Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22 septembre 2018

Les « tontons » ont « régalé » leur auditoire

Vendredi 21 septembre, c’était la soirée de clôture de la première journée de Cont’olive et les « tontons d’Uzès » avaient fait honneur à notre village en venant présenter leur spectacle au foyer. Quelle surprise de ne voir que quarante spectateurs dans la salle joliment décorée (notamment avec les belles magnifiques photos en noir et blanc d’oliviers et de garrigues).

Les chanteurs ont entrainé le public avec humour au travers de chansons où Bobby Lapointe pointait son nez le plus souvent, soulevant rires et applaudissements nourris. Dire que les absents ont eu tort a rarement été aussi juste mais c’est à décourager toutes les initiatives. Quel dommage !

Le public présent en tout cas a adoré et a remercié chaleureusement les chanteurs pour ce beau spectacle. Les tontons participeront dans quelques jours aux nuits blanches d’Uzès.

IMG_20180921_210448.jpg

IMG_20180921_210434.jpg

 

IMG_20180921_204438.jpg

IMG_20180921_204737.jpg

25 juin 2018

Réunion publique

Réunion publique sur les effets indésirables survenus avec le Levothyrox nouvelle formule, organisée par l’association Alerte thyroïde – délégation du Gard, vendredi 6 juillet à 17h 30 dans la halle aux sports, en présence de la présidente de l’association Maître Colin-Chauley, d’élus, de la presse.

Contact :  alertethyroide@gmail.com 96 18 91 01 87

36043369_2093528357575437_7003055540335017984_n.jpg

Pour toutes les femmes (et hommes) qui ont traversé des moments de galères et de souffrance, et continuent à ne pas retrouver leur équilibre, venez nombreu(ses)x

04 mai 2018

Le retour des essaims, espoir pour les abeilles ?

Jeudi matin, Marc Ricci, un apiculteur du village, est venu récupérer un essaim d’abeilles qui venait juste de se poser sur la haute branche d’un figuier. C’est en passant en voiture qu’il a aperçu ce vol d’essaim et l’a suivi pour voir où il allait se fixer.

Un petit vent s’étant levé, il a craint que le lieu où les abeilles avaient fixé leur groupement ne leur plaise pas et qu’elle reparte rapidement, aussi est-il parti sans tarder chercher le matériel nécessaire à sa récupération pour le loger ensuite dans une ruche.

Après avoir coupé quelques branches délicatement pour ne pas les effrayer, il a réussi à poser une échelle, les a délicatement enfumées, puis a brossé la branche où elles s’étaient agglomérées pour en faire tomber dans sa ruchette le plus possible et surtout la reine.

Ensuite, il a surveillé sa boite déposée sur le sol près de l’arbre pour voir si les abeilles venaient dans la boîte rejoindre la reine, ou si elles allaient remonter dans l’arbre.

A première vue, les abeilles posées près de la boîte ne partaient pas et relevaient leur abdomen, ce qui semblait indiquer qu’elles appelaient les autres au rassemblement, signe que la reine était bien à l’intérieur.

« En effet, explique Marc, lorsque les ouvrières s’adonnent au spectaculaire ¨battement de rappel¨devant l’entrée, elles envoient l’odeur du bercail en se transformant alors en petits ventilateurs dont les pales sont leurs ailes. Elles les agitent à grande vitesse, s’agrippant fortement de leurs six pattes pour ne pas s’envoler. Le souffle ainsi produit répand les effluves parfumées de la glande, et trace la route pour les égarées qui viennent battre le rappel à leur tour ».

Il ne restait alors qu’à attendre le soir pour s’assurer qu’elles étaient toutes venues rejoindre la reine pour les amener à la ruche.

« Ca fait déjà le 3ème essaim ce printemps, nous dit Marc, c’est plutôt une bonne nouvelle si les abeilles reviennent. D’ailleurs, que les personnes trouvant un essaim n’hésitent surtout pas à m’appeler ».

Espérons que les frelons asiatiques et autres dangers ne les déciment pas à nouveau cet été.

Contact : « le rucher du mazet » Marc Ricci 04 66 81 07 97.

abeilles, apiculture, Marc Ricci, la calmette

Marc surveille attentivement la ruchette posée à terre

abeilles, apiculture, Marc Ricci, la calmetteabeilles, apiculture, Marc Ricci, la calmetteabeilles, apiculture, Marc Ricci, la calmetteabeilles, apiculture, Marc Ricci, la calmetteabeilles, apiculture, Marc Ricci, la calmette

abeilles, apiculture, Marc Ricci, la calmette

25 avril 2018

Avec le printemps, les arnaques refleurissent

arnaque-119639647.jpgAttention, avec le printemps, les arnaques refleurissent, la dernière en date :

 

« Cher(e) Client(e),

Vous avez un colis au bureau de Chronopost.

Vous disposez d'un délai de 48 heures pour récupérer votre colis ,Sinon il sera retourné à l'expéditeur.

Veuillez confirmer l'envoi du colis à votre domicile en suivant les étapes au dessous:

  1. Appeler le Numero de notre service clients: 0890241414
  2. Recevoir le code de confirmation.
  3. Envoyer le code de confirmation à l'adresse Mail suivant:

notificationcolis@chronopost.fr »

 

Quand on sait ce que coûte un N° en 08 90… 

Attention aussi en ce moment les messages concernant les impôts, ça fleurit que je vous dis !

Capture.JPG

Capture1.JPG

11 avril 2018

Ils vont détruire la cave coopérative !

Cette fois, les choses ont l'air de se préciser.

Nos élus en "gestionnaires avisés" vont voter la destruction de notre cave coopérative pour récupérer un terrain bien rentable et la remplacer par des lotissements et commerces...la cave coopérative3.JPGla cave coopérative2.JPG

Comme toujours, le fric prime sur tout.

On l'a laissée tellement s'abîmer qu'elle devient, entend-on, dangereuse. Ca coûterait plus cher de la réhabiliter que de la détruire en vendant ensuite le terrain. Certes. Les élus qui ont eu le courage de sauver leur cave coopérative doivent être de bien piètres gestionnaires... et pourtant !

C'est oublier qu'une cave coopérative représente tout un pan de notre histoire, et pas des moindres. Nos grands-pères et arrière grands-pères en ont été les promoteurs courageux. Ca s'est fait suite à des événements qui ont coûté la vie à certains d'entre eux quand Clémenceau a envoyé la troupe... C'est oublier qu'ils avaient inventé la première vraie gestion démocratique : un homme = une voix, quelle que soit l'importance de ses récoltes !

