Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08 juin 2017

La mort dans l’âme, Francine ferme l’école de musique

Arrivés de Belgique en France en août 2000, Francine Gérard et son mari Emile s’installent à La Calmette pour leur retraite. Ils avaient déjà un pied-à-terre à Méjannes le clap et connaissaient bien la région.

Enseignante comme professeur de maths et sciences éco en Belgique, Francine a toujours été une femme active et bénévole. Elle s’est notamment occupée de recevoir des étudiants étrangers en leur cherchant des familles d’accueil, a passé des diplômes tout en élevant ses deux enfants, dont un d’œnologie-sommellerie et un de traiteur-organisateur de banquet qui lui feront passer 600h de stage dans un restaurant étoilé. "J'ai animé pendant 3 ans une radio libre «agora» et j’ai même gagné une coupe en tennis de table » dit-elle en riant.

Ce besoin d’être utile la fait participer ici à l’école des devoirs depuis sa création, à une chorale (la gajanaise) et surtout à la musique.

Ayant fait du piano à son adolescence, elle s’y remet en s’inscrivant comme élève à la clé de sol. A cette même période, l’école de musique connaît des difficultés après le départ de la présidente Eliane Lapierre en 99.

La municipalité accepte alors de reprendre l’école en régie municipale de 2000 à 2002, laissant l’association la clé de sol en sommeil, le temps de retrouver un bureau capable de prendre le relais.

Cette école de musique, créée en 93 par Cathy Lazzarelli et Bernadette Desposito, comptait (en 2002) 30 élèves, avec piano, batterie et guitare.

 

A la rentrée 2002, Francine accepte de reprendre les rênes, poussée par son professeur Bernard Mourrier, mais la mairie conserve la gestion jusqu’au 5 septembre 2003, date où est votée par délibération la reprise de la gestion financière de l’école par l’association la clé de sol.

L’école n’aura alors de cesse de grandir, jusqu’à atteindre 115 élèves. En 2012, Francine embauche les 4 professeurs en CDI et s’occupe elle-même de la gestion des salaires après plusieurs mois de formation personnelle. Chant accompagné de la guitare, piano, guitare, batterie et (pendant quelques années) violons, saxo et musique assistée par ordinateur (MAO), feront le succès de l’école.

La baisse des subventions ces dernières années oblige l’association à couvrir les coûts par la seule ressource des inscriptions, ce qui fait augmenter les prix, puis les problèmes de santé de deux professeurs vont entraîner une baisse du nombre d’élèves, rendant la gestion de l’ensemble de plus en plus difficile.

 

A l’aube de ses 74 ans et après 15 ans d'investissement, Francine décide de passer le relais à l’Assemblée Générale de septembre 2016. Personne n’étant candidat, elle fait appel sans succès à la municipalité pour une gestion en régie au moins provisoire, puis se tourne vers une association d’un village voisin qui après s’être déclarée intéressée ne donnera pas suite.

« C’est triste de licencier des salariés, dit-elle la mort dans l’âme. C’est la dernière solution que j’envisageais. Une pétition des professeurs avait pourtant recueillie près de 300 signatures. Je poursuivrai mes activités de bénévole, mais je ne veux plus de poste à responsabilité aussi lourd. »

Malgré cette triste fin, professeurs et élèves ont souhaité assurer en hommage à leur présidente la fête de la musique le dimanche 25 juin à 17 heures dans les jardins et au foyer.

Ils font appel à tous les anciens pour se joindre à eux à cette occasion et les invitent à contacter Marc Simon au 06 13 74 01 78 ou marcsimon11@gmail.com

 

Espérons qu'ils seront nombreux à répondre à cet appel, pour que la musique ne s'arrête jamais, même si La Calmette n'aura plus d'école.

école de musique,la clé de sol,la calmette

Francine, une femme d'engagement et d'ouverture aux autres

25 mai 2017

Sortie : n'oubliez pas

Samedi 27 mai à 18 h dans le superbe temple de La Calmette, un spectacle drôle et musical

 

Ne boudez pas votre plaisir ! C'est un vrai honneur fait à notre villagecle de sol.JPG

"A La Calmette, sera bientôt donnée une pièce de théâtre musical que j'ai jouée avec la comédienne Pascale Barandon l'été dernier au Festival d'Avignon, et en tournée cet automne et ce printemps:"Petits Chaperons dans le Rouge" (un joli spectacle drôle), avec en première partie le projet "vintage" de Bernard Mourier: Kitch Net Noise. Cela sera le Samedi 27 Mai au Temple de la Calmette, à 18h (marcsimon11@gmail.com)"

Chaperons sera aussi joué le Samedi 17 Juin, 20h. au Théâtre Piccolissimo, 206 av Villeneuve d'Angoulême à Montpellier, 06 12 99 79 88 (buffagianfranco@gmail.com)

 

Au plaisir de partager ces moments, si le coeur vous en dit!

clé de sol,spectacle musical,bernard mourier la calmette

22 mai 2017

Journée contre le cancer, l’Espace ligue de La Calmette au top

Dimanche 21 mai, l’Espace Ligue de La Calmette, avec la Ligue contre le cancer du Gard a organisé une journée de manifestation particulièrement réussie. La matinée a été consacrée à la présentation de magnifiques trikes rutilants sur l’esplanade Roger Martin, avec quelques vieilles voitures de collection et des superbes 2CV, qui ont attiré de très nombreux curieux.

