Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31 juillet 2010

"Un réalisateur dans la ville" est terminé

Comme chaque année depuis six ans maintenant, le festival de cinema de Nîmes "un réalisateur dans la ville" a tenu toutes ses promesses. Jean Becker était à l'honneur et nous a régalé de 6 de ses beaux films dans le cadre enchanteur des jardins de la Fontaine de Nîmes.

Gratuit, bien organisé (3000 chaises bien rangées), offert au public nimois et aux touristes ! Une véritable aubaine. Merci encore une fois aux organisateurs.

Le public arrive tranquillement et s'installe
DSCF3016.JPG
tandis que la nuit tombe doucement sur les beaux jardins de la Fontaine
DSCF3018.JPG
DSCF3027.JPG
DSCF3037.JPG
DSCF3038.JPG
DSCF3039.JPG
DSCF3019.JPG
DSCF3022.JPG
DSCF3015.JPG

Fête votive de La Calmette : programme

fête la calmette 2010 001.jpg
fête 2010 001.jpg
fête 2010 2 001.jpg
aubade fete 2010 001.jpgEt si les Seniorales ou parfois (senoriales) devenaient un repère de seignors ? ou seigneurs peut-être, si on en croit l'itinéraire proposé sur le programme...
aubade fete 2010 2 001.jpg
BOn... on va rien dire, l'orthographe n'étant pas facile dans l'excitation des préparatifs, le programme reste sympa tout de même.
fête la calmette 2010 001.jpg

28 juillet 2010

La demoiselle rouge

Tandis que Patacol continue à farfouiller la nuit dans le jardin avec ses petits camarades,

DSCF2954.JPG
( le troisième a filé avant que je ne le photographie...)
et tandis que nous espérions toujours le retour de notre petite perruche...
Nous sommes allés faire une petite balade dans le très agréable parc ornithologique du Pont de Gau (aux Saintes-Maries-de-la-mer).
DSCF2975.JPG
DSCF2976.JPG
DSCF2984.JPG
DSCF3007.JPG
Nous nous amusions à observer agréablement les très nombreux oiseaux tout au long de cette petite balade qui fait environ 7 km le long des marais, et ces étranges compagnons nous ont accompagnés un bout de chemin...
DSCF2998.JPG
DSCF3002.JPG
De superbes "libellules écarlates" que je ne me souviens pas avoir déjà vues (pourtant assez fréquentes en Europe).

22 juillet 2010

Appel

Je lance à tout hasard un appel, sait-on jamais...

DSCF1581.jpg
Notre deuxième petite perruche apprivoisée s'est perdue depuis dimanche. Elle est sûrement allée vers des hommes quand elle a eu faim, dans notre secteur. Si vous l'avez hébergée ou connaissez quelqu'un qui l'a recueillie merci de nous joindre au 04.66.63.17.87
Elle répond au nom de pépette (ça ne s'invente pas...)
Cette nuit, j'ai eu la surprise de rencontrer dans le jardin 3 hérissons... notre locataire habituel a du avoir des petits cette année ! Hélas, le temps d'aller chercher l'appareil, il n'y en avait plus qu'un, tout surpris d'être sous les flash(es)...
DSCF2944.JPG

20 juillet 2010

Le cinema à La Calmette

cine.jpgCette note part sans filet... juste histoire de récupérer auprès de lecteurs du village quelques informations qui me manquent et que le soleil trop chaud m'empêche de sortir glâner.

Il n'empêche. Avant d'être une salle des fêtes municipales, et bien après avoir été les écuries de Moussieu lou Marquis, notre foyer était le siège du cinéma de La Calmette. Là où trone aujourd'hui le grand tableau peint par le peintre Dionsois JP Brethon, il y avait un écran blanc. Le samedi soir on venait voir les films, assis sur des sièges pas très confortables, mais qu'importe ! Je peux vous assurer (et ce n'est pas si vieux) qu'il y avait bien au fond sur la gauche, tout un tas de jeunots qui auraient été bien incapables de vous raconter le film en sortant, tant ils étaient occupés à autre chose... "des noms ! des noms" me direz-vous ? Vous n'y pensez pas ! Ces choses-là ne se racontent que dans les films...

