Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 septembre 2018

Le secret de Marcus (page 9 et fin)

Puisque les jeux sont faits... je peux vous proposer le conte que j'ai écrit pour Cont'olives. Comme il contient 10 pages (le maximum autorisé), je vous propose de le lire comme une série, une page par jour, les derniers jours du blog (midiblogs).

J'espère qu'il vous plaira autant qu'à mes lecteurs "testeurs" qui ont bien voulu le lire.

 

Le secret de Marcus (page 9 et fin)

Tiberius entra dans une rage noire « Ah te voilà bien toi ! Comme toujours, tu recules et si je décide comme je le devrais par bienséance, tu me le reprocheras toute notre vie ! Prend tes responsabilité après tout et dis-moi ce que je dois faire pour punir ces voyous…»

Patricia bondit « Comment peux-tu appeler ces enfants des voyous ? S’ils ne t’ont encore rien dit c’est qu’ils craignaient la colère du grand Tiberius ! Et toi, as-tu seulement demandé à Verus ce qu’il en pensait ? Sais-tu seulement qu’on en a parlé avec Lucia et que cette union nous plairait beaucoup, déjà on en riait quand ils étaient encore dans notre ventre »

Tiberius la regarda sidéré… « Et bien soit ! Mais ne venez pas me chercher quand les problèmes surgiront avec nos amis »

«  Nos amis, je m’en charge, se mit à rire Patricia, et s’ils ne veulent plus nous recevoir, c’est qu’ils ne méritent pas le nom d’amis et bon débarras »

Une vague de bonheur et de joie traversa la maison, Julia se jeta dans les bras de son père qui se mit à rire d’autant de bon cœur que quelque chose venait soudain de se libérer en lui.

« Quant à toi Marcus, tu as intérêt à me donner le secret de cette huile, c’est une merveille ! ».

 

En fait Marcus avait trouvé le secret de l’huile extra vierge, pressée sans aucun chauffage et totalement pure, sans aucune acidité, ce qui lui conférait ce goût si parfait, mais ça, à l’époque personne ne savait le faire… et l’or des oliviers de Julia garda encore longtemps son secret, bien après que le mariage soit consommé et que trois petits bambins vinrent agrandir la maison, la villa « calmetta », petite colline, comme on l’appelait déjà.

 

J. Montbrun (août 2018)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.