La coordinatrice, Josette Barreto, en présence du président de la Ligue, le professeur Jean-Paul Bureau, aidée de nombreux bénévoles de l’Espace, a présenté ces drôles de machines et leurs «chevaliers» tout en invitant les badauds à s’inscrire pour des baptêmes.

Le député Fabrice Verdier, venu appuyer cette action, n’a pas résisté à l’envie d’enfourcher un de ces superbes engins pour un tour dans le village.

espace ligue de la calmette, ligue contre le cancer, la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

 

Après un apéritif de circonstance, plus de 280 convives se sont installés dans la halle aux sports où les bénévoles avaient organisé une belle salle, avec podium et  musiciens. Deux cuisiniers, Noël Albert et Sylvan Ruiu ont offert et préparé deux énormes plats de paellas que les membres de la Ligue ont servis à volonté.

De nombreux gâteaux étaient vendus à l’entrée à côté de la buvette  tandis que l’orchestre Nyama, avec Bernard, Gérard et Christian, assurait l’ambiance musicale avec brio.

L’après-midi s’est poursuivie avec de nombreuses démonstrations offertes par les acros du rock, les danseuses de flamenco, de danses latines et Sévillane (différentes associations), et enfin la chanteuse Régine Pascal qui a enthousiasmé le public.

Elle a entrainé les bénévoles de la Ligue et le public conquis dans une « capelade » finale, après avoir fait chanter la coupo santo et une vibrante «salve del olé» andalouse, reprise en chœur par tous au moment du refrain Olé Olé Olé.

 

Cette merveilleuse journée a été possible grâce à l’extraordinaire mobilisation de tous, bénévoles, sponsors, intervenants, tous bénévoles, public chaleureux, élus, et surtout bien sûr à la gentillesse et la volonté sans faille de sa coordinatrice qui s’est donnée totalement malgré sa fatigue. Pour rappel, l’Espace ligue assure une permanence tous les mercredis matin en mairie et propose de nombreuses activités et aides aux malades. Contact : J. Barreto 07 81 93 25 10

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmetteespace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

Olé olé olé olé !

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

On danse bien sûr, et on finit avec une "capelade" sympa avec tous les bénévoles

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

espace ligue de la calmette,ligue contre le cancer,la calmette

Les bénévoles de l'Espace ligue ont été mis à l'honneur

19 avril 2017

Les jeunes en pèlerinage à Lourdes

Du 3 au 7 avril 2017, Hugo et Oriane, deux jeunes calmettois ont participé au pèlerinage diocésain à Lourdes avec 25 jeunes de la Gardonnenque et leurs animateurs, Brigitte, Claudine et Patrick ainsi que Christine et Magali.

Douze jeunes en retraite de Profession de Foi : Alice, Benoit, Clément, Jeanne, Léo, Mathys, Numa, Paul, Pierre, Simon, Valentine et Zoé. Leur profession sera célébrée cette année (ça tourne dans les villages de la Gardonnenque) le 28 mai 2017 en l’église de Saint Maurice de Cazevieille.

Cinq autres comme «jeunes pèlerins» : Amandine, Laura, Léonie, Maelle et Romane et enfin huit «grands» au service d’aide aux hospitaliers : Aurore, Clément, Fanny, Hugo, Jeanne, Marius, Oriane et Zoé.

Ils ont transporté toute la semaine les malades aux diverses célébrations, les ont aidés pour les repas en gardant leur sourire et leur bonne humeur.

IMG_2751.JPG

IMG_2779.JPG

IMG_2755.JPG

IMG_2737.JPG

P1070796.JPG

P1070907.JPG

IMG_2812.JPG

P1070897.JPG

15 décembre 2016

Les nounous du rendez-vous des petites mains fêtent Noël

Jeudi 15 décembre, l’association « le rendez-vous des petites mains » a organisé la fête de Noël avec les enfants au foyer municipal. Un joli spectacle théâtralisé pour enfants avec la dynamique conteuse Clarisse Buret a enchanté les petits bambins avant le passage du père Noël qui leur a apporté de nombreux cadeaux. Malgré quelques absences dues aux maladies de saison, les « nounous » ont assuré et partagé la joie des petits tout au long de cette matinée, avec quelques mamans qui avaient pu se libérer pour l’occasion. Un bon goûter a complété le festin de bonbons qui pour l’occasion étaient autorisés.

Une sympathique manifestation de plus à mettre au crédit de cette dynamique association qui montre qu’on peut accueillir des enfants à domicile, sans pour autant négliger les activités de partage et d’échanges si utiles à la socialisation des enfants. Elles ajoutent l’éveil musical, les activités créatrices et les séances de motricité, ainsi que des rencontres avec les aînés de la résidence de La Régordane où elles sont allées mardi dernier. Elles ont été également découvrir la crèche animée de Parignargues récemment pour le plus grand bonheur des enfants.

Elles sont 15 assistantes maternelles regroupées en association, et s’occupent d’un peu plus de quarante enfants.


Contact : Le Rendez-vous des petites mains - MC Dupont 04 66 63 14 54

IMG_6319.JPG

Autour du père Noël

IMG_6312.JPG

Clarisse

IMG_6314.JPG

IMG_6330.JPGIMG_6299.JPGIMG_6308.JPG

01 décembre 2016

Marché de Noël à la Régordane

La résidence La Régordane a ouvert ses portes au public mercredi 30 novembre après-midi pour proposer un joli ensemble d'objets réalisés par les résidents tout au long de l'année, sous forme d'un petit marché de Noël. Nathalie Drugmanne, la directrice, a accueilli les visiteurs avec son équipe et quelques résidents. Echarpes, porte-clés, poupées de chiffon, vestes ou porte-mouchoirs brodés et beaucoup de souvenirs étaient proposés aux personnes intéressées par de petits cadeaux à faire pour Noël.

