Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05 janvier 2018

Retro 2017 suite et fin

OCTOBRE

ml01.10.2017.JPG

ml02.10.2017.JPG

ml03.10.2017.JPG

ml04.10.2017.JPG

ml09.10.2017.JPG

ml09.10.2017.JPG

ml10.10.2017.JPG

ml17.10.17.JPG

ml18.10.17.JPG

ml29.10.17.JPGml19.10.17.JPGml28.10.17.JPG

ml 27.10.17.JPG

NOVEMBRE

ml1.11.17.JPGml02.11.17 deux.JPG

ml02.11.17 un.JPG

ml08.11.2017.JPG

ml11.11.17.JPG

ml12.11.17.JPG

ml13.11.2017.JPG

ml16.11.17.JPG

ml22.11.2017.JPG

ml26.11.17.JPG

ml30.11.17.JPGml17.11.17.JPG

ml20.11.2017.JPGml25.11.2017.JPG

DECEMBRE

ml05.12.2017.JPG

ml12.12.2017.JPG

ml14.12.2017.JPG

ml15.12.17.JPG

ml15.12.JPG

ml16.12.17.JPG

ml17.12.17.JPG

ml19.12.17.JPG

ml22.12.17.JPG

ml31.12.17.JPG

ml20.12.17.JPG

 

04 janvier 2018

Petite retro 2017... La Calmette à travers midi libre (deuxième partie)

Juillet

ml8.7.17.JPG

juillet 77.jpg

Août

Ml 03.08.2017.JPGml5.8.17.JPGml31.08.17.JPG

ml08.08.2017.JPG

ml09.08.2017.JPG

ml10.08.2017.JPG

ml15.08.2017 1.JPG

ml15.08.2017 2.JPG

ml16.08.2017.JPG

ml18.08.2017 1.JPG

ml21.08.2017.JPG

ml22.08.2017.JPG

Septembre

ml01.09.2017.JPG

ml05.09.2017.JPG

ml10.09.2017.JPG

ML12.09.2017.JPG

ML19.09.2017.JPG

ml23.09.2017.JPG

ml28.09.2017.JPG

ml29.09.2017.JPG

A SUIVRE...

03 janvier 2018

INFOS pratiques

Infos pratiques


Nouveaux horaires passeport mairie et médiathèque

bibliotheque2.jpghoraires médiathèque.JPG

horaires passeport.JPGpasseport.png


Déchèterie

Nouveau badge pour accéder à la déchèterie de Ste-Anastasie (le gardien nous a informé que l'accès à la déchèterie se fera désormais avec un bagde qui décomptera nos passages et ouvrira la barrière.

Il faut donc remplir le nouveau formulaire accessible sur le site de Nîmes métropole (avec justif de domicile et certificat d'immatriculation du véhicule...)

dechetterie.jpgformulaire pour badge déchèterie.JPG

h acces decheterie.JPG

badge.JPG

02 janvier 2018

Réponse à la charade

réponse.jpg

11:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

01 janvier 2018

Petite retro 2017... La Calmette à travers midi libre (première partie)

Janvier

ml08.01.17.JPGml17.01.17.JPG

ml18.01.17.JPG

ml20.01.17.JPG

ml23.1.17.JPG

ml21.01.17.JPG

ml24.01.17.JPG

ml31.01.17.JPG

Février

ml19.02.17.JPG

ml21.2.17.JPG

Mars

ml05.03.17.JPG

ml31.03.17.JPG

AVRIL

ml01.04.17.JPG

ml02.04.17.JPG

ml04.04.17 1.JPG

ml04.04.17 2.JPG

ml17.04.17.JPG

ml18.04.17.JPG

ml21.04.17.JPG

ml26.04.17 (2).JPG

ml28.04.17.03.JPG

ml28.4.17.02.JPG

ml28.4.17.JPG

ml29.04.17.JPG

MAI

ml05.05.17.JPG

ml9.5.17.JPG

ml10.5.17.1.JPG

ml10.5.17.JPG

ml11.5.17.JPGml12.5.17.JPGml29.05.17.JPG

ml13.05.17.JPG

ml14.05.17.JPG

ml24.05.17.JPG

ml27.05.17.JPG

ml28.05.17.JPG

ml30.05.2017.JPG

JUIN

ml05.06.17.JPG

ml06.06.17.JPG

ml10.06.2017 1.JPG

11 août 2017

La vie à La Calmette au début du siècle passé... petite promenade dans notre histoire

