Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08 mai 2011

Commémoration du 8 mai

8 mai 1945,commémoration du 8 mai,consul de russie,association kalinka,la calmetteIl y avait du monde au petit cimetière de La Calmette pour rendre hommage aux jeunes combattants russe et arménien tombés au combat en 40 en défendant La Calmette contre l'arrivée des troupes allemandes. La délégation russe était particulièrement nombreuse et le consul de Russie a remercié chaleureusement la municipalité de notre village pour entretenir aussi bien leur souvenir.

Merci à Jacky qui a remis à neuf ce petit tombeau, témoin d'une page importante de notre histoire.

 

8 mai 1945,commémoration du 8 mai,consul de russie,association kalinka,la calmette

Ma note, publiée à l’occasion de la commémoration du 8 mai 2010, m’a valu des commentaires du petit fils d’un des combattants de la compagnie arménienne commandée par le capitaine Petrossian qui s’est héroïquement affrontée à la colonne allemande qui approchait La Calmette.

Il a pris pour nom « internet » : Ararat. C’est le nom d’une montagne sacrée pour les Arméniens. « "J'aurais voulu aussi participer à cette mémoire cérémonie de partisans soviétiques et en particulier mon grand-père, mais malheureusement (mais n’ayant pu obtenir de visa), sans permis de séjour, nous ne pouvons pas aller en France. »m’écrit-il, et il ajoute« Mon grand-père lazr Dzhagaryan, debout sur la photo devant la tombe de son ami Petr Vartanov a, d’après ma mère, construit ce tombeau.»

8 mai 1945,commémoration du 8 mai,consul de russie,association kalinka,la calmette

8 mai 1945,commémoration du 8 mai,consul de russie,association kalinka,la calmette

lazr Dzhagaryan

 

C’est avec une certaine émotion que j’évoque ces jeunes soviétiques (arménien et russe), si loin de chez eux, venus défendre leur idéal de liberté, et dont deux d’entre eux demeurent dans le petit cimetière de notre village. Chaque 8 mai, à l’occasion de la commémoration de la victoire des alliés contre le nazisme, le consul de Russie vient dans notre village pour rendre hommage à ces jeunes combattants : Petr et Nicolas. Il était accompagné de plusieurs familles russes et de l'association Kalinka.

Ne les oublions pas.

 

8 mai 1945,commémoration du 8 mai,consul de russie,association kalinka,la calmette

Dépot de gerbes sur la tombe des partisans soviétiques, de la mairie, du consul de Russie, de l'assoc Kalinka...

8 mai 1945,commémoration du 8 mai,consul de russie,association kalinka,la calmette

l'hymne russe entonné par une chanteuse de Kalinka

8 mai 1945,commémoration du 8 mai,consul de russie,association kalinka,la calmette

tandis qu'une petite Russe déposait un bouquet sur la tombe, félicité par M. Martin

8 mai 1945,commémoration du 8 mai,consul de russie,association kalinka,la calmette

 

 Puis le groupe s'est transporté, après les discours d'usage et les remerciements du consul, vers la place de l'église et le monuments aux morts

 

8 mai 1945,commémoration du 8 mai,consul de russie,association kalinka,la calmette

8 mai 1945,commémoration du 8 mai,consul de russie,association kalinka,la calmette

 

8 mai 1945,commémoration du 8 mai,consul de russie,association kalinka,la calmette

 

8 mai 1945,commémoration du 8 mai,consul de russie,association kalinka,la calmette

Enfin, après les hymnes russes et français, eut lieu une remise de médailles à trois anciens combattants, ce qui fera l'objet d'une prochaine note.


“ LA CAUSE DE LA FRANCE EST LA NÔTRE ”  
 
