Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 juillet 2016

N'en déplaise à certains, la Loi c'est la Loi

« Art. L. 350-3. – Les allées d’arbres et alignements d’arbres qui bordent les voies de communication constituent un patrimoine culturel et une source d’aménités, en plus de leur rôle pour la préservation de la biodiversité et, à ce titre, font l’objet d’une protection spécifique. Ils sont protégés, appelant ainsi une conservation, à savoir leur maintien et leur renouvellement, et une mise en valeur spécifiques.

« Le fait d’abattre, de porter atteinte à l’arbre, de compromettre la conservation ou de modifier radicalement l’aspect d’un ou de plusieurs arbres d’une allée ou d’un alignement d’arbres est interdit...

Tout le monde sait bien que tous nos élus sont en mal de reconnaissance...

 

Adieu Liliane

colombes 4.JPGCe matin ont eu lieu les obsèques de Liliane Bonnefond, née Gonzales, décédée à l'âge de 80 ans.

Toutes nos condoléances à la famille

26 juillet 2016

ALERTE : Pont de Dions, à quand le prochain noyé ?

Il fait chaud, et c'est tentant de vouloir se jeter à l'eau quand on passe près d'une rivière... En passant tout à l'heure sur le pont, on a vu plein de voitures et de baigneurs, dont de nombreux enfants.

Sauf que !

Pourquoi la mairie de Dions a-t-elle levé les panneaux qui indiquaient "baignade non autorisée" ?

Les "gens d'ici" savent à quel point ce coin autour du pont est très dangereux, surtout autour des rochers en aval du pont... mais les passants étrangers l'ignorent et surtout, ils suffit qu'ils voient déjà des baigneurs pour croire qu'il n'y a pas de danger. Alors pourquoi ces panneaux ont-ils été enlevés ?

Je suis scandalisé et j'espère qu'ils n'auront pas sur la conscience des morts - ou des malades (n'oublions pas les dramatiques cas de polio il y a quelques années...)

danger.png

Où sont passés ces panneaux qui alertaient les gens ?

 

 

 

Et le jeune Antoine devient « Charrade »

Un Calmettois dans les arènes, après tant d'autres raseteurs issus du village...

Tout petit, Antoine avait une peur bleue des taureaux. Est-ce la raison qui l’a conduit à se confronter à eux ? Après les vachettes, il s’inscrit à 14 ans à l’école taurine de Bouillargues, et rejoint enfin l’école de Sommières. 2012 à 2014, il cumule de nombreux prix, plusieurs graines de raseteurs et le trophée Belmonte à Lunel.

Passé en Ligue en 2013, il entame sa première année à l’Avenir l’an dernier mais devra arrêter, la mort dans l’âme, après un accident au cours d’une course à Redessan.

Après avoir suivi un programme de remise en forme et d’entrainement cet hiver, accompagné d’un régime nutritionnel strict, il démarre cette saison 2016 sans tourneur et laisse ses concurrents prendre beaucoup d’avances. En avril, il rencontre Olivier Abbal qui accepte de le seconder. Depuis, il remonte inexorablement le classement, avec 15 à 20 points à chaque course.

«Ce n’est pas facile quand on est classé, la pression monte de plus en plus, aussi bien avec les autres raseteurs, en piste c’est chacun pour soi, contrairement à l’ambiance de camaraderie du temps des emboulés, qu’avec le public qui attend toujours plus de ceux qui sont en tête du classement».

Après son premier trophée à Beauvoisin (prix Aimé Rigon), Antoine cumule les succès, meilleur raseteur (Sommières, Vallabrègues, Laudun), trophée Guy Aubert, vainqueur du trophée melon d’or, etc.

«La peur ? Elle est toujours là, même si ce n’est plus de même nature et il m’arrive de passer quelques nuits blanches quand je sais qu’il y aura certains taureaux le lendemain. Pourtant, c’est fantastique et je me donne à fond. Le travail, les filles, les copains passent nécessairement au second plan», dit-il en riant.