Installés dans l'entrée pour la plupart, les résidents étaient très fiers de leur succès et profitaient de cette agréable après-midi en attendant le gouter. Les animatrices proposaient de délicieuses crêpes qu’elles avaient elles-mêmes préparées, ainsi qu’une tombola. Une sympathique façon de faire découvrir la résidence à des Calmettois pour qui ça reste souvent « la maison de retraite » sans qu’ils n’aient la moindre idée de tout ce qui s’y passe. Bravo à Nathalie et à son équipe.

Contact : Nathalie Drugmane  04 66 63 01 09

maison de retraite la regordane, la regordane, la calmette

Alexis s'est joint à l'équipe de la Régordane pour la photo souvenir

maison de retraite la regordane, la regordane, la calmette

27 novembre 2016

Jacky Fauchier reçoit la médaille de la Jeunesse et des sports

Vendredi 25 novembre, Jacky Fauchier, agent municipal connu et estimé de tous, a reçu la médaille de bronze de la Jeunesse, des sports et de l’engagement associatif pour ses 35 années de bénévolat et de dévouement, notamment auprès des jeunes de Nîmes Olympique. 35 ans pendant lesquels Jacky s’est investi sans compter. Président de l’Amicale des employés municipaux, Jacky a toujours participé à des associations dans le village dont le SOC (Sports Olympique Calmettois) à ses débuts.

IMG_5950.JPG

Le président de l’Amicale des anciens de Nîmes olympique, Patrick Champ et le président de Région de Jeunesse et sports, Jean Paparone, accompagnés de Jean-Pierre Oziol, coordinateur et responsable des relations de Jeunesse et sports, sont venus lui remettre sa médaille et son diplôme en présence de très nombreuses personnes, amis, employés municipaux et élus.

Jacky, très ému, les a remerciés d’être présents pour cette petite cérémonie et ajoute « Je suis rentré à Nîmes Olympique en 79, alors au stade Jean-Boin, le siège était en dessus du bar de l'Industrie,  comme dirigeant des jeunes avec les poussins, et me suis occupé en même temps de la réserve du SOC à La Calmette. En 90, j'ai passé mon brevet d'Etat de foot et pris les minimes puis les moins 13 (excellence) avec lesquels j'ai gagné plusieurs championnats et la coupe de la ligue ».

En 2000, Jacky rejoint les Anciens de Nîmes Olympiques dont il est membre actif à part entière du bureau sous la présidence Patrick Champ, « une amicale dynamique qui fait rayonner le nom du club dans le département et au-delà ».

Son épouse, Brigitte, avait préparé une grande table richement décorée avec une multitude de petits fours dont le mélange des saveurs aurait rendu jaloux les plus fins traiteurs de la Région. Jacky lui offrira d’ailleurs en cours de soirée un « ban » d’honneur largement mérité et dont les applaudissements ont dû réveiller le village.

IMG_5969.JPGIMG_5952.JPGIMG_5960.JPGIMG_5962.JPGIMG_5965.JPG

IMG_5965.JPG

IMG_5968.JPG

20 novembre 2016

Collecte de sang

L'Etablissement français du sang (EFS) organise une collecte de sang vendredi 25 novembre de 14 à 19h 30 au foyer Pierre Clavel à Saint-Chaptes pour les donneurs de notre commune. Contact 08 00 97 21 00 (appel gratuit)

don du sang.jpg

Don-du-sang-Chat.gif

19 novembre 2016

Petit marché de Noël à la Régordane

Comme chaque année, les résidents de la Régordane ont confectionné de jolis objets qu'ils vous proposent pour les fêtes de Noël, mercredi 30 novembre de 14 à 17 heures. Les revenus de ces ventes et de la tombola leur permettent d'acheter le matériel nécessaire à leurs ateliers créatifs et à améliorer leur quotidien à la maison de retraite. Venez voir leurs créations en goûtant les bonnes crêpes et gâteaux artisanaux tout en faisant un geste solidaire.

Contact : Résidence La Régordane, 10 rue René Cordilhac 04 66 63 01 09 nathalie.drugmanne@presence30.fr

noel regordane.JPG

09 novembre 2016

De nouveaux champions du monde aux Acros du Rock ?

Lalie Cayuela et Alexandre Martin ont 13 ans tous les deux et dansent le rock ensemble depuis huit ans aux Acros du Rock. Ils sont encore à l’école maternelle, en grande section certes…, quand l’institutrice leur demande de danser pour la fête de l’école et ils choisissent un rock en roll. Le déclic, qui se transformera très vite en passion quand Florian Baron et Guylaine Golf (plusieurs fois champion du monde) les prennent en main à l’école de danse.

Ensemble depuis leurs débuts à la maternelle, ils sont toujours ensemble au collège en 4ème à Brignon, et réussissent à concilier études et danse. En 2015, ils atteignent les sommets en devenant champions de France cadet « Le jour de la compétition finale est assez difficile à assumer, disent-ils, tant qu’on participe à des compétitions pour gagner des points et arriver dans les meilleurs de France, ça va plutôt, mais une fois sélectionnés, le jour J, devant le jury avec le même jour quart demi et finale (avec 6 couples finalistes), il faut être solide ».