Les Arméniens font leur devoir pour leur patrie adoptive comme ils l'auraient fait pour leur pays d'origine. Une amitié plusieurs fois séculaire unit les deux peuples et c'est dans la douleur que la véritable amitié donne toute sa mesure. Les Arméniens se trouvent dans la résistance aux côtés de leurs frères français, armés de courage et de dévouement. A Paris, Lyon, à Grenoble, à Nice et à Marseille, ils forment des groupes de Francs-tireurs et Partisans. (...)
les Arméniens magnifiques de courage et de dévouement, apportent leur aide aux patriotes, puis le détachement "Manouchian" s'est incorporé dans le groupement "Carmagnole". »   G.L.
LE MAQUIS DE LORRIS (Loiret) - « Après l'arrestation de Missak MANOUCHIAN, quelques-uns des survivants de ce groupe furent envoyés en province pour des missions spéciale s Arsène TCHAKARIAN à Bordeaux, Dihran VOSKERITCHIAN à Lyon, Haïk-der-TBIRIAN, dit “ Hardy ”, à Trondes (Meurthe-et-Moselle). Au cours des luttes serrées, dix-huit de ces patriotes F.T.P.F. tombèrent héroïquement. Louis KARAYAN et les autres restèrent dans la région parisienne. Le lieutenant Alexandre (Robert) KONSTANTINIAN, ancien responsable du détachement “ Stalingrad p du groupe Manouchian, partit à Montargis (Loiret), pour la formation d'une nouvelle organisation armée ».
MENDE - La partie de l'Arménie intégrée à la Russie a fourni près de 250.000 soldats dès les premiers jours de la guerre contre l'Allemagne, comme toutes les républiques fédérales de l'U.R.S.S. Après les combats livrés entre ces deux grandes puissances, particulièrement en 1942, les nombreux prisonniers faits par la Wehrmacht furent l'objet, quant à leur origine, d'une sélection minutieuse.
 “ Les Allemands s'imaginèrent qu'en tirant les Arméniens des camps où ils périssaient de misère, en les revêtant d uniformes allemands et en les encadrant solidement, ils feraient d'eux des auxiliaires dévoués. C'était mal connaître leur patriotisme, car dés qu'ils furent établis en France, ces soldats cherchèrent les moyens de se libérer et reprendre la lutte contre les hitlériens. Leurs actions ont été d'un très grand appoint pour la résistance française.
 Tous ces soldats arméniens soviétiques, bien entraînés et bien encadrés par leurs officiers, prendront une part importante dans la libération et la défense de Port-de-Montvert, de Collet-de-Dèze, de Florac, de Villefort, de Génèlhec, d'Alès, de Nîmes, etc. en infligeant à l'ennemi de lourdes pertes en hommes et en matériel.
 “ On peut dire sans exagération que la démoralisation ainsi créée d'une part, et le développement incessant des F.F.I. dans le Massif Central d'autre part, sont les deux faits qui, à l'époque, ont fait avorter les projets de fortifications du Massif Centrai, établi par l'Etat-Major allemand.
 L'action de la Légion Arménienne de Mende, conjointement avec celle du maquis, aboutissait ainsi à l'anéantissement complet des Allemands dans la Lozère et dans les garnisons de l'Aveyron, de la Haute-Loire et du Cantal. (Août 1944)
 “ Les Arméniens soviétiques furent de farouches défenseurs de leur idéal de liberté.
 Par leur action héroïque, ils assénèrent à l'ennemi de terribles coups vengeurs, méritant ainsi les multiples manifestations de sympathie dont ils furent l'objet de la part de la population de Mende, lors de leur entrée dans la ville après la Libération.
 Preuve également, l'attestation suivante, entre bien d'autres, du Maire de La Calmette, témoignant de la reconnaissance de ses administrés au Capitaine PETROSSIAN et à ses hommes.
 Gaston Laroche, Colonel F. T.P.F.  

 

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
Mairie de La Calmette
ATTESTATION


Je soussigné, MARCELLAT Roger, Maire de La Calmette, certifie que la Compagnie 103 F. T. P. F. M. O. I., commandée par le Capitaine PETROSSIAN depuis le 4/8/44 jusqu'au 29/8/44 a défendu héroïquement la commune de La Calmette et empêché de passer au village la colonne allemande composée environ de quinze à vingt mille hommes. 
La population du village a regardé la lutte héroïque de la Compagnie contre les ennemis qui avaient la supériorité numérique plus que cent fois. La compagnie arménienne, avec habileté et hardiesse, a combattu avec sang-froid et courage.
En conséquence de ce combat inégal, les Allemands ont perdu environ 200 soldats et officiers, 100 prisonniers et 8 blessés. La Compagnie arménienne a empêché les Allemands de passer par le village et de le piller comme ils ont fait dans les autres petits villages des environs. 
En reconnaissance, la population du village posera sur la tombe de ces braves une pierre avec les inscriptions héroïques

 MORTS POUR LA LIBÉRATION DE LA FRANCE 

Moi-même et toute la population rendons hommage aux morts et félicitons la bravoure des vaillants défenseurs de notre Patrie.

Le Maire : Signé MARCELLAT 
A La Calmette, le 4 Septembre 1944

 

Les commentaires sont fermés.