Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22 novembre 2009

Etre Français ! parlons en

franchouillard2.JPG

Etre Français ? Parlons-en !

S’il est un débat sur lequel il ne faut pas refuser de participer, c’est bien celui-là.

La question de l’identité nationale s’est toujours posée aux peuples, quel qu’ils soient, et a toujours trouvé des réponses très différentes. Etre français ? À combien de générations faut-il remonter ? Et si nos ancêtres étaient de farouches agnostiques anticléricaux est-on moins français que s’ils ont été persécutés en tant que protestants, ou écrasés au temps des cathares, que dis-je brûlés vif sous Néron… Le droit du sol ? Et en quel honneur ? On peut naître sous un Régime honnis et n’aspirer qu’à fuir le pays où on se trouve…Et si on a refusé de partir à la guerre, est-on moins français que si on a collaboré sous Pétain ?

Incroyable débat ! Pourtant il est essentiel. D’autant que tout le monde reconnait, à part quelques attardés fanatiques, que le métissage a toujours été source de grande richesse pour un pays et pour son identité.

La France serait-elle ce qu’elle est sans l’invasion des Wisigoths, sans la prédominance des Grecs, sans la domination romaine ? Sans la venue des Espagnols, des Italiens, etc. etc. ?

Etre français c’est la somme de tout ça, mieux que la somme : l’amalgame de toutes ces cultures mêlées, de toutes ces religions, ces croyances, ces savoir-faire. Apportée par l’immigration, mais aussi par l’émigration, quelle ait-été forcée ou en force, cette « conscience » d’appartenir à un pays a forgé une sorte de fond commun. C’est cela qu’il nous faut rechercher : qu’est-ce qui nous unit au-delà de tant de différences.

Qu’est-ce qui me fait me sentir chez moi ? Me sentir proche de ce quidam qui pourtant pense le contraire de moi, n’a pas la même religion, pas les mêmes idées, pas les mêmes intérêts ?  La liberté ? L’égalité ? La fraternité ? Peut-être mais si je suis issu d’une famille guillotinée, que fais-je encore là ? L'amour du pays ? Certes, mais suis-je moins français quand j'aime de moins en moins le pays où je vis et son Etat inégalitaire, liberticide, anti humaniste à la sauce sarkosienne?

La laïcité ? Certainement. Encore faut-il s’entendre sur le sens de ce mot, car il est des français cléricaux jusqu’au bout des ongles à qui je ne conteste pas le droit d’être français. En fait, l’identité nationale ne peut pas être définie une fois pour toute avec des mots arrêtés. Elle ne peut pas être donnée une fois pour toute : elle est en perpétuelle construction, en prenant les bases du passé commun et en se transformant avec les apports du présent, pour construire notre avenir commun : un « compromis en évolution constante entre l’ancien et le nouveau ».

Une fois cette règle acceptée, il reste aussi à faire comprendre aux déçus de l’intégration que celle-ci suppose l’acceptation d’un acquis historique qui n’est pas le leur à l’origine, mais qu’ils peuvent – et même - qu’ils doivent s’approprier.

 

Ainsi donc lancer le débat sur l’identité nationale doit-être tout sauf un réflexe d’auto défense contre l’immigration. L’intégration de tous ces étrangers est difficile, accepter leur manière de vivre pour arriver à vivre ensemble est difficile. Chacun a le droit de protéger son identité et ses valeurs. Il faut donc trouver ce dénominateur commun qui permet ce vivre ensemble non destructeur… vaste débat ! qui implique autre chose que « si t’es pas content, tu t’en vas ». Ben non, moi quand je ne suis pas content je me bats d’abord pour changer ce que je n’aime pas. C’est ça la liberté. C’est d’abord ça notre identité commune : avoir le droit de l’ouvrir, et le devoir d’écouter.

Débat jamais clos.

A suivre

identité nationale.jpg
L'identité nationale

Commentaires

Je retiens une chose fondamentale de tes propos pertinents Jack :être français c'est une somme " Trois valeurs pour moi nous caractérisent " liberté de penser et de dire " "ouverture aux autres cultures " et "solidarité en faveur des plus démunis"

Écrit par : ulysse | 23 novembre 2009

Certes Ulysse, et ce serait déjà bien si on partageait tous ces valeurs-là.
Nous sommes qu'on le veuille ou non tous "en devenir", et c'est en vivant et en s'enrichissant ensemble qu'on construit notre identité nationale.