Aujourd’hui, Antoine a décroché un contrat aidé avec la mairie. Il doit prendre des jours de congés quand la semaine est trop chargée. Plus tard, il envisage d’être à son compte pour pouvoir s’organiser, car c’est difficile de concilier les deux, surtout en pleine saison. Il s’entraine tous les soirs avec un ami dans les arènes de Saint-Chaptes, avec un frontal.

« Mon petit frère suit le même chemin, il est sacrément meilleur et s’impose déjà à 15 ans, à l’école de Sommières ».

Alors, bientôt les frères Charrade dans les arènes ?

En attendant, le jeune Antoine poursuit son rêve de podium et a gagné à 21 ans le droit d’être «Charrade» dans les pistes taurines en faisant un grand honneur à notre village. Au classement provisoire, Antoine est deuxième à L'Avenir derrière Vincent Marignan.

raseteur, antoine charrade, course camarguaise, la calmette

Antoine, deuxième actuellement du trophée de l'Avenir

Quelques uns de ses derniers trophées

raseteur,antoine charrade,course camarguaise,la calmette

raseteur, antoine charrade, course camarguaise, la calmetteraseteur, antoine charrade, course camarguaise, la calmetteraseteur, antoine charrade, course camarguaise, la calmetteraseteur, antoine charrade, course camarguaise, la calmetteraseteur, antoine charrade, course camarguaise, la calmetteraseteur, antoine charrade, course camarguaise, la calmetteraseteur, antoine charrade, course camarguaise, la calmetteraseteur, antoine charrade, course camarguaise, la calmette

Une petite Lola est née


naissance 1.jpgLola est née le 19 juillet, comblant de bonheur ses parents Anais et Frédéric Bezin ainsi que sa mamie Christine, notre sympathique conseillère municipale
.

Une petite Lola est née


naissance 1.jpgLola est née le 19 juillet, comblant de bonheur ses parents Anais et Frédéric Bezin ainsi que sa mamie Christine, notre sympathique conseillère municipale
.

25 juillet 2016

A propos de nos arbres de l'allée de Braune

Pour la défense de notre patrimoine 

Petite information, pour alimenter la réflexion des Calmettois et Calmettoises qui aiment leur village, le collectif pour la défense des arbres de l’allée de Braune signale aux élus qu’une Loi vient d’être votée, le 20 juillet 2016, Sénat et Parlement :

Loi votée le 20 juillet 2016 :

Après l’article L. 350-2 du code de l’environnement, il est inséré un article L. 350-3 ainsi rédigé :

« Art. L. 350-3. – Les allées d’arbres et alignements d’arbres qui bordent les voies de communication constituent un patrimoine culturel et une source d’aménités, en plus de leur rôle pour la préservation de la biodiversité et, à ce titre, font l’objet d’une protection spécifique. Ils sont protégés, appelant ainsi une conservation, à savoir leur maintien et leur renouvellement, et une mise en valeur spécifiques.

« Le fait d’abattre, de porter atteinte à l’arbre, de compromettre la conservation ou de modifier radicalement l’aspect d’un ou de plusieurs arbres d’une allée ou d’un alignement d’arbres est interdit, sauf lorsqu’il est démontré que l’état sanitaire ou mécanique des arbres présente un danger pour la sécurité des personnes et des biens ou un danger sanitaire pour les autres arbres ou bien lorsque l’esthétique de la composition ne peut plus être assurée et que la préservation de la biodiversité peut être obtenue par d’autres mesures.

« Des dérogations peuvent être accordées par l’autorité administrative compétente pour les besoins de projets de construction. 