Je m'étais juré de ne pas laisser partir pour quelque intérêt promoteur la cave de La Calmette. Elle a l'architecture type de cette grande histoire de la coopération paysanne, où "le décor exalte l'élan coopératif". C'était oublier que nous avons élu des hommes et des femmes pour qui cette histoire-là n'a que peu d'intérêt, du moment qu'on réalise une belle opération.

Le développement viticole du Languedoc a profité à de nombreux petits propriétaires. Beaucoup avaient un autre métier et tiraient ainsi un revenu d'appoint de la vigne. De nombreuses petites exploitations familiales vivaient de la viticulture dans le Gard. Nous sommes nombreux à La Calmette a avoir connu ça. On se demande toujours comment de si petites exploitations arrivaient à faire vivre nos familles, souvent "nombreuses". 

La viticulture procurait de nombreux emplois induits, ouvriers agricoles, tonneliers, fabricants d'engrais, d'outils, de machines, mais aussi dans le transport et le négoce. A côté des grands propriétaires et des « châteaux », les petits propriétaires ont dû s'organiser pour mieux écouler leur production.

En 1905 apparaît la construction de la première cave coopérative de Maraussan, à l'ouest de Béziers. L'idée a germé dès 1901 sous l'impulsion d'un limonadier de Béziers : Elie Cathala, un habitué des circuits de distribution. Au départ ce n'est qu'une coopérative de vente, puis elle devient une coopérative de vinification pour les viticulteurs coopérants. Au mois de mai 1905, la cave sera inaugurée par Jean Jaurès, elle se nommera "Les vignerons libres" et adoptera pour devise:

 Chacun pour tous Tous pour chacun.

À la suite de Maraussan, et suite aux tragiques événements de la « révolte des gueux » d'autres caves coopératives seront construites dans le Languedoc, le Roussillon et dans les autres régions viticoles françaises, en Provence comme dans le Bordelais.

Histoire des caves coopératives 

Coopératives en péril


Aujourd'hui l'urbanisation dévorante rattrape les coopératives, très souvent enclavées, encerclées de villas qu'elles surplombent de leur masse et incommodent parfois aussi...
 Cette évolution urbaine défavorable s'ajoute aux contraintes économiques. Les créations liées à une viticulture " productiviste " marquent bientôt le pas et, à partir des années 1960, la recherche d'une plus grande qualité et les regroupements de sociétés fragilisent de nombreuses coopératives, réduites aujourd'hui à la fonction de dépôt ou de caveau de vente. Quelques unes sont certes reconverties, mais le temps des ventes et des démolitions semble venu en raison d'une pression foncière considérable (Montpellier, Marsillargues, Castries, Coumonsec, Gigean, Dions, etc.) [Caves coopératives, un patrimoine en danger, Midi Libre, 27 décembre 2004]. LA CALMETTE aujourd'hui...

coopérative 2--La-Calmette-30-1.jpg

La-Calmette cave coopérative.jpg

Comme l'architecture, le décor exalte l'élan coopératif né de la crise de surproduction du début du siècle et de la réaction des petits propriétaires pour leur survie, avec l'espoir que fait naître l'esprit de solidarité.

Avec le mouvement coopératif, le paysage s'enrichit d'un nouveau monument emblématique : chaque village ou presque possède " sa " cave coopérative. L'implantation à l'écart des centres anciens, liée aux impératifs économiques et fonctionnels rend ces "cathédrales " d'autant plus visibles qu'elles se distinguent par leur proportion et leur silhouette atypiques.

cooperative--La-Calmette-30-2.jpg

A La Calmette, tous les paysans se rassemblent, du plus riche au plus pauvre, le marquis de Valfons donne sa terre (contre un nombre conséquent de parts de cave...), les maçons retroussent leurs manches. On va chercher les pierres parfois assez loin, qu'importe, l'enthousiasme est là. On dresse des échafaudages au fur et à mesure que la bâtisse monte, les ouvriers montent les pierres à dos d'homme, souvent deux par deux avec un système ingénieux qui permet d'en avoir une devant et une derrière.

Mais peut-on parler de nos caves coopératives sans rappeler ce qui était leur âme :

"ses valeurs : solidarité, équité, transparence et responsabilité collective,

ses principes : libre adhésion, démocratie, acapitalisme, exclusivisme".

Ses Valeurs « Etre vigneron coopérateur, c’est agir ensemble ... » Les principes
  • libre adhésion
    tout ceux dont l’activité entre dans l’objet social peuvent devenir adhérents. Un contrat est passé entre la cave et l’adhérent avec des obligations pour chaque partie : engagement d’activité pour une durée déterminée pour le vigneron et recevoir et traiter au mieux les apports pour la cave
  • démocratie 
    un homme = une voix, un des principes de base de la coopération. Chaque adhérent possède une voix quelque soit l’importance de son capital au sein de la cave ou quelque soit sa surface cultivée.
  • acapitalisme 
    c’ est une société de personnes, pas de capitaux, les excédents réalisés sont versés à chacun proportionnellement aux opérations réalisées avec la coopérative : la ristourne
  • exclusivisme
    La coopérative doit réserver ses services à ses adhérents.
Les valeurs
  • la solidarité
    « Chacun pour tous », c’est un des principes fondamentaux de la coopération, le fort acceptant d’aider le faible, l’un et l’autre ayant décidé de se regrouper pour s’épauler et défendre ainsi au mieux leurs intérêts communs.
  • l’équité
    qu’un coopérateur ait plusieurs dizaines d’hectares ou seulement quelques ares, sa voix est entendue de la même manière, même si le système de pondération des voix tend à s’étendre. Le prix payé par un coopérateur pour un produit est le même pour tous.
  • Transparence
    les règles de fonctionnement d’une cave doivent être claires et connues de tous les adhérents. Aussi petit ou isolé soit-il, chacun des coopérateurs sera informé de la stratégie politique de la cave. Tout investissement est voté, chacun a son mot à dire dans la gestion de la cave.
  • responsabilité collective
    la cave coopérative se doit d’informer ses adhérents au mieux afin de leur permettre de comprendre leur environnement concurrentiel et de leur permettre de s’adapter au mieux aux aléas du marché.