Avant d'être au foyer, dans les années 55/60, le cinéma ambulant avait lieu dans la cour de mon grand-père (celui là même qui fut bourrelier et acheta plus tard le café du progrès, devenu ensuite le "café Gustave", puis" le bar des sports" et aujourd'hui "l'afficion"). Un grand drap blanc était tendu en travers de la cour et le public, qui amenait ses chaises s'installait de l'autre côté. Nous étions privilégiés car habitant sur place on pouvait voir le "cinema" gratuitement, sauf qu'on voyait les images à l'envers ! Le mot FIN qui achevait alors tous les films reste pour moi un mot magique écrit à l'envers comme dans une glace.

 

Dès que j'aurais plus d'infos notamment sur les noms des opérateurs, les dates, quelques titres de films, etc. je reprendrai cette note un peu nostalgique.

FIN.jpg
cine ancienne bis.jpg

18 juillet 2010

le bourrelier

On m'a demandé de reparler de cette histoire, c'est avec plaisir que je la réédite. Je reviendrai sur ces vieux métiers souvent disparus, qui ont fait de notre païs ce qu'il est.

"Quand mon père était jeune, chaque village possédait son bourrelier-sellier. Il faut dire que tous les paysans possédaient un ou plusieurs chevaux, les autres aussi d’ailleurs puisque c’était le mode de transport le plus utilisé (avec le vélo bien sûr). Bien entendu les transports en commun (d’ailleurs le relai de diligence était à côté du café…), la poste, les marchants ambulants, le médecin, etc. bref presque tout le monde. Mon grand-père paternel était le bourrelier de La Calmette, il en fut le dernier.

Il était à la fois bourrelier et paysan avec quelques terres et vignes à entretenir. Un peu plus tard, il achètera le « café du progrès », rue de la république, et il s’est donc retrouvé paysan-vigneron-bourrelier et limonadier… « 36 métiers, 36 misères » dit le proverbe ! Et ma pauvre grand-mère, Laurentine, fut mise à contribution.

Levée très tôt pour ceux qui partaient aux champs et venaient prendre le café du matin, à midi pour les repas servis en salle, et le soir souvent jusque bien après minuit pour le client qui ne partait pas … qui avait consommé un seul café et restait là « pour économiser » le chauffage chez lui ! Et en ces temps-là, on ne mettait pas un client dehors ! Mais je reparlerai plus tard des cafés (faut dire qu’à La Calmette, il y a eu jusqu’à 5 cafés…)

Revenons au bourrelier. Il travaillait le cuir, la toile et la bourre. Il fabriquait les licous, les harnais, les bâts, les colas qu’il rembourrait pour que ça ne blesse pas le cheval. Mon grand-père avait un beau papier à entête dont j’ai retrouvé par miracle un échantillon :

medium_entete_bourrelier_gustave.JPG

 

Les traits étaient en fer avec de petites attaches de cuir reliés au harnais par une boucle. C’était ce qui retenait le cheval à la charrette quand il reculait « Dia, dia ! ».Il fabriquait aussi les sous-ventrières, les brides, les courroies…c’était solidement cousu avec du ligneul passé à la poix, parce qu’un cheval ça force, quand il tire tout le harnachement travaille. Mais le bourrelier coûtait cher, il n’y avait ni cordier ni tannerie au village et fallait s’approvisionner en ville"

Gustave Montbrun.JPG

15 juillet 2010

Connaissez-vous l’IBM ?

Non ! pas IBM, l’entreprise informatique… l’indice de bonheur mondial !

Longtemps on ne considérait que le PIB d’un pays pour indiquer dans quel pays on vivait le mieux, or le PIB n’est qu’une évaluation de la production économique. La Guinée équatoriale et le Portugal ont le même PIB, pourtant le taux de mortalité d’un enfant y est de 146 pour mille contre 5 au Portugal.

En 1990 le Pnud (Programme des Nations Unies pour le Développement) a cherché une mesure plus objective pour évaluer le bien-être : l’IDH (indice de développement humain) qui ajoutait au PIB l’espérance de vie à la naissance et le niveau de formation. Cet IDH est depuis publié tous les ans.

