Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 février 2009

Randonnée à Mialet, 27 fev 09

Il faisait un temps magnifique aujourd'hui pour cette sympatique balade dans les collines de Mialet !

 

P2278206.JPG
Ca grimpe fort les premiers kilomètres
P2278200.JPG
P2278220ac.jpg
un petit réconfort pour retrouver son courage...
P2278228ss yvette.jpg
Un halte boisson s'impose en cours de montée !
P2278230.JPG
De magnifiques paysages
P2278275.JPG
côté Mont Lozère...
P2278276.JPG
côté Cevennes...
P2278233.JPG
...un champs de pierres plantées ?
P2278256.jpg
Une belle "yourte" au mas Pagès, des ruines majestueuses, des fleurs partout, déjà !
P2278251.JPG
P2278258.JPGP2278305.JPG
P2278270.JPG
La pose "repas" de midi, au soleil, toujours aussi appréciée !
P2278283e.jpg
puis la descente dans la draille pierreuse... le passage du superbe pont de pierre,
P2278298a.jpg
Une merveilleuse journée ensoleillée malgré quelques douleurs réveillées...

Elections CMJ demain à La Calmette

cmj blason.jpgSamedi 28 février 2009, les jeunes de 12 à 20 ans votent pour le conseil municipal des jeunes à La Calmetteelections jmc2.JPG

De 10 à 12 heurs et de 14 à 16 heures en mairie !

élections JMC.JPG

27 février 2009

Ca se passe près de chez nous

Manifestation à Nîmes demain samedi 28 février pour la solidarité avec les migrants clandestins ou non et "contre les centres de rétention et l'enfermement sous toute ses formes".

F%C3%A9v09+165.jpg

20 février 2009

Un conseil municipal des jeunes

C’était une des promesses de notre nouvelle municipalité : le Conseil Municipal des Jeunes va se mettre en place dans le village.cmj blason.jpg

Un conseil municipal des jeunes permet à la Jeunesse de La Calmette de faire l'apprentissage de la démocratie en élisant "comme des grands représentants". 

Les citoyens de demain grandissent dans notre village; par ce moyen nous essayons de leur  donner l'envie de participer à la construction de la cité.

Le C.M.J., cela sert à quoi ?

Le Conseil Municipal des Jeunes est une instance de proposition qui permet aux jeunes de reunion JEUNES.JPGmieux connaître le fonctionnement de la municipalité et des institutions publiques, de faire entendre leurs idées par les élus. C'est un lieu d'échanges privilégiés pour réaliser des projets. La municipalité apporte ainsi son soutien, à travers la politique de la jeunesse, à des initiatives d'ordre sportif, culturel ou humanitaire.

Nous vous tiendrons informés des résultats des votes et de la future composition de ce conseil.

Les jeunes bougent à La Calmette (suite)

bodega3.JPG
La Jeunesse festive calmettoise propose aussi d'autres festivités pour l'année à venir, et outre le programme des fêtes :
fetes la calm.JPG
Ils proposent un interressant concours de dessin dont le vainqueur aura le plaisir de voir son oeuvre sur les T-shirts des membres de la JFC. (à suivre donc)

19 février 2009

Les jeunes bougent à La Calmette

bodega.JPG
bodega2.JPG
Et ce n'est pas tout !...à suivre !!!

23:57 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jfc, la calmette |  Facebook |

18 février 2009

Aujourd'hui, jour de négociation

sarko syndicat.JPG
Va-t-il réussir à les dompter ?
d'après des dessins retouchés de Riss et les grandes gueules de

17:20 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

15 février 2009

On va "zou maï" pagar ?

La nouvelle plaque d'immat arrive, et c'est pas un poisson d'avril ! 

 Les nouvelles plaques d'immatriculation entreront en vigueur à partir du 15 avril pour les véhicules neufs. Un décret et deux arrêtés, parus mercredi au Journal officiel, précisent les modalités techniques des nouvelles plaques. Elles seront également obligatoires pour les véhicules d'occasion en cas de changement de propriétaire ou d'adresse et ce, dès le 15 juin.