A suivre

29 mars 2018

La grande lessive a réuni les deux écoles

Manifestation internationale, « la grande lessive » est arrivée à La Calmette sous l’impulsion des deux nouvelles directrices des écoles maternelle, Régine Hurlin, et élémentaire, Anne Godefroy.

Ce matin du jeudi 29 mars, les élèves de la « grande école » sont allés par classe chercher les élèves de maternelle pour les aider à accrocher leurs œuvres aux fils d’étendage que les professeurs des écoles et Atsem avaient préalablement tendus sur la placette sécurisée entre les 2 écoles.

Avec beaucoup de sérieux, chaque élève a donné la main à son petit protégé pour qu’il participe à l’opération. Il faut dire que chaque élève (et quelques professeurs ou parents) a réalisé un beau dessin ou montage sur le thème pourtant pas facile de cette année « Pierres à images et pierres à imaginer ».

Créée en 2006 par la plasticienne Joëlle Gonthier, La Grande Lessive  est une manifestation culturelle internationale biannuelle qui adopte la forme d’une installation artistique éphémère faite par tous, en reprenant le principe d’étendage du linge comme modalité d’exposition.

Il s’agit de rassembler plusieurs milliers d’installations simultanées dans le monde entier le temps d’une journée (en 2018, dans 106 pays sur cinq continents), deux fois par an. Ce jour-là, les usagers des lieux sont invités à accrocher une réalisation (dessin, peinture, collage, photomontage, photographie, poésie visuelle, conception numérique…) à deux dimensions à l’aide de pinces à linge. Cette initiative sollicite la créativité et rassemble les générations.

Les enfants sont ensuite revenus avec leur maître ou maîtresse admirer l’exposition que les parents venus chercher leurs enfants à 11h 30 ont pu aussi admirer. Peut-être que cette manifestation originale et festive rassemblera plus d’acteurs pour les prochaines années, les diverses associations du village et les parents y sont en tout cas invités.

écoles, la grande lessive, la calmette

écoles, la grande lessive, la calmette

écoles, la grande lessive, la calmette

écoles, la grande lessive, la calmette

écoles, la grande lessive, la calmette

Faut parfois se faire aider par les plus grands...

écoles, la grande lessive, la calmetteécoles, la grande lessive, la calmetteécoles, la grande lessive, la calmetteécoles, la grande lessive, la calmetteécoles, la grande lessive, la calmette

écoles, la grande lessive, la calmette

Et quelques oeuvres originales, dont certaines imaginées à partir de la forme d'un caillou...

écoles, la grande lessive, la calmette

écoles, la grande lessive, la calmette

écoles, la grande lessive, la calmette

écoles, la grande lessive, la calmette

écoles, la grande lessive, la calmette

écoles, la grande lessive, la calmette

écoles, la grande lessive, la calmette

écoles, la grande lessive, la calmette

écoles, la grande lessive, la calmette

écoles, la grande lessive, la calmette

écoles, la grande lessive, la calmette

17 février 2018

Les camions de Nicolas Poliotto, ou le chantier de La Calmette

« Pour les amateurs de camions et engins anciens, il existe des lieux mythiques… Le chantier de La Calmette exploité pendant des années par Nicolas Poliotto, est incontestablement de ceux-là » ainsi préface en novembre 2017 JF Colombet de la revue « Charge utile » un article intitulé « Nicolas Poliotto ou l’histoire d’un homme libre ».

Christian, Sabrina et Alain Beau, ses petits-enfants, dans l’obligation de nettoyer le terrain où sont entreposées ces pièces rares de musée, organisent donc une vente aux enchères jeudi 22 février à la salle des fêtes de Russan.

Ils ont entrepris un travail dantesque pour dégager ces camions dont les noms font rêver et souhaitent à cette occasion rendre un hommage à ce grand-père hors norme qui a marqué de sa présence le village où il a vécu presque toute sa vie.

Bucheron, brocanteur, il est devenu au fil des temps récupérateur de métaux « ne me dites pas ferrailleur, disait-il, un ferrailleur ça casse, un récupérateur ça démonte et ça récupère ».

Fort comme un bœuf, il impressionnait tous ceux qui le rencontraient et était même devenu pour les enfants du village « l’ogre » dont on les menaçait s’ils n’étaient pas sages. Sa grande barbe noire faisait le reste.

Pourtant les anecdotes que raconte Christian montrent un homme généreux, toujours prêt à rendre service s’il fallait aller dégager un tracteur embourbé ou une voiture dans le fossé. Surtout, c’est son caractère tranché qui impressionne le plus les histoires que l’on raconte, si la tête d’un acheteur potentiel ne lui plaisait pas, il fermait toute discussion, mais s’il vous avait « à la bonne », il pouvait vous laisser un camion gratuitement le temps que votre entreprise marche mieux pour pouvoir le payer.

Il travaillait beaucoup avec les domaines et c’est ainsi qu’il a pu récupérer des camions mythiques qu’il entretenait religieusement. Très adroit de ses mains, il a souvent construit de lui-même les grues ou treuils qu’il montait sur tel ou tel engin.

Des Pacific, Latil, Berliet,… des dragon wagon comme disent les anglo-saxons, même un «camion» qui se démontait en deux parties pour être transporté par avion. Quel dommage que ce musée à ciel ouvert soit ressenti comme un tas de ferraille qu’il faut éliminer du paysage et les petits-enfants de cet homme hors du commun ont bien du courage de s’y atteler.

Une bien belle façon de lui rendre hommage au-delà de toute polémique et de mettre en valeur pour les esprits curieux ce qui reste d’une vie de passion. Souhaitons leur que des collectionneurs redonnent à certains de ces vestiges une deuxième vie.

IMG_9353.JPG

Christian, Sabrina et Alain devant un des "joyaux" de leur grand-père

IMG_9351 (2).jpg

Quatre phases clés pour une "reconstitution" d'un camion mythique... quel courage pour ces trois petits-enfants bien décidés à sauver le maximum de ces pièces de collection

IMG_9346.JPGIMG_9343.JPGIMG_9348.JPGIMG_9349.JPG

IMG_9354.JPG

camion polliotto1bis.JPG

camion polliotto2.JPG

affiche camions.jpg

Pour en savoir plus : christian-beau.cl@gmail.com ou 06 88 23 33 50

http://www.interencheres.com/fr/vehicules/camions-militaires-materiel-de-levage-ie_v110715.html

12 décembre 2017

Le moulin va se refaire une beauté...

