Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16 janvier 2015

Petit coin de lecture

Actuellement à la médiathèque

Pas trop accroché au Nobel de Modiano, par contre j'ai adoré le dernier Goncourt "pas pleurer".

La romancière, Lydie Salvayre, Arjona de son vrai nom, ancienne psychiatre, est la fille de républicains espagnols en exil. Elle écrit: «L'été radieux de ma mère, l'année lugubre de Bernanos: deux scènes d'une même histoire.» Ce mélange d'un français magnifique mêlé à des expressions espagno-françaises de sa mère réfugiées en France est un vrai plaisir.

Dans Pas pleurer, la romancière raconte la guerre d'Espagne vue du fond d'un petit village, et l'engagement de Bernanos aux côté des Républicains après avoir été témoin des exactions des troupes de Franco...

pas_pleurer.jpg

Dans la même période, comment ne pas parler de Lola Bensky,prix Médicis étranger

Lola Bensky, jeune journaliste pour le magazine australien Rock-Out, n’a que 19 ans quand elle se retrouve au coeur de la scène musicale la plus excitante des années 60.
Sans diplôme mais douée, trop grosse et toujours au régime, cette drôle de fille qui ne connaît rien au rock, enfant de deux survivants d’Auschwitz, armée de son magnétophone et tartinée de fond de teint, observe, écoute, écrit. À Londres, elle parle bigoudis avec Jimi Hendrix et sexe avec Mick Jagger.
À Monterey, elle échange avec Mama Cass sur leurs régimes respectifs et aborde l’amour entre filles, la drogue et l’alcool avec Janis Joplin. Un jour, elle prête même ses faux-cils à Cher…
Subtiles, drôles, personnelles, les questions s’enchaînent, dévoilant des portraits inattendus de ces dieux du rock, mais révélant surtout la quête identitaire que Lola mène inconsciemment. Épouse, mère, auteure reconnue, Lola Bensky continue à s’interroger sur ce qui fait la force d’un être humain.

Un livre étrange, drôle, qui laisse plein d'images dans la tête...

lola b.JPG

Les commentaires sont fermés.