Le numéro d'immatriculation sera désormais composé d'une série de 7 caractères alphanumériques (2 lettres, 1 tiret, 3 chiffres, 1 tiret et 2 lettres), sur le modèle AA-123-AA en caractères noirs sur fond blanc. Ce numéro d'immatriculation sera attribué à vie au véhicule

Sur la partie droite de la plaque et sur un fond bleu, sera apposé un identifiant territorial comprenant le numéro du département. Il ne s'agira pas forcément du département de la résidence, puisque "le choix de cet identifiant est libre", mais celui "avec lequel l'automobiliste ressent les attaches les plus fortes", précise-t-on au ministère de l'Intérieur. Mais attention ! Ce choix est définitif. Toutefois, en cas de rachat d'un véhicule d'occasion, vous pourrez, selon votre souhait, conserver la référence locale apposée par l'ancien propriétaire ou en choisir une autre.

Le numéro d'immatriculation sera composé d'une série de 7 caractères alphanumériques, d'un numéro de département et d'un logo régional.

Alors, notre logo régional sera celui-là ?

100px-Blason_r%C3%A9gion_fr_Languedoc-Roussillon_svg.png
ou un truc du genre des 7 soleils de notre président du Conseil Régional....
logo lr 3.PNG

14 février 2009

Vin sal'en teint !

Ca va pas remonter notre image dans le monde ça, même si c'est des conneries (j'ai pas trouvé d'autres mots plus justes, désolé) de journalistes !

original_11817_demi.jpg
Détail du bandeau de Une d'Il Giornale
Après Nabot Leon, Sarkolenine et Sarkomao, voilà Sarkokennedy ! manquait plus que ça pour qu'on soit ridicule...
Bon, ok ! c'est parti d'un livre de tintin, pardon de Jacques Séguéla, et repris par des journalistes pas français, mais quand même. Ca fait parait-il le tour du monde !
original_11816_demi.jpgpiqué sur "@rret sur image"

12:55 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : carla, sarko, sarkozy, bruni |  Facebook |

13 février 2009

Bonne Saint Valentin !

GAL_070213-163520.jpg
Merci à Grémi ( Michel Gregeois)
GAL_060322-105417.jpg

16:33 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12 février 2009

La Calmette d'Antan et d'aujourd'hui

L'entrée SUD du village, avec son garage "Voisin" de la marque BP, et la maison qui n'était pas encore rénovée par le patron d'Eminence", le chateau d'eau avec ses publicités, pardon on disait ses réclames ... (le vin est la plus saine des boissons, comme disait Pasteur)

entrée sud du village.JPG
et aujourd'hui :
P1141915.JPG

Monsieur le Président de la République,

En relai avec la lettre complète que vous pouvez lire sur le blog midiblog "Une place pour tous", je publie ici un extrait de la "Lettres à N.Sarkozy des directeurs de 22 laboratoires de l'Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des particules du CNRS"
Le 10 Février 2009



Monsieur le Président de la République,

Nous, directeurs de 22 laboratoires de l’IN2P3, Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des particules du CNRS, avons été profondément blessés et scandalisés par les propos que vous avez tenus lors de votre discours du 22 Janvier.

(...)Quel contraste entre vos propos dégradants et le caractère exceptionnel de leurs réalisations, comme les contributions françaises au programme LHC du CERN dont toute la communauté internationale reconnaît qu’elles n’ont rien à envier à celles de nos collègues étrangers, fussent-ils britanniques. D’autres exemples ne manquent pas, comme la construction de SPIRAL2 au GANIL qui met la France au tout premier plan de la recherche mondiale en
physique nucléaire, des projets spatiaux comme les équipements embarqués sur les satellites FERMI-GLAST ou PLANCK, l’observatoire sous marin ANTARES ou encore le traitement de cancers par hadron thérapie, directement issu de la technologie mise en œuvre dans notre
discipline. 

(...) Aussi, votre affirmation que nous serions hostiles à toute forme d’évaluation est non seulement injurieuse mais totalement infondée.

(...)
Vous considérez que les récompenses prestigieuses attribuées à des chercheurs cachent une recherche pratiquée par une majorité de médiocres et de fainéants. Quel est donc ce mépris pour toute une profession ?(...)
Il est vraiment regrettable de constater que le gouvernement engage des réformes de fond en s’appuyant sur une analyse erronée de la situation de la recherche publique française et qu’il se contente de désigner des boucs émissaires.

Nos projets ont une durée de vie parfois supérieure à 25 ans, une durée très longue comparée à celle de la vie politique. Ainsi, le LHC depuis sa conception en 1984, a vu passer 3 présidents de la République, 11 premiers ministres et plus de 20 ministres de la recherche. C’est donc bien plus de continuité dans l’effort public de recherche dont la science française a besoin que de changements brusques et intempestifs.