Pierre Le Roy, un énarque français, a amélioré encore cet indice de qualité de vie en y ajoutant davantage de paramètres pour mesurer plus justement les «conditions nécessaires pour être heureux individuellement». Il a créé l’IBM : 40 critères (comme le nombre de victimes de conflits majeurs, le taux de corruption, la probabilité d’atteindre 65 ans, la liberté de la presse, le droit des femmes, des enfants, le nombre de suicides, le taux de CO2 dans l’atmosphère, etc., le tout regroupé en 4 grands domaines :

1.      La paix et la sécurité

2.      La liberté, la démocratie et les droits de l’homme

3.      La qualité de la vie

4.      La communication et la culture

 

Tous les ans il recueille une somme d’informations venant d’organismes internationaux (Unesco, Pnud, OMS, Amnesty International, etc.), les mouline et en tire un classement de 60 pays.

 

Intéressant de voir l’évolution, inquiétante parfois (le nombre de victimes de catastrophes naturelles a augmenté, l’écart PIB entre les pays riches et pauvres s’est dramatiquement creusé…), parfois de bonnes nouvelles (le nombre de conflits armés majeurs est passé de 25 à 15 entre 2008 et 2009, le taux de mortalité est passé de 81 à 68 pour mille par exemple).

 

 

En France, où se situe-t-on ? à la 11e place. Pas trop mal non ? et pourtant quand on fait un sondage « subjectif » auprès des populations, les Français arrivent à la 44e place (juste avant la Chine). Serait-on victime de nos injonctions parentales ; "mais t'as tout pour être heureux(se)", à moins qu'on soit né ainsi : jamais content...IBM tableau 09 les 22 1ers.jpg

Et à La Calmette ? quel IBM ? Je pense y travailler bientôt et vous proposer quelque chose... ok? à suivre donc...

 

bonheur.jpg
(sources : sciences et avenir)
 

14 juillet 2010

Alors, on l'a prend la pastille ?

Hier au soir, après le repas républicain, ça pétaradait de partout à La Calmette. Oh pas bien longtemps, mais quand même ! Alors je suis sorti pour voir si on n'était pas en train d'aller prendre la mairie avec un jour d'avance... mais non, ce n'était qu'un feu d'artifice, et que la liberté menant le peuple....

liberté carla menant le peuple.jpg
Ca ira, ça ira ...

15:47 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08 juillet 2010

REPAS REPUBLICAIN à La Calmette

Le 13 juillet à 20 heures, avant le feu d'artifice, la municipalité convie les Calmettois et Calmettoises à un repas républicain dans le parc de la mairie. Venez nombreux !

feu d'artif1.jpg
repas républicain 2010 001.jpg

feu d'artif2.jpg

07 juillet 2010

Bon ! mais c'est pas tout...

C'est pas tout ça ! me faut aller tondre la pelouse...

tondre la pelouse chimulus.jpg
merci à Chimulus

12:58 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

06 juillet 2010

Merci aux petits malfrats

coup de g 001.jpgQuelques petits malfrats sont venus "visiter", dit-on pudiquement, la Halle aus Sports de La Calmette ! Ces minables ont volé et fracassé tout ce qu'ils ont pu... En attendant, outre qu'ils nous bousillent une partie de nos vacances, privent notre petit club de tous ses arcs d'initiation et de tout le matériel pour le tir ( flèches, cordes, matériels de réoaration, cibles etc.). De plus ils ont emporté les arcs personnels de certains archers !

Cette rentrée sera donc plus difficile car comment accueillir de nouveaux adhérents si on n'a plus d'arcs d'initiation ? les assurances ne couvrent pas les matériels entreposés dans les locaux municipaux semble-t-il. Imaginer seulement que des arcs sont entre les mains de ces voyous me fait froid dans le dos, car ça reste quand même des armes. Je ne me fais pas trop de soucis cependant, car pour ça il faut tirer sur la corde... trop fatigant pour eux. A vous dégoûter de vouloir faire vivre un club, même si c'est bénévolement. Bon ! allez haut les coeurs! on repartira quand même.

mai 2010 030.jpg