Le virus de la compétition les tient, et passée en catégorie juvénile (jusqu’à 14 ans), ils finissent cinquièmes en 2016 et se lancent dans la compétition internationale. Leurs excellent résultats, trois fois deuxièmes (Pologne, Croatie et Italie) et troisièmes aux world masters de Lyon, leurs permettent d’accéder au championnat du monde sans faire partie de l’équipe de France.

Ils seront donc présents  le 20 novembre à Sotchi en Russie pour affronter les 29 meilleurs couples mondiaux en compétition de rock sauté catégorie juvénile et restent très confiants.

Ils devront assumer les frais car seuls les couples de l’équipe de France sont pris en charge « Cela nous motive encore plus, car on veut remercier nos parents et l’association qui nous aide, notamment lors du dernier gala des Acros du rock où un chapeau a circulé ».

Florian ne cache pas sa fierté d’avoir amené ces jeunes à ce niveau de compétition. « Nous avons à ce jour 17 couples compétiteurs pour 2017 aux Acros du rock qui vont commencer par les Régionales en janvier, puis certains iront jusqu’aux championnats de France. Des enfants débutants aux adultes et qui s’entrainent à l’école de danse du complexe Sports danses forme ».

Contact : sdfgard@gmail.com - 04 66 37 20 05

acros du rock, sdf, sports danses forme, la calmette

Alexandre et Lalie

acros du rock, sdf, sports danses forme, la calmette

28 octobre 2016

Création à 4 mains pour Noisetier et Tombereau

Didier « Noisetier » et Michel Tombereau, deux artistes gardois dont la réputation n’est plus à faire, réalisent depuis plusieurs années des œuvres « à quatre mains » qui rencontrent un succès certain à chaque fois. Cette année, ils renouvèlent l’expérience en reprenant les figurines célèbres de Tomberau, silhouettes de torero stylisé, en les intégrant au verre.

« Nous les redessinons à la main sur des statues découpées à l’eau sur du verre extra blanc pour marier volume et transparence. Parfois sablé, le verre est peint soit en surface soit entre deux statuettes, puis cuit trois jours à 820° ».

Vendredi 28 octobre, les deux artistes mettent la dernière main à leurs totems de verre et de lumière dans l’atelier calmettois de Noisetier. « J’ai déjà réalisé ces personnages de torero en terre cuite voilà un certain temps, mais ça ne rendait pas de la même façon que là, dit Tombereau, on a ajouté de la transparence et je suis très satisfait du résultat. Nous les présenterons sur Nîmes fin novembre (le lieu n’est pas encore arrêté) et à La Calmette dans l’atelier de Didier lors d’un week-end porte ouverte que Noisetier organisera pour Noël, les 9, 10 et 11 décembre ».

« Je ne propose plus les stages gratuits en décembre comme ces dernières années, l’espace étant insuffisant, mais je les reprendrai au printemps lorsque le temps permettra de déjeuner et travailler dehors que j’appellerai « les 5 à 7 de Noisetier » ajoute Didier en plaisantant, et je pars le 18 novembre faire à Mulhouse le salon « art 3F », puis en janvier « maison et objets » à Paris.

Contact Noisetier, artiste verrier, 06.83.23.86.45 ou 04.66.63.03.23, info@noisetier.com,  www.noisetier-art.com

Tombereau, artiste peintre, https://www.facebook.com/michel.tombereau.5/about

IMG_5505.JPG

IMG_5506.JPG

IMG_5509.JPG

IMG_5511.JPG

 

05 octobre 2016

Claudine a remis un chèque à la Ligue contre le cancer

Mercredi 5 octobre, Claudine Bruyer, accompagnée de Josette Baretto, coordinatrice de l’Espace ligue de La Calmette, est venue apporter à la Ligue contre le cancer du Gard un chèque de plus de 200€. Elle s’était engagée à reverser la moitié de ses gains lors de la sortie de son livre de poésie « la dame de cœur » en juin 2016.

Le professeur Jean-Paul Bureau, président du comité contre le cancer du Gard, l’a reçue en présence de son conseil d’administration et l’a chaleureusement félicitée et remerciée. « J’ai vendu plus de 120 recueils, dit-elle avec émotion, grâce à la formidable mobilisation autour de mes poèmes et de la cause que représente la recherche contre le cancer »

 

IMG_2033.jpg

Claudine remet son chèque au professeur Jean-Paul Bureau

29 juillet 2016

ALERTE : Pont de Dions, à quand le prochain noyé ?

Il fait chaud, et c'est tentant de vouloir se jeter à l'eau quand on passe près d'une rivière... En passant tout à l'heure sur le pont, on a vu plein de voitures et de baigneurs, dont de nombreux enfants.

Sauf que !

La mairie de Dions a-t-elle enlevé les panneaux qui indiquaient "baignade non autorisée" ?

Les "gens d'ici" savent à quel point ce coin autour du pont est très dangereux, surtout autour des rochers en aval du pont... mais les passants étrangers l'ignorent et surtout, ils suffit qu'ils voient déjà des baigneurs pour croire qu'il n'y a pas de danger.

Alors pourquoi ces panneaux ont-ils été enlevés ?

Gregory apporte la réponse : Un petit rectificatif qui a tout de même son importance. La disparition des panneaux est un acte de malveillance. En effet, il s'agit ni plus ni moins que d'un vol associé à une dégradation volontaire des panneaux annonçant la rivière "Le Gardon". Une plainte auprès de la Gendarmerie a été déposée en ce sens par la commune de Dions.