Nous sommes profondément attachés aux missions essentielles du CNRS, (...) Il est dommage pour l’avenir de la recherche en France que vous restiez indifférent à toutes ces propositions. (...)"

 

Je reste impressionné par toutes ces lettres envoyées par des gens "haut placés" comme on dit, qui ne sont pas généralement des foudres de guerre, je me souviens des courriers des magistrats, des professeurs, des ... tous relèvent outre les inconséquences de nombreuses décisions, le caractère injustes et méprisant des discours de ce gouvernement. Décidément, la maxime "plus on se sent petit, plus on est méprisant envers les grands" semble vérifiée.

J'ai été particulièrement touché par la noblesse de R. Badinter à la télévision quand il parlait des agissements "politiques" de madame Dati. Quel contraste entre ces deux personnages ! Triste période !

11 février 2009

L'an pire...

Puisqu'on en arrive même à le "con parait" :

sarko-napoleon-web.jpg
merci à Christian

Clin d'oeil à Philippe Geluck et à son chat "pitre"

af499392cedf0abc5418b1e549b05844.jpg
30ba4870439a8760efcaa857b94a041c.jpg

 

 

b3e3219e1ee85439f7e951c26e08f74e.jpg

 

 

10 février 2009

Fest'ifolie's de Ste Anastasie

Vendredi 5 juin 2009 : patricia-kaas-revient-avec-kabaret,339723.jpgPatricia Kaas à Sainte Anastasie ! pour la deuxième éditions des Fest'Ifolie's ! A ne pas rater et ça sera vite plein. Imaginez la place assise à 25 euros et debout à 17 euros... alors que c'est partout au moins 50 euros, ça ne se boude pas.

D'autant qu'il y aura aussi le Jazz band de Caroline, défilés de mode des model's, ...


Elle nous proposera son dernier spectacle "kabaret"
kaas.jpg

S'il fallait le faire, j'arrêterais la terre
J'éteindrais la lumière, que tu restes endormi
S'il fallait pour te plaire lever des vents contraires
Dans un désert sans vie, je trouverais la mer

Et s'il fallait le faire, j'arrêterais la pluie
Elle fera demi-tour le reste de nos vies
S'il fallait pour te plaire t'écouter chaque nuit
Quand tu parles d'amour, j'en parlerais aussi

Que tu regardes encore dans le fond de mes yeux
Que tu y vois encore le plus grand des grands feux
Et que ta main se colle sur ma peau, où elle veut
Un jour si tu t'envoles, je suivrais, si je peux

Et s'il fallait le faire, je repousserais l'hiver
A grands coups de printemps et de longs matins clairs
S'il fallait pour te plaire, j'arrêterais le temps
Que tous tes mots d'hier restent à moi maintenant

Que je regarde encore dans le bleu de tes yeux
Que tes deux mains encore se perdent dans mes cheveux
Je ferai tout plus grand et si c'est trop ou peu
J'aurais tort tout le temps, si c'est ça que tu veux

Je veux bien tout donner, si seul'ment tu y crois
Mon cœur veut bien saigner, si seul'ment tu le vois
Jusqu'à n'être plus rien que l'ombre de tes nuits
Jusqu'à n'être plus rien qu'une ombre qui te suit

Et s'il fallait le faire

Texte de la chanson qu'elle doit chanter à l'eurovision. On m'a retiré sans explication le clip pourtant officiel de cette chanson. Dommage et ridicule!

09 février 2009

Une poulide istôri de chez "Mado"

C'est un site vraiment passionnant tenu par Georges Mathon : Nemausensis.com.

J'y ai trouvé cette histoire savoureuse. Je vous la propose et l'ai traduite dans la note précédente si vous ne comprenez pas notre patois : 

Une page, en patois local,

écrite et racontée par notre ami Maurice Fraysse.

 ***

   

L’autre jour ma pichote me digué :

 « Papet, on va manger chez Magdo, emmène moi chez Magdo. »

 M’a fa veïre lou camin é l’aï emména manja « chez Mado ». Maï, couquin, aï esta conntent dou viaje !

M’an adu un sanviche qué, bade qué badaras, moun dentier ere pas proun gran ! « Pichote, de qué i a tant aqui dédins ? »

« Eben, me digué ma péquélette, c’est du painaméricain avec un bifetèque aux hormones, des tomates aux géhèmes et du kécheupe ».

 

« O fan de pié ! Podé pas manja aco, aï jamaï manja tant de saloupa¨é. Vole pas manja des hormones, des géhènes des kécheupes et des américounïé ».

