Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 septembre 2015

Jean-Claude Guiraud a dédicacé son livre à la médiathèque

Jean-Claude Guiraud a dédicacé son ouvrage "la remarquable ascension sociale d'une famille languedocienne aux XVIIe et XVIIIe siècles" dans lequel il retrace l'histoire des Mathieu et Mathei de La Calmette, de Valfons et les autres..., tout un pan de notre histoire. Truffé d'anecdotes et d'images d'archives, son livre est une petite mine de renseignements pour qui prend le temps de s'y pencher.

Quelques Calmettois sont venus à sa rencontre et Jean-Claude a pris le temps de commenter son parcours, parfois parcours du combattant pour aller chercher toutes ces archives, et de mettre un petit mot personnifié sur son ouvrage. 

Publié aux éditions de la Fenestrelle, son livre est disponible dans toutes les bonnes librairies ou en lui commandant par courriel : guiraud.bayle@wanadoo.fr

IMG_2754 (2).jpg

IMG_2752.JPG

IMG_2749.JPG

Jacques Bollègue et Colette Cazalet-Vandanges ont accueilli Jean-Claude Guiraud à la médiathèque en compagnie d'Antoine Fabre dont c'est en partie l'histoire de sa famille

Les Calmettois à Rosas avec l’AEM

L’Amicale des Employés Municipaux organisait un week-end à Rosas les 26 et 27 septembre à un prix défiant toute concurrence et l’avait ouvert à tous les Calmettois intéressés.

C’est ainsi que 53 personnes se sont retrouvées samedi matin très tôt pour rejoindre leur hôtel espagnol avec « vue panoramique » après que l’AEM ait offert les viennoiseries de bienvenue.

Le samedi a été consacré à le visite de Rosas puis une soirée « flamenco » a terminé dans la bonne humeur cette magnifique journée ensoleillée. « J’ai bien apprécié le « tinto de Vérano » (vin de l’été) » nous dit Daniel… qui semble avoir bien aimé aussi les jolies danseuses andalouses.

Le dimanche a permis à tous de flâner dans le grand marché de Rosas avant le retour et sa halte obligée à Jonquira. Deux journées un peu fatigantes, mais bien sympathiques qui ne demandent qu’à être reconduites.

AEM, amicale des employés municipaux, Rosas, la calmette

AEM, amicale des employés municipaux, Rosas, la calmetteAEM, amicale des employés municipaux, Rosas, la calmetteAEM, amicale des employés municipaux, Rosas, la calmetteAEM, amicale des employés municipaux, Rosas, la calmetteAEM, amicale des employés municipaux, Rosas, la calmetteAEM, amicale des employés municipaux, Rosas, la calmetteAEM, amicale des employés municipaux, Rosas, la calmetteAEM, amicale des employés municipaux, Rosas, la calmette

 

29 septembre 2015

Inauguration de pôle multi-activités de Mutuelle Française Gard

Mutualité Française Gard inaugure vendredi 02 octobre 2015 à La Calmette son pôle multi-activités optique-audition à la Zac du Petit Verger le vendredi 02 octobre 2015 à 16 h 30, en présence de Frabrice Verdier, député, d’Yvan Lachaud, Président de Nîmes Métropole et de Jacques Bollegue, Maire de La Calmette.

Après 26 ans de présence dans notre village avec son magasin Les Opticiens Mutualistes, ils ont souhaité créer un pôle multi-activités pour offrir un service plus large aux habitants de la Calmette et alentours.

 

Le pôle multi-activités est un site incontournable d’accès à la santé sur La Calmette où la dispense d’avance de frais est pratiquée pour tout public. Mutualité Française Gard y emploie 4 salariés et 1 apprentie (opticiens, audioprothésistes).

 

Qui est MFG ?

Organisme à but non lucratif, reconnu d’utilité publique régi par le Code de la mutualité, membre de l’économie sociale, Mutualité Française Gard est l’union territoriale de la Mutualité Française.

Elle intervient sur un champ additionnel au régime complémentaire maladie des mutualistes.

Elle a pour vocation de gérer et de développer des SSAM (Services de soins et d’accompagnement mutualistes) au service de la population, prolongeant ainsi l'action de ses mutuelles affiliées.