La vie au village, il y a un siècle

La crise agricole et la création d’une cave coopérative

La crise agricole frappait de plein fouet les viticulteurs du village, comme tous ceux du midi de la France. La mévente du vin due en partie à une surproduction inquiétait les paysans et la municipalité demandait (et obtiendra) la prime pour la distillation des vins. Deux distilleries seront ouvertes.aux vendanges - porteur.JPG

L’idée de se mettre en coopérative, comme à Maraussan, où la coopérative de vente fut la première à juger nécessaire de mettre en place une vinification commune en construisant un bâtiment spécifique (1905) germait dans toutes les têtes. Cette initiative avait été saluée par Jean Jaurès avec des mots restés célèbres « Mettez ensemble vos volontés, et, dans la cuve de la République, préparez le vin de la Révolution sociale! » (« Dins la tina de la Republica, preparatz lo vin de la Revolucion sociala ! ».cave.jpg

Le maire de l’époque, le comte Henry de Valfons, avocat, se déclara prêt à donner le terrain (moyennant un nombre conséquent de parts de cave) si tous se mettaient au travail. L’affaire fut entendue, et la coopérative devint réalité. Les hommes fournirent matériaux, transport et travail pour ériger ce bel immeuble, symbole de coopération des hommes quand la situation est grave. Sur le principe « un homme, une voix », quelle que soit l’importance des terres, est né le plus bel exemple de solidarité que notre pays a connu. Les maçons montaient les pierres à dos d’homme avec un ingénieux système qui leur permettait d’en porter deux par l’échelle à la fois (une devant et une dans le dos).cave coopérative.jpg

Au café, on vend le vin « à l’heure » pour écluser la surproduction. Un arrêté municipal (février 1902) impose la fermeture des débits de boisson à 11 heures et à toute personne vaquant dans les rues la nuit tombée d’être munie d’une lanterne allumée. Obligation de montrer son visage si la police interpelle et de dire son nom. (Ce n’est qu’en janvier 1923 qu’un emprunt sera lancé pour éclairer les rues à l’électricité).

Une foire à bestiaux fut créée également en juin 1904.

A cette époque, la circulation des automobilistes et cycles était limitée à 8 km/h dans la traversée de la commune. Pierre Marius Peloux, garde-champêtre, veille, de même qu’il surveille que l’interdiction de dépôt d’ordures le long des murs de la voie publique soit respectée.l'école.jpg

L’école des garçons comportait 46 élèves après la fermeture de l’école privée congréganiste, qui n’avait alors plus que 8 élèves. La municipalité demande (et obtient) alors à l’inspection d’académie et au préfet de conserver l’instituteur-adjoint.

En février 1904, Henri Martin, fabriquant de chaux (de très bonne qualité dans la commune) déclare l‘incendie de son mazet plein de bois au quartier de la Roque.

La création d’un établissement de grainage perfectionné montre que la sériculture est encore florissante.berger (pere Bechard).jpg

les foins 3.JPGcharettes 2.JPGLes paysans, outre l’indispensable cheval de trait, ont tous un cochon, des poules et des vaches et il y a plusieurs troupeaux de moutons dans le village. Pour la fête votive, tous amènent leurs charrettes pour établir une arène en rond sur la place… et les taureaux sautaient parfois, à la grande frayeur des habitants et du manadier.

La location du presbytère au curé Dussaud

Une anecdote intéressante nous est rapportée en février 1907, la commune accorde au curé Dussaud un bail annuel de 10 francs pour le presbytère. Le préfet annule cette décision, considérant que la valeur locative du presbytère est de 190 francs et que « La République ne reconnaît ni ne salarie ni ne subventionne aucun culte ».

Novembre 1907, les inondations font de gros dégâts dans certaines propriétés, et notamment chez Henri Etienne Vidal.