« Le fait d’abattre ou de porter atteinte à l’arbre, de compromettre la conservation ou de modifier radicalement l’aspect d’un ou de plusieurs arbres d’une allée ou d’un alignement d’arbres donne lieu, y compris en cas d’autorisation ou de dérogation, à des mesures compensatoires locales, comprenant un volet en nature (plantations) et un volet financier destiné à assurer l’entretien ultérieur. »

allée de braune.jpg

Allez ! encore un effort... et on verra qu'une allée piétonne et cyclable, avec une seule voie pour les automobilistes, pourrait répondre aux impératifs d'écoulement des eaux sans détruire ces arbres et en redonnant à cette belle allée son objectif de promenade ! avec un peu d'imagination 

858311123.jpg

humour_gag_joke_le_chat_ecologie-520x393.jpg

24 juillet 2016

Maladie de Lyme, l'alerte par Midi Libre de ce jour

obs 001.jpgAprès l'excellent dossier de la semaine dernière dans l'Obs, l'alerte lancée par 100 médecins est reprise dans le quotidien Midi Libre. Les tests en France seraient déficients et ne permettraient pas de déceler à temps cette maladie qui a pourtant des conséquences dramatiques pour ceux qui la contractent...

Un plan d'action national vient d'être lancé. Vraie prise de conscience ou leurre pour calmer les malades de plus en plus mobilisés ? titre l'Obs.

N'hésitez pas à lire sur midi libre :

lyme 1.JPG

Chante-coucou, le programme d'août

Après un mois de juillet orienté vers les JO et le Brésil, le centre aéré Chante-Coucou envoie "les petits débrouillards" vers les paysages et les traditions de la Camargue...

 

Le programme à venir bientôt sur le blog de La Calmette mais vous pouvez déjà vous adresser au directeur chante-coucou@lespetitsdebrouillards.org ou 07.60.04.11.88

IMG_7555.JPG

L'année dernière, les petits débrouillards et les jeux d'eau

23 juillet 2016

Sur Midi Libre d'aujourd'hui

ml23.7.16.JPG

20 juillet 2016

Sur Midi Libre d'aujourd'hui

Quand on protège le patrimoine dans nos villages...

cave cooperative st theo.jpg

19 juillet 2016

Sur Midi Libre d'aujourd'hui

ml19.7.16.JPG

18 juillet 2016

Sur Midi Libre aujourd'hui

ml18.7.16.JPG

15 juillet 2016

Fermeture de la médiathèque

fermeture biblio 2016.jpg

La médiathèque sera fermée du lundi 8 août  au vendredi 26 août 2016 inclus. Réouverture lundi 29 août à 14 heures.

Pensez à réserver vos livres pour l'été...

Claudine publie ses poèmes dans « la dame de cœur »

Portrait d'une poétesse calmettoise

Il y a 23 ans Claudine et Daniel Bruyer sont venus du Pas-de-Calais s’installer dans notre village avec leurs trois enfants. Travaillant à la poste, ils souhaitaient vivre dans le midi et se sont rapidement intégrés. Adhérents à l’APE (parents d’élèves) et surtout fans de pétanque, l'intégration a été plus facile.

Claudine a également participé à des associations, notamment à Art Création où elle a fait de la peinture sur soie. Féru de tennis de table, le couple joue souvent avec les enfants dans le jardin familial. Claudine a une autre passion, l’écriture, avec même un roman il y a quelques années.

Après sa maladie, sa rencontre avec d’autres femmes malades au Point Ligue Contre le Cancer de La Calmette lui fait comprendre l’importance de partager et de mettre des mots sur ses douleurs et sur ses peurs. Elle le fera alors à sa manière à elle, à travers des poèmes remplis d’émotion. Depuis longtemps elle écrivait des poésies et ses amis lecteurs l’ont poussée à publier un recueil dans lequel elle mêle des poèmes d’enfance aux plus récents.

«Tous ne sont pas tristes, dit-elle, la plupart sont légers et plein d’espoirs. Je n'écris pas, je joue avec les mots. J'essaie de les rendre viants comme un marionnettiste avec sa poupée. J’ai publié ces vers, comme un exutoire à la maladie, mais aussi en reconnaissance de ce que la Ligue m’a apportée, notamment la sophrologie et l’atelier «image de soi» ».

