Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 octobre 2016

Rachel Guyomard ouvre son cabinet de psychanalyse à La Calmette

Rachel Guyomard, spécialiste en traumatologie du deuil chez l’enfant, s’est installée dans la ZAC du petit verger, rue Marie Durant, au-dessus des trois enseignes (Allianz, Martinez traiteur et cave hardiesse).

Venue de son Morbihan natal, Rachel a suivi des études de psychologie à Brest. Après une interruption pour travailler et deux petites filles, elle décide de reprendre ses études à 26 ans et suit le cursus de 5 années à l’IPN (Institut de psychanalyse Nîmois) dont elle connaît la réputation.

Elle est dans le Gard depuis 15 ans aujourd’hui et psychanalyste depuis 4 ans.

Membre de la Fédération Freudienne de psychanalyse, elle s’est spécialisée en traumatologie du deuil « deuil, au sens de fin d’un état, précise-t-elle. C’est aussi bien la perte d’un être cher, que celle d’un doudou ou d’un animal pour un enfant, une séparation, déménagement, divorce des parents. Toutes ses situations qui sont parfois si douloureuses qu’une aide est importante ».

Son mémoire sur le deuil a été validé par le CNFDPPAE (centre national français de prévention pour enfants et adultes). Rachel est membre de l’association « l’enfant, le deuil et la vie » fondée par Claire Bazin et intervient auprès des crèches ainsi que pour la formation du personnel des crèches.

Elle propose des analyses au sens freudien et des thérapies de soutien pour des personnes souffrant de différents types de dépressions (burnout, bilan de vie, névroses, etc.), enfant, ado, couple et adulte. « Avec les enfants, j’utilise un protocole basé sur la couleur, le corps et la notion du vide et du plein, dit-elle, je pratique l’écoute active et posturale ».

Contact et renseignements : 06 87 88 01 49, page facebook : rachel guyomard psychanalyste, site : psy-uzes.fr

rachel Guyomard, psychanalyste, la calmetterachel Guyomard, psychanalyste, la calmetterachel Guyomard, psychanalyste, la calmette

Les commentaires sont fermés.