La poste et la minoterie

Août 1909, la minoterie emploie de nombreux salariés ; Un bureau de poste et télégraphes est implanté à La Calmette qui sera géré par un facteur-receveur considérant « qu’une grande minoterie s’est établie dans la commune, dont le fonctionnement et le trafic rangeront la localité, au point de vue commercial et industriel comme un des plus importantes du département… ». la minoterie 2.jpgL’achat de la maison Verd ayant été annulé, la commune décide la construction du bureau de poste avec emprunt (10 000 francs) dont l’adjudication est accordée à Auguste César. La commune s’engagera ensuite à fournir gratuitement le local à la poste (fonctionnement du service et logement du titulaire) pendant 18 ans (Conseil Municipal du 4.12.1912).

28 juillet 2017

Y A Qu'k chose qui cloche avec nos cloches

Comme vous l'aurez probablement constaté, nos cloches ne sonnent plus les heures normalement depuis plusieurs jours... pourtant la foudre n'a pas pu leur tomber encore dessus comme en 2014, puisqu'il n'y a pas eu d'orages !

Alors où est le mystère ?

Est-ce le nouveau système installé en 2014 qui s'est détraqué ?

cloche 2014.JPG

A moins que ce ne soit le sonneur de cloche qui s'est endormi ? Et dire que dans le temps, avoir le droit de sonner les cloches étaient un honneur important :

le droit de sonner seul les cloches

C'est  drôle comme honneur aujourd'hui... mais écoutez plutôt:

"Le 14 mai 1489, le prieur Teissier reconnaît, par acte passé chez le notaire Sauven André, les droits de suzeraineté des évèques d'Uzès sur La Calmette. En juin 1509, il obtient du Sénéchal de Beaucaire contre les Consuls (de Nîmes), le droit de sonner seul les cloches" *

Les temps évoluent, aujourd'hui qui voudrait de ce droit ? A moins que la signification réelle en terme de pouvoir (prieuré contre évéché...) et en terme de revenus... explique cela. Mais qu'importe donc, l'expression demeure savoureuse.

*extrait de la monographie de l'abbé Lamoureux (joli nom pour un abbé) : un coin de la Gardonnenque : LA CALMETTE. Ed. 1908.

petite explication tout de même : cette charge anoblissait en fait, car les assemblées municipales étaient convoquées au son de la cloche.

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Aujourd'hui, les assemblées municipales (dites conseil municipal, ne sont plus convoquées par "cloche" !

 

En attendant, à La Calmette en ce beau mois de juillet, si on sait encore où on habite, on a perdu l'heure...

08 mai 2017

Le joli mois de mai est arrivé

 

remi colette mai 2.jpg

 

 

Souvenirs, souvenirs d'école avec Colette et Rémi...

 

Et mai.jpg
Et ils osaient écrire :
"mais je n'aime pas le vin"
cherchez pas d'où vient la crise....

14:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09 janvier 2017

Le saviez-vous ? Le blog de La Calmette a dix ans !

10 ans 1.jpg

Mon premier article sur le blog a été écrit en janvier 2007, et il n'a depuis jamais cessé de paraitre. Alternant histoires "historiques" du village et histoires de tous les jours, en s'efforçant d'informer chacun d'entre vous de tout ce qui se passe dans notre village. J'espère avoir réussi à vous intéresser et à vous être utile.

C'est une action totalement bénévole qui n'est guidée que par l'attachement que j'ai avec ce petit village qui m'a vu naître et sa population. Les anciens qui ont bercé mon enfance s'en vont petit à petit, mais leur esprit demeure tant qu'on ne trahit pas tout ce qu'ils nous ont appris, tout ce qu'ils nous ont légué. 

Ce vieux coeur de village qu'est le fort, si chargé d'histoire, cette église symbole de la Foi des catholiques calmettois avec les croix des chemins, ces places où parfois nous dansons et qui étaient cimetières et prieuré, ce temple si magnifiquement restauré, cette imposante bâtisse qu'est l'ancienne cave coopérative, symbole d'une fraternité incroyable, ce moulin à vent sur une si jolie colline et la minoterie, ces "châteaux" devenus simples maisons, cette belle allée de platanes, ces cafés qui disparaissent, ces commerces qui fuient le centre, etc. 