Ses 40 services de soins et d’accompagnement ouverts à tous dans le Gard, sont :

 18 magasins « Les Opticiens Mutualistes », certifiés QUALICERT

 8 centres « Audition Mutualiste »

 8 centres de santé dentaire

 140 logements pour jeunes dans deux résidences

 4 crèches multi-accueils et 1 micro-crèche

 

Mutualité Française Gard acteur de la prévention et du handicap

M F G mène une politique de prévention et de promotion de la santé : prévention des risques auditifs et visuels auprès du grand public lors de manifestations organisées par les mutuelles et les mairies, pour sensibiliser les parents et les enfants.

M F G est aussi un partenaire privilégié des associations du médico-social, des organismes publics, des collectivités et des professionnels de santé, dans la prise en charge des enfants et adultes déficients sensoriels (visuelle et auditive) ou des enfants présentant un trouble du développement, de la relation et du comportement.

 

Pour plus d’informations sur Mutualité Française Gard : www.mfg.fr 

742519608.JPG

Petits rappels de la journée de demain

Les petits débrouillards à le rencontre des parents

Le centre de loisirs Chante coucou avec « les petits débrouillards » organise une réunion avec les parents de Dions et La Calmette mercredi 30 septembre à 17h30 à l'école maternelle pour une présentation de l'accueil de loisirs.

 

http://lacalmette.midiblogs.com/archive/2015/09/27/les-petits-debrouillards-a-le-rencontre-des-parents-840444.html

Peinture pour les enfants mercredi après-midi

Capture.JPG

JC Guiraud : Dédicace de son ouvrage à la médiathèque

Mercredi 30 septembre, toute la journée (10 à 12 h et 14 à 17 heures), Jean-Claude Guiraud dédicacera son ouvrage remarquable sur le "marquis de Valfons" et la remarquable ascension de cette famille languedocienne aux XVIIe et XVIIIe siècle, à la médiathèque de LA CALMETTE

Venez nombreux rencontrer cet auteur dont l'ouvrage montre une partie essentielle de l'histoire de notre village.livre.JPG

A Chante coucou, on fabrique des cerfs-volants

La maison médicale s’agrandit avec l’inauguration d’un pôle sophrologie, diététique et infirmier

Vendredi 25 septembre, Julie, Stéphanie, Thomas et Fabien inauguraient leur nouveau local qui vient compléter les services de la maison médicale du petit verger, rue du 11 novembre 1918. Julie Capilongo-Pellecuer, diététicienne-nutritionniste s’est associée avec Stéphanie Soutoul, sophrologue, et Thomas Ruiz de Larrinaga avec Fabien Giordano, tous deux infirmiers. Emmeline Cialdi, ostéopathe, Clémence Casara, sage-femme font également partie de ce pôle médical autour des médecins généralistes, Catherine Rey-griessenger, Laëticia Enjolras-Desfonds et Stéphane Tiers.

L’inauguration s'est faite autour du verre de l'amitié après un petit mot de bienvenu du maire Jacques Bollègue. 

Julie qui travaille également avec des cliniques (oncologie et diététique) à Nîmes, notamment autour des questions de l’alimentation en oncologie (nausées, perte d'appétit...) souhaite avec Stéphanie proposer ponctuellement leur aide à la Ligue contre le cancer de La Calmette. « Nous prendrons contact avec madame Josette Baretto prochainement pour voir ce que l’on peut leur apporter ».

 

Contact : Julie 07 89 56 86 07 ; Stéphanie 06 61 39 65 29 ;

Thomas et Fabien infirmiers 07 70 71 00 64

 

IMG_2601.JPG

 

Julie et Stéphanie

IMG_2603.JPGIMG_2605.JPG

IMG_2607.JPG

 

Thomas et Fabien

 

IMG_2600.JPG

 

 

 

28 septembre 2015

Caroline et Olivier, vendanges manuelles pour un vin des coteaux calmettois

Olivier Galant a toujours voulu être vigneron. Alors que ses parents souhaitaient le voir s’orienter vers des études et faire autre chose, Olivier achète sa première vigne après avoir entendu à la cave coopérative où il accompagne son père lors de vendanges qu’un paysan cherchait à vendre: il se sépare de sa voiture pour avoir l’argent, il a 18 ans.

Après avoir passé le bac D, il repasse le bac C l’année d’après pensant s’orienter vers une école d’ingénieur, mais son rêve reste la vigne et il abandonne ses études pour le réaliser. Une opportunité lui permet d’acheter à Cruvier-Lascours et l’aventure commence en 98.

Marié, il a trois garçons avec Caroline : Valentin, Antoine et Arthur.