« Mais, papet, ça se passe comme ça chez Magdo »

Aho ? é déqué se bèn amé tout aco, de Coste dou Rosé ? »

« Non ! tu peux choisir entre du caca - cola et de l’eau avec un coquetèle de chlore et de nitrate ».

 

« O couquinasse ! Mont’eï aquèle Mado qué i é digué dous mots ! Eben la Mado l’aï pas viste. M’en fa un tas de conté e de gran discours que i aï ren coumpres, mais la Mado, l’aï pas viste. Crese que a tant vergougno de sa biasse que voou pas sourti de darrié si fourneu.

Tan ben, ma pichotte a esta countente : i an baä un arleri, une counnaïé, un pokémon, crèse.

Alors i aï dit a ma péquélette :

« Vuole pus entendre parla d’aquele sartan de Mado que voou empouisonna, lou cos que ven annem manjà chez José Bové

 

 

Une poulide istôri de chez "Mado"

Traduction pour mon ami Ulysse notamment de cette "jolie petite histoire de chez Mado" :

 L'autre jour, ma pitchote me digué:

L’autre jour ma petitoune me dit :

« Papet, on va manger chez Magdo, emmène moi chez Magdo. »

Papé, on va manger chez Mac Do, emmène moi chez MacDo

M’a fa veïre lou camin é l’aï emména manja « chez Mado ».

Elle m’a montré le chemin et je l’ai emmenée manger « chez Mado »

Maï, couquin, aï esta countent dou viaje !

Mais coquin ! j’ai été content du voyage !

M’an adu un sanviche qué, bade qué badaras, moun dentier ere pas proun gran ! « Pichote, de qué i a tant aqui dédins ? »

M’ont donné un sandwich que, ouvre que tu ouvriras, mon dentier n’était pas assez grand ! petite, qu’est ce qu’il y a tant là dedans ?

« Eben, me digué ma péquélette, c’est du painaméricain avec un bifetèque aux hormones, des tomates aux géhèmes et du kécheupe ».

Et bien, me dit ma petitoune, c’est du pain américain avec un beefsteak aux hormones, des tomates aux OGM et du ketchup

« O fan de pié ! Podé pas manja aco, aï jamaï manja tant de saloupa¨é. Vole pas manja des hormones, des géhènes des kécheupes et des américounïé ».

Oh Fan des pieds ! Je ne peux pas manger ça, j’ai jamais mangé tant de saloperies. Je veux pas manger des hormones, des « GM », des ketchup et des américaneries

« Mais, papet, ça se passe comme ça chez Magdo »

Aho ? é déqué se bèn amé tout aco, de Coste dou Rosé ? »

« Non ! tu peux choisir entre du caca - cola et de l’eau avec un coquetèle de chlore et de nitrate ».

 

« Mais papé,« ça se passe comme ça chez Mac Donald ! » »

« Ah ? et qu’est ce qui se boit avec ça ? un costière (ou un coup) de rosé ? »

« Non ! tu peux choisir entre coca cola et de l’eau avec un cocktail de chlore et de nitrate ».

« O couquinasse ! Mont’eï aquèle Mado qué i é digué dous mots ! Eben la Mado l’aï pas viste. M’en fa un tas de conté e de gran discours que i aï ren coumpres, mais la Mado, l’aï pas viste. Crese que a tant vergougno de sa biasse que voou pas sourti de darrié si fourneu.

Tan ben, ma pichotte a esta countente : i an baä un arleri, une counnaïé, un pokémon, crèse.

 

Oh coquinasse ! Montre moi cette Mado que je lui dise deux mots !

Et ben la Mado, je l’ai pas vue. On m’a fait un tas de contes et de grands discours que j’ai rien compris, mais la Mado, je ne l’ai pas vue. Je crois qu’elle a tellement honte de sa nourriture qu’elle n’a pas voulu sortir de derrière ses fourneaux.

 

Aussi bien, ma petitoune a été contente, elle a bu un ( ?arlésienne ou comique au sens de pas fiable ) arleri, une connerie, un pokémon, va savoir .

Alors i aï dit a ma péquélette :

« Vuole pus entendre parla d’aquele sartan de Mado que voou empouisonna, lou cos que ven annem manjà chez José Bové »

 

 

Alors, j’ai dit à ma péquélette : « Je ne veux plus entendre parler de cette (poêle à frire) espèce de Mado qui veut nous empoisonner, la prochaine fois on ira manger chez José Bové »

 

06 février 2009

Sarkozytrone...

sarko-tele-echevin.jpgMerci à Echevin
un-seul-manifestant ougen.jpgMerci à Ougen
sarko-teve erby.jpg
Merci à Erby

04 février 2009

Les pelharots

De temps en temps passaient dans le village des fataires, à la recherche de quelques vieux chiffons ou peaux de lapins. J’entend encore leur voix qui résonnait dans la rue :

fataire.jpg« Fatas ! fatas ! veilhs ferres ! pels de lebra, pels de lapin ! »

 

Il y en avait un qui venait de Vezenobres, un grand et maigre qui gueulait « Allons, mesdames, videz vos greniers, vous ferez le bonheur du pauvre chiffonnier » et il chantait « fatas, fatas, pels de lebra, pels de lapin, lou fataire  es oun coquin ! » (chiffons, chiffons, peaux de lièvre, peaux de lapin, le chiffonnier est un coquin). On les craignait bien un peu, et les parents ne se génaient pas pour s’en servir quand on n’obéissait pas : on va te donner au fataire qui t’emportera dans son grand sac : « te vai  mestre dens sa saca e t’emporterà. Te veirem pas pis ». (il va te mettre dans son sac et t'emportera, on te verra plus)

On n’y croyait pas bien sûr, mais on s’en approchait pas trop près quand même.

Ces peaux de lapins que les paysans gardaient « empégués sur les murs, ils ne les trouvaient jamais à leur goût. Bien sûr, comme ça, ils donnaient pas cher (nous dit L. Chaleil dans son livre « la mémoire du village »).Et c’est vrai que de toute façon, c’était pas des gens bien riches, et ils allaient souvent de village en village sur leur seules jambes !

« Fatas ! fatas ! veilhs ferres ! pels de lebra, pels de lapin ! » « lou fataire es oun coquin »

 NB. J’ai écrit fataire, mais bien sûr vous avez lu et prononcé « fataïre », pelharot vous avez dit « péillarot »… et lapin ou coquin : « lapiinn et coquiinn »...pas pis se dit pas peuss...

 ah ce patois aimé de mes grands parents qui nous était "interdit"! C'était pourtant une belle langue, si imagée, surtout quand on se faisait engueuler et que grand-père nous menaçait de nous couper les oreilles en pointe...c'était si joli en patois!

01 février 2009

manif estations, prefet station !

Delize.JPG

Merci à Delize

LA CALMETTE sous haute tension (suite ?)

30la-calmette-14bis-0606.JPGPour la première fois, et malgré le nombre incalculable d'études réalisées de façon "objective" (humour) par notre distribureur d'électricité ... la justice suggère un lien entre la présence de lignes à haute tension et des effets sanitaires sur des animaux !

La RTE, filiale d'EDF a été condamnée à payer 390 000 euros d'indemnités à une famille d'agriculteurs corréziens à Tulle. Depuis des années les animaux souffraient d'hémoragies, d'ulcères, de mammites, et les veaux ou les jeunes porcs étaient victimes de surmortalité. Les agriculteurs ont déplacé les bâtiments à un km de la ligne, et constaté la disparition des problèmes. Certes on ne peut que "constater" après avoir éliminé les autres causes possibles et non "prouver" directement, EDF va donc faire appel, et le jugement ne fait pas état d'études prouvant le lien direct entre champs électromagnétiques et effets sur la santé - mais pour la première fois les éléments à charge sont si probants que la Justice a jugé dans ce sens !

Et dire qu'il n'y a pas si longtemps ON nous assurait sans sourciller qu'il serait possible de construire sous les lignes à haute tension qui défigurent nos collines !!! "Pas de risque"selon Edf nous affirmait-on ...Espérons que ce projet un peu hasardeux, heureusement freiné, ne verra jamais le jour !

Vendredi 30 janvier, le Midi Libre titre à la Une :

lignes hte tension.JPG
Bon d'accord quand on se rend page 5 du deuxième cahier "France", il n'y a pas plus d'article sur les lignes à haute tension que de beurre ... mais on le trouve page 4, OUF, l'erreur n'est pas trop grave, nous dirons qu'ils ont dû être perturbés par les grèves de la veille !
L'article, rappelant quand même que 21 000 km de lignes Haute Tension sillonnent l'Hexagone. Espérons que les soupçons (notamment pour la maladie d'Alzeimer) ne soient jamais prouvés ! tant que se ce sont que des "états dépressifs" ... que l'on décèle !