Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 juillet 2017

Chez nos voisins de Saint-Anastasie

Capture.JPG

09 juillet 2017

Ecole : trois institutrices pour une retraite bien méritée

Trois institutrices qui s’en vont à la retraite après de nombreuses années dans l’école du village, c’est un peu comme une histoire d’amour qui s’achève. Combien d’enfants, garçons et filles, ont-elles aidés à grandir et à s’épanouir. Catherine, Brigitte et Ghislaine ont donc fêté ensemble ce lundi 5 juillet dans la cour de l’école primaire, ce moment plein d’émotion à l’instant de tourner une page, la dernière d’un chapitre important même si ce n’est pas la fin du livre.

Catherine Gleyze, directrice de l’école maternelle depuis septembre 2001, est arrivée à La Calmette en septembre 1993 (en CP). « 24 ans, ce n’est pas rien, dit-elle, et je viens d’être invitée pour les 40 ans d’une de mes premières élèves de CP ». Catherine a commencé sa vie d’enseignante à la sortie de l’Ecole Normale en 1980 à Issirac, une classe unique, où la cour de récréation était la place du village. « Cette année-là, ils devaient fermer l’école, mais l’arrivée de trois enfants immigrés a changé la donne, ajoute-t-elle en riant. Il faut dire que de nombreux couples « babacools » qui étaient venus vivre là préféraient faire l’école à leurs enfants à domicile. Depuis c’est devenu un RPI (regroupement pédagogique). J’étais alors logée par la mairie, avec un poêle à charbon pour me chauffer ». Catherine envisage de prendre des cours de peinture pour sa nouvelle vie, tout en continuant randonnées, concerts, cinéma et voyages.

Après des années de remplacement à sa sortie de l’IUFM, Ghislaine Richard-Dubois a obtenu son premier poste fixe à La Calmette en 1986, village où elle venait d’acheter une maison. 31 ans à l’école primaire d’un même village, c’est connaître tous les enfants sur plusieurs générations « et, dit-elle, j’ai pu en apprécier à la fois les avantages, comme de mieux comprendre certaines situations et être plus tolérantes, mais aussi les risques comme certains a priori… Au final, moi qui étais une citadine, je me suis bien intégrée à la vie d’un village. Elle aimerait bien suivre des cours d’histoire de l’Art pour sa retraite.

Brigitte Montbrun, comme ses collègues, a commencé par des remplacements (Le Vigan, Sauzet, Saint-Mamert…) suite à la réussite d’un concours interne et après un an en IUFM, de 1982 à septembre 1990, date où elle obtient son premier et dernier poste fixe à La Calmette. Depuis 27 ans, elle a vu passer « toute une génération de Calmettois et maintenant leurs enfants, dit-elle, et je vais profiter de ma retraite pour me reposer et continuer la gymnastique, et pourquoi pas l’aquagym ».

 

Plus de 120 personnes sont venues pour fêter le départ de leurs professeurs des écoles et toutes trois étaient ravies « on a été vraiment gâtées, disent-elles, et couvertes de fleurs. C’était une fête superbe ». Quand on vous dit que c’était comme une histoire d’amour.

Nous leurs souhaitons à toutes les trois une formidable retraite.

école, départ à la retraite, institutrices, la calmette

Catherine, Ghislaine et Brigitte ont fêté leur départ à la retraite entourée de nombreux amis, parents d'élèves et anciens élèves...

08 juillet 2017

Sur Midi libre aujourd'hui

ml8.7.17.JPG

Les « anciens de Nîmes Olympique » se sont réunis à La Calmette

Les « anciens de Nîmes Olympique » se sont réunis le 25 juin à La Calmette, à l’occasion d’une ferrade festive pour fêter les 35 ans de l’association. Ils ont permis aux anciennes gloires du grand club de première division Nîmes Olympique, tels que Cherrer, Kabyle, Canetti, Moriceau, Debaty, Jeunechamp, Noel, Mosca et beaucoup d'autres de se retrouver pour évoquer leurs souvenirs.