La réhabilitation du moulin à vent de La Calmette, retenue dans le cadre des projets Leader

Initié en janvier 2017 avec la volonté de restaurer des patrimoines en lien avec les voies historiques de circulation (Compostelle, Régordane, Via Domitia, Chemin du sel, Canal du Rhône à Sète…), la sélection des projets déposés sur le territoire du Pays Garrigues et Costières de Nîmes à l’appel à projets Patrimoines lancé par le GAL « De Garrigues en Costières » dans le cadre du programme européen LEADER a permis de faire émerger une dizaine de projets dont cinq ont été retenus.

Ces 5 projets feront l’objet d’une subvention: la réhabilitation du moulin à vent à La Calmette, la restauration du moulin à vent Cavalier et du four à pain à Langlade, la restauration du tableau « Saint Gilles surpris dans sa retraite par le roi Wamba »  dans le cœur de l’abbatiale de Saint-Gilles, la restauration de trois tableaux situés dans l’église Saint-Michel de Jonquières St Vincent et enfin, le sauvetage de l’ancienne église paroissiale St Pierre dite « chapelle du château » à Marguerittes.

Ainsi donc le vieux moulin recevra des subventions européennes pour retrouver son air de moulin à vent tel qu'il devait l'avoir à son origine. Quel dommage que ce beau projet soit en grande partie gâché par la destruction de la jolie colline sur lequel nos anciens l'avaient bâti...

moulin détourné.jpg

04 décembre 2017

Guylaine et Florian, 7èmes au championnat du monde à Lyon, un authentique exploit

Plusieurs fois champions de France, champions d’Europe et vice-champions du monde à leur actif, Guylaine Golf et Florian Baron avaient bien assez de titres à leur actif.

Il y a trois ans, ils décident d’arrêter la compétition pour se consacrer à leur entreprise et à former la relève avec les "Acros du rock", suite notamment à une blessure de Guylaine. Ils tenteront cependant les championnats d'Europe 2014 à Kaliningrad (Russie), et décrochent le bronze.

Le samedi 2 décembre 2017 le championnat du monde de rock acrobatique a lieu en France où la ville de Lyon doit organiser cet évènement majeur à Gerland, salle mythique s’il en est pour le rock.

Invités par les organisateurs grâce à une word card, ils ne résistent pas au plaisir de danser à nouveau. Guylaine et Florian remettent leurs chaussons à titre exceptionnel après 3 ans d’arrêt et la naissance de leur petit Evan. Un sacré challenge pour eux, avec seulement 3 mois d’entrainement pour retrouver les sensations physiques et techniques.

Comme le dit Florian, « faire un dernier tour de piste à Gerland, c’est le top ! Il y a maintenant 3 ans notre carrière s’achevait sur une belle troisième place aux masters de Rimini dans une ambiance de feu et une ola à notre sortie de piste qu’on n’oubliera jamais. Quand début juillet notre Fédération nous annonce que la wild card est pour nous, comment ne pas se remotiver pour ce sport et cette passion qui nous anime depuis des années… et puis un championnat du monde en France, ça se danse ! ».

Alors décrocher dans ces conditions une septième place en main class aux championnats du monde est un véritable exploit pour ce couple exceptionnel qui fait honneur une fois de plus à notre village. « Mais cette fois, la compétition, c’est bien fini », précise Guylaine.

24177122_10210479851289347_6414862078753552858_n.jpg

Photo du Master de Russie (facebook)

Vous pourrez les voir le samedi 16 décembre 2017 à partir de 20h30 pour leur traditionnel gala de noël, au halle des sports de la calmette.

Infos - Résa 0466372005 - clubladr@gmail.com   

 

08 octobre 2017

Plus de 130 marcheurs pour octobre rose

Dimanche matin, sous un beau soleil d'automne

Dimanche 8 octobre, l’Espace Ligue de La Calmette organisait cette année encore deux marches (7.5 km et 3.5 km) pour la prévention du cancer du sein dans le cadre d’octobre rose. Plus de 130 marcheuses et marcheurs ont répondu présents. Tous sont venus, hommes et femmes, fidèles au rendez-vous que leur donne l’Espace Ligue pour soutenir cette action essentielle contre le cancer et pour le dépistage qui sauve tant de vie lorsqu’il est effectué à temps.

Josette Barreto, la coordinatrice a accueilli tout le monde avec le sourire autour du griffe sur la place de l’ancienne mairie, entourée des nombreux bénévoles qui constituent aujourd’hui l’équipe de l’Espace Ligue. Une grande tente avait été montée avec de nombreuses friandises et boissons pour les marcheurs, dont une délicieuse fougasse d’Aigues-mortes de Gregory, notre boulanger.

De nombreux parapluies roses avaient été accrochés le long de la rue de la République, et même si le mistral a fait quelques dégâts ces jours derniers, la volonté d’être présents était plus forte que tous les vents du monde. D’ailleurs, le vent l’avait compris et s’était bien calmé ce dimanche qui a offert aux marcheurs une superbe matinée ensoleillée.

Après avoir remercié tous ceux qui ont participé à la réussite de cette action, Josette a rappelé le prochain rendez-vous, samedi 28 octobre dans la halle, avec un concert de Régine Pascal, ambassadrice de la Camargue, à 14h 30, entrée 5€, au profit de la même cause. Elle ajoutera « Il ne nous faut pas oublier que rien que sur notre village depuis 5 ans, un nombre important de dossiers d’aide ont été instruits. Tous les dons que nous recueillons servent à ça, ainsi qu’aux activités que l’Espace Ligue organise sur La Calmette : mardi séance reiki 9h30/10h et activités physiques adaptées 10h/11h ; image de soi et atelier de coiffure jeudi (un par mois) 10h/12h ; sophrologie vendredi 9h30/10h30 ; réflexologie lundi 9 h. Permanence en mairie tous les mercredis matin 10h30/12h.  Je suis heureuse d’ajouter à ces actions la mise en place d’un groupe de parole de 11h à midi tous les 3e jeudis du mois avec une psychologue Rebecca.

L’Espace reste à l’écoute de tous au  07.81.93.25.10 ».

IMG_8399.JPG

La marche de 7,5 km

IMG_8392.JPG

Et celle de 3.5 km avec ses deux serre-file plutôt en "forme"...