Elle s’engage à reverser la moitié de ses gains pour la recherche contre le cancer et dédicacera son livre pour «octobre rose» à Sommières et à La Calmette. On peut se procurer son ouvrage (7.90 €) sur Amazone.fr ainsi qu’au bureau de tabac où M. et Mme Tabusso l’ont mis gracieusement à la vente.

 

Contact : Claudine Bruyer 04 66 63 17 11 (le soir de préférence)

ou sur https://www.amazon.fr/dame-coeur-Claudine-Bruyer/dp/15331...

Claudine bruyer, la dame de coeur, la calmette

Claudine bruyer, la dame de coeur, la calmette

Claudine... un peu avant

Claudine bruyer, la dame de coeur, la calmette

 

12 juillet 2016

Challenge Pierrot Bérard sur fond de canicule

Samedi 9 juillet, le challenge Pierrot Bérard, organisé par l'entente bouliste calmettoise-rouvièroise, s’est déroulé sur le terrain stabilisé sous une chaleur écrasante.

Le concours de boules à la mémoire de Pierre Bérard avait dû être reporté à cause des orages et c’est encore à cause de la météo qu’il faillit être annulé, mais cette fois –ci à cause  de la canicule. En effet, seules 16 triplettes se sont présentées, les habitués étant retenues probablement par les 38° affichés qui régnaient sur le boulodrome du stade au premier jet de "cochonnet".

Malgré cela, c'est dans la camaraderie et la bonne humeur que les équipes de bon niveau se sont rencontrées, jouant jusqu'au bout. On retrouvera en finale deux équipes sympathiques formées d'un côté par Gillot, Ludovic et  Clutier et en face Zanzerlet, Tin-sing et Rives qui  l'emporteront sous les applaudissements. Les récompenses ont été remises en fin de journée et les finalistes se sont prêtés à la photo souvenir accompagnées par le président du club Marcel Molinier, l'arbitre officiel J.Louis Fernandes et Julien Bérard, le fils de Pierre avec son fils Gautier dans les bras.

Contact : Marcel Molinier 04.66.81.02.43

 

Photo0015[1].jpg

 Les deux équipes finalistes entourées du président (accroupi), de l’arbitre et de Julien et Gautier Bérard

Paru sur midi libre aujourd'hui

ml12.7.16.JPG

09 juillet 2016

La JFC innove en 2016

La Jeunesse Festive Calmettoise met en place le repas des villageois le JEUDI 18 AOÛT à partir de 19h dans le parc de la mairie avec le groupe REPLAY

Les inscriptions sont ouverte à partir du Mardi 12 juillet à la boulangerie GIRARD à la Calmette. 200 réservations.

13567309_297292643947762_3760305556631139050_n.jpg

 

 
 
 

08 juillet 2016

Sur Midi Libre d'hier et aujourd'hui

ml8.7.16.JPG

ml7.7.16.JPG

07 juillet 2016

Repas champêtre de la FNACA

 

Le comité FNACA de La Calmette a organisé son repas de fin de saison mercredi sous les frais ombrages du bord du Gardon du côté de Saint-Chaptes. Ils se sont retrouvés 80, adhérents et sympathisants pour profiter des bonnes grillades et passer une agréable après-midi à participer à des jeux de cartes, quelques parties de pétanque et de discussions animées.

La journée s’est ensuite prolongée tard dans la soirée, « après le repas du soir qui a permis de finir les nombreuses « victuailles », dit Francis Martin, le président, et nous nous sommes donné rendez-vous pour l’année prochaine ».

repas fnaca.jpg

DSC_0154.JPG

DSC_0167.JPGDSC_0199.JPGDSC_0205.JPG

DSC_0147.JPG

05 juillet 2016

Déjà, il y a 5 ans, l'inquiétude... un article de mars 2011

19 mars 2011

L'allée de Braune : patrimoine végétal de notre village

Le patrimoine du village n’est pas fait que de pierre et de crépis. Il est également végétal et vivant.