Je suis scandalisé et j'espère qu'ils n'auront pas sur la conscience des morts - ou des malades (n'oublions pas les dramatiques cas de polio il y a quelques années...). La connerie n'a pas de limite, on le savait déjà, mais là, en plus, elle est dangereuse.

danger.png

Où sont passés ces panneaux qui alertaient les gens ?

 

A noter que des enfants cet après-midi (29/07/2016) se baignaient dans le plan d'eau au pont de St-Chaptes et s'amusaient à glisser le long des "échelles"à saumon... l'eau ne coule plus, elle est verte et la vase au fond est dangereuse... Qu'attend-on pour interdire ? Les enfants ont chaud et c'est naturel qu'ils soient tentés par ce plan d'eau... mais les adultes responsables ne doivent-ils pas anticiper ? 

 

21 mai 2016

Lune et Mars présentes à la fête

Les 21 et 22 Mai, la lune ne sera pas seulement bleue (aussi dite "supplémentaire"), elle sera aussi accompagnée de la planète Mars qui elle sera rouge ! Vous pourrez donc voir deux phénomènes en une seule observation. 

 Mais qu'est-ce qu'une pleine lune bleue ?

 La lune n'est pas réellement bleue. En effet, bien qu'elle apparaisse bleue dans la nuit, il s'agit d'un phénomène extrêmement rare. Cette couleur est le résultat de particules de poussière dans l'atmosphère qui diffusent la lumière et nous donnent l'impression que la Lune est bleue. 

lune bleue.JPG

 Comment est-il possible que nous voyions Mars en même temps que la Lune bleue ? 

 Mars sera en opposition le 22 mai, ce qui signifie que la Terre  passera entre Mars et le soleil ce week-end. 

Ce phénomène se produit tout les deux ans et cinquante jours, et nous venons juste de sortir d'une année de non-opposition, pendant laquelle la planète Mars est faiblement apparue dans le ciel nocturne.

Pendant les années de "non-opposition", la planète Mars est plus éloignée de la Terre dans le Système solaire. 

mars rouge.JPG

mars-opposition.jpg

15 avril 2016

Les enfants de l’école privés d’apprentissage de la sécurité par la Prévention Routière

Les élèves de CM2 sont partis à la découverte des panneaux de signalisation et des dangers possibles dans les rues du village avec leur institutrice, assistée de Sandrine Noël, feuilles de papiers et crayons à la main.

En effet, pour la deuxième année consécutive, le comité de la Prévention Routière de Nîmes semble avoir rayé de sa liste les élèves de La Calmette pour le passage du permis «piéton» qui se faisait tous les ans. Le message «Comment se comporter dans la rue, en automobile, à vélo» ainsi que l’information sur les risques et les dangers auxquels un enfant peut être confronté ne leur est plus proposés.

La Prévention Routière, association loi 1901 créée par les compagnies d’assurance en mai 1949, agit grâce au soutien financier de ses adhérents et donateurs (les cotisations représentent 60 % du budget global) et aux subventions que lui apportent les collectivités locales et les entreprises (notamment les compagnies d'assurance).

Avec ses 101 comités départementaux et ses 3 000 bénévoles, elle mène chaque année des milliers d'actions locales pour sensibiliser les usagers de tout âge aux risques de la circulation. Le comité du Gard venait ainsi chaque année à La Calmette avec un bénévole, aidé ponctuellement par un policier, rencontrer au cours de l'année scolaire nos enfants des classes de CM1 et CM2.

Interrogés en 2015, les services de Nîmes avaient invoquent le fait que La Calmette n’avait plus versé de dons à la Prévention Routière depuis 2010. La municipalité explique que ne recevant plus depuis cette date de demande de leur part qui générait automatiquement un passage en conseil municipal, personne n’y pensait. (La prévention routière a en effet cessé d'envoyer les demandes de dons par courrier par souci d'économie depuis 2010).

Compte tenu de la satisfaction générale, mairie, enseignants et enfants, le conseil a sans hésiter repris sa participation en 2015. « Mais les plannings sont faits et La Calmette n’y figure plus ! » a-t-on répondu au téléphone. Mais pourquoi encore en 2016 ? Les enfants vont-ils payer pour une mauvaise coordination des services ? N’aurait-il pas été plus judicieux d’en parler avant de sanctionner ?

"Car enfin si les dons sont un choix des donateurs, le service que doit rendre une association comme la prévention routière est un devoir. Va-t-on refuser des soins à un malade parce qu’il n’a pas été donateur pour la recherche ?" nous dit un Calmettois mécontent.

Tout le monde ici appréciait les prestations qu’offraient le bénévole et le gendarme pour la sécurité des enfants. Il n’a jamais été refusé de participer, d’autant que la municipalité a toujours offert les repas aux intervenants. Cette attitude est plus que regrettable car elle prive des enfants d’un apprentissage vraiment utile pour leur sécurité. preventionroutiere-moniteurs@wanadoo.fr ou preventionroutiere30@wanadoo.fr

IMG_4178.JPG

IMG_4176.JPG

10 avril 2016

Chez nos voisins de Gajan, un beau spectacle gratuit

brazilian-flag-large.jpg

01 avril 2016

Billet d'humeur : Que d'agressivité!