Il y a tant d'histoires autour de nous.

02 juillet 2016

Les prix de l'info 2016

Votre correspondant n'a pas eu de prix cette année, mais il est vrai que la concurrence est rude. J'ai eu cependant l'agréable surprise d'avoir été choisi pour le prix de la photo, même si je n'ai pas eu le prix. En d'autres lieux, on aurait dit "nominé"...

J'en suis très fier, d'autant qu'il s'agissait d'une photo qui me tient vraiment à coeur pour le moment particulier qu'elle représente.

Une photo réussie, c'est bien une photo, au delà des qualités photographiques propres, qui dit presque tout sans ajouter beaucoup de mots... et celle-là pour moi représente bien ça. L'émotion d'un départ non voulu et pourtant le grand sourire de tous.

 

Merci au jury de midi libre de m'avoir choisi parmi les finalistes, merci à vous tous qui me suivez et m'incitez à poursuivre. 

Sur le midi libre d'aujourd'hui : 

fête des corres.JPG

fête des corres page.JPG

Et sur l'édition spéciale "fête des correspondants" : les prix de l'info 2016

corres fête 0 001.jpg

corres fête 2 001.jpg

L'embarras du choix où on peut lire "Dans le Gard, comment choisir entre l'émouvante image du curé de La Calmette (Gard) salué par ses paroissiens, etc. "

corres fête 001.jpg

avec le texte "sous l'oeil de la pro" qui écrit :

"L'au-revoir émouvant des paroissiens au père Alain, par Jack Montbrun à La Calmette

On voit tout de suite qu'il s'agit d'un curé avec ses paroissiens pour une rencontre conviviale, donc l'information est compréhensible. La photo n'est pas posée, ce qui lui donne un caractère spontané. Mais en avançant de quelques centimètres, les dos au premier plan auraient été moins présents"...

IMG_2484.JPG

29 avril 2016

La barre de 800 amis sur facebook est franchie

Je me demandais qui serait ma ou mon 800 ème ami(e) dans cet étrange monde qu'est facebook... et bien je suis ravi que ce soit Zuzana, qui même loin de La Calmette, est une vraie amie dans le monde réel.

J'ai attendu pour cette 800 ème qu'une demande vienne de l'extérieur, et je ne suis pas déçu. Bienvenue Zuzana !

Zuzana.jpg

Napadlo mě, kdo by byl mým přítelem, nebo moje 800. (e) v tomto podivném světě zvaném facebook ... a jsem rád, že je Zuzana, který dokonce od La Calmette je opravdový přítel v reálném světě ,

Čekal jsem na tento 800. poptávce, která pochází z venku, a já nejsem zklamaný. Zuzana Vítejte!

10:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11 janvier 2016

Petite retro 2015 suite

juillet.jpg

aout.jpg

septembre.jpg

06 janvier 2016

Nostalgie

voeux 1939 de Céline.jpg

On passait en 1939...et comme on écrivait bien en ce temps-là !

12:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31 décembre 2015

Retro suite

avril bis.jpg

mai13.jpg

juin.jpg

17:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Petite retro 2015, par petits bouts glanés dans le blog

Janvier

janvier.jpg

Février

février.jpg

Mars

mars.jpg

à suivre...

15:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09 mai 2015

Un tonneau pour cachette... il y a 223 ans

IMG_0060.JPG1789, la révolution a éclaté, apportant son lot d’espoirs mais aussi de troubles. A La Calmette, comme dans tous les villages de France, on a rempli des cahiers de doléances et on va voter (sous réserve d’avoir 25 ans et d’être contribuable). Alors que l’assemblée constituante vient de décider que la France serait découpée en départements, le nôtre devient le Gard à la place de Gardon, malgré le nom de la rivière qui en est à l’origine, notre village fera partie du canton de Saint-Geniès-de-Malgoirès, lui-même intégré au district d’Uzès. Un Calmettois, Honoré Balthazard, homme de lettres et notaire, sera élu au district d’Uzès.