IMG_8401.JPG

IMG_8404.JPG

et le rendez-vous pour le départ... puis pour l'arrivée avec quelques remontants

IMG_8374.JPG

IMG_8378.JPGIMG_8380.JPGIMG_8385.JPGIMG_8389.JPGIMG_8387.JPG

IMG_8405.JPG

Tirage au sort de la tombola avec deux heureuses gagnantes

IMG_8416.JPG

IMG_8418.JPG

 

28 août 2017

Nos cigognes repartent déjà

Les cigognes blanches ont maintenant pris l’habitude de venir prendre des forces dans notre village. De plus en plus nombreuses, elles se regroupent sur les arbres et même les grues avant de se délecter des insectes, mollusques et petits mammifères qui vivent dans l’eau peu profonde ou les herbes encore vertes de nos stades ou des champs pour se préparer au grand départ.

Oiseaux migrateurs, les cigognes s’en vont passer l’hiver en Afrique où elles trouveront plus de nourritures qu’ici. Elles sont passées en mars pour aller se reproduire (en Alsace, Allemagne, Hollande, etc.) et repartent (migration postnuptiale) prendre leur quartier d’hiver en passant par le couloir rhodanien avant de franchir les Pyrénées et l’Espagne, via Gibraltar, pour rejoindre le Maghreb et l’Afrique sub-saharienne.

C’est dire si leur voyage sera long et la chance que nous avons de les accueillir chez nous maintenant chaque année, même si à cette époque c’est pour annoncer les prochains froids. Il paraît d’ailleurs qu’elles sont de plus en plus nombreuses à s’installer dans le sud de l’Europe avec le réchauffement climatique.

cigognes 1.jpg

cigognes 2 Daniel Pruvost.jpg

cigognes 3 Vernet J..jpg

cigognes 4 jerome vernet.jpg

cigognes 5 charlène fricon.jpg

Merci à Daniel Pruvost, Jérome Vernet et Charlène Fricon qui m'ont proposé ces belles photos de cigognes à La Calmette ces jours-ci

08 juin 2017

La mort dans l’âme, Francine ferme l’école de musique

Arrivés de Belgique en France en août 2000, Francine Gérard et son mari Emile s’installent à La Calmette pour leur retraite. Ils avaient déjà un pied-à-terre à Méjannes le clap et connaissaient bien la région.

Enseignante comme professeur de maths et sciences éco en Belgique, Francine a toujours été une femme active et bénévole. Elle s’est notamment occupée de recevoir des étudiants étrangers en leur cherchant des familles d’accueil, a passé des diplômes tout en élevant ses deux enfants, dont un d’œnologie-sommellerie et un de traiteur-organisateur de banquet qui lui feront passer 600h de stage dans un restaurant étoilé. "J'ai animé pendant 3 ans une radio libre «agora» et j’ai même gagné une coupe en tennis de table » dit-elle en riant.

Ce besoin d’être utile la fait participer ici à l’école des devoirs depuis sa création, à une chorale (la gajanaise) et surtout à la musique.

Ayant fait du piano à son adolescence, elle s’y remet en s’inscrivant comme élève à la clé de sol. A cette même période, l’école de musique connaît des difficultés après le départ de la présidente Eliane Lapierre en 99.

La municipalité accepte alors de reprendre l’école en régie municipale de 2000 à 2002, laissant l’association la clé de sol en sommeil, le temps de retrouver un bureau capable de prendre le relais.

Cette école de musique, créée en 93 par Cathy Lazzarelli et Bernadette Desposito, comptait (en 2002) 30 élèves, avec piano, batterie et guitare.

 

A la rentrée 2002, Francine accepte de reprendre les rênes, poussée par son professeur Bernard Mourrier, mais la mairie conserve la gestion jusqu’au 5 septembre 2003, date où est votée par délibération la reprise de la gestion financière de l’école par l’association la clé de sol.

L’école n’aura alors de cesse de grandir, jusqu’à atteindre 115 élèves. En 2012, Francine embauche les 4 professeurs en CDI et s’occupe elle-même de la gestion des salaires après plusieurs mois de formation personnelle. Chant accompagné de la guitare, piano, guitare, batterie et (pendant quelques années) violons, saxo et musique assistée par ordinateur (MAO), feront le succès de l’école.

La baisse des subventions ces dernières années oblige l’association à couvrir les coûts par la seule ressource des inscriptions, ce qui fait augmenter les prix, puis les problèmes de santé de deux professeurs vont entraîner une baisse du nombre d’élèves, rendant la gestion de l’ensemble de plus en plus difficile.

 

A l’aube de ses 74 ans et après 15 ans d'investissement, Francine décide de passer le relais à l’Assemblée Générale de septembre 2016. Personne n’étant candidat, elle fait appel sans succès à la municipalité pour une gestion en régie au moins provisoire, puis se tourne vers une association d’un village voisin qui après s’être déclarée intéressée ne donnera pas suite.

« C’est triste de licencier des salariés, dit-elle la mort dans l’âme. C’est la dernière solution que j’envisageais. Une pétition des professeurs avait pourtant recueillie près de 300 signatures. Je poursuivrai mes activités de bénévole, mais je ne veux plus de poste à responsabilité aussi lourd. »

Malgré cette triste fin, professeurs et élèves ont souhaité assurer en hommage à leur présidente la fête de la musique le dimanche 25 juin à 17 heures dans les jardins et au foyer.

Ils font appel à tous les anciens pour se joindre à eux à cette occasion et les invitent à contacter Marc Simon au 06 13 74 01 78 ou marcsimon11@gmail.com

 

Espérons qu'ils seront nombreux à répondre à cet appel, pour que la musique ne s'arrête jamais, même si La Calmette n'aura plus d'école.

école de musique,la clé de sol,la calmette

Francine, une femme d'engagement et d'ouverture aux autres

25 mai 2017

Sortie : n'oubliez pas

Samedi 27 mai à 18 h dans le superbe temple de La Calmette, un spectacle drôle et musical

 

Ne boudez pas votre plaisir ! C'est un vrai honneur fait à notre villagecle de sol.JPG

"A La Calmette, sera bientôt donnée une pièce de théâtre musical que j'ai jouée avec la comédienne Pascale Barandon l'été dernier au Festival d'Avignon, et en tournée cet automne et ce printemps:"Petits Chaperons dans le Rouge" (un joli spectacle drôle), avec en première partie le projet "vintage" de Bernard Mourier: Kitch Net Noise. Cela sera le Samedi 27 Mai au Temple de la Calmette, à 18h (marcsimon11@gmail.com)"

Chaperons sera aussi joué le Samedi 17 Juin, 20h. au Théâtre Piccolissimo, 206 av Villeneuve d'Angoulême à Montpellier, 06 12 99 79 88 (buffagianfranco@gmail.com)

 

Au plaisir de partager ces moments, si le coeur vous en dit!

clé de sol,spectacle musical,bernard mourier la calmette

22 mai 2017

Journée contre le cancer, l’Espace ligue de La Calmette au top

Dimanche 21 mai, l’Espace Ligue de La Calmette, avec la Ligue contre le cancer du Gard a organisé une journée de manifestation particulièrement réussie. La matinée a été consacrée à la présentation de magnifiques trikes rutilants sur l’esplanade Roger Martin, avec quelques vieilles voitures de collection et des superbes 2CV, qui ont attiré de très nombreux curieux.