En parallèle à son travail d’infirmière libérale, Caroline aide Olivier à la ferme et s’occupe des enfants. Comme beaucoup d’épouses de viticulteurs, elle assure ses « trois métiers » avec passion. On la retrouve aussi dans les foires ou sur les marchés comme celui du dimanche matin à La Calmette.

A la tête d’un vignoble d’une quarantaine d’hectares, situé sur huit communes de l’Uzège, Olivier qui fait alors parti des « jeunes agriculteurs du Gard » va sélectionner les meilleurs terroirs afin de produire des vins de qualité. « Le domaine est mené en agriculture raisonnée : travail du sol, taille courte et vendanges manuelles, nous dit-il, tout au moins pour une partie de la production comme à La Calmette. Devenir vigneron indépendant restait mon rêve et en 2013, on décide de se lancer».

Passionnés par leur terroir et leurs origines, Caroline et Olivier renouent avec la tradition familiale, en créant leur cave, le clos Galant, à Aubussargues et en vinifiant leur premier millésime 2014.

« Pour nos blancs et nos rosés, nous effectuons un pressurage direct dans un pressoir pneumatique. Ensuite, la fermentation se fait dans des cuves inox avec maîtrise des températures. Pour nos rouges, nous effectuons un égrappage (séparation de la rafle et des baies), puis fermentation dans nos cuves inox de 20 à 30 jours avant  d’être élevé en cuve pendant six mois ». Olivier cultive quatre cépages, le grenache blanc et le noir, le viognier, et le merlot, planté en 1998 à « Cantocouquiou » (champ de cailloux en provençal). C’est notamment ce merlot des coteaux calmettois qui donnera à Caroline et Olivier leur première médaille d’argent au concours des vins de Nîmes en 2015.

Vous pouvez acheter leur vin au domaine mais également dans plusieurs points de vente indiqués sur leur site www.clos-galant.com (dont la boulangerie de La Calmette).

 

Contact : 06 81 12 16 50, 04 66 72 13 72 contact@clos-galant.com

Caroline et Olivier Galant, la calmette

Caroline et Olivier, sur leur domaine du Clos-Galant

Caroline et Olivier Galant, la calmetteCaroline et Olivier Galant, la calmetteCaroline et Olivier Galant, la calmetteCaroline et Olivier Galant, la calmette

Caroline et Olivier Galant, la calmette

Caroline et les vendangeurs dans les vignes des coteaux calmettois de Cantocouquiou, vendredi 25 septembre 2015

 

27 septembre 2015

Le Rocher fêtait ses 30 ans ce samedi 26 septembre au foyer

Samedi 26 septembre, l'association "le rocher", dont le but est d'aider les jeunes à découvrir la montagne et à organiser leurs vacances, a réuni nouveaux et anciens au foyer municipal pour fêter leur trentième anniversaire.

Les tables étaient joliment dressées dans la salle pour accueillir les quelques 130 invités, anciens et nouveaux adhérents. Un groupe de jeunes participants du dernier camp à Plampinet (dans les Hautes-Alpes proche de Briançon), venus de Nîmes des quartiers de Pissevin et Valdegour, ont profité du beau temps pour s’amuser dans le parc de la mairie en attendant que commence la cérémonie.

Le président Robert Dupres a pris la parole pour présenter le cheminement de cette association et le formidable travail de tous les animateurs qui ont permis que vive et perdure l’aventure. « Si Le Rocher a 30 ans, dit-il, l’histoire entre le Nîmois et Plampinet est bien plus ancienne. Il a rappelé que lui-même avait fait 2 camps en 1961 et 62. C’était alors les camps de l’amitié et les veillées se tenaient autour d’un feu de camp. Une expo photo vous montre l’évolution et son histoire, notamment lorsqu’en 1985, René Gibert, rejoint par Henry Martinez, décide d’acquérir un chalet à la montagne pour accueillir les jeunes des HLM. Pour payer le chalet, ils vont vendre des gâteaux aux portes des églises, organiser des spectacles, contacter l’abbé Pierre… le Rocher était né ».

Une projection de diapositives suivra son discours, déclenchant les rires de ceux qui se reconnaissaient, avant de partager apéritif et repas jusque tard dans la soirée. Un moment privilégié de retrouvailles et d’espoir dans l’avenir.

Aujourd’hui, le Rocher accueille des jeunes venant de Nîmes, La Calmette, Beaucaire, St-Victor La Coste et Bagnols sur Cèze.

