Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 janvier 2008

Les communes (suite)

349ef3db9676f02396f6caca821a8094.jpgLe décret du 10 brumaire an II (octobre 1793) unifie le statut des communes, leur délimitation s’inspire très largement de celle des 44 000 paroisses constituées au Moyen-âge.

 

Le décret précise que les corps municipaux auront 2 fonctions : une propre au pouvoir municipal, l’autre à l’administration générale de l’Etat. Elus par les citoyens « actifs » (sujets payant au moins une contribution égale à 3 jours de travail)…

 

La Loi du 5 avril 84 affirme le principe de l’élection du maire par le conseil municipal et reconnait l’autonomie communale. Les municipalités acquièrent ainsi le statut de collectivité territoriale.

 

Le Gouvernement Mauroy, loi du 2 mars 1982, « relative aux droits et libertés des communes… » permet l’évolution de la situation avec le principe de répartition des compétences entre collectivités et Etat, ainsi que la répartition des ressources publiques.

 

Les "communes"

A l’occasion des futures municipales, un petit rappel historique :

Les communes… apparues au XIe siècle, s’instituèrent en se dotant de règles autonomes visant à servir de contrepoids à l’autorité seigneuriale.

Elles furent en mesure d’élire leurs magistrats, de définir des règlements propres à la cité et de déterminer le niveau de charge fiscale. 2ab6c6f0f8a0139efc51b43cd190c746.jpg

Des prérogatives jamais remises en cause depuis et que la décentralisation a contribué à renforcer.

En se dégageant des contraintes féodales, pour le bonheur du roi de France, Louis VI a à cœur de ménager ces précieux auxiliaires pour diminuer les marges de manœuvre de ses vassaux…

Dès lors qu’elle est reconnue juridiquement et politiquement, la commune peut se doter d’un représentant. C’est chose faite au XIIe siècle, avec l’apparition du « maire »(le mot maior faisant référence au représentant du domaine : celui qui administre le village pour le compte du seigneur).

Louis XIV procède à la création d’offices dans les villes avec des « maires perpétuels » destinés à remplacer les représentants élus…et à renflouer les caisses de l’Etat, car ce sont des charges payantes. Souvenez-vous des mots célèbres du comte de Pontchartrain en 1700 : « Chaque que fois que votre Majesté crée un office, Dieu crée un sot pour l’acheter ».

Les 14 décembre 1789, les communes se substituent officiellement aux paroisses, par souci d’uniformiser le territoire. En même temps apparaissent les « départements » et les « cantons ».
32feedde384ac79d039f6ef2a4564b28.jpg

Le décret du 10 brumaire an II unifie le statut des communes, leur délimitation s’inspire très largement de celle des 44 000 paroisses constituées au Moyen-âge.

(à suivre)

28 janvier 2008

le dragueur fou a encore frappé

db10158701b9f1efb65cbff1104b65f5.jpg
78877bc9b0129dba2cdfc0d56da523d5.jpg
dcd43917c488ba134c34fbd345ccdad0.jpg

19:55 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

27 janvier 2008

Ah ! les quinqua...!

add38cc28f285fca50a4796930b872e4.jpg

20:34 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24 janvier 2008

Le nouveau cimetière

Le 3 août 1883, M. le chanoine Carle bénit le nouveau cimetière, route de Sommières. Notre cimetière actuel a donc aujourd'hui 115 ans. Le petit cimetière "protestant"adjacent a été construit tout à côté, signe d'une paix (relative) retrouvée entre catholiques et protestants.

d16cf7fa61b4962a668b2db1affbf376.jpg

Ironie de nos appellations "concession à perpétuité", l'ancien cimetière disparait. Je devrais dire les anciens cimetières...Le catholique se trouvait à l'emplacement actuel du parking où a lieu la fête du village (emplacement de l'orchestre et buvette de la JFC). Le cimetière protestant était à l'emplacement de l'actuel bureau (ex chateau d'eau) de l'Office National de la Chasse et de la faune sauvage.

Ainsi va l'histoire... j'irai danser sur vos tombes aurait pu dire le troubadour calmettois...

juste, pour rire un peu (fin)

3b94043492fdd1333d390f3e72d968a8.jpg
65e406a429a25cd6b2bd60094cacef4d.jpg

 

10:20 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

juste pour rire un peu...

2b29ad1ea892332ff7c812773d1393a6.jpg
03adcbe0e83db5ab72d3310d4b4a0a2a.jpg
390cac35a02b1427c5c3d2bfb52bd2c0.jpg
7781aa7f56cd6fc58edaffacbe74d68b.jpg
9e892d627e62f43ad3406ebbcfe51599.jpg
9aa38f2f71cd3ce6957109ac46b9be24.jpg
9cd86b4dd3482b4dd5207ad8d7a9a651.jpg
HI ! HI ! HI ! (à suivre, na !)

