Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 septembre 2016

Au dernier conseil, le public invité à sortir pour les questions diverses...

Mardi 13 septembre, le premier conseil municipal après les vacances avait à régler essentiellement des délibérations administratives. Huit des 9 points à l’ordre du jour seront votés à l’unanimité sans nécessiter de débats importants après que le conseiller chargé de les présenter les ait exposés.

Modification du nombre de sièges au conseil communautaire (agglo) après la venue des communes de l’ex pays de Lens à Nîmes–métropole, demandes de subventions pour l’enfouissement de lignes électriques et télécom, approbation de groupement de commandes (fournitures électriques et éclairage public) par l’agglo, cession de la parcelle longeant la N106 à l’aménageur de la ZAC pour un euro symbolique, projet d’aménagement de la place entre les deux écoles en zone de protection des enfants (passage protégé, zone d’attente parents enfants sécurisée, etc.), mise en place du DU (document unique, obligatoire maintenant, concernant les conditions de travail et risques professionnels, accidents de travail, maladies professionnelles…) suite au travail remarquable de Daniel Sifuentes, lancement d’un nouvel appel d’offres pour le centre aéré dans le cadre légal du renouvellement de convention.

A noter que le conseil sera momentanément interrompu suite à l'appel des autorités compétentes concernant l'alerte orange pluie et jaune inondations pour la nuit).

Seul le dernier point de l’ordre du jour, adhésion (coût 150 euros) au projet de l’association pour la promotion de la voie régordane –chemin de tolérance ne recueillera pas l’unanimité (4 abstentions).

A l’issue du conseil, au moment des questions diverses, un conseiller demande un point sur l’allée de Braune et le devenir des platanes.

Le maire refuse de répondre en présence du « public » et du correspondant de presse de midi libre et déclare après avoir clos le conseil « nous aborderons le sujet lorsque le public sera parti.

Les commentaires sont fermés.