Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 septembre 2017

Au menu de conseil municipal de rentrée

Un conseil municipal de rentrée plutôt ligth

Jeudi 28 septembre, le conseil municipal de rentrée s’est réuni autour de quelques points d’un ordre du jour relativement léger.

La prise en charge par la commune des frais d’obsèques d’une personne indigente, Evelyne Martin, décédée récemment dans le village et la décision d’un emplacement réservé pour une durée de 5 ans dans le cimetière communal est adoptée à l’unanimité.

Le conseil vote ensuite le changement de statut du syndicat mixte des garrigues nécessité par la décision de Parignargues d’adhérer à la communauté des terres de Sommières plutôt qu’à Nîmes métropole.

Les élus décident de répondre à l’appel à la solidarité nationale lancé par l’association des maires de France suite au passage de l’ouragan Irma sur les iles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin en accordant un don de 1500€ au fonds de soutien des communes.

Ils acceptent le passage à 35 heures du contrat de travail de 32 heures d’un agent, suite à l’avis favorable de la commission du personnel.

Le transfert de voirie du lotissement « les coloquintes » est ensuite voté, tous les emplacements ayant trouvé preneur.

Un point à l’ordre du jour est ajouté concernant l’adoption par les communes d’une modification des statuts de Nîmes-métropole relatifs aux compétences Gemapi (gestion des milieux aquatiques et protection inondations). Un montage compliqué autour duquel les élus cherchent à comprendre les implications et conséquences. Le maire précise qu’il reste de sa compétence de définir le niveau de protection et de veiller à l’état des digues en fonction de différents niveaux de crues. Un coût nouveau pour les habitants devrait rejaillir sur les impôts fonciers suite au désengagement de l’Etat. La délibération est adoptée à la majorité moins une abstention.

Un dernier point d’information est ensuite apporté par les deux élus en charge de la rénovation du moulin à vent. Ils précisent qu’ils en sont au niveau des demandes de subventions et montrent un dossier assez volumineux sur toutes les recherches entreprises (historiques et techniques) consultables par tous auprès de la secrétaire de mairie. Une association pour faire vivre le moulin et ses abords, y compris un chemin de découverte autour du village devrait être créée prochainement.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.