En effet, l’allée ombragée des platanes centenaires qui accueille le visiteur venant d’Alès et relie le pont de la Braune au village en est un superbe exemple. Vieille de plus d'un siècle, cette allée d'arbres était appelée "la promenade", du temps où seuls les piétons et chevaux l'empruntaient, bien heureux d'être à l'ombre sous le soleil de plomb de nos étés. On se sentait "accueilli" avec la fraîcheur bienveillante des feuillages.

858311123.jpg

Sous les frondaisons, la "promenade"

Cette allée était entretenue par la DDTE tant que la route était départementale. Déclassée, elle va devoir être entretenue par la municipalité maintenant, et le coût de cette opération est loin d’être négligeable. Elle n’est pas protégée par l’Office Nationale des Forêts. Alors ? Va-t-on voir disparaître cette magnifique allée parce que son entretien est trop onéreux ?

Va-t-on inventer une question de trottoir difficile à faire ou de maladie des arbres pour s’en débarrasser ? Heureusement qu’on n’a pas prévu de « tram » à La Calmette, comme à Nîmes par exemple…

On trouvera bien un chauffeur de bus mécontent, ou un riverain grognon, mais l’allée de Braune pourtant fait la fierté des Calmettois. S’il y passait moins de voitures elle referait le bonheur des promeneurs, comme autrefois, des sportifs et bien entendu des oiseaux et des rongeurs qui l’habitent.

 

197652811.jpg

Pour devenir un village fleuri, il ne suffit pas de planter des fleurs dans des bacs, il convient aussi d’entretenir ses arbres et de les protéger.

 

Commentaires

Oh non j'espère bien que ces arbres ne vont pas disparaître. C'est sûr c'est plein de défauts et d'emm... les arbres au milieu des villages : ça perd ses feuilles, ça fait des bosses sous le goudron, ça tombe des branches par grand vent, ça accueille des oiseaux qui font des crottes sur les voitures, ça coûte des sous en entretien, y'en a même des fois qui traversent la route sans prévenir,... mais comme vous le dites si bien ils agrémentent le paysage depuis cent ans, ils font de l'ombre, et aussi ils nous aident bien a respirer.
Flûte si on devait couper au pied tout ce qui se met en travers de nos routes y'aurait plus grand monde debout !

Écrit par : Pat | 17 mars 2011

Tu as raison Pat, et j'espère bien que ça n'arrivera jamais car celui qui prendrait cette liberté aurait bien du mal derrière à se justifier. Souhaitons que soit trouvée une meilleure solution et qu'on arrivera à les préserver.

Écrit par : La Calmette | 17 mars 2011

Oui ! Il faut protéger nos arbres ! Ils font partie du patrimoine de La Calmette, tout comme son église et son moulin. Ne détruisons pas le peu qu'il nous reste ! La Calmette, un village à la campagne, non ?

Écrit par : Amélie | 18 mars 2011

Alerte à l'abattage des platanes de l'allée de Braune ! Un collectif de défense des arbres comme à Nîmes est en cours de création et si la menace s'avère réelle nous ne manquerons pas d'en informer les Calmettois pour qu'ils se mobilisent. Pour l'instant silence radio ... mais on reste vigilants.CCCAA

Écrit par : Collectif Calmettois Contre l'Abattage des Arbres | 19 mars 2011

Bravo ! la municipalité ne doit pas oublier qu'ils ont été élus par des voix écolos, entre autres en colère contre l'ex municipalité qui avait fait couper des arbres sur cette même allée !
Tenez nous au courant sur ce collectif.

Écrit par : une calmettoise | 19 mars 2011

que de bons souvenirs sur cette allée!!!!!notre promenade du dimanche !!l du village au pont petite pose sur le parapet !!pour attendre nos petits copains ( voir amoureux ) alors surtout ne pas detruire cette belle allée !!!