 

« Ces séjours en juillet s’adressent aux jeunes (garçons et filles) de 10 à 16 ans. Il est l’occasion de faire l’expérience de la vie en collectivité, de découvrir le milieu montagnard dans un esprit de responsabilité, de vivre ensemble et de fraternité. » précise Marie-Claude.  

Contact marie.claude.vivens@numericable.fr, 04 66 27 64 48 ou duprobe@sfr.fr.

IMG_2711.JPG

IMG_2717.JPG

IMG_2718.JPG

IMG_2725.JPG

 

Les petits débrouillards à le rencontre des parents

Le centre de loisirs Chante coucou avec « les petits débrouillards » organise une réunion avec les parents de Dions et La Calmette mercredi 30 septembre à 17h30 à l'école maternelle pour une présentation de l'accueil de loisirs.

Ils indiqueront les différents thèmes qui seront abordés cette année ainsi que les méthodes originales et l’approche scientifique et de découverte par l’expérience des animateurs des petits débrouillards. Sur la période de septembre à Toussaint, le centre de loisirs abordent « les forces naturelles » avec notamment mercredi 30 septembre la fabrication d’un cerf-volant, le mercredi 7 octobre un jeu de piste à la recherche du trésor, et le mercredi 14 des expériences et défis sur le pouvoir de l’eau.

Contact : 07 60 04 11 88, chante-coucou@lespetitsdebrouillards.org

petit débrouillard.jpgIMG_1552.JPGIMG_7702.JPGIMG_7555.JPGIMG_0045.JPG

 

 

 

 

2015.09 - Programme Chante Coucou.jpg

Qui se lève cette nuit à 4 heures du mat ?

lune.jpg

Bonne nouvelle, Pat a raison ! on peut dormir jusqu'à 4 heures du mat ! OUF !

26 septembre 2015

JAZZ : Et Manu Katché ouvrit le bal...

Pour la première des 13 dates de concerts itinérants dans les villages de l'agglomération, La Calmette a été gâtée par l’association Jazz 70 en charge de la programmation du festival « L'Agglo au rythme du jazz » voulu par Nîmes Métropole.

Muyiwa Kunnuji et ses musiciens d'Osemako (afroclassic beat) très en progrès a assuré la première partie et si l’on peut dire « chauffé » la salle, puis la magie de Manu Katché et de ses formidables musiciens a opéré sitôt après l’entracte.

Les quelques 650 spectateurs assis dans la halle aux sports transformée en salle de spectacle ont pu savourer les mélodies, « du jazz comme je l’aime » dira un spectateur en ajoutant « presque comme celui que j’écoutais au caveau de la Huchette dans les années 80, et en même temps très différent, plus moderne ».

Le public ne s’y est pas trompé et a applaudi à tout rompre pour faire revenir à deux reprises Manu et ses musiciens qui ont alors offert un moment magique, l’avant dernier morceau, où chacun d’eux a rivalisé de virtuosité, chacun avec son instrument. Manu a envoûté l’assistance qui retenait son souffle pendant un long moment de batterie extraordinaire jusqu’à ce qu’explosent les applaudissements.

Un grand et formidable concert qui restera dans les mémoires de ceux qui ont eu la chance de le partager.

Muyiwa Kunnuji et Manu Katché sont ensuite venus partager le verre de l’amitié et se sont prêtés avec gentillesse malgré la fatigue à des photos avec les quelques chanceux restés après le spectacle.

jazz, festival de jazz, manu katché, Muyiwa Kunnuji, osemako, la calmette

Muyiwa Kunnuji et Osemako :

jazz,festival de jazz,manu katché,muyiwa kunnuji,osemako,la calmettejazz,festival de jazz,manu katché,muyiwa kunnuji,osemako,la calmettejazz,festival de jazz,manu katché,muyiwa kunnuji,osemako,la calmette

 

 

 

et Manu Katché :

jazz,festival de jazz,manu katché,muyiwa kunnuji,osemako,la calmettejazz,festival de jazz,manu katché,muyiwa kunnuji,osemako,la calmettejazz,festival de jazz,manu katché,muyiwa kunnuji,osemako,la calmette

jazz,festival de jazz,manu katché,muyiwa kunnuji,osemako,la calmette

jazz,festival de jazz,manu katché,muyiwa kunnuji,osemako,la calmette

jazz,festival de jazz,manu katché,muyiwa kunnuji,osemako,la calmette

jazz,festival de jazz,manu katché,muyiwa kunnuji,osemako,la calmette

 jazz,festival de jazz,manu katché,muyiwa kunnuji,osemako,la calmettejazz,festival de jazz,manu katché,muyiwa kunnuji,osemako,la calmette