Écrit par : lacalmette | 23 novembre 2009

Merci les copains!...moi j'suis emmerdé, (c'est bien Français ça!)...agnostique...libre penseur...né en Sarthe...ayant habité le Gard par choix pendant 30 ans...revenu en Sarthe (purger qlques comptes!)...ne doutant pas revenir en mon midi...et ayant comme deuxième pays d'attache le Maroc...curieux spontanément de tout ce qui est nouveau et étranger...ça ce complique!...et de par l'histoire de "mes familles" un enracinement profond et attaché à ce bout du monde appelé France...pourtant cette idée de l’identité nationale m'est insupportable et la ressent ...sclérosante...médiocre...et paradoxalement mais conséquence logique: SUFFISANTE...présomptueuse...arrogante...
Pour exister j'ai besoin de l'autre...et surtout de sa DIFFÉRENCE...c'est la qualité de vos différences qui aident à la qualité de qui je suis...Alors oui, merci les Amis et Amies... Amitiés à vous ALAIN....
PS...Copain...celui avec qui on partage le pain!...

Écrit par : bordeau alain | 24 novembre 2009

Merci les copains!...moi j'suis emmerdé, (c'est bien Français ça!)...agnostique...libre penseur...né en Sarthe...ayant habité le Gard par choix pendant 30 ans...revenu en Sarthe (purger qlques comptes!)...ne doutant pas revenir en mon midi...et ayant comme deuxième pays d'attache le Maroc...curieux spontanément de tout ce qui est nouveau et étranger...ça ce complique!...et de par l'histoire de "mes familles" un enracinement profond et attaché à ce bout du monde appelé France...pourtant cette idée de l’identité nationale m'est insupportable et la ressent ...sclérosante...médiocre...et paradoxalement mais conséquence logique: SUFFISANTE...présomptueuse...arrogante...
Pour exister j'ai besoin de l'autre...et surtout de sa DIFFÉRENCE...c'est la qualité de vos différences qui aide à la qualité de qui je suis...Alors oui, merci les Amis et Amies... Amitiés à vous ALAIN....
PS...Copain...celui avec qui on partage le pain!...

Écrit par : bordeau alain | 24 novembre 2009

Tu peux supprimer le premier com. faute de FRANÇAIS insupportable!...( à aide )...morbleu!...on est Français ou pas!...hé!hé!.............................................

Écrit par : bordeau alain | 24 novembre 2009

Beau témoignage Alain, même avec les fautes d'orthographe !

Écrit par : lacalmette | 24 novembre 2009

etre francais c'est aussi respecter les valeurs de notre pays.
est ce normal que l'on foute le feu a marseille et a lyon parce que l'algerie a perdu contre l'egypte!
est ce normal que ces gens la mettais le maillot de l'algerie pour ne pas faire le sevice militaire alors que pour toucher les assedic ils se sentent francais?
moi je pense que si on est dns un pays on respecte les tradition.
jepense qu'il faut mettre les choses dans l'ordre, et faire ce debat.
ta vue jack toujours mes fautes d'ortographe lol

Écrit par : dadou3000 | 25 novembre 2009

Dadou, ce que tu dis est terriblement réducteur, mais bien sûr qu'il faut l'entendre. Bien sûr qu'il ne faut pas tout accepter. Quand tu parles des "valeurs" de notre pays, et que tu donnes ces exemples, j'ai envie de te dire que ce sont des "valeurs" universelles. On ne brule pas les voitures parce que son équipe de foot a perdu, qu'elle soit d'Algérie ou de Marseille...
Ensuite j'aimerais te dire avec un peu d'humour que ne pas vouloir faire le service militaire (c'est vieux ça d'ailleurs) c'était aussi le fait de beaucoup de vrais et bons Français. Quelle cagade que ce service qui te faisait perdre un à deux ans d'études parfois et t'apprenait surtout à fumer des clopes...(je ne parle pas de temps de guerre, où servir son pays devient autre chose, tu l'as compris). Allez, pour ce qui est du chomdu, c'est pareil... le vrai problème n'est pas de "profiter" du chômage, c'est de ne pas trouver de travail, et là malheureusement, ça n'a pas de frontières.

Écrit par : lacalmette | 18 janvier 2010

Les commentaires sont fermés.