Écrit par : sagesse | 19 mars 2011

que la calmettoise tourne sa langue dans sa bouche avant de dire des co!!!!!! le maire n'a jamais eut la competance de donner l'autorisation d'abattre des platanes.les arbres sont de la competance du conseil general.qu'on se le dise!

Écrit par : juju | 19 mars 2011

Juju tu te trompes, c'est du ressort du CG tant que l'allée de Braune est une route départementale. Or, il semble qu'elle soit déclassée, ou qu'elle va l'être. Si c'est bien ça, les arbres reviennent de la responsabilité de la municipalité. Faudra semander à not'maire.

Écrit par : La Calmette | 19 mars 2011

alors qu'elle ne dise pas nimporte quoi .jusqu'a present un maire quel qu'il soit n'a jamais eut la competance de faire abatre des platanes.

Écrit par : juju | 20 mars 2011

On dirait que Juju a l'air de s'y connaître en droit des collectivités et sans doute a t-il raison ! On ne le jugera pas là-dessus Mais alors pour ce qui est de la compétEnce de l'orthographe, il doit relire son Bécherel ou consulter son dictionnaire, ça c'est sûr. A moins qu'il n'en ait jamais EU.
La Calmette, vous devriez donner quelques petits cours d'orthographe sur votre blog. Même si quelques faiblesses en orthographe n'empêchent pas les gens de vivre, en tout cas bien écrire n'a jamais fait de mal à personne.

Écrit par : Olympe | 20 mars 2011

Chers amis restons cool ! pour l'instant rien ne prouve qu'on va abattre ces beaux arbres et des "sources autorisées" de la municipalité m'ont laissé entendre qu'il n'y avait pas lieu de s'inquiéter et que ce n'était pas à l'ordre du jour... donc "acte".
Nos platanes de l'allée de Braune ne sont pas en danger (pour le moment).

Conservons juste la note comme un article sur notre belle allée "patrimoine végétal de notre village". Merci à tous de vos commentaires.

Écrit par : La Calmette | 20 mars 2011

OUI,en dépit des coupes,il nous reste encore quelques platanes centenaires de 2m de circonférence sur les allées de Braune,44 à l'ouest et 16 à l'est.Ils sont en sursis,menacés par les abattages,les mutilations de racines et les tailles sauvages.Ces platanes n'appartiennent ni aux riverains ni à la municipalité:il s'agit d'un patrimoine communal qu'il convient de protéger et de réhabiliter.
Si l'on n'est pas sensible à cet héritage légué par nos ancêtres (qui faisaient de l'écologie sans le savoir!),si l'on n'est pas touché par la beauté de ces cathédrales végétales , on peut toutefois comprendre parfaitement les ARGUMENTS SCIENTIFIQUES qui démontrent le rôle VITAL de l'arbre dans notre environnement.Une petite piqûre de rappel:
1L'ARBRE PURIFIE L'AIR:
il produit de l'oxygène par la photosynthése.
il absorbe le co2 et autres particules polluantes.
2L'ARBRE EST UN CLIMATISEUR NATUREL:
il rafraîchit l'air ambiant par production de vapeur d'eau et diminue la production de chaleur.
3L'ARBRE AMELIORE LA QUALITE DU SOL:
la litiére de feuilles produit de la matière organique(humus).
4L'ARBRE STABILISE LE SOL:
l'enracinement limite l'érosion.
5L'ARBRE DIMINUE LES RISQUES D'INONDATION:
une partie de l'eau de pluie est interceptée par le feuillage ce qui ralentit sa descente et favorise son infiltration tandis que la litière en emprisonne une autre partie et diminue le ruissellement.
6L'ARBRE PRESERVE LA QUALITE DE L'EAU:
La pollution des eaux de surface est absorbée par les racines au lieu d'être
drainée vers les cours d'eau ou captée par les égouts pluviaux.
7L'ARBRE AMELIORE LE BIEN-ETRE PHYSIQUE ET PSYCHOLOGIQUE:
il crée un environnement plus confortable et plus serein.
Chacun a pu constater le déplaisir à emprunter une voie bétonnée ou goudronnée sans arbre en plein soleil au mois d'août et de quelle façon les places de parking à l'ombre sont prises d'assaut!(en particulier sous les deux pauvres platanes du super U!)