La coordinatrice, Josette Barreto, en présence du président de la Ligue, le professeur Jean-Paul Bureau, aidée de nombreux bénévoles de l’Espace, a présenté ces drôles de machines et leurs «chevaliers» tout en invitant les badauds à s’inscrire pour des baptêmes.

Le député Fabrice Verdier, venu appuyer cette action, n’a pas résisté à l’envie d’enfourcher un de ces superbes engins pour un tour dans le village.

espace ligue de la calmette, ligue contre le cancer, la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

 

Après un apéritif de circonstance, plus de 280 convives se sont installés dans la halle aux sports où les bénévoles avaient organisé une belle salle, avec podium et  musiciens. Deux cuisiniers, Noël Albert et Sylvan Ruiu ont offert et préparé deux énormes plats de paellas que les membres de la Ligue ont servis à volonté.

De nombreux gâteaux étaient vendus à l’entrée à côté de la buvette  tandis que l’orchestre Nyama, avec Bernard, Gérard et Christian, assurait l’ambiance musicale avec brio.

L’après-midi s’est poursuivie avec de nombreuses démonstrations offertes par les acros du rock, les danseuses de flamenco, de danses latines et Sévillane (différentes associations), et enfin la chanteuse Régine Pascal qui a enthousiasmé le public.

Elle a entrainé les bénévoles de la Ligue et le public conquis dans une « capelade » finale, après avoir fait chanter la coupo santo et une vibrante «salve del olé» andalouse, reprise en chœur par tous au moment du refrain Olé Olé Olé.

 

Cette merveilleuse journée a été possible grâce à l’extraordinaire mobilisation de tous, bénévoles, sponsors, intervenants, tous bénévoles, public chaleureux, élus, et surtout bien sûr à la gentillesse et la volonté sans faille de sa coordinatrice qui s’est donnée totalement malgré sa fatigue. Pour rappel, l’Espace ligue assure une permanence tous les mercredis matin en mairie et propose de nombreuses activités et aides aux malades. Contact : J. Barreto 07 81 93 25 10

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

Olé olé olé olé !

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

On danse bien sûr, et on finit avec une "capelade" sympa avec tous les bénévoles

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

Les bénévoles de l'Espace ligue ont été mis à l'honneur

19 avril 2017

Les jeunes en pèlerinage à Lourdes

Du 3 au 7 avril 2017, Hugo et Oriane, deux jeunes calmettois ont participé au pèlerinage diocésain à Lourdes avec 25 jeunes de la Gardonnenque et leurs animateurs, Brigitte, Claudine et Patrick ainsi que Christine et Magali.

Douze jeunes en retraite de Profession de Foi : Alice, Benoit, Clément, Jeanne, Léo, Mathys, Numa, Paul, Pierre, Simon, Valentine et Zoé. Leur profession sera célébrée cette année (ça tourne dans les villages de la Gardonnenque) le 28 mai 2017 en l’église de Saint Maurice de Cazevieille.

Cinq autres comme «jeunes pèlerins» : Amandine, Laura, Léonie, Maelle et Romane et enfin huit «grands» au service d’aide aux hospitaliers : Aurore, Clément, Fanny, Hugo, Jeanne, Marius, Oriane et Zoé.

Ils ont transporté toute la semaine les malades aux diverses célébrations, les ont aidés pour les repas en gardant leur sourire et leur bonne humeur.

IMG_2751.JPG

IMG_2779.JPG

IMG_2755.JPG

IMG_2737.JPG

P1070796.JPG

P1070907.JPG

IMG_2812.JPG

P1070897.JPG

15 décembre 2016

Les nounous du rendez-vous des petites mains fêtent Noël

Jeudi 15 décembre, l’association « le rendez-vous des petites mains » a organisé la fête de Noël avec les enfants au foyer municipal. Un joli spectacle théâtralisé pour enfants avec la dynamique conteuse Clarisse Buret a enchanté les petits bambins avant le passage du père Noël qui leur a apporté de nombreux cadeaux. Malgré quelques absences dues aux maladies de saison, les « nounous » ont assuré et partagé la joie des petits tout au long de cette matinée, avec quelques mamans qui avaient pu se libérer pour l’occasion. Un bon goûter a complété le festin de bonbons qui pour l’occasion étaient autorisés.

Une sympathique manifestation de plus à mettre au crédit de cette dynamique association qui montre qu’on peut accueillir des enfants à domicile, sans pour autant négliger les activités de partage et d’échanges si utiles à la socialisation des enfants. Elles ajoutent l’éveil musical, les activités créatrices et les séances de motricité, ainsi que des rencontres avec les aînés de la résidence de La Régordane où elles sont allées mardi dernier. Elles ont été également découvrir la crèche animée de Parignargues récemment pour le plus grand bonheur des enfants.

Elles sont 15 assistantes maternelles regroupées en association, et s’occupent d’un peu plus de quarante enfants.


Contact : Le Rendez-vous des petites mains - MC Dupont 04 66 63 14 54

IMG_6319.JPG

Autour du père Noël

IMG_6312.JPG

Clarisse

IMG_6314.JPG

IMG_6330.JPGIMG_6299.JPGIMG_6308.JPG

01 décembre 2016

Marché de Noël à la Régordane

La résidence La Régordane a ouvert ses portes au public mercredi 30 novembre après-midi pour proposer un joli ensemble d'objets réalisés par les résidents tout au long de l'année, sous forme d'un petit marché de Noël. Nathalie Drugmanne, la directrice, a accueilli les visiteurs avec son équipe et quelques résidents. Echarpes, porte-clés, poupées de chiffon, vestes ou porte-mouchoirs brodés et beaucoup de souvenirs étaient proposés aux personnes intéressées par de petits cadeaux à faire pour Noël.