Quand l’agressivité est plus détestable que le sans-gêne, comment espérer vivre en harmonie les uns avec les autres ? Certes l’incivilité provoque parfois un ras-le-bol bien compréhensible, mais il faut parfois aussi montrer un peu de tolérance quand la situation est exceptionnelle. C’était le cas en ce dimanche matin de Pâques, alors que de très nombreux fidèles des villages de la paroisse assistaient à l’office pascal, en même temps que le marché, et que les places de parking étaient toutes prises. Certains voisins venus à la messe avaient dû stationner sur les trottoirs…

Quelques personnes bien intentionnées, qui d’ailleurs avaient prévu la chose pour avoir des autocollants sous la main, ont apposé ces affiches sur les voitures. Insultantes et agressives pour les pauvres contrevenants qui garderont une image détestable de notre commune alors qu’un simple rappel poli aurait eu le même impact.

Que dire lorsque tant d’automobilistes calmettois se garent TOUS les jours sur les trottoirs et gênent le passage des piétons, même quand ils ont des garages. Certains se garent même carrément perpendiculaires à la rue, collé sur le mur et sortant à moitié sur la rue… Peut-être est-ce à cause d’eux que l’exaspération de certains s’exprime ainsi ? Va-t-on faire pareil les jours de fêtes votives ?

On peut tout dire en restant polis, et même si les petites lettres se veulent correctes, la lecture de l’affiche est sans ambiguïté… Vous êtes une merde ! Qui a le droit de traiter les autres ainsi ? Allons, mettons y tous du notre, automobilistes, en étant plus soucieux de la sécurité des piétons, mécontents, en étant correct pour dire les choses et on vivra tous en meilleure harmonie.

MAZET DES BOMBES+FRISBEE 016.JPG

09 mars 2016

Chante-coucou, une semaine d’échanges intergénérationnels

Le programme des activités des dernières vacances scolaires pour les enfants du centre de loisirs chante-coucou s’est articulé autour du thème de l’art, mais il a aussi été rythmé par une série d’activités échangées avec les résidents de la maison de retraite de La Régordane. Sortie au cinéma, peinture, journée à la Maison carrée était au menu des vacances, entrecoupés de moments de partage avec les personnes âgées.


Ces expériences de vie, animées par les petits débrouillards, ont permis aux enfants à quatre reprises, de partager des moments joyeux, parfois forts en émotions, avec des résidents heureux de ces rencontres avec les enfants.

Ensemble, après quelques moments de rencontres et de discussion pour faire connaissance, ils ont confectionné des masques pour le carnaval, joué au loto, fait des tours de magie et entonné quelques chansons dont la Marseillaise qui a déclenché des bravos enthousiastes.

Vendredi 4 mars mettait le point final de ces rencontres autour d’un goûter fait de bonnes crêpes, pour le plaisir de tous. Le personnel de la Résidence et les animateurs de chante-coucou ont permis avec intelligence cet enrichissement mutuel intergénérationnel si important pour tous.

Cécile Pagès, responsable-adjointe en l’absence de Nathalie Drugmane nous dit « Ca a été une expérience formidable, les résidents ont été vraiment ravis et souhaitent recommencer. Les parents nous ont également fait part de leur satisfaction car les enfants ont beaucoup aimé ces rencontres ».


Contact : La Régordane, Nathalie Drugmane 04 66 63 01 09 ; Le centre de loisirs « chante-coucou » : Contact : Mehdi Azzouz, directeur, 07 60 04 11 88, chante-coucou@lespetitsdebrouillards.org; http://www.lespetitsdebrouillardslanguedocroussillon.org

centre de loisirs,chante-coucou,la régordane,la calmette

centre de loisirs,chante-coucou,la régordane,la calmette

centre de loisirs,chante-coucou,la régordane,la calmette

centre de loisirs,chante-coucou,la régordane,la calmettecentre de loisirs,chante-coucou,la régordane,la calmettecentre de loisirs,chante-coucou,la régordane,la calmettecentre de loisirs,chante-coucou,la régordane,la calmettecentre de loisirs,chante-coucou,la régordane,la calmette

29 janvier 2016

Médailles pour Greg le boulanger, rectificatif

"Pan sur le bec!", comme dirait le canard enchaîné. J'ai mal compté, mais ce n'est pas deux, mais trois médailles que Greg a reçu au concours des militants du goût, puisqu'en plus de la médaille d'or pour sa fougasse et de bronze pour sa baguette dionçoise, il a aussi reçu la médaille de bronze pour ses muffins au choco coeur fondant.

Donc acte

Gregory est un enfant de La Calmette où il est né et a suivi toutes ses études. A 15 ans Il a commence à travailler, compagnon du devoir, apprentissage 2 ans à Milhaud et Saint-Mamert puis deux ans à Uzès, il ouvre sa première boulangerie dans le village en 2002 puis une deuxième à Dions en 2006. Aujourd'hui, il fabrique son pain ici et la viennoiserie à Dions, a pris Loïc comme apprenti boulanger de la chambre des métiers où il intervient ponctuellement pour apporter son témoignage "mais, dit-il, je ne peux guère faire autre chose car ce travail me prend tout mon temps. Finis les sports de loisirs et autres activités, tout juste si je prends quelques vacances pour le ski"

Pour sa deuxième année où il se présente au concours (médaillé d'argent pour sa fougasse l'an dernier), Greg a fait fort et mérite toutes nos félicitations.