Quand on a pris conscience de cela,que valent les arguments de ceux qui se plaignent de la chute des feuilles(?!) de qelques fissures sur du béton MORT,de bosses sur du goudron MORT face à la formidable usine de VIE
que l'arbre construit?
Abattre des arbres pour ces raisons c'est comme se couper le pied pour éliminer des durillons!
Dans notre village soumis à la pollution automobile(plusieurs milliers de véhicules par jour)à la canicule d'été,aux inondations d'automne la présence de l'arbre est indispensable,tout abattage une aberration.
La municipalité se doit d'intégrer les allées de braune dans le PADD du PLU.

Écrit par : gardien de l'ombre | 30 mars 2011

OUI,en dépit des coupes,il nous reste encore quelques platanes centenaires de 2m de circonférence sur les allées de Braune,44 à l'ouest et 16 à l'est.Ils sont en sursis,menacés par les abattages,les mutilations de racines et les tailles sauvages.Ces platanes n'appartiennent ni aux riverains ni à la municipalité:il s'agit d'un patrimoine communal qu'il convient de protéger et de réhabiliter.
Si l'on n'est pas sensible à cet héritage légué par nos ancêtres (qui faisaient de l'écologie sans le savoir!),si l'on n'est pas touché par la beauté de ces cathédrales végétales , on peut toutefois comprendre parfaitement les ARGUMENTS SCIENTIFIQUES qui démontrent le rôle VITAL de l'arbre dans notre environnement.Une petite piqûre de rappel:
1L'ARBRE PURIFIE L'AIR:
il produit de l'oxygène par la photosynthése.
il absorbe le co2 et autres particules polluantes.
2L'ARBRE EST UN CLIMATISEUR NATUREL:
il rafraîchit l'air ambiant par production de vapeur d'eau et diminue la production de chaleur.
3L'ARBRE AMELIORE LA QUALITE DU SOL:
la litiére de feuilles produit de la matière organique(humus).
4L'ARBRE STABILISE LE SOL:
l'enracinement limite l'érosion.
5L'ARBRE DIMINUE LES RISQUES D'INONDATION:
une partie de l'eau de pluie est interceptée par le feuillage ce qui ralentit sa descente et favorise son infiltration tandis que la litière en emprisonne une autre partie et diminue le ruissellement.
6L'ARBRE PRESERVE LA QUALITE DE L'EAU:
La pollution des eaux de surface est absorbée par les racines au lieu d'être
drainée vers les cours d'eau ou captée par les égouts pluviaux.
7L'ARBRE AMELIORE LE BIEN-ETRE PHYSIQUE ET PSYCHOLOGIQUE:
il crée un environnement plus confortable et plus serein.
Chacun a pu constater le déplaisir à emprunter une voie bétonnée ou goudronnée sans arbre en plein soleil au mois d'août et de quelle façon les places de parking à l'ombre sont prises d'assaut!(en particulier sous les deux pauvres platanes du super U!)

Quand on a pris conscience de cela,que valent les arguments de ceux qui se plaignent de la chute des feuilles(?!) de qelques fissures sur du béton MORT,de bosses sur du goudron MORT face à la formidable usine de VIE
que l'arbre construit?
Abattre des arbres pour ces raisons c'est comme se couper le pied pour éliminer des durillons!
Dans notre village soumis à la pollution automobile(plusieurs milliers de véhicules par jour)à la canicule d'été,aux inondations d'automne la présence de l'arbre est indispensable,tout abattage une aberration.
La municipalité se doit d'intégrer les allées de braune dans le PADD du PLU.

