Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 avril 2018

Conseil municipal spécial bugdet

teaserbox_2464776513.jpgMardi 10 avril, le conseil municipal s’est réuni pour voter le budget 2018.

Tous les points d’ordre du jour relatifs au budget ont été votés à l’unanimité.

Les comptes administratifs montrent un résultat excédentaire pour 2017 de 263 616€, qui font dire au rapporteur Jack Dentel qu’une année de plus nos économies de dépense ont porté leurs fruits. Ce satisfecit vient conforter la reconnaissance de bonne gestion donnée par la DDFIP (Direction des finances publiques du Gard), relatée dans un article de midi libre du 24 février dont le maire a remis en séance une copie à chaque élu.

Les élus affectent l’excédent de fonctionnement en investissement pour 2018 avant d’approuver le compte de gestion 2017 et décident compte tenu de ces résultats de ne pas augmenter les taux des impôts communaux.

Le budget fait ensuite apparaître que la commune rembourse maintenant plus de capital que d’intérêt «on a réduit notre dette de moitié, ajoute J. Dentel, de 4.3 Mns en 2008, on est passé à 2.5 Mns en 2017. On pourrait même à nouveau emprunter, mais on ne le fera pas».

Le budget présenté reste sensiblement identique à celui de l’an dernier.

Les subventions aux associations restent identiques, puis l’élu liste les différentes recettes (dont 713813€ de subventions) et dépenses prévues qui s’équilibrent.

 

Outre les travaux de voirie indispensables, on peut noter la destruction du mas des oliviers (Fonds Barnier), l’achat d’un défibrillateur, les mises aux normes handicapés des WC au foyer et à l’Acsem, le moulin à vent, la construction des nouveaux ateliers techniques liée à la destruction de la cave coopérative et à l’aménagement du site, le pôle sportif (clôture foot, tennis, Acsem, clim et parking de la halle…), etc.

Les élus votent ensuite un avenant de répartition concernant le transfert de compétence vers l’agglo de la ZAC, refusant d’en perdre le bénéfice si les comptes d’exploitation sont positifs.

Sur proposition de la commission ad’hoc, les élus votent un tarif de 3€ par table et 1€ par banc pour les prêts aux particuliers avec caution de 200€, la somme de 50€/clé pour la perte après location de locaux (près de 30 clés ont dû être renouvelées dans l’année écoulée), un accord de location du foyer à des associations calmettoises pour le 31 décembre pour la somme de 300€ (avec 900€ de caution). Ces derniers points ont été votés à la majorité ou à l’unanimité des votants.

réunion-budget 18.jpg

Les commentaires sont fermés.