25 septembre 2015

L'opération «petits déjeuners» à domicile reconduite

triso 21 pet dej.JPG

 

L’association TRISOMIE 21 GARD propose, pour la 15ème année, d’apporter le petit déjeuner à domicile, dans plus de 200 communes du département du Gard, à l’occasion de la Journée Nationale de la TRISOMIE 21.

Un petit déjeuner complet, accompagné du journal du jour et d’une enveloppe d’information sur la Trisomie 21, est livré à domicile contre une participation de 6.50 € pour le menu adulte et 4 € pour l’enfant.

Inscription par téléphone, par courriel ou par courrier avant le : lundi 2 novembre 2015.

 

En 2014, 6 335 petits déjeuners ont été ainsi distribués dans les communes du Gard par des livreurs bénévoles : un grand merci pour leur soutien et leur participation. 

triso 21 pet dej.2.JPG

Paru sur midi libre d'aujourd'hui

1.JPG

 

24 septembre 2015

Une explosion de couleurs, pour le plus grand bonheur des papillons et autres insectes

Les "vendangeuses" (asters) sont encore de toute beauté cette année

fleurs.JPG

IMG_2549.JPG

On distingue bien la "trompe" du papillon qui se régale tellement qu'il ne prète pas attention au photographe

JAZZ à La Calmette : C'est demain !

jazz.JPG

Treize dates autour de Nîmes à partir du 25 septembre.

Le festival L'Agglo au rythme du jazz avait été annulé l'an dernier par Nîmes Métropole, l'Agglo accusant l'association Jazz 70, en charge de la programmation, d'irrégularités financières. L'association, incontournable sur la scène jazz française, s'était farouchement défendue. Et finalement, c'est elle qui signe à nouveau l'affiche du festival, neuvième du nom qui se déroulera du 25 septembre au 24 octobre. Sans être officiellement annoncé, le programme est déjà disponible sur le site internet de l'Agglo.

Le principe reste le même, des concerts itinérants dans les villages de l'agglomération, treize dates cette année avec des têtes d'affiche nationales et internationales, précédées chaque soir par des premières parties régionales et toujours des petits prix, entre 10 € et 15€ seulement.

C'est le batteur Manu Katché qui ouvre le bal, vendredi 25 septembre à La Calmette. 20 h 30

manu katché.JPG

avec en avant première Osemako (afroclassic beat)

osemako.JPG

 

Le festival déroule ensuite quelques pointures, toujours avec un sens aigu de l'ouverture et de l'actualité, entre figures montantes et stars installées, toujours avec quelques incursions vers la chanson ou les musiques du monde.

jazz2.JPG

 

Les places sont à réserver à Nîmes métropole : 15 euros ou 10 (tarifs réduits) suivant les indications données sur http://www.nimes-metropole.fr/

Une fois dans le site, allez sur "kiosque" qui vous ouvre le dépliant avec les différents lieux de concert et les prix (et moyen de réservation en dernière page)

Attention aux sites par internet qui peuvent aussi réserver mais prennent 1.80 euros de plus par place!

23 septembre 2015

Paru sur midi libre d'aujourd'hui

ml23.9.15.JPG

21 septembre 2015

Foot ball, premier match, première victoire

foot 2.JPGLa nouvelle équipe de La Calmette a battu Nîmes Camarguais pour son premier match de la saison (le match contre Quissac a été reporté compte tenu des orages le dimanche avant)

 

 

3 buts à 2

 

Souhaitons leur bonne chance pour la suite !

foot la calmette.jpg

Sortie AEM à Rosas

Le voyage organisée par l'Amicale des Employés Municipaux le week-end du 26/27 septembre à Rosas est complet. Merci de ne plus appeler

bus4.jpg

20 septembre 2015

Peinture pour les enfants mercredi après-midi

Capture.JPG

L’au-revoir émouvant des paroissiens au père Alain

L’église Saint-Julien, pourtant grande, était pleine « à craquer » ce dimanche 20 septembre pour la dernière messe célébrée par le père Alain avant son départ pour Salindres.