Écrit par : gardien de l'ombre | 30 mars 2011

Je suis ravie "Gardien de l'ombre" que vous démontiez mot à mot les reproches faits aux arbres dans les villages (et les villes) et que j'exposais (avec une ironie amère) dans le 1er com sous cette note. Et surtout que vous expliquiez noir sur blanc et en 7 points bien clairs les bienfaits de nos feuillus bordant les routes.
ça c'est sûr nos ancêtres n'étaient pas des couillons ils n'étaient peut être pas cultivés, mais ils savaient cultiver...
Et ces arbres c'est autant notre culture que notre patrimoine !

Je ne suis pas de La Calmette mais d'un village un peu plus haut dans La Gardonnenque (Boucoiran) et chez nous on a coupé nos platanes avant ma naissance, il y a un peu plus de 45 ans, sinon je serais aller m'enchaîner avec mon doudou au pied de l'un d'eux ;-) Tout ça pour laisser la place à la voiture reine et aux poids-lourds qui nous ont pourri la vie pendant 40 ans, avant que la 2x2 voies ne laisse sur le (bas) côté notre petit village...

Écrit par : Pat | 30 mars 2011

03 juillet 2016

Paru sur midi libre aujourd'hui

Capture.JPG

Sortie sympa à prévoir

 

  • A LAVOL
  • affiche-lavol-20161.png

  • A Vezenobres

    affiche.jpg

    flyer.jpgCampagn'art nous communique :

  • Un petit rappel s'impose peut-être... si vous ne voulez pas rater une animation qui s'annonce plus que sympathique au cœur du village de Vézénobres à la fin de la semaine prochaine grâce à l'association Campagn'Art.
     
    Les réservations s'accélèrent à moins d'une semaine de la première des scénettes théâtralisées dans le cadre si pittoresque de ce joli village médiéval.
     
    N'hésitez pas à venir en famille, avec des amis, en touriste pour découvrir ou redécouvrir Vézénobres sous la houlette d'un guide atypique, au gré de cinq scénettes costumées qui revisiteront l'histoire de la cité à diverses époques.
     
    Les horaires de visite en fin d'après midi vous permettront, selon vos goûts de :
    --> terminer la soirée à la terrasse des nombreux établissements de restauration locaux, 
    --> d'aller faire les fêtes votives dans les villages alentours, 
    --> de vous dégourdir les jambes et laisser respirer votre canapé et votre téléviseur entre une étape du Tour de France et un match de foot en soirée, 
    --> et même de rendre une petite visite au Mas Teissier à Lavol Oh ! pour admirer les œuvres des artistes participants à l'exposition 2016 ou aller déguster leur paella le vendredi soir (si vous vous êtes inscrits en temps et heure !)
    --> ou toute autre activité de votre choix (mais cela ne nous regarde pas ☺☺)
     
    Toutes les indications pour réserver sont indiquées sur le flyer joint.
     
    Une dernière chose : Vézénobres ça monte et ça descend et ça profite bien du soleil couchant, alors prévoyez un peu d'eau pour le parcours qui dure environ 1h30 et chaussez-vous confortablement (Mesdames oubliez les talons aiguilles !).
     
    Alors ? A très bientôt à Vézénobres avec Campagn'Art ?

02 juillet 2016

Pétanque

pétanque, entente bouliste calmettoise et rouvièroise, la calmetteLe « challenge Pierre Bérard », organisé par l’entente bouliste Calmettoise et rouviéroise qui avait dû être annulé pour cause de pluie aura lieu samedi 9 juillet sur le terrain stabilisé face à la halle aux sports. En triplettes montées, avec 400 € de prime plus les mises, le concours débutera à 15 heures.

pétanque,entente bouliste calmettoise et rouvièroise,la calmette

Vacances d'été avec Chante-coucou

Le centre de loisirs propose comme chaque année des vacances à vos enfants, n'hésitez pas à appeler le responsable des "petits débrouillards": 07.60.04.11.88 (sous toutes réserves pour le N° de tél, c'est celui de l'an dernier) ou chantecoucou.lacalmette@yahoo.fr

chante coucou 001.jpg

cliquez sur la photo pour agrandir