Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 avril 2016

Les enfants de l’école privés d’apprentissage de la sécurité par la Prévention Routière

Les élèves de CM2 sont partis à la découverte des panneaux de signalisation et des dangers possibles dans les rues du village avec leur institutrice, assistée de Sandrine Noël, feuilles de papiers et crayons à la main.

En effet, pour la deuxième année consécutive, le comité de la Prévention Routière de Nîmes semble avoir rayé de sa liste les élèves de La Calmette pour le passage du permis «piéton» qui se faisait tous les ans. Le message «Comment se comporter dans la rue, en automobile, à vélo» ainsi que l’information sur les risques et les dangers auxquels un enfant peut être confronté ne leur est plus proposés.

La Prévention Routière, association loi 1901 créée par les compagnies d’assurance en mai 1949, agit grâce au soutien financier de ses adhérents et donateurs (les cotisations représentent 60 % du budget global) et aux subventions que lui apportent les collectivités locales et les entreprises (notamment les compagnies d'assurance).

Avec ses 101 comités départementaux et ses 3 000 bénévoles, elle mène chaque année des milliers d'actions locales pour sensibiliser les usagers de tout âge aux risques de la circulation. Le comité du Gard venait ainsi chaque année à La Calmette avec un bénévole, aidé ponctuellement par un policier, rencontrer au cours de l'année scolaire nos enfants des classes de CM1 et CM2.

Interrogés en 2015, les services de Nîmes avaient invoquent le fait que La Calmette n’avait plus versé de dons à la Prévention Routière depuis 2010. La municipalité explique que ne recevant plus depuis cette date de demande de leur part qui générait automatiquement un passage en conseil municipal, personne n’y pensait. (La prévention routière a en effet cessé d'envoyer les demandes de dons par courrier par souci d'économie depuis 2010).

Compte tenu de la satisfaction générale, mairie, enseignants et enfants, le conseil a sans hésiter repris sa participation en 2015. « Mais les plannings sont faits et La Calmette n’y figure plus ! » a-t-on répondu au téléphone. Mais pourquoi encore en 2016 ? Les enfants vont-ils payer pour une mauvaise coordination des services ? N’aurait-il pas été plus judicieux d’en parler avant de sanctionner ?

"Car enfin si les dons sont un choix des donateurs, le service que doit rendre une association comme la prévention routière est un devoir. Va-t-on refuser des soins à un malade parce qu’il n’a pas été donateur pour la recherche ?" nous dit un Calmettois mécontent.

Tout le monde ici appréciait les prestations qu’offraient le bénévole et le gendarme pour la sécurité des enfants. Il n’a jamais été refusé de participer, d’autant que la municipalité a toujours offert les repas aux intervenants. Cette attitude est plus que regrettable car elle prive des enfants d’un apprentissage vraiment utile pour leur sécurité. preventionroutiere-moniteurs@wanadoo.fr ou preventionroutiere30@wanadoo.fr

IMG_4178.JPG

IMG_4176.JPG

Les commentaires sont fermés.