09:10 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23 janvier 2008

La cloche de notre église

"Au mois de novembre 1882 a lieu le baptême d'une seconde cloche. Le fondeur est M. Baudouin, de Marseille. Le parrain, M. Gondret Antoine et la marraine Sophie Pouget, se montrent généreux.

597c300aebd68af4412e9cc55976c288.jpg

L'orateur de la fête, M. le chanoine Edmond Chapot, missionnaire apostolique, ravit les coeurs par son éloquente parole. Le soir même, la cloche est montée par les soins dévoués de MM. Eloi Montbrun et Auguste César ( mes deux ancêtres directs), maçons de La Calmette.

Bientôt elle annonce, au loin, par ses notes argentines qu'à La Calmette le bon Dieu est aimé"

Comme j'aime entendre ces cloches sonner ! qu'elles me donnent l'heure ou m'appellent à l'office, qu'elles m'indiquent un enterrement ou me signalent un mariage, elles me rassurent toujours et me rappellent mon enfance bénie dans ce village où j'ai grandi.

Maintenant, que je sais mes deux arrière grands parents, unis dans leurs efforts pour la hisser en haut du clocher, mon émotion n'en est que plus grande. A ce moment-là, ils ne savaient pas que leurs enfants allaient s'unir... merci à vous mes aïeux de m'avoir ainsi montré un peu la voie.

22 janvier 2008

les blondes à La Calmette

f3c8f3b0a3db4fb29af2bfadd055db06.jpg

20:39 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : la calmette |  Facebook |

21 janvier 2008

Il y a cent ans... les vieux métiers à La Calmette

poursuivant ma note d'hier, je vous invite à découvrir les métiers à La Calmette en janvier 1008, il y a cent ans aujourd'hui. J'aurai l'occasion de revenir sur cette histoire. Je vous livre les lignes de l'abbé Lamoureux, 17 ans curé du village) :

« Fabriquant de chaud (voir note sur le four à chaud): M. Martin Henri

Distillateurs : MM. Béchard Joseph, Auger Prosper.

1240b9fd4c0600ff82c606bb30dd1563.jpg

Voiturier : M. Bouard Augustin (note à venir sur son histoire et sa lutte contre le premier « car »). Départ de La Calmette à Nîmes lundi (marché oblige…), jeudi, samedi à 7 heures du matin et retour le soir à 4 heures.

706bcc9d70f6650d55ff8f8f716168ed.jpg

Epiciers : MM. Béchard Henri, Veuve Mouret, Montbrun Eloi, Rebuffat  Nathalie, Laurent Martin, Solle Anaïs, Bruguière Andrette, Auger Charles.

Maître d’Hôtel : M. Grasset Joseph.

Cafetiers : MM. Tuffery Ulysse, Laurent Louis, Courtin Louis.

Coiffeurs : MM. Coste et fils, Hébrard Adrien, Auger Louis.

Maçons : MM. César Auguste père et fils, Montbun Eloi, Montbrun Hyppolyte, Ruault Edmond.

Ferblanterie : M. Béhard dit « l’Aimable »

Charron-Forgeron : M. Martin Henri.

Maréchaux : MM. Vialla Adrien, Bourget Louis, Arnassan Louis.

Charron : M.Merle Gaston et ses fils.

Menuisiers : MM. Saumade Albert, Vedel Pierre, Castan Theophile.

Bourreliers : MM.Chabaud Alfred, Hébrard Victorin.

Meunier : M.Platon.

Buraliste : M. Duprey.

Boulangers : MM. Vedel Denis, Martin Théophile, Couderc Fernand.

Marchands d’étoffes : MM. Bérard Marie, Laurent Urbain.

Bouchers : MM. Béchard Henri, Auger Charles, Galand François.

Horloger : M. Chabaud François.

Et maintenant notre tâche est finie, avant de clore ces lignes déjà trop longues, demandons-nous quel sera l’avenir de La Calmette ? Ce que vous le ferez, chers paroissiens.

Voulez vous rester dignes de vos aïeux ? voulez-vous léguer à votre postérité, un héritage précieux et durable ? … »

L’abbé Lamoureux terminait ainsi son histoire de La Calmette en incitant ses paroissiens à donner à leurs enfants une éducation «  virile et chrétienne ».

Je me garderais bien de sourire si ce n’est avec un peu de tendresse, car si heureusement les esprits ont évolué, le fond « valeur humaine » reste le même. Comme lui disons : « A ces conditions, La Calmette restera toujours semblable à elle-même »  et j’ai envie d’ajouter « un village à la campagne » !