Installés dans l'entrée pour la plupart, les résidents étaient très fiers de leur succès et profitaient de cette agréable après-midi en attendant le gouter. Les animatrices proposaient de délicieuses crêpes qu’elles avaient elles-mêmes préparées, ainsi qu’une tombola. Une sympathique façon de faire découvrir la résidence à des Calmettois pour qui ça reste souvent « la maison de retraite » sans qu’ils n’aient la moindre idée de tout ce qui s’y passe. Bravo à Nathalie et à son équipe.

Contact : Nathalie Drugmane  04 66 63 01 09

maison de retraite la regordane, la regordane, la calmette

Alexis s'est joint à l'équipe de la Régordane pour la photo souvenir

maison de retraite la regordane, la regordane, la calmette

27 novembre 2016

Jacky Fauchier reçoit la médaille de la Jeunesse et des sports

Vendredi 25 novembre, Jacky Fauchier, agent municipal connu et estimé de tous, a reçu la médaille de bronze de la Jeunesse, des sports et de l’engagement associatif pour ses 35 années de bénévolat et de dévouement, notamment auprès des jeunes de Nîmes Olympique. 35 ans pendant lesquels Jacky s’est investi sans compter. Président de l’Amicale des employés municipaux, Jacky a toujours participé à des associations dans le village dont le SOC (Sports Olympique Calmettois) à ses débuts.

IMG_5950.JPG

Le président de l’Amicale des anciens de Nîmes olympique, Patrick Champ et le président de Région de Jeunesse et sports, Jean Paparone, accompagnés de Jean-Pierre Oziol, coordinateur et responsable des relations de Jeunesse et sports, sont venus lui remettre sa médaille et son diplôme en présence de très nombreuses personnes, amis, employés municipaux et élus.

Jacky, très ému, les a remerciés d’être présents pour cette petite cérémonie et ajoute « Je suis rentré à Nîmes Olympique en 79, alors au stade Jean-Boin, le siège était en dessus du bar de l'Industrie,  comme dirigeant des jeunes avec les poussins, et me suis occupé en même temps de la réserve du SOC à La Calmette. En 90, j'ai passé mon brevet d'Etat de foot et pris les minimes puis les moins 13 (excellence) avec lesquels j'ai gagné plusieurs championnats et la coupe de la ligue ».

En 2000, Jacky rejoint les Anciens de Nîmes Olympiques dont il est membre actif à part entière du bureau sous la présidence Patrick Champ, « une amicale dynamique qui fait rayonner le nom du club dans le département et au-delà ».

Son épouse, Brigitte, avait préparé une grande table richement décorée avec une multitude de petits fours dont le mélange des saveurs aurait rendu jaloux les plus fins traiteurs de la Région. Jacky lui offrira d’ailleurs en cours de soirée un « ban » d’honneur largement mérité et dont les applaudissements ont dû réveiller le village.

IMG_5969.JPGIMG_5952.JPGIMG_5960.JPGIMG_5962.JPGIMG_5965.JPG

IMG_5965.JPG

IMG_5968.JPG

20 novembre 2016

Collecte de sang

L'Etablissement français du sang (EFS) organise une collecte de sang vendredi 25 novembre de 14 à 19h 30 au foyer Pierre Clavel à Saint-Chaptes pour les donneurs de notre commune. Contact 08 00 97 21 00 (appel gratuit)

don du sang.jpg

Don-du-sang-Chat.gif

19 novembre 2016

Petit marché de Noël à la Régordane

Comme chaque année, les résidents de la Régordane ont confectionné de jolis objets qu'ils vous proposent pour les fêtes de Noël, mercredi 30 novembre de 14 à 17 heures. Les revenus de ces ventes et de la tombola leur permettent d'acheter le matériel nécessaire à leurs ateliers créatifs et à améliorer leur quotidien à la maison de retraite. Venez voir leurs créations en goûtant les bonnes crêpes et gâteaux artisanaux tout en faisant un geste solidaire.

Contact : Résidence La Régordane, 10 rue René Cordilhac 04 66 63 01 09 nathalie.drugmanne@presence30.fr

noel regordane.JPG

09 novembre 2016

De nouveaux champions du monde aux Acros du Rock ?

Lalie Cayuela et Alexandre Martin ont 13 ans tous les deux et dansent le rock ensemble depuis huit ans aux Acros du Rock. Ils sont encore à l’école maternelle, en grande section certes…, quand l’institutrice leur demande de danser pour la fête de l’école et ils choisissent un rock en roll. Le déclic, qui se transformera très vite en passion quand Florian Baron et Guylaine Golf (plusieurs fois champion du monde) les prennent en main à l’école de danse.

Ensemble depuis leurs débuts à la maternelle, ils sont toujours ensemble au collège en 4ème à Brignon, et réussissent à concilier études et danse. En 2015, ils atteignent les sommets en devenant champions de France cadet « Le jour de la compétition finale est assez difficile à assumer, disent-ils, tant qu’on participe à des compétitions pour gagner des points et arriver dans les meilleurs de France, ça va plutôt, mais une fois sélectionnés, le jour J, devant le jury avec le même jour quart demi et finale (avec 6 couples finalistes), il faut être solide ».

Le virus de la compétition les tient, et passée en catégorie juvénile (jusqu’à 14 ans), ils finissent cinquièmes en 2016 et se lancent dans la compétition internationale. Leurs excellent résultats, trois fois deuxièmes (Pologne, Croatie et Italie) et troisièmes aux world masters de Lyon, leurs permettent d’accéder au championnat du monde sans faire partie de l’équipe de France.

Ils seront donc présents  le 20 novembre à Sotchi en Russie pour affronter les 29 meilleurs couples mondiaux en compétition de rock sauté catégorie juvénile et restent très confiants.

Ils devront assumer les frais car seuls les couples de l’équipe de France sont pris en charge « Cela nous motive encore plus, car on veut remercier nos parents et l’association qui nous aide, notamment lors du dernier gala des Acros du rock où un chapeau a circulé ».

Florian ne cache pas sa fierté d’avoir amené ces jeunes à ce niveau de compétition. « Nous avons à ce jour 17 couples compétiteurs pour 2017 aux Acros du rock qui vont commencer par les Régionales en janvier, puis certains iront jusqu’aux championnats de France. Des enfants débutants aux adultes et qui s’entrainent à l’école de danse du complexe Sports danses forme ».