L’office qu’il a célébré en présence du diacre Pagès était animé avec entrain par le groupe « Béthanie » et s’est terminé par quelques mots d’au revoir de deux responsables de la paroisse suivi d’un tonnerre d’applaudissements qui semblait ne pas vouloir s’arrêter.

A la sortie de l’église, les paroissiens avaient installé des tables, avec difficultés du fait d’un vent assez fort, pour servir le pot de l’amitié, moment de partage avec le prêtre, pour lui exprimer leur amitié et le regret de le voir partir. Les fidèles ont offert un cadeau d’adieu au père et un livre d’or a recueilli de très nombreux témoignages de reconnaissance dont certains étaient très émouvants.

Tout le monde voulait le saluer, jeunes et moins jeunes, et Alain s’y est prêté de bonne grâce, prenant le temps comme il a toujours su le faire de les écouter et de leur parler, avec ce bon rire que tous vont regretter.

Simple, disponible à tous, croyants ou non, le père Alain savait comme personne comprendre la peine de ceux qui avait perdu un proche et les réconforter ou partager la joie des moments heureux. Avec son enthousiasme communicatif, il obtenait l’adhésion de tous. « Nous n’avons pas été entendu par l’Evêque et c’est dommage. Le père Alain est celui qui nous réunissait et nous donnait envie de croire » dira un fidèle visiblement déçu de son départ.

C’est une page qui semble dure à tourner pour tous les paroissiens du secteur de La Calmette et l’Evêque de Nîmes doit venir dimanche prochain célébrer la messe dans l’église Saint-Julien et proposer une rencontre aux paroissiens de la Gardonnenque pour parler de « l’avenir » du diocèse dans notre département.

IMG_2484.JPG

Ce rire du père Alain qui va manquer à notre village

IMG_2529.JPG

L'au-revoir avec les jeunes sous la banderole que l'Evêque n'a pas voulu voir (?)

IMG_2518.JPGIMG_2504.JPGIMG_2471.JPGIMG_2521.JPG

IMG_2488.JPG

IMG_2475.JPG

IMG_2476.JPG

Vide grenier de l’AEM

Malgré le vent et les nombreuses autres activités de ce dimanche 20 septembre (féria, journées du patrimoine, marché…) les vendeurs du vide grenier étaient dans l’ensemble satisfaits au moment du remballage et des comptes.

« J’ai presque tout vendu » dit l’un d’eux en plaisantant « et ce qui me reste, je vais le vendre au vide-grenier de Saint-Chaptes ». Les organisateurs étaient également satisfaits, avec 92 vendeurs installés sur le parking du cimetière, limités à 100 emplacements, avec la buvette qui a bien marché et le soleil de la partie.

« C’est fatiguant malgré tout, lançait  Daniel en chargeant tables et tréteaux sur la voiture, aidé par les employés municipaux de l’Amicale, mais ça fait plaisir quand tout se passe bien ».

C’est le troisième vide-grenier organisé par l’Amicale des Employés Municipaux sur cet espace ombragé et goudronné, qui semble plaire à tous même s’il est plus limité en emplacements par rapport aux places du centre du village. 

IMG_2531.JPG

Les vendeurs remballent, satisfaits de leur journée

 

Paru sur midi libre de ce dimanche

ml20.9.15.JPG

19 septembre 2015

L'au revoir au père Alain

Paru sur midi libre aujourd'hui
Au revoir père Alain !
Et comme dit un certain commentaire, si "un curé reste un curé", un boulanger aussi reste un boulanger, sauf qu'ils ne font pas tous le même pain
A demain pour lui dire au revoir après la messe donc !

ml19.9.15.JPG

17 septembre 2015

Sur midi libre aujourd'hui

ml17.9.15.JPG

16 septembre 2015

Sur Midi Libre d'hier et aujourd'hui

 

Aujourd'huiml16.9.15.JPG

Ne manquez pas de passer le voir. Son ouvrage est disponible à la médiathèque

Et hier :

ml15.9.15.JPG

Ce week-end : les journées du patrimoine, où ?

Pour voir tous les lieux ouverts dans le Gard :

http://www.journees-du-patrimoine.com/DEPARTEMENT/journee...

ou pour les musées du Gard :

https://www.objectifgard.com/2015/09/15/a-vos-agendas-les-musees-du-gard-participent-aux-journees-europeennes-du-patrimoine/

pont du g1.JPG

Envie de monter dans la canalisation du 3e étage du pont ? c'est l'occasion