Rappel : (en violet : mes ancêtres ou ma famille).Les photos sont tirées du livre de L. Chaleuil "la mémoire du village".

20 janvier 2008

Il y a cent ans ...

s'endormait à Nîmes M. Le Marquis de Valfons.

A La Calmette, écrit l'abbé Lamoureux, la cérémonie (funérailles) prend le  caractère d'un deuil public. Tout la population est présente et témoigne(...) de ses regrets.

(...) il nous plait de donner quelques détails qui, sans avoir grande importance, peuvent être utiles et agréables :

1. ...l'administration municipale, est ainsi composée :

Maire : M. le Marquis De Valfons, Adjoint : M. Coste Etienne, conseillers : MM. Montbrun Eloi, Laurent Joseph, Vedel Denis, Peloux Henri, Salle Pierre, Auger Paul, Belin Joseph, Vidal Felix, Béchard Joseph, Reboul Albin.

Appariteur : M. Auger Louis, Garde : M.Vialla Henri, Cantonnier : M.Peloux Jean, Régulateur de l'horloge municipal : M.Chabaud François

2. Membres du bureau de bienfaisance : MM. Guiraud Louis, ordonnateur, Gaillard Casimir, Hugon David, Vidal Felix.

3.Deux sociétés de secours mutuels sont installées à La Calmette ("St Julien", et "des amis du peuple"... ) Ces 2 sociétés sont prospères, elles assurent en cas de maladie à leurs membres : secours, médecin et remèdes.

4. A l'instar des petites villes, au point de vue des professions, La Calmette est assez bien pourvue: (la suite demain)

J'aime à rappeler qu'ainsi mes ancêtres (les noms en violet) ont oeuvré à faire de La Calmette le beau village où nous vivons, je voudrais bien continuer sur leurs pas. Mais ce n'est pas fini, demain je vous parle des métiers à La Calmette au mois de janvier 1908.

Comme plusieurs dimanche(s) matin déjà :

Nous avons tiré à l'arc !
8321fd303fc89b6ae68e0789d2d51370.jpg

Faut dire que le soleil revenu nous incite à l'action!

Depuis quelques temps en effet, les archers ne se contentent plus du mercredi matin, et nous nous retrouvons aussi le dimanche, avec beaucoup de plaisir, je dois avouer.

J'en profite pour rappeler aux Calmettoises et Calmettois qui seraient interessé(e)s que ces cours sont gratuits, donnés dans le cadre de la Fédération Française de Retraite Sportive par un instructeur agréé FFRS. Ils s'adressent aux 50 ans et plus (quelques exceptions admises). Les arcs d'initiation (et tout le matériel protection, flèches,cibles...)sont fournis la première année par l'association Sports Loisirs Calmettois.

Seule une cotisation annuelle de 33 euros est demandée (assurance, accés aux autres disciplines : gym douce, rando, deux fois par semaine). Vous pouvez vous adresser à la présidente: madame Yvette Montbrun-Maurin  au 04.66.63.17.87.J'espère qu'on me pardonnera ce petit coup de pub.

19 janvier 2008

Aujourd'hui, rando dans les Cevennes

C'était jour de rando, enfin avec un beau soleil d'hiver, après ces jours de pluie qui nous les ont fait annuler depuis le début de l'année!

Pas déçus, donc pour cette remise en jambes de la première rando de 2008, au chateau de Montallet

b5c8cabddc50b02359d2ff181dd0a4d4.jpg
c7e35f860189b01c31095459460754b8.jpg
71c178cccd4505669d249b9ab8f07021.jpg
De beaux paysages avec la neige au loin sur les Cevennes
22e65fd68f418a529fda450a5618b18b.jpg
Puis aprés un bon repas sur l'herbe au soleil, on repart courageusement...99b6bafd75aeec1fbf054286d0fd683f.jpg
cb8f7d2b5ce1f22b4b5f448da0feca4e.jpg

Formidable journée ! Pour bien se "nettoyer" l'esprit, loin des soucis quotidiens.

Et pour terminer, ce petit arbre, tout en danse et tournoiements au milieu des grands frères droits et majestueusement semblables, comme pour leur dire de prendre la vie autrement... me ressemble un peu je crois !

41c52966f68db9a48a7d9936ea8e0494.jpg

un moment de grâce

Hier matin, de La Calmette, dans les brumes dues au soleil après des pluies, on pouvait admirer le Mont Ventoux dans toute sa majesté
f7310f183d68e82638454f678b3fe116.jpg

encore un moment de grâce...

oui, vivre à La Calmette est une chance

16 janvier 2008

quelques infos sur notre nouvel album

Vu sur des sites sympas, des chiffres sur le village (dans notre album : quelques chiffres)99560354e598b5f69cbf9069d63cd4db.png 

Coordonnées du village : 43°55'0" / 4°16'0"

sites sympas : quielire.fr et quielire enfants

13 janvier 2008

Anne Roumanoff allume Sarkozy

Ca fait du bien d'en rire un peu...

http://www.dailymotion.com/video/x3zkyf_anne-roumanoff-sa...

