisinier, a tenu 23 ans « les muscardins » à Saint-Martin-de-Londres, considérés comme une des meilleures tables françaises avec 16 sur 20 au Gault et Millau. Il a été consultant au Japon, en Afrique, pour les frères Pourcel à Montpellier et il est l’auteur de 3 livres de cuisine édités par Ouest-France.

Aujourd’hui, il avait envie de se « poser » un peu et l’offre de Christophe lui a plu, d’autant qu’ils vont participer ensemble au Gala de la Croix-Rouge ce 27 novembre à Montpellier. « C’est une manifestation annuelle importante, nous dit Thierry, organisée par l’association « les maîtres-cuisiniers de France » dans une douzaine de villes françaises, l’argent recueilli permettant à la Croix-Rouge de concrétiser des opérations d’envergure dans le monde.

Christophe Martinez est ravi de cette aide qui va lui permettre de souffler un peu, de répondre plus favorablement aux demandes de ses clients et de consacrer un peu plus de temps à la pâtisserie fine et à son nouvel espace « snacking ».

martinez,traiteur martinez,thierry rousset,la calmette

Christophe Martinez et Thierry Rousset "aux commandes"

 

 

 

CV_AimCuisLanguedoc_C1.jpglivre 2.jpglivre 3.jpglivre 4.jpg

29 janvier 2014

La truffe dans tous ses états chez Martinez

Dans le cadre de sa collaboration avec Voxia, le traiteur Christophe Martinez a repris dans ses locaux les formations restauration avec des grands chefs étoilés. Ce lundi 27 et mardi 28 janvier, Jérôme Nutile, ex-chef deux étoiles du Castellas, proposait à 12 stagiaires de restaurants du Gard et Vaucluse son savoir faire autour de la truffe.

Louis Teulle, président du syndicat des producteurs de truffes, ajoutait à l’enseignement du chef sa connaissance du champignon : comprendre son développement, savoir le choisir, faire la différence entre produit frais et produits de synthèse, etc.

Pensant ces deux journées, Jérôme a montré une quinzaine de plats autour de ce trésor, combiné aussi bien avec des Saint-Jacques, de la lotte, de la seiche, du foie gras ou simplement des légumes ou du riz, toujours transformé en recettes délicieuses « truffe surprise, ravioli de foie gras à la truffe, tagliatelle de seiches carbonara et truffes, etc. ».

L’après-midi consacrée à la dégustation a laissé pantois Patrick Maurel, le responsable développement de Voxia dans le Languedoc-Roussillon, et tous les stagiaires : Geoffrey du restaurant « les lavandes » à Sault, Vanessa du « Saint-Pierre » au Grau, Laure de l’hôtel de la plage à la Gde-Motte, Agnès et Claire du « coq hardi » et Sandy du jardin cévenol à Alès, Brigitte de « mille et un saveurs » à Sauve, Sandrine de « Gus Traiteur » à Beaucaire et les Nîmois Jordan et Anas du Danieli, Guiseppe du pavillon de la fontaine, Stéphane de l’Impérator.

Jérôme Nutile a quitté aujourd’hui le « Castellas » de Colias et se consacre à la formation et à des échanges internationaux en attendant que ses nouveaux projets se concrétisent.

Voxia est un organisme de formation spécialisé dans les métiers de bouche financés par les fonds comme le Fafih (industrie hôtelière), le Faf cea (chefs d'entreprises artisanales) ou l'Agephip (insertion professionnelles des personnes handicapées), qui organise cette année plus de 60 sessions en Languedoc-Roussillon.

Renseignements : Adam Inbar, www.voxia-restauration.fr ou 04 91 90 70 18.

IMG_4681.JPG

Louis Teulle, président du syndicat des producteurs de truffe du Gard parle de son précieux champignon à Jérôme Nutile

IMG_4692.JPG

IMG_4697.JPG

Les stagiaires s'affèrent sous le regard de Jérôme Nutile...

IMG_4702.JPGIMG_4686.JPGIMG_4714.JPGIMG_4729.JPG

IMG_4709.JPG

IMG_4707.JPG

Des ravioli au foie gras et à la truffe.... mmmmmIMG_4715.JPGIMG_4718.JPGIMG_4732.JPGIMG_4734.JPGIMG_4737.JPGIMG_4738.JPG

IMG_4741.JPG

cliquez sur les photos pour agrandir