Contact : sdfgard@gmail.com - 04 66 37 20 05

acros du rock, sdf, sports danses forme, la calmette

Alexandre et Lalie

acros du rock, sdf, sports danses forme, la calmette

28 octobre 2016

Création à 4 mains pour Noisetier et Tombereau

Didier « Noisetier » et Michel Tombereau, deux artistes gardois dont la réputation n’est plus à faire, réalisent depuis plusieurs années des œuvres « à quatre mains » qui rencontrent un succès certain à chaque fois. Cette année, ils renouvèlent l’expérience en reprenant les figurines célèbres de Tomberau, silhouettes de torero stylisé, en les intégrant au verre.

« Nous les redessinons à la main sur des statues découpées à l’eau sur du verre extra blanc pour marier volume et transparence. Parfois sablé, le verre est peint soit en surface soit entre deux statuettes, puis cuit trois jours à 820° ».

Vendredi 28 octobre, les deux artistes mettent la dernière main à leurs totems de verre et de lumière dans l’atelier calmettois de Noisetier. « J’ai déjà réalisé ces personnages de torero en terre cuite voilà un certain temps, mais ça ne rendait pas de la même façon que là, dit Tombereau, on a ajouté de la transparence et je suis très satisfait du résultat. Nous les présenterons sur Nîmes fin novembre (le lieu n’est pas encore arrêté) et à La Calmette dans l’atelier de Didier lors d’un week-end porte ouverte que Noisetier organisera pour Noël, les 9, 10 et 11 décembre ».

« Je ne propose plus les stages gratuits en décembre comme ces dernières années, l’espace étant insuffisant, mais je les reprendrai au printemps lorsque le temps permettra de déjeuner et travailler dehors que j’appellerai « les 5 à 7 de Noisetier » ajoute Didier en plaisantant, et je pars le 18 novembre faire à Mulhouse le salon « art 3F », puis en janvier « maison et objets » à Paris.

Contact Noisetier, artiste verrier, 06.83.23.86.45 ou 04.66.63.03.23, info@noisetier.com,  www.noisetier-art.com

Tombereau, artiste peintre, https://www.facebook.com/michel.tombereau.5/about

IMG_5505.JPG

IMG_5506.JPG

IMG_5509.JPG

IMG_5511.JPG

 

05 octobre 2016

Claudine a remis un chèque à la Ligue contre le cancer

Mercredi 5 octobre, Claudine Bruyer, accompagnée de Josette Baretto, coordinatrice de l’Espace ligue de La Calmette, est venue apporter à la Ligue contre le cancer du Gard un chèque de plus de 200€. Elle s’était engagée à reverser la moitié de ses gains lors de la sortie de son livre de poésie « la dame de cœur » en juin 2016.

Le professeur Jean-Paul Bureau, président du comité contre le cancer du Gard, l’a reçue en présence de son conseil d’administration et l’a chaleureusement félicitée et remerciée. « J’ai vendu plus de 120 recueils, dit-elle avec émotion, grâce à la formidable mobilisation autour de mes poèmes et de la cause que représente la recherche contre le cancer »

 

IMG_2033.jpg

Claudine remet son chèque au professeur Jean-Paul Bureau

29 juillet 2016

ALERTE : Pont de Dions, à quand le prochain noyé ?

Il fait chaud, et c'est tentant de vouloir se jeter à l'eau quand on passe près d'une rivière... En passant tout à l'heure sur le pont, on a vu plein de voitures et de baigneurs, dont de nombreux enfants.

Sauf que !

La mairie de Dions a-t-elle enlevé les panneaux qui indiquaient "baignade non autorisée" ?

Les "gens d'ici" savent à quel point ce coin autour du pont est très dangereux, surtout autour des rochers en aval du pont... mais les passants étrangers l'ignorent et surtout, ils suffit qu'ils voient déjà des baigneurs pour croire qu'il n'y a pas de danger.

Alors pourquoi ces panneaux ont-ils été enlevés ?

Gregory apporte la réponse : Un petit rectificatif qui a tout de même son importance. La disparition des panneaux est un acte de malveillance. En effet, il s'agit ni plus ni moins que d'un vol associé à une dégradation volontaire des panneaux annonçant la rivière "Le Gardon". Une plainte auprès de la Gendarmerie a été déposée en ce sens par la commune de Dions.

Je suis scandalisé et j'espère qu'ils n'auront pas sur la conscience des morts - ou des malades (n'oublions pas les dramatiques cas de polio il y a quelques années...). La connerie n'a pas de limite, on le savait déjà, mais là, en plus, elle est dangereuse.

danger.png

Où sont passés ces panneaux qui alertaient les gens ?

 

A noter que des enfants cet après-midi (29/07/2016) se baignaient dans le plan d'eau au pont de St-Chaptes et s'amusaient à glisser le long des "échelles"à saumon... l'eau ne coule plus, elle est verte et la vase au fond est dangereuse... Qu'attend-on pour interdire ? Les enfants ont chaud et c'est naturel qu'ils soient tentés par ce plan d'eau... mais les adultes responsables ne doivent-ils pas anticiper ? 

 

21 mai 2016

Lune et Mars présentes à la fête

Les 21 et 22 Mai, la lune ne sera pas seulement bleue (aussi dite "supplémentaire"), elle sera aussi accompagnée de la planète Mars qui elle sera rouge ! Vous pourrez donc voir deux phénomènes en une seule observation. 

 Mais qu'est-ce qu'une pleine lune bleue ?

 La lune n'est pas réellement bleue. En effet, bien qu'elle apparaisse bleue dans la nuit, il s'agit d'un phénomène extrêmement rare. Cette couleur est le résultat de particules de poussière dans l'atmosphère qui diffusent la lumière et nous donnent l'impression que la Lune est bleue. 

lune bleue.JPG

 Comment est-il possible que nous voyions Mars en même temps que la Lune bleue ? 

 Mars sera en opposition le 22 mai, ce qui signifie que la Terre  passera entre Mars et le soleil ce week-end. 

Ce phénomène se produit tout les deux ans et cinquante jours, et nous venons juste de sortir d'une année de non-opposition, pendant laquelle la planète Mars est faiblement apparue dans le ciel nocturne.

Pendant les années de "non-opposition", la planète Mars est plus éloignée de la Terre dans le Système solaire. 

mars rouge.JPG

mars-opposition.jpg