Contact : boulangerie La Calmette 04 66 63 04 18; Dions 04 66 62 37 18

IMG_3743.JPG

Greg montre fièrement sa "dionçoise et sa fougasse à pâte de pain, "pas toujours de muffins en hiver" dit-il en souriant

06 janvier 2016

Du courrier volé dans les Boîtes aux Lettres à La Calmette

images.jpgLa direction services courrier colis de La Poste informe ses clients qu’un vol de courrier a eu lieu dimanche 3 janvier, dans la journée, à La Calmette. Environ cent cinquante boîtes aux lettres ont été ouvertes et leur contenu dérobé.

Une partie de ce courrier a été retrouvé par un agent municipal dans une voiture volée. Véronique Bancel de la direction de la communication de la Poste indique aux Calmettois qui attendaient des lettres ou colis et absents entre jeudi et dimanche qu'ils peuvent porter plainte auprès de la gendarmerie. Surtout si vous attendiez des petits colis, type téléphone mobile, etc.

Une enquête est en cours.

voleur courrier.jpg

08 décembre 2015

Inauguration du vitrail au temple

Noisetier a réalisé un beau vitrail pour le temple de La Calmette. La date de l’inauguration a été fixée au

dimanche 10 janvier de 11 heures 30 à 12 heures 30.

Dans le cadre du mouvement œcuménique cher aux chrétiens d'aujourd'hui, les catholiques de la paroisse auront encore le temps d'y aller à la sortie de la messe.

C'est une très belle oeuvre qu'a réalisée Didier pour le joyau architectural qu'est le temple octogonal du village. N'hésitez pas à venir l'admirer.

vitrail du temple 2.jpg

19 novembre 2015

L’école maternelle reçoit le prix des «Apprentis Jardiniers»

Jeudi 19 novembre, Hélène Prevel, Déléguée Départementale de l'Education Nationale en charge du Concours des Ecoles Fleuries 2015 est venue remettre le prix départemental des apprentis jardiniers aux enfants de la classe de Geneviève Tep, à l'école maternelle l’année dernière. Valérie Geoffroy, leur institutrice de CP les a accompagnés à cette occasion.

Le jury était venu en mai prendre connaissance du projet proposé par l'école.

« Si La Calmette n’a pas obtenu le prix national, elle reçoit tout de même un prix départemental reconnu » nous dit Hélène en remettant ce prix en présence d'Yvette Maurin-Montbrun, DDEN de l’école, de Catherine Gleyze, directrice et de Colette Cazalet-Vandange, première maire-adjoint, accompagnée de deux élues.

Geneviève a reçu le diplôme en associant à cette distinction son collègue Jean-Sylvain Lassalle dont certains élèves ont participé, Halima BABOIS, Atsem, ainsi que Liza Rossel (Retour aux Sources) qui a grandement collaboré à ce projet éducatif de jardinage.

Céline Ostermann de l’ADRT (Agence de Développement et de Réservation Touristiques) du Gard, en charge des villages fleuris, est venue également remettre un prix de 50 euros à l’école en remerciement de leur participation au concours.

A l’occasion de ce prix, la municipalité a offert aux enfants des bulbes pour qu’ils puissent préparer un joli jardin pour le printemps prochain.

Les élèves ont ensuite rejoint leur classe, très fiers d’avoir été récompensés pour leur travail collectif.

Le concours des écoles fleuries est organisé depuis plus de quarante ans par l’OCCE (Office Central de la Coopération à l'Ecole qui fédère la vie et l'action pédagogique de la plupart des coopératives scolaires) et les DDEN (Délégués Départementaux de l’Education Nationale, ami de l’école publique, nommé officiellement par l’Inspecteur d’Académie pour veiller aux bonnes conditions de vie des enfants à et autour de l’école) avec le soutien du Ministère de l’Education nationale et de la MAIF.

IMG_3161.JPG

IMG_3173.JPG

IMG_3138.JPGIMG_3141.JPGIMG_3149.JPGIMG_3150.JPGIMG_3151.JPG

IMG_3157.JPG

12 octobre 2015

Superbe animation au marché

Beaucoup de monde au marché de ce dimanche matin 11 octobre au cœur du village. L’animation proposée par Sébastien Guironnet a attiré la foule dans la rue de la République, ce qui a ravi tous les vendeurs installés.

Gregory, le boulanger du village médaille d’argent du dernier concours «Militant du goût-Gard Gourmand» a réalisé une fougasse pâte à pain de près de deux mètres de long,  sous les applaudissements du public.

Après un petit discours de Sébastien qui a remercié tous ceux qui contribuaient au succès de ce marché « et le pari n’était pourtant pas gagné d’avance », ajoute-t-il, tandis que Colette Cazalet-Vandange, première maire-adjoint, entreprenait de couper en morceaux la délicieuse fougasse, sous le regard amusé du maire, Jacques Bollègue.

Arnaud Pringalle et Xavier Lahaye, cavistes à Nîmes, ont servi quelques verres de bon vin, dont un excellent « loup dans la bergerie » (Saint Guilhem), à ceux qui venaient déguster la fougasse.

L’arrivée des cinquante femmes (et quelques hommes) de la marche rose également applaudies ont ajouté de l’animation à cette agréable matinée.

« Ce marché est formidable, ajoute Christophe, il y a un choix formidable et c’est l’occasion de rencontrer plein de monde qu’on n’a plus l’occasion de rencontrer ».