Curés et évêques devront également être élus et prêter serment de fidélité à la Constitution. Nombreux sont ceux qui refusent, dont celui de La Calmette, Etienne Constant, qui sera contraint de s’exiler (il reviendra en 1801).

Les troubles de 1792 sont empreints de ces problèmes religieux, en parallèle des raisons politiques. L’abolition des privilèges en août 89 n’avait pas vraiment été mise en pratique dans les campagnes et de nombreux soulèvements avaient pour but de faire remettre par les nobles leurs titres et droits. C’est ainsi qu’une troupe de près de trois cent hommes est venue à La Calmette le 5 avril 1792 pour dévaster la maison de M. de La Reyranglade, puis chez Mauret, le fondé de pouvoir de M. Louis Mathéi de Valfons, qui se réfugie dans la maison de la Tour du Pin, mais devra remettre les titres de droits féodaux.


Des curés « constitutionnels » sont ensuite nommés par le district (à La Calmette, citons Goirand, puis Dominique Viens). Pendant cette période troublée, certains curés réfractaires célèbrent en cachette «le saint sacrifice de la messe au Mas d’Argelas et dans certaines maisons, notamment l’abbé Jeanjean» nous dit l’abbé Lamoureux («un coin de la Gardonnenque» ed. Lacour/rediviva).

Le «père» Arnassan, maréchal-ferrant, se rendait à Beaucaire faire des provisions de fer à l’époque de la foire et avait l’habitude de loger chez les parents de l’abbé Jeanjean. C’est ainsi qu’en retour l’abbé venait parfois célébrer la messe chez lui, à La Calmette, et avait dû plusieurs fois se cacher dans un tonneau en bois qu’on retrouve encore chez Françoise Arnassan, précieux vestige d’une époque heureusement révolue.

IMG_0059.JPG

31 décembre 2014

Bonne année 2015

bonne annee 2015.jpg

 

Lire la suite

20 décembre 2014

Petite retro "stats" 2014

3697416220.jpgVous êtes nombreux à me suivre et je voulais vous remercier en cette fin d'année 2014 avant de vous présenter mes voeux pour la nouvelle année... Les records d'audience si on peut dire :

Meilleur nombre de pages vues en 2014 : 1948 pages un jour de janvier 2014

Nombre de visites sur le blog :

Le 10 août 2014 : 1281 visites pour 1883 pages

stats aout.JPG

Et en novembre, le 10/10/2014 : 1075 visites pour 1592 pages

en octobre j'ai dépassé les 1000 visites.JPG

 

Un grand merci à tous, c'est la meilleure récompense au travail fourni, totalement bénévole, pour vous informer

04 septembre 2014

J'ai supprimé la note polémique et m'en explique

Une regrettable erreur de ma part

J’avais le souhait de montrer la rénovation réussie de cette maison dans le fort, en mettant l’accent sur ce qui me semble être une forme de civisme qu’on aimerait voir plus souvent dans ce quartier. C’est en sortant après avoir pris quelques photos que j’ai vu les travaux avec l’escalier de pierres qui n’était plus visible. Sur le coup de l’énervement, j’ai mis en parallèle les deux rénovations, laissant par-là penser que si je louais le civisme de l’un, j’accusais le second propriétaire d’incivisme. Ce n’était pas mon intention et je lui présente toutes mes excuses, d’autant qu’avec raison il me reproche de comparer une rénovation achevée et une autre en cours.

Mettre en valeur le village et ses atouts

J’essaie de mettre en avant à travers ce blog et les articles du journal la vie de notre village. J’espère modestement parvenir à montrer son dynamisme et parler de son histoire riche et passionnante. Je ne veux en aucun cas créer des polémiques stériles comme celle que j’ai provoquée par mon raccourci dans ce dernier article, faisant un amalgame malheureux entre deux situations différentes. J’espère sincèrement que le propriétaire mis en cause me pardonnera cette erreur et acceptera mes excuses.