Le président-créateur Benelly, en présence de Vaillant, a fait un discours relatant les belles années de NO. Une journée très ensoleillée de retrouvailles agréablement organisée par l’actuel président de l’AANO (association des anciens de Nîmes Olympique), Patrick Champ.

ferrade anciens nimes olympique.jpg

01 juillet 2017

Repas républicain et feu d'artifice

Repas Républicain du 13 juillet

organisé par l'Amicale des Employés Municipaux,

suivi d'un bal avec le DJ Victor Tym (apéritif dansant et soirée jusqu'à 1h 30 du matin)

FEU D'ARTIFICE à la tombée de la nuit

Inscription pour le repas en mairie avant le 8 juillet

AEM 13 juillet 001.jpg

L'espace Ligue remet un chèque de 5484 euros au Comité du Gard

Mardi 26 Juin, l’équipe de bénévoles de l’Espace Ligue contre le cancer de La Calmette, entourée de celle de Nîmes, a remis au Président Jean-Paul Bureau en présence du Maire et d’une partie de l'équipe municipale, un chèque d’un montant de 5484,28 € récoltés lors de la  manifestation du 21 mai 2017.

espace ligue de la calmette, la calmette

Ces manifestations, en plus des soins supports offerts aux malades et aux accompagnants, permettent d’améliorer l’aide aux malades, objectif N°1 du Comité Départemental du Gard (aide financière ou aide ménagère). Le Programme original de cette journée était offert par des bénévoles d’associations, commerçants et artisans : Baptême de trikeurs, balade en voitures de collection, l’orchestre NYAMA avec mise à disposition de leur sono toute la journée, Régine Pascal, ambassadrice de la Camargue, les Sévillanes de Montmirat, des démos de danses par les accrocs du rock… tout ceci autour d’une paella géante.

Josette Barreto, la coordinatrice de l’espace Ligue et le Professeur Jean-Paul Bureau, le Président du Comité Départemental, ont chaleureusement remerciés l’investissement de toute cette équipe qui a permis un tel résultat.

Cette remise de chèque a été suivie du verre de l’amitié offert par la municipalité, durant lequel Josette a précisé que les permanences et les ateliers de soins support reprendront début Septembre et elle a ajouté « Une pensée pour une bénévole dévouée, Marie Borrego,  que l’on a accompagnée pour son dernier voyage le 10 juin dernier ».

espace ligue de la calmette, la calmette

Assemblée Générale de la Saint-Hubert

saint-hubert, chasse, la calmetteLe président de la société de chasse « la Saint-Hubert », Denis Végleur, informe ses adhérents que leur assemblée générale se tiendra mercredi 5 juillet à 19 heures à l'ACSEM (salle Michel Névot)

Une fête de la musique au goût un peu amer

Dimanche 25 juin, une assemblée nombreuse d’élèves, anciens élèves et leurs amis ont fait partager leur musique au public présent.

Les professeurs, Bernard Mourier, Marc Simon, Laurent Hernandez et Michel Eliard avaient à cœur la réussite de cette dernière soirée de la « clé de sol » et se sont dépensés sans compter, accompagnant les élèves avec bienveillance.

Les parents et amis ont tenu à exprimer leur sympathie et leur attachement à cette école de musique et ont remercié Francine Gérard, la présidente, en entonnant avec entrain une chanson au titre évocateur « Tchou, tchou » composée pour l’occasion par Bernard. Ils lui ont ensuite offert ainsi qu’à son conjoint Emile un séjour de détente pour qu’ils puissent enfin souffler après tant d’années d’implications, administratives, logistiques, musicales et humanistes.

Le Maire a remis la « médaille de La Calmette » à Francine, la présidente et aux deux plus anciens professeurs, Bernard et Marc, pour les remercier d’avoir permis pendant 24 ans, avec la « La Clé de Sol », la découverte et la pratique de la musique à de nombreux élèves.

Cette belle soirée musicale pleine de joies et d’émotion s’est terminée par le tirage d’une tombola et les remerciements chaleureux de Francine aux professeurs pour leur dévouement et leur enthousiasme pendant toutes ces années,avec le souhait qu’au-delà de toute nostalgie, la musique ne s’arrête jamais et elle termine sur cette jolie image : « La Clé de Sol a fermé ses volets, mais par-delà les persiennes closes, chants et mélodies irriguent le village de pensées attendries ». Ainsi cette belle histoire musicale s’est achevée en musique.

IMG_0715.JPG

Elèves et professeurs ont chanté "tchou tchou" à Francine pour la remercier