 

marché, gregory, boulanger, la calmette

bien lourde la fougasse géante

marché, gregory, boulanger, la calmette

Greg, le boulanger, devant son oeuvre, très applaudi

marché, gregory, boulanger, la calmette

marché, gregory, boulanger, la calmette

au boulot !

marché, gregory, boulanger, la calmettemarché, gregory, boulanger, la calmettemarché, gregory, boulanger, la calmettemarché, gregory, boulanger, la calmette

marché, gregory, boulanger, la calmette

Beaucoup de monde... et du bon vin !marché, gregory, boulanger, la calmettemarché, gregory, boulanger, la calmette

 

 

05 octobre 2015

Marché animé le dimanche 11 octobre

marché 10.JPG

 

Sébastien Guironnet communique :

La Cave « les vins de nos pères »

Simplicité, goût, authenticité, qualité… c’est littéralement ce que viennent rechercher nos clients qui sont par définition des épicuriens curieux ! », expliquent Arnaud PRINGALLE et Xavier LAHAYE, cavistes à Nîmes.

Associés, la trentaine dynamique, ils ont créé l’entreprise Les vins de nos pères, à Nîmes.

Ils ont su  allier leurs compétences respectives pour aujourd’hui, proposer une activité de petite restauration, conviviale et qualitative, ainsi qu’un large choix de vins locaux.

À deux pas du centre-ville de Nîmes et au sein du parc de l'hôtel de l'Orangerie, leur cave à manger vous accueille du Lundi au Samedi de 10h à 15h et de 17h à 23h.

 

Que ce soit au comptoir de leur bar en chêne massif, dans leur coin intimiste au milieu des bouteilles ou sur leur terrasse ombragée, vous y serez toujours bien accueilli par Xavier et Arnault.

La fougasse pâte à pain

 

Grégory Girard, notre boulanger, a été récompensé de son travail lors du dernier concours « GARD GOURMAND »

A travers cette récompense, c’est la reconnaissance d’un savoir faire, le résultat d’un travail de qualité et de passionné, d’autant plus sur un produit souvent banalisé et sur lequel les concurrents sont nombreux.

 

Tous savent combien Grégory, enfant du village, est généreux et appliqué, il vous reste à aller à sa rencontre rue de la république.

28 septembre 2015

Caroline et Olivier, vendanges manuelles pour un vin des coteaux calmettois

Olivier Galant a toujours voulu être vigneron. Alors que ses parents souhaitaient le voir s’orienter vers des études et faire autre chose, Olivier achète sa première vigne après avoir entendu à la cave coopérative où il accompagne son père lors de vendanges qu’un paysan cherchait à vendre: il se sépare de sa voiture pour avoir l’argent, il a 18 ans.

Après avoir passé le bac D, il repasse le bac C l’année d’après pensant s’orienter vers une école d’ingénieur, mais son rêve reste la vigne et il abandonne ses études pour le réaliser. Une opportunité lui permet d’acheter à Cruvier-Lascours et l’aventure commence en 98.

Marié, il a trois garçons avec Caroline : Valentin, Antoine et Arthur.

En parallèle à son travail d’infirmière libérale, Caroline aide Olivier à la ferme et s’occupe des enfants. Comme beaucoup d’épouses de viticulteurs, elle assure ses « trois métiers » avec passion. On la retrouve aussi dans les foires ou sur les marchés comme celui du dimanche matin à La Calmette.

A la tête d’un vignoble d’une quarantaine d’hectares, situé sur huit communes de l’Uzège, Olivier qui fait alors parti des « jeunes agriculteurs du Gard » va sélectionner les meilleurs terroirs afin de produire des vins de qualité. « Le domaine est mené en agriculture raisonnée : travail du sol, taille courte et vendanges manuelles, nous dit-il, tout au moins pour une partie de la production comme à La Calmette. Devenir vigneron indépendant restait mon rêve et en 2013, on décide de se lancer».

Passionnés par leur terroir et leurs origines, Caroline et Olivier renouent avec la tradition familiale, en créant leur cave, le clos Galant, à Aubussargues et en vinifiant leur premier millésime 2014.

« Pour nos blancs et nos rosés, nous effectuons un pressurage direct dans un pressoir pneumatique. Ensuite, la fermentation se fait dans des cuves inox avec maîtrise des températures. Pour nos rouges, nous effectuons un égrappage (séparation de la rafle et des baies), puis fermentation dans nos cuves inox de 20 à 30 jours avant  d’être élevé en cuve pendant six mois ». Olivier cultive quatre cépages, le grenache blanc et le noir, le viognier, et le merlot, planté en 1998 à « Cantocouquiou » (champ de cailloux en provençal). C’est notamment ce merlot des coteaux calmettois qui donnera à Caroline et Olivier leur première médaille d’argent au concours des vins de Nîmes en 2015.

Vous pouvez acheter leur vin au domaine mais également dans plusieurs points de vente indiqués sur leur site www.clos-galant.com (dont la boulangerie de La Calmette).

 

Contact : 06 81 12 16 50, 04 66 72 13 72 contact@clos-galant.com

Caroline et Olivier Galant, la calmette

Caroline et Olivier, sur leur domaine du Clos-Galant

Caroline et Olivier Galant, la calmetteCaroline et Olivier Galant, la calmetteCaroline et Olivier Galant, la calmetteCaroline et Olivier Galant, la calmette

Caroline et Olivier Galant, la calmette

Caroline et les vendangeurs dans les vignes des coteaux calmettois de Cantocouquiou, vendredi 25 septembre 2015