Pourquoi cet escalier méritait qu’on le conserve

Lors du conseil municipal du 28 juillet 2012, le rapporteur a informé de la vente de cet immeuble et a précisé que l'acheteur s'engageait à rénover ce magnifique escalier de pierres et le porche vouté. Il semble bien que cette disposition n’a pas été rappelée lors de la vente au propriétaire actuel, qui ayant obtenu les autorisations nécessaires ne peut être mis en cause.

Un des derniers vestiges du rempart

Il est dommage que cette situation entraine aujourd’hui la disparition d’un ouvrage qui était un des derniers vestiges avec la « vieille porte »de l’enceinte qui protégeait le village fortifié en circulade au Moyen-Age. N’aurait-il pas été plus judicieux que la mairie participe au surcoût engendré par la restauration de cet escalier dans le cadre de la rénovation de la « vieille porte » (en fait la porte sud).

Cette enceinte entourait la partie sud et ouest du village avec probablement des portes semblables à celle-là côté chemin de Brune et rampe du Nord. Elles étaient fermées la nuit, et souvent aussi la journée quand des bandes armées pullulaient dans la région. L’ouverture à droite permettant seulement le passage des piétons offrait plus de facilité pour contrôler les entrées et sorties dans la cité.

L’escalier qui partait à côté servait bien entendu d’accès à l’étage, mais avait aussi une fonction défensive, permettant aux villageois de défendre l’entrée d’en haut en cas d’attaques. Les petites ruelles (celle-ci est devenue impasse bien après) menant à ces portes de la ville étant à ce propos de bons moyens de défense.

Mon sentiment aujourd’hui est plus de la déception qu’autre chose, car il me semble que cet escalier aurait pu s’intégrer avec bonheur à la nouvelle bâtisse. Notre patrimoine historique n’est pas si riche que ça  et c’est un peu dommage d’avoir laissé passer cette occasion, même si ce n’était pas une pièce exceptionnelle.

medium_P1141920.JPGmedium_P1141922.JPG

 

 

photos prises en 2009, montrant l'escalier dans un piteux état

20 août 2014

Photo-poème ou poaime ?

Ils se reconnaîtront...

la lune au doigt.JPG

11:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15 août 2014

Etes vous nombreux à venir sur le blog de La Calmette ?

Pourtant, au mois d'août, vous êtes nombreux en vacances ... mais jusqu'à 1281 visiteurs le 10 août par exemple, ça se fête ça, non ? ou effet "fête votive" ?

EN TOUT CAS MERCI A VOUS TOUS QUI VENEZ VISITER LE BLOG DE LA CALMETTE

stats août.jpg

cliquez sur l'image pour agrandir

14 janvier 2014

Bonjour le blog !

boule la calmette bis.JPG

Bonjour à tous

et bienvenue sur ce blog qui va prendre le relai du blog Midi Libre, mais ne remplacera pas la web chronique où vous trouverez toujours toutes les informations sur le village :

http://www.midilibre.fr/blogs/villages/

Vous pouvez aussi l'atteindre en tapant : midilibre.fr et en précisant en haut à droite "la calmette"

 

Capture.JPG


09 novembre 2012

Sur Midi Libre de ce jour,

... et sur le blog

http://lacalmette.blogs.midilibre.com

Capture.JPG

26 mai 2012

Dans Midi Libre ce matin

articles journal 001.jpg

Vous pouvez cliquer sur la photo pour aggrandir

Articles plus complets avec photos dans le blog midi libre

22 janvier 2012

Connaissez-vous l'autre blog de La Calmette?

 
 le corres midi libre.jpgAmies et amis lecteurs de mon blog, n'oubliez pas que la plupart des articles concernant l'actualité du village de La Calmette se trouvent maintenant sur le blog :

http://lacalmette.blogs.midilibre.com

 
Voilà un an maintenant que j'ai le plaisir d'être le correspondant Midi Libre pour notre village.
 
J'y ai proposé aussi une rétrospective 2011 où vous pourrez découvrir ou redécouvrir les quelques 150 articles qui vous ont parlé du village, cité 132 fois dans l'année 2011.
 


Activités des associations, de la municipalité, nouveaux commerces, articles divers... tout y est. Merci de venir y faire un tour, je vous y attends.