La "Droite cassoulet" ? vous connaissez ?

11 janvier 2008

Histoire (sans parole) d'en remettre une couche

A La Calmette aujourd'hui :

21:00 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

C'est l'histoire d'un ami très chouette...

 img213.gif (35391 octets)

20:30 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

voeux, à la manière de Reizer

416b92d100774a32c2f451bb54b371e3.jpg

Je l'avais oublié celle-là !!!

19:25 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

prenons un peu de la hauteur...

img43.gif (5341 octets)cui, cui, cui

18:50 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Voeux (à la Reizer) suite et fin

4089347bf75a1d1c1999ac388a4efe24.jpg

18:30 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Voeux ( à la Reizer) 1

On va pas se priver ! J'ai offert mes voeux, "à la chinoise" récemment, je ne résiste pas au plaisir de vous les offrir à la Reizer, pour tous ceux qui n'avaient pas la chance de le connaître :

25edc1d19c77ea5b4c0c0ecdf21d31f5.jpg
c0556c942cd4951469bcc4fbc000c0ad.jpg
1b41c80bb0a9526df54a97bc8d8a1f55.jpg
e79ffa929c61e001aa1799efc08c7a74.jpg
4c40fbe6f8fce0bc9994d5615bf941f6.jpg
et comme toujours chez Reizer, l'humour caustique à la fin :
(hi hi , pas encore, ...à suivre)

17:15 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : voeux, Reizer |  Facebook |

Droit de réponse suite

La nuit porte conseil, et je me dis ce matin que c’est peut-être bien de reprendre ce « débat » à tête reposée. Car enfin, sur cette question de l’insécurité et de la nécessité de trouver une parade aux fous dangereux sur les routes et notamment dans les villages, je me rends compte que nous sommes « Hurcule » et moi en parfait accord.

Alors pourquoi cet échange un peu musclé ? Autour d’une table ça aurait tourné plus facilement à un échange constructif (ou au pugilat ?) car c’est seulement sur la méthode que portent nos apparents désaccords.

Si j’essaie d’oublier un instant que nous sommes en période pré électorale (et je doute que cet échange y échappe tout à fait), je voudrais relever un fait très actuel : la fuite en avant comme réponse aux problèmes. Tout le monde voit bien comment notre président de la République ne laisse pas un instant de répit à l’actualité…tous les jours un scoop, occuper tout l’espace médiatique, empêcher de réfléchir, etc.,

Imaginez cette personne qui n’aimant pas son nez a recours à la chirurgie plastique, puis se fait refaire les seins, puis les cuisses, puis puis … vous allez me dire : mais où tu vas ? où est le rapport avec les dos d’âne ? Sarkozy ou cette femme n’ont rien à voir avec !

Comme dans une discussion où on ne laisse pas de temps de respiration et des temps de « silence », l’échange n’apporte rien… comme dans toute fuite en avant le trop devient l’ennemi de ce qui aurait pu être une solution.

Regardez : on met un dos d’âne pour ralentir les voitures à l’entrée du village… mais les automobilistes re accélèrent de suite après…donc on met un 2e dos d’âne, puis un 3e puis… puis, certains « riverains » disent pourquoi dans la rue des trucs et pas dans ma rue des machins ? et bientôt ce n’est pas 10 ralentisseurs qu’on a, mais 20, 50, combien déjà dans notre petit village ? Ne comptez pas vous n’aurez pas assez de vos orteils, doigts, oreilles, jambes et bras !

Soit on continue cette fuite en avant qui donne l’illusion qu’on agit contre le problème, soit on respire, on s’assoit face à la mer et on réfléchit. D’abord dire STOP au trop plein (ce que je tente de faire), ensuite regarder les priorités c'est-à-dire l’essentiel avant l’urgent, puis raisonner dans le sens de l’intérêt collectif.

Bravo d’essayer de faire quelque chose pour l’insécurité,

Pas bravo de prendre de mauvaises mesures que je crois peu efficaces, voire inefficaces.

histoire de ... fin

4ccdea21867cb6404f39194d3eb114b3.jpg
c277a6973a13846ad2710ccb0a09f496.jpg

IMPARABLE !

09:00 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : reizer |  Facebook |

histoire de ...

e69c70288f7dd176f23b86d0e31ac3fc.jpgà suivre toujours

08:00 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reiser |  Facebook |