Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03 septembre 2008

Histoire des caves coopératives (suite et fin ?)

Coopératives en péril
 

4b848c2d295c6c22d314bc6852c83c47.jpg

Aujourd'hui l'urbanisation dévorante rattrape les coopératives, très souvent enclavées, encerclées de villas qu'elles surplombent de leur masse et incommodent parfois aussi... Cette évolution urbaine défavorable s'ajoute aux contraintes économiques. Les créations liées à une viticulture " productiviste " marquent bientôt le pas et, à partir des années 1960, la recherche d'une plus grande qualité et les regroupements de sociétés fragilisent de nombreuses coopératives, réduites aujourd'hui à la fonction de dépôt ou de caveau de vente. Quelques unes sont certes reconverties, mais le temps des ventes et des démolitions semble venu en raison d'une pression foncière considérable (Montpellier, Marsillargues, Castries, Coumonsec, Gigean, etc.) [Caves coopératives, un patrimoine en danger, Midi Libre, 27 décembre 2004]. Dions aujourd'hui...

Commentaires

bonsoir lacalmette et gros bisou

Écrit par : saadou | 01 septembre 2008

Salut Calmette! Merci de tes compliments. C'est un plaisir...de faire plaisir!

Quand aux coopératives - qui ont été la prolongation de la propriété paysanne et une arme à l'époque où les acheteurs de raisins ruinaient à leur guise les producteurs - elle peuvent et doivent demeurer, mais en balayant devant leur porte. Les présidents étant souvent plus proches des objectifs des photographes de la presse que de ceux de leur cave...

Aïoli!

Victor

Écrit par : Victor | 02 septembre 2008

rien a voir avec ta note, je te signale qu'un grande page blanche s'affiche en ouverture de ton blog
bises

Écrit par : ginette | 04 septembre 2008

Heureusement il en reste qui font d'excellents vins :Fontès, Villevayrac, Pomerols, cabrières etc ...

Écrit par : ulysse | 06 septembre 2008

Salut,
Des pbs avec l'eau, le vin!
Je boirais un canon à ta santé avec le "clinton" que j'obtiens en grappillant les vignes abandonnées.
Bye;

Écrit par : Clement | 29 septembre 2